Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ♣ Akiton Ban | Le Lâche Fuit, le Faible S'Affaiblit... Deviens plus fort ! ♣ [finis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ♣ Akiton Ban | Le Lâche Fuit, le Faible S'Affaiblit... Deviens plus fort ! ♣ [finis]   Mer 30 Mar 2011 - 16:17

- Présentation du personnage -



• Nom & Prenom : Akiton Ban

• Surnom (facultatif) : Akiban

• Age : 19 ans

• Race (Humain, Homme-poisson, Ange, Géant) : Humain

• Camp (Pirate, Marine, Chasseur de Primes, Révolutionnaire, Civil, etc.) : Pirate

• Orientation psychologique (bon, mauvais, indifférent, ...) : Bon

• Métier/Spécialité (obligatoire pour les pirates et les civils, facultatif pour les autres) : Captaine=dirigeur

• Pouvoir demandé : Je vais attendre quel niveau de FDD j'ai droit[/color]

[b]• Rêve(s)/But(s) du personnage : Devenir le plus fort


• Code présentation



[b]◘ Description Physique :

Le jeune homme âge de 19 ans est le combattant "idéal". Bien sculpté, corps travaillé, il a ce qu'il faut pour être combattant. Et c'est le cas. Depuis sa jeune enfance, notre homme est pour ainsi, modélisé pour devenir l'archétype du bon combattant. Du moins, au point de vue de sa carrure, nous ne parlons pas là encore de sa psychologie. Ainsi, nous pouvons constater que ses pectoraux, sans être non plus hyper-visibles, sont travaillés, tout comme ses abdominaux et ses autres muscles. Sans être trop visibles, ni au point de le gêner, ces muscles sont suffisants pour porter les plus lourdes charges sans difficulté. De plus, ceux-ci ne sont pas vraiment ce que l'on remarque le plus chez lui. Non, loin de là ! On doit se tourner vers son visage pour comprendre ce que je veux dire. Et vers le sommet plus précisément.
En effet, ses cheveux sont d'une couleur un peu... Étrange, dirons-nous. Ceux-ci sont oranges, roux, comme vous voulez. En tout cas, ils ne sont pas si courants dans le monde des combattants. On retient davantage cette couleur, d'ailleurs, que les techniques qu'il pourrait utiliser. Et ses parents, tous deux des personnes aux cheveux bruns, se demandent comment ils ont pu hériter d'un fils aussi... Coloré. Mais, cela ne gêna jamais vraiment les sentiments qu'ils portèrent à leur fils. Mais, retournons un peu sur le visage même de notre héros.
Portant des yeux marrons, il n'est pas rare qu'on puisse y lire ses sentiments. Et même ! Tout son visage laisse souvent paraître ses sentiments. Ne croyez pas qu'il ne s'est pas se contrôler. Simplement, ce sont surtout ces yeux qui le trahissent. Au fond, cela ne le gêne pas vraiment. C'est plutôt que... Comment dire ? Non, je ne sais pas. Son visage, et surtout ses yeux, sont ce qui montrent le plus ses sentiments. Tous les sentiments. Que dire de plus sur son visage, hein ? Au fond, il possède un visage assez banal, si ce n'est cette teinte de cheveux. Peut-être une blague des parents ? Mais même eux furent tellement surpris lorsque leur enfant montra le bout de ses cheveux. Continuons maintenant vers son habit.
Portant l'habit traditionnel de ses ancêtres, Aki' est quelqu'un qui reste toujours habillé dans celui-ci. En effet, c'est le seul vêtement capable de le faire se sentir vraiment tranquille. Pourquoi ? Simplement parce que c'est un cadeau de son grand-père décédé. Y tenant fermement, il n'est pas rare de le voir faire quelques retouches à son habit, ou parfois même, dépenser une fortune pour une professionnelle. Oui, notre personnage reste tout de même très attaché à ce vêtement, dernier bien de son grand-papa. Comprendrez donc qu'il vaut mieux ne pas déchirer celui-ci, auquel, moi-même je crains pour votre vie. De plus, il porte toujours une épée, qu'il manie sans trop de difficultés. Celle-ci est son arme principale puisqu'il s'en sert dès qu'il commence un combat... Car oui, sa spécialité, c'est le combat à l'arme blanche.
Comme on a pu le voir, notre homme reste assez banal, outre sa couleur de cheveux. Maintenant, passons par son caractère, un caractère bien moins "combattant" que son allure, si vous voulez tout savoir.


◘ Caractère & morale :
Pour ainsi dire, Akito a un caractère qualifié d'emporté. Il suffit que vous l'insultiez, surtout en combat, pour qu'il s'énerve et ne se contrôle plus trop. Enfin, on ne peut qualifier son état que part "état second". On ne le reconnaît plus. Mais, lorsque ce n'est pas le cas, il est très plus paisible. Sage entre les jeunes, il a toujours réussi à amener un peu de paix dans son groupe, malgré son caractère à couper en morceaux. Car oui, notre jeune homme a la sale tendance à être de mauvaise humeur quand on le réveille, d'être du pied gauche. Ces jours-là, adressez-lui un peu la parole... Vous comprendrez pourquoi on le laisse dormir alors. Pourtant, on arrive à l'aimer ce jeune homme. Malgré cette tendance à s'emporter en combat et à ruminer quand il est mal levé, il reste adorable le reste du temps, souriant, riant de bon coeur.
Mettant l'amitié au dessus de toutes les autres valeurs, il préférera faire planter une mission pour un ami plutôt que de perdre un ami pour le bien de la mission. Il est donc à signaler qu'il se lance toujours dans les missions de sauvetage, même de personnes inconnues car pour lui, tout le monde compte pour quelqu'un. Oui ! Notre homme est sentimental. Agissant avec le coeur et son esprit, il ne laisse jamais de côté ses sentiments pour le bien d'une mission. Non... Et c'est là, ce que regrette le plus ses parents. Leur fils ne peut s'empêcher de penser aussi avec son coeur. Aki' reste aussi un jeune homme brillant. Sans égaler certain stratège, il reste tout de même un bon soutien... Mais lorsque le stress se fait sentir, il peut lui arriver de perdre l'esprit, et comme je vous l'ai dit, le simple fait de se sentir insulter le mets hors de lui... Et encore plus quand on insulte un proche, un ami... Un co-équipier. Enfin, terminons par une dernière valeur : l'amour. Simple, il ne l'a jamais connu. Pourquoi ? Allez savoir, peut-être n'est-il pas attirant ? Ou qu'il n'essaie pas de se montrer attirant.... Personne ne sait pourquoi ce coeur d'or reste aussi seul de son côté, à aider autrui, sans demander d'aide.


◘ Histoire :
Une journée nouvelle commençait dans les tréfonds marins où se situaient le village appelais Orange Town . Les turpitudes du monde semblaient être si loin, mais les guerriers existaient encore.

L'un d'entre eux se prénommait Akito, souvent dit Aki', vivait seul, dans un appartement, au cinquième étage d'un hôtel qui avait de bon prix. Il vivait là depuis deux ans, deux ans qu'il avait quitté la demeure pour être tranquille. Pour être au calme. Là-bas, au domicile familial, les querelles étaient devenues trop courantes. Il préférait cette vie. Il était en paix ainsi. Il exécutait les missions souvent les plus périlleuses et était couramment hors du village, loin de toute la quiétude marine. Même s'il aimait son village, il appréciait exécuter des missions loin de celui-ci, simplement pour se changer les idées. Oui, il en avait bien besoin.

Il était là, couché dans son lit, les yeux fermés, mains croisées dans le cou, il se reposait un peu. Une nouvelle mission venait d'être exécutée et il était temps qu'un peu de repos soit pris par le jeune homme. Une mission de sauvetage comme il affectionnait tant. Pas une personne importante, mais une personne qui avait rencontré quelques soucis à l'allée avec des guerriers et qui préférait prendre des précautions. Une sage décision ! Le demandeur avait eu raison de craindre puisqu'ils furent bel et bien attaqués. Une attaque vite déroutée qui laissa quelques égratignures à notre homme. Rien de grave, mais il devrait voir un guerrier médecin à son arrivée.

Soupirant, il se redressa, posant ses coudes sur ses genoux. Il n'était pas encore allé trouver le médecin. Son sang avait arrêté de couler depuis un bout de temps et il avait décidé que ce n'était pas prioritaire. En fait, à cet instant, rien n'était prioritaire. Redressant maintenant son regard, il tomba sur l'unique photo qui décorait la pièce : son grand-père et lui. Son grand-père. Un homme qu'il vénérait ! L'image lui arracha un sourire à tous les bons souvenirs que cela lui remémorait, puis, après le rire et la joie de ces beaux moments vinrent les moments tristes où le vieil homme devint malade, puis finit par mourir, ce qui laissa encore des gouttes couler le long de ses joues. Cela faisait si peu longtemps qu'il était mort, voilà 4 ans maintenant, alors qu'il avait 15 ans... Et pourtant, ces 4 années avaient déjà été une éternité. Au fond, depuis sa plus tendre enfance, il avait toujours été plus proche de son grand-père que de ses parents. Peut-être cela avait-il été aussi une cause d'une dispute ? Il ne s'en souvenait plus. Il ne voulait même pas essayer de s'en souvenir. Ses parents restaient ses parents, mais ils n'étaient que cela. Passant le dos de sa main sur sa joue, il retira les quelques gouttes qui s'y étaient pressées. Avec un soupir, il lâcha :

>> Tu n'es qu'un imbécile à pleurer ainsi.



Puis il se leva, un peu patraque. Marchant la tête baissée, il ruminait ses dernières pensées avant de voir sa lame déposée sur le meuble qui servait pour la télévision. Un beau meuble ! Mais il servait plus à déposer les quelques objets de Akito qu'à être utilisé pour sa fonction de base, mettre une tv et la regarder. Le Ban préférait de loin les rencontres, et quand il n'était pas dans les "rues" de Orange, il était très souvent en mission. Il en avait vécu des missions avec cette lame. Oh que oui ! Depuis bien longtemps elle ne le quittait plus. Ce jour où un homme le sauva alors qu'il n'était qu'un faible Guerrier. L'homme s'était interposé entre un guerrier d'une rare puissance et lui. Puis, son sauveur se battit, avant de donner sa lame au jeune guerrier et de succomber de ses nombreuses blessures. Jamais il n'avait compris ce geste. Jamais. Il n'avait pas compris pourquoi il avait agi ainsi. Il aurait peut-être dû mourir ce jour-là... Malgré tout, il n'en pleurait pas. Il ne pleurait pas pour l'homme non plus. L'homme, au contraire, l'avait remercié de le laisser mourir, tandis que le petit rouquin était tétanisé par la peur de voir la mort, la peur de voir un mort. Et il le vit. Durant plusieurs jours, il s'en voulu d'avoir causé la mort d'un homme. Puis, il s'était apaisé et avoir gardé la lame en l'honneur du défunt... Cet inconnu.

>> Encore merci à toi.



Puis un autre sourire se dessina, avant qu'il n'agrippe la tsuba de sa lame et n'envoie celle-ci dans son dos. Se pliant un peu pour amortir le choc, il se dirigea vers la porte de son appartement, puis, avec un sourire, il éteignit avant de sortir paisiblement dans les rues. Les rues, ils les connaissaient par coeur pour y avoir couru tant de fois sous les hurlements des mères horrifiées, dans les cris des enfants joueurs. Il était l'un d'eux aussi. Sa petite enfance, il l'avait passé à courir, puis était venu l'âge de l'Académie. Alors qu'il était dans les escaliers et qu'il les descendait à son aise, il se souvenait encore de ce temps. Un temps où il connut ses premières amitiés et inimitiés. La vie était ainsi ! Impossible de n'avoir que des amis. Il se souvenait avoir été un élève assidu, un élève qui valait. Aux yeux de tous, il était qu'un intello... Un gratte-papier. Mais, ceux qui l'abordaient, ceux qui le connaissaient, savaient qu'il n'était pas ainsi. Il aimait les études, il voulait les réussir pour sa famille et surtout son grand-père. Mais lorsqu'il sortait des cours, ne lui parliez pas de ceux-ci, il devenait cet enfant agité que les parents tentaient toujours en vain de rattraper tandis qu'il tournait sur lui-même riant de sa mère courant après lui. Tout ce temps fut révolu lorsqu'il intégra son équipe.

Arrivant au bas du dernier escalier, il salua l'homme qui tenait le comptoir, avant de sortir. Tout autour de lui maintenant, de l'eau. L'océan. A perte de vue, il n'y avait que des étendues d'eau. Reprenant le pas dans les corridors de la ville, il se remit à songer à son passé, à sa première équipe lorsqu'il fut Guerrier. Une époque où il comprit le sens du mot "amitié", mais aussi "faiblesse", "courage" et un nombre d'adjectifs qui, pour toujours, le suivraient. Oui, c'est à cette époque qu'il devint le jeune homme qu'il était. Il se souvenait encore des premiers échecs, des quelques réussites puis cette mission où il avait vu un homme mourir et qui lui avait offert l'épée qu'il possédait encore maintenant. Dans sa tête, tout revenait dans une vague incessante d'allées et venues, retournant loin, puis plus avant, puis de nouveau très loin. Tout se mêlait et cela ne le gênait pas. Il se souvenait, c'était le principal. Tournant au virage, il continuait de se diriger vers le principal endroit d'un bon guerrier, le Département du Chef, se remémorant encore cette fois-là...

Il avait fait les mêmes gestes en partant de chez lui. Prendre la lame, direction le Département du Chef, une demande de mission, et il était entré. La mission, en compagnie de son équipe, n'était pas compliquée : "escorter un unique homme d'un point A, le Département résidentiel, au point B, le village de Dawn ." Une mission de base pour le groupe qui, après un haussement d'épaules, accepta celle-ci. Une de plus. Et pourtant... Ce jour-là, il comprit qu'il n'était pas assez fort. Qu'il devait encore devenir meilleur. Ils étaient partis tous les quatres, accompagnés d'un autre guerrier qu'à l'habitude, leur chef étant parti en mission "confidentiel". Prenant leur homme, ils partirent en direction du village de Dawn. Le chemin devait être banal... Une simple escorte au cas où des guerriers de rang inférieur tenteraient une attaque. Des mensonges ! L'homme avait menti sur un point, il n'avait pas mentionné que son fils appartenait à l'un de ces hommes. Oui. Son fils attaqua et mut par une colère incompréhensible, réduisit le terrain et ses alentours à l'état de cendre. Une simple escorte...

Le combat s'engagea et très vite, les trois Guerriers ainsi que l'autre furent mis à mal, avant que Akito ne fléchisse un genou, s'abaissant devant les guerriers et surtout le fils de son escorte. Un autre coup et il s'écrasa au sol... Le noir venait de l'envahir. Plus rien. Tout le déroulement de la mission fut pour lui inconnu. Et puis, le réveil. Douloureux. Impossible de bouger. Il était toujours au sol. Tous étaient à terre. Son équipe et son escorte. L'escorte baignait dans son sang. Courant vers le corps de son ami, il sauta au sol malgré toutes les douleurs. La tristesse monta en lui. Il était mort. Ne restait que deux membres, la seule membre et le guerrier les accompagnant. Tout deux à terre. Devait-il craindre le pire ? Laissant le corps inerte, il se mit à courir de nouveau vers la jeune fille. Elle vivait. Les déserteurs n'avaient commis aucun sévisse. Une chance, alors. Elle respirait, il l'abandonna quelques instants. Se levant une nouvelle fois, les gestes furent encore plus douloureux. Marchant maintenant, trainant sa lame, il tomba à genoux devant le dernier corps. Son poumon était transpercé et ils étaient si loin de Orange. Impossible d'aller à Dawn Island. La fin, peut-être ?

Tous ces souvenirs lui remontaient à l'esprit, alors que cela faisait maintenant six ans, il se souvenait encore de sa détresse. Il se souvenait encore des cicatrices qu'il avait. Les maux de tête. Le sang partout. Sur lui, séché. Marchant vers la Demeure du Chef, il fut pris de nausées, mais réussi encore à reprendre le dessus. Tout son être tremblait, mais pour lui, se souvenir était le meilleur moyen de ne pas oublier qui il était et pourquoi il était ainsi. Ainsi, dans sa mémoire, il se revoyait maintenant, pleurant quelques larmes avant de prendre le cruel dilemme qui était le sien. Ne pouvant laisser sa co-équipière en vie ainsi, il prit sur lui la mort des trois autres membres. Le guerrier ne pourrait survivre au retour, elle si. Un terrible choix ! Encore maintenant, il se considérait comme un monstre. Mais, il avait choisie son amie et l'endossant il se mit en marche, épée à la ceinture. Durant le chemin, elle s'était réveillée une fois seulement, lui demandant ce qu'il faisait. Une simple question et il avait répondu entre deux grimaces : "Je te sauve." C'est ainsi qu'il avait avancé avant de s'écraser lorsque les sentinelles pouvaient le voir. Puis, il s'était réveillé à l'hôpital, après avoir été soigné, il avait pris un repos de trois jours. La jeune fille s'en était sortie, grâce à lui, semble-t-il. Et il avait été faire son rapport au Chef, signalant tout, même l'abandon du guerrier. Le chef avait acquiescé, puis il l'avait congédié.

Il se trouvait maintenant devant la porte du Chef, comme tant de fois auparavant. Une fois de plus... Serein, il avait encore passé le fil de sa vie, pleurant sur la mort de son grand-père, l'échec cuisant d'une mission, le sauvetage d'un inconnu. Frappant à la porte, il attendit patiemment.

>> Entre, Akito.




• Exemple de post RP :
Un Rentre-Dedans Flamboyant.
.




Akito & Uki



[i]Bureau du chef... Première heure de l'Aube...

Il était là, seul, dans ce grand bureau. Seul, il l'avait toujours. Seul, il le resterait. Travaillant déjà depuis que le soleil s'était levé, il tentait de remettre son village natal au centre de la Confrérie des cinq villages. Depuis trop longtemps, ils avaient été oubliés. Ses prédécesseurs avaient refermé la nation sur elle-même. Il était là pour ouvrir une nouvelle ère. Observant encore les quelques rapports de mission, il constatait que les équipes de Orange étaient d'une rare réussite. Il lui semblait même qu'elles ne rataient pas une mission. Malgré tout, il prit le temps de bien observer chaque rapport. Il ne tenait pas à laisser passer une seule morte. Si un guerrier mourait, il était de son devoir de faire en sorte que sa famille vive bien. Il avait choisi le respect de tous, plutôt que de renforcer à tout prix son village. Il n'était pas normal que des hommes meurent pour une nation sans que l'on se souvienne d'eux. Continuant de lire tous les documents, il finit par se lasser de cette lecture. Se redressant, il était temps pour lui de prendre l'air quelques minutes.

Agrippant sa lame, il ouvrit la porte, saluant les deux garde qui se trouvaient derrière celle-ci. Refermant derrière lui, il avait pris la précaution de cacher les documents les plus importants dans des livres épars, ainsi, même l'espion le plus avisé n'aurait trouvé une masse de données que fort disparate. Prenant le temps qu'il fallait dans les marches, il salua les quelques guerriers bien matinaux, avant de se retrouver à l'air libre. Enfin ! Au dehors, le ciel était bleu, tâché de bleu. Une journée rare. Alors que d'habitude, le soleil était voilé par la Brume. Celle-ci avait décidé de ne pas venir une journée, laissant aux villageois, la joie de pouvoir profiter des rayons lumineux. Si rare dans ce village. Soupirant, il se mit à marcher d'un pas lent, prenant toujours le temps de parler quelques instants avec les familles sorties, souriant, répondant aux saluts des habitants. Dans son village, il se sentait aimé et respecté. Mais déjà, dans son esprit, il réfléchissait à la mise en oeuvre d'un conseil des Kages le plus rapidement possible. En effet, malgré le peu de données qu'il recevait, un groupe d'hommes semblait naître. Ceux-ci n'étaient qu'une poignée, mais réunissait quelques grands noms qu'il ne valait mieux pas rencontrer seul.
Après des année Akito décida de déserter son village et de rester seul pour toujours.

Toujours dans son esprit, et pourtant si présent aux yeux des habitants, il continuait ses longues réflexions durant un moment de son périple. S'arrêtant une nouvelle fois devant un étal, il prit la peine de vérifier la qualité de la marchandise, avant de prendre une pomme qu'il paya aussitôt, même le marchand refusait tout bonnement car il était Chef. Akito avait souri, avant de lui donner un supplément. Mangeant son fruit, il prit un nouveau virage et, avant qu'il n'aie eu le temps de s'en rendre compte, il rentrait dans une personne. S'effondrant au sol, il fit tomber sa pomme qu'il laissa aux animaux affamés qui hantaient ses rues. Proposant sa main pour redresser la personne, il souriait d'un sourire amical. Involontairement, il était entré dans une jeune femme aux cheveux flamboyants. Aussitôt, il avait remarqué cette teinte inhabituelle.

    >> Excuses-moi pour ma maladresse. Je n'ai malheureusement pas fait attention quand j'ai pris ce virage et je t'ai rentrée dedans. Dit-il en riant.


Reprenant son sourire, il s'abaissa pour reprendre sa lame qu'il avait laissé au sol lors de sa "rencontre". La dépoussiérant de cette fine couche qui parsemait les routes, il continuait de sourire amicalement, comme si tout était normal, comme si tout allait bien. Mais son esprit reprenait déjà son vagabondage, même s'il ne le laissait pas paraître.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ♣ Akiton Ban | Le Lâche Fuit, le Faible S'Affaiblit... Deviens plus fort ! ♣ [finis]   Mer 30 Mar 2011 - 18:47

Finis je peux savoir quel niveau de FDD je prend ?
Revenir en haut Aller en bas
Kanashi Yukai
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 21

[Feuille de personnage]
• Renommée: 100
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: ♣ Akiton Ban | Le Lâche Fuit, le Faible S'Affaiblit... Deviens plus fort ! ♣ [finis]   Mer 30 Mar 2011 - 20:28

Bienvenue sur le forum!
Juste pour une simple vérification, pourrais-tu m'envoyer un mp sur le compte " Takara ", sur ses deux forums ci-dessous ?

Juste pour confirmer qu'ils soient bien tes comptes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ♣ Akiton Ban | Le Lâche Fuit, le Faible S'Affaiblit... Deviens plus fort ! ♣ [finis]   Mer 30 Mar 2011 - 20:34

non ce ne sont pas les mien
Revenir en haut Aller en bas
Kanashi Yukai
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 21

[Feuille de personnage]
• Renommée: 100
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: ♣ Akiton Ban | Le Lâche Fuit, le Faible S'Affaiblit... Deviens plus fort ! ♣ [finis]   Mer 30 Mar 2011 - 20:38

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♣ Akiton Ban | Le Lâche Fuit, le Faible S'Affaiblit... Deviens plus fort ! ♣ [finis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
♣ Akiton Ban | Le Lâche Fuit, le Faible S'Affaiblit... Deviens plus fort ! ♣ [finis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moi aussi j'ai fuit. [+16ans]
» Il fuit, le temps, et sans retour
» Pneu qui fuit suite réparation par une mèche
» [Achat]Y'a ma moto qui fuit !
» La clé du mystère | Grace & Jude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Présentation Refusés et/ou Non Finies (poubelle)-
Sauter vers: