Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Onimao D. Anakiel [attente de validation] terminé 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Onimao D. Anakiel [attente de validation] terminé 100%   Sam 5 Mar 2011 - 19:48

- Présentation du personnage -


Anakiel thème :

• Nom & Prenom :Onimao D. Anakiel

• Surnom (facultatif) :Aucun

• Age :19 ans

• Race (Humain, Homme-poisson, Ange, Géant) :Humain

• Camp (Pirate, Marine, Chasseur de Primes, Révolutionnaire, Civil, etc.) :pirate

• Orientation psychologique (bon, mauvais, indifférent, ...) :

• Métier/Spécialité :magicien et animateur

• Pouvoir demandé :Fushi Fushi no mie : (L'art des cartes). Son pouvoir est à la fois simple et complexe : manipuler ses cartes avec une aisance déconcertante. Anakiel s'en sert comme arme de jet, outil pour exécuter des techniques mais aussi en tant qu'ustensiles dans son job pour se faire des sous.


• Rêve(s)/But(s) du personnage : devenir le meilleur joueur de carte au monde.

• Code présentation [OBLIGATOIRE !!!!] :



◘ Description Physique : J'ai entendu parler de quelque hommes qui me posait des question voulant me poseer des question sur Onimao.L'homme est signalé comme une personne de grande taille dans les environs de un mètre quatre-vingt-dix. Une stature forte et ainsi que des yeux clairs fixant préférentiellement les globes oculaires de la personne qu'il regarde. Une chevelure bleutée, relativement courte et facilement reconnaissable orne sa tête. Enfin ses accoutrements semblent se limiter à des vêtements communs ainsi qu'un rictus de bonheur constamment sur ses lèvres.Il a une très belle physique non ? fin de la description physique

◘ Caractère & morale : J'ai entendu parler de quelque hommes qui me posait des question voulant me poseer des question sur Onimao . Faites bien attention. Cet homme est très avenant lorsque vous arrivez à engager la conversation avec lui. Ne vous laissez pas duper par ses sourires charmeurs et ses mots envoutants. Sa puissance n'est pas à relever mais si vous êtes une femme… ne vous approchez jamais d'un homme ressemblant à cette description ! Son rire amusé se transformera bien vite en un rire d'un sadisme pur… On dit trouver en lui un fétichiste des pieds alors sortez toujours couvertes mesdames et ne sortez jamais seules. Fin de la description moral.

◘ Histoire :

Lourde et frappant inlassablement le sol de ses gouttes, la pluie rageait et crachait tant d'eau que la rivière bordant le petit village manquait de sortir de son lit. Nappé dans sa cape sombre, un bras s'éleva vers l'affiche qu'il venait de lire et la déchira. Quelle moquerie. Ils parlaient de lui sur un recto simple, pas même un verso. Certes sa renommée n'avait d'égal celui d'un petit guerrier tout fraîchement sorti de l'armé mais pour autant les gestes qui l'amenaient à se trouver placardé sur certains murs en révolterait plus d'un. Déchirant lentement le papier comme pour savourer le moment où il briserait les os de celui qui avait écrit cela, il laissa les confettis chuter comme l'eau et s'éparpiller dans le sol boueux du village. Ils étaient libres de retourner à la terre sans un bruit… faisant volte-face, l'ombre se dirigea vers l'ultime bastion du bruit, l'auberge. Lieu vital à toute communauté, il allait se mêler un peu à la foule pour ne pas trop perdre de ses attitudes humaines.

Avant de rentrer, il vérifia ses poches pour s'assurer que tous ses outils s'y trouvaient bien et il s'engagea dans le but de divertir un peu la populace. Le parfum sortant des cuisines imbibait l'air d'une ambiance décontractée et absente de toute malbouffe. Quelques rares clients fumaient dans un coin, sans vraiment prêter attention aux alentours et toutes les tranches d'âges se trouvaient représentées ici. On pouvait appeler ça la pièce à vivre comme si tous venaient d'une seule famille. Mais visiblement, comme lui, quelques uns se trouvaient de passage et l'énergumène auteur de cette description grotesque devait se cacher parmi ces badauds. Ne prenant pas la peine de commander quoique ce soit hormis une petite bière, il s'approcha d'une table vide et commença à sortir ses cartes et quelques pièces. L'appât du gain et du jeu avalait si facilement les envies des hommes et des femmes rêvant de richesse. Plaçant les sept premières cartes en face visible pour créer des piles, on pouvait lire en alignant chaque lettre son prénom. Anakiel.

» Allez ! Venez chers amis ! Il est temps de se divertir un peu !

Baissant sa capuche tout en tentant de capter l'attention, il laissa ses cheveux venus du fond des océans prendre l'air. La tonalité plutôt grave de sa voix lui permettait de se faire entendre de tous et l'autorisation de l'aubergiste obtenue, il pouvait se vouer à sa passion et son gagne-pain. Nombre d'yeux étaient maintenant rivés sur lui alors que d'autres s'approchaient tout simplement. Le regard posé et le visage figé dans un sourire un coin, tour à tour il invita les participants à tirer une chaise. Les cartes, c'était son métier mais aussi sa puissance. Laissant un des hommes mélanger et distribuer pour abaisser tout soupçon, ils ne devaient pas se douter que ces bouts de papiers se révélaient être bien plus. Le jeu débuta et les mises furent posées. Défausse, pioche, abandon, relance… les discussions reprenaient tandis que le petit groupe qui venait de se former pariait sur leur chance. L'argent montait et les cartes du jeune homme se révélaient déjà juste assez forte pour tous les battre. Ne pas les écraser à plate couture, ce serait trop humiliant et intrigant.

Le moment venu il abattit sa main sur la table et révéla ses cartes au même instant que son dernier adversaire. Les respirations étaient toutes bloquées, suspendues à ce moment de battement enfin expié. Anakiel gagnait. Et voilà que l'argent rentrait directement dans ses poches. Plusieurs autres parties s'enchaînèrent ou il se laissa perdre de petites sommes pour leur laisser une chance de continuer. La nuit s'écoulait et les personnes quittaient peu à peu les lieux sans pour autant tout vider d'un coup. Les gains filaient d'un bout de la table pour aller à un autre avant de revenir pour changer encore de propriétaire. Une valse incessante qui n'allait pas tarder à s'achever à grand fracas. Dans un coin de la salle, une famille s'apprêtait à rentrer chez elle lorsque l'enfant en bas âge éclata en sanglot. Des pleurs incessants, insidieux qui rentraient dans son âme jusqu'à frapper ses tympans et son âme tels des enclumes. Le passé d'Anakiel remontait rapidement et surtout les raisons de son arrivée dans ce village refaisaient surface. Après quelques minutes à trembler, cartes en mains, il n'en put plus.

» Assez ! Faites taire cet enfant ou je le ferai taire à jamais ! vociféra le jeune homme en écrasant la table de ses mains.

Un lourd silence venait de s'installer, même l'enfant apeuré ne pouvait laisser sortir un son de sa gorge. La chaise, tombée à la renverse, gisait pour devenir une preuve de la violence de cette réaction. Laissant les joueurs se partager les gains encore sur la table, le jeune homme récupéra ses cartes de jeux et s'en fut sans un seul mot. Sans un seul regard. Les geignements du gamin résonnaient encore dans son crâne et Anakiel avançait l'épaule collée aux murs pour ne pas chuter. Des flashs apparaissaient devant ses yeux, des flashs que personne ne pouvait retenir. Il se sentirait presque pathétique… comment lui, qui au départ poursuivait la même lignée de ses parents en était-il arrivé là ? Né dans une famille de joueurs invétérés, il avait tous les atouts pour mener une grande carrière dans l'escroquerie mais étant cadet tous avaient plébiscité son entrée dans l'armé. Non sans une grande lassitude il s'était pris au jeu et avait inventé sa propre technique. Loin d'être un génie, il passa toutes les épreuves de manière respectable et une fois le badge acquis il refusa toute affectation.

mais plutôt le faire taire. Le bambin, abandonné au milieu de la forêt pleurnichait à s'en déchirer les poumons néanmoins plus pour longtemps. Arrivé rapidement, il l'avait étouffé avec un tissu, sans remords… ne se posant aucune question, souhaitant juste ne plus entendre ces gémissements puérils.

Il reparti aussi vite qu'arrivé une fois la vie éteinte. Ce fut au retour de cette mission qu'il entra en possession de ces écouteurs et du baladeur. Le besoin se faisait pressant car il lui semblait entendre encore et toujours ces cris indéchiffrables… enfin sa vie recommençait à devenir monotone et ce jusque l'incident suivant. (Logique me direz-vous.) Une fête, de l'alcool, une femme, une agression, une fuite. Tout ceci se résumait aussi facilement. Et malgré l'esprit légèrement lancinant, durant tout l'acte Anakiel était demeuré lucide… en pleine conscience de ses gestes et de ces nouveaux hurlements qui implantaient en lui un sentiment de puissance. Le soir même, la décision s'était faite. Reniant tout son passé, il prit les voiles et se mit en marche. Sa désertion fut relevée mais étant donné son niveau, personne ne donna d'importance à ce qu'un jeune guerrier abandonnât son poste. Voilà où il en était… A dix-huit ans, Anakiel se retrouvait dans la rue après avoir retiré son badges de l'armé. Ce village qui souhaitait former toutes ses "feuilles" venait d'en perdre une.

Lentement le sommeil l'assaillait, ce monde de passé l'envoutait pour lui en montrer toujours plus mais… un mouvement attira l'attention du jeune homme ; quelqu'un accrochait des bouts de papiers aux murs. Il avait cru que ce poseur d'affiche se trouverait dans l'auberge mais visiblement il s'amusait à placarder chaque façade en pleine nuit… Se relevant sans gras sailli par ces souvenirs, il se laissa tomber sur la terre molle, vide de toute force et tel un vagabond. La pluie avait cessé de mouiller ce sol déjà assez boueux tandis que les nuages se dissipaient petit à petit. De légers sifflements d'oiseaux perçaient le silence qui s'était installé et Anakiel continuait à revisiter son passé. Des missions servant juste à subvenir à ses besoins lorsque la nécessité se faisait ressentir et voilà que cela faisait sept ans qu'il était jeune guerrier [rang donné au membre de l'armé] sans jamais chercher à s'améliorer, sans jamais chercher à gagner en grade. A quoi bon… ce système posé et régulé ne l'intéressait pas. Il n'avait qu'un souhait en tête, se balader, divertir, faire de l'argent et vivre sa vie. Enfin… c'était jusqu'à une mission loin de son village. Un ordre simple mais il n'avait pu continuer lorsque les pleurs d'un bébé s'élevèrent. Le localisant sans mal, il s'était approché mais… ce n'était pas pour le sauver ande peine, il s'approcha à pas petits pas sourds. Pas âme qui vive ne marchait dans les petites ruelles et ce charlatan allait répondre de ses actes. Ses traits dissimulés dans l'obscurité, il l'accosta et lui posa quelques questions sans importances sur ce qu'il faisait. L'homme, plus occupé à finir son travail au milieu de la nuit plutôt qu'à regarder son interlocuteur commis sa première erreur. Le bout de tissu retomba sur ses épaules et révéla la tignasse bleue éclairée par la faible lueur qu'octroyait la lune. Attrapant avec violence le visage de l'ahuri, il le colla à quelques centimètres du sien. L'expression de terreur qui apparut lorsqu'Anakiel lui intima le silence fut jubilatoire.

» Dis-moi… Avant d'écrire de la merde sur moi, tu devrais te renseigner un peu… Maintenant, tu vas me suivre bien gentiment ou tu vas souffrir.

Naturellement, le déserteur ne voyait aucune raison de le laisser en vie étant donné qu'il ne comptait pas revenir… néanmoins l'idée de jouer un peu avec lui serait intéressant. Il ne fallait pas gaspiller la nourriture et là, c'était ce qu'il allait faire. L'emmenant à l'écart de la ville, il forma une cage de terre avec juste de petits orifices pour ne pas mourir d'asphyxie, il encastra alors le colporteur sur une des parois pour pouvoir commencer le show. La victime tremblait. Ces petits spasmes incontrôlables était légitimes après tout… peut-être même avait-il déjà fait dans son pantalon. Tirant de sa chemise plusieurs rectangles de papier Anakiel commença par créer une large plaie sanguinolente au niveau de son ventre avant de remonter, vicieusement. Il ne pouvait retenir ses cris, la douleur activant ses nerfs comme si un cheval marchait dessus. Son courage pouvait être lu sur son visage crispé mais serrer les dents ne suffiraient pas ou plutôt ne suffiraient plus.

» Alors, c'est qui le fétichiste des pieds ? C'est qui le violeur ? souffla l'ancien guerrier, continuant ses incisions.
» Je disais ça pour rire ! J-je vous… en supplie ! A-a-a-arrêtez !
Pour rire ? Lui aussi faisait ça pour s'amuser mais attention, en prenant bien soin de ne pas se salir.
» Et une dernière question qui sera plus facile à répondre, c'est qui le sadique, hein ?
» C'est vous ! Pitié ! c-c-c'était vraiment… pour rire !
» T'inquiète, je vais beaucoup rire moi aussi… lâcha-t-il dans un petit gloussement de sadisme pur comme il l'avait écrit sur l'affiche.

Ses hurlements remplissaient son âme et faisaient de lui un être entier. Un cri de malheur où aucun espoir de survivre ne pouvait s'immiscer. Mettant ses écouteurs sur ses oreilles, Anakiel enclencha la musique pour atténuer le son du désespoir qu'éructait l'homme à ses pieds. Pas assez. Pas assez de bruit. Si les pleurs d'un bébé l'insupportaient, faire vibrer de la sorte les cordes vocales de ses victimes lui provoquait un plaisir malsain. Sortant de nouvelles cartes il recommença à les planter ou à effectuer de nouvelles incisions. Le doux équilibre entre la souffrance et éviter son trépas devait être la chose la plus dure à rechercher mais là... la symbiose se révélait totalement sous contrôle. Le tortionnaire lui intimait d'implorer plus fort, toujours plus fort sinon sa fin serait certaine. Il y croyait.
Ah.
Mince.
Plus de son dans son appareil. Prenant sa dernière carte, il effectua un mouvement latéral au niveau de sa gorge et laissa le badaud se noyer dans son propre sang tout en tentant encore de quérir son pardon. Désormais, il pouvait vraiment se considérer comme un déserteur… faire partie de son village ne l'intéressait plus et cette extase à les entendre crier… il fallait renouveler l'expérience à tout prix. Laissant s'effondrer son dôme de terre cela fit fît de cercueil pour l'abruti. Anakiel remit en marche le son dans ses oreilles et quitta alors son village pour toujours sans un regard en arrière.

Des jours plus tard,Anakiel a regrété sa desertation et a decidé de devenir pirate et tué tous les autre deserteur de leur village.



• Exemple de post RP : Sans que je m'en rende compte, je plisse les yeux en même temps qu'elle malaxe quelque chose dans ses mains. Oui, dans, à l'intérieur même. Cette vision plus qu'étrange réveille un frisson en moi. Elle est bizarrement constituée, cette jeune fille. Qui plus est, l'effet de l'alcool s'estompant petit à petit, son air ignare laisse place à quelqu'un de plus sérieux. Plus conscient de ce qui est entrain de lui passer si bien qu'elle me pose une question quelque peu plus sensé que les précédentes. Repli dans mon mutisme, j'observe, attendant de voir ce dont est capable cette fille aux cheveux roses.
Ce qui doit être une bombe est lancée dans un geste totalement imparfait. Elle n'a aucune notion de respect pour ses bombes ! Elle se contente de les lancer tels de vulgaires objets et… et ça… et ça m'horripile au plus profond de moi-même. La détonation secoue le sol et l'édifice naturel, faisant tomber quelques pierres de la voute tout en repoussa habits et cheveux par une large déflagration. La puissance est intéressante. Drôle manière de confectionner des explosifs tout de même. Je suis pensif, mon menton cerné par mon index et mon pouce. Aucun Fuin préalable à part s'il n'est pas visible. De ma main libre, je tire une carte et regarde le dos de celle-ci. Mais de quel village est tu ?

» Votre technique m'intrigue… de quel famille venez-vous ? Je demande cela toujours avec la même curiosité. Foi de Kaisui. Je me pose des questions, comme vous, sauf que les miennes sont dirigées vers ce pouvoir étrange, intéressant, même.

Mon calme et mon sérieux est probablement déstabilisant. Dans tous les cas, je m'approche de l'épicentre de l'explosion pour en examiner la forme de celle-ci, les résidus, les pourtours… Mes mains de nouveaux logées dans mes poches, je balaie le terrain d'un œil expert.

» Vous n'apposez pas des technique sur cette matière, n'est-ce pas ?

Je lui parle le dos tourné, sans même me soucier qu'elle m'attaque. Elle pourrait s'enfuir, très naturellement, et je la laisserais mais… j'imagine que trouver un autre artificier doit titiller sa propre curiosité. Elle pourrait en apprendre. Peut-être pas beaucoup étant donné les caractéristiques de ses bombes mais au moins sur le respect et la tenue pour se servir de ces magnifiques créations. Un concentré de puissance, une bombe d'énergie en outre. Décidément… j'ai bien fait de me payer cette croisière !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Onimao D. Anakiel [attente de validation] terminé 100%   Dim 6 Mar 2011 - 16:38

Voila finis Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Profil Psy : Manipulatrice sympathique & vénale
Nombre de messages : 2391
Age : 28
Fruit du Démon : South Blue

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Onimao D. Anakiel [attente de validation] terminé 100%   Dim 6 Mar 2011 - 17:41

Yop !

Premièrement, le fruit est redondant avec un fruit déjà existant. De plus, au vu du niveau de ta fiche, je ne t'accorde même pas de fruit. Il y a beaucoup de fautes, c'est assez court, des phrases peu françaises...Je te conseilles de lire un peu les fiches des bons rôlistes pour regarder ce qui est attendu. Étoffes un peu, enrichis ta fiche...

Bon courage ^^
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Profil Psy : Manipulatrice sympathique & vénale
Nombre de messages : 2391
Age : 28
Fruit du Démon : South Blue

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Onimao D. Anakiel [attente de validation] terminé 100%   Sam 19 Mar 2011 - 13:37

Où en est cette fiche ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Onimao D. Anakiel [attente de validation] terminé 100%   

Revenir en haut Aller en bas
 
Onimao D. Anakiel [attente de validation] terminé 100%
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Onimao D. Anakiel [attente de validation] terminé 100%
» Allen Walker [Attente de validation][Terminé]
» Toriageru le pirate. [attente de validation terminé]
» [Terminé][En Attente de validation] Brooks
» [Terminé En attente de Validation] Ozy Mandras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Présentation Refusés et/ou Non Finies (poubelle)-
Sauter vers: