Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aoki D. Ishii
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 9

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Lun 4 Avr 2011 - 22:27

- Présentation du personnage -



• Nom & Prenom : Aoki G. Ishii

• Surnom (facultatif) : Le regard noir

• Age : 27 ans

• Race (Humain, Homme-poisson, Ange, Géant) : Humain

• Camp (Pirate, Marine, Chasseur de Primes, Révolutionnaire, Civil, etc.) : Pirate

• Orientation psychologique (bon, mauvais, indifférent, ...) :Bon

• Métier/Spécialité (obligatoire pour les pirates et les civils, facultatif pour les autres) : Capitaine navigateur

• Pouvoir demandé : je vais att que vous me dites quel niveau j'ai droit

[b]• Rêve(s)/But(s) du personnage :Exterminer la race des Dragons Célestes, et devenir le plus grand Capitaine Pirate


• Code présentation [OBLIGATOIRE !!!!] à mettre entre balises



◘ Description Physique : Je vais vous présenter la physionomie de moi-même. j'essayerais d'être le plus précis possible pour que vous puissiez m'imaginais même en fermant les yeux. Je vais commencer par ma description physique. Je vais me décrire, mes mots seront comme de la peinture sur un tableau, une pixel sur un écran. Ce que je veux dire par là c'est que je dois être le plus exact et formel possible. Moi Aoki G. Ishii, 21 ans aujourd'hui, oui c'est mon anniversaire( ne le dites pas tous en même temps Sad ). Je possède ainsi la fraicheur propre à ma jeunesse. Je vais me présenter en commençant par la tête et finir par les membres antérieurs. Je suis un beau jeune homme, de beaux cheveux blonds, abondants, j'ai plutôt une chevelure droite, raide et hirsute au bout. Je pense que pour ma tignasse, je ne peux en dire plus. J'ai des yeux de forme allongée, bleu, les cils court, j'ai un regard perçant, on pourrait croire que j'ai des saphirs dans les yeux, je sais amadouer ma proie rien qu'avec mon regard. On a dû mal à percevoir mes sourcils car ma chevelure dorée les cache. Un nez aquilin, placé symétriquement sur mon visage. Une bouche fine et de taille moyenne. Je ne sais pas trop comment la décrire précisément. Des oreilles rondes et petites. Pour mon visage : il est fin, des trait fins. Lihan me disait tout le temps : « t'es beau trouve toi une Nana ! », ce n'étais pas mon centre d'intérêt. Moi c'est la liberté : être un pirate et en même temps de l'action, de l'aventure ! Après le départ de mes deux frangins, ma maculature augmenta rapidement, mes entrainements me faisaient prendre de la vitesse, de la rapidité, de intelligence... et tout ça, ça passe par les muscles ( Intelligence => cerveau, rapidité => jambes, bras...). Je me orne d'un débardeur blanc. Au col de celui-ci, un petit bout de tissu noir. Je porte ce type de vêtement car, je veux que l'on voie mes tatouage. Dans le dos, un oiseau en flamme bleu, un autre sur l'épaule un soleil, et sur l'avant bras, un pictogramme mythologie, avec mon nom dessus. Lorsque que j'ai froid, je me couvre d'un manteau avec un doudoune sur la capuche, elle est confortable, chaude et pratique. Sa couleur est noir et la fourrure qui embellit la capuche et blanche, la couleur de cette fourrure vire au beige. Je porte un pantalon que je descendants un peu en dessous de ma taille, j'aime bien, je trouves cela stylé et je trouve ça agréable. Les teintes de mon futale varies, souvent le orange, mais aussi le bleu, je le porte assez serré. Une ceinture raillée, blanche et noire. J'ai dans les pieds des petites chaussures grises, fines, elles rasent un peu les parquettes mais je les trouve sympa à porter. Même avec tout cet accoutrement j'ai un agilité de félin. Pour me rendre encore plus classe j'ai deux revolvers. j'en possède deux comme j'ai deux mains. Et aussi un joli couteau. J'ai toujours un cigarette la bouche, j'ai commençais à fumer après mon départ de l'île. Je ne peux plus me passer de cette drogue, elle me rend moins énervé. J'ai une démarche un peu de canaille. Alors que je ne veux pas l'être. Je montre mon physique, c'est tout. Je suis un homme décontracté en règle général, j'ai le sourire au lèvre la plus part du temps. Je n'ai jamais cherché l'âme sœur, même si il y a eu de nombreuses demandes. Je ne voulais pas perdre de temps à ça. Mon entrainement et ma musculation me préoccupait plus. Des fois, je me disais qu'en même essaye une fois, mais enfin de compte, mon avenir était dans la piraterie. J'étais un jeune homme étonnant, je pouvais faire des choses incroyables comme ça sans le vouloir. Je ne peux pas vous donner d'exemples du fait que cela arrive soudainement. J'ai une mimique, je me passe toujours la main dans les cheveux. Et je secoue la tête pour remettre ma chevelure dorée dans sa position initiale. J'ai un corps bien proportionné. Des bras musclés, ainsi que mes jambes. Je ne peux pas trop en dire plus sur ma description physique. Je l'a trouve très complète. Je vous ai présenté, mon tableau, les esquisse de ce tableau, on était présenté. J'espère qu'elles ont été claires, nettes et précises.






◘ Caractère & morale : Je vais maintenant passer à ma description mentale. Je vous ai passé en revue toutes les facette de mon physique, maintenant, c'est la partie que j'appréhende le moins. C'est difficile de décrire son mentale. Je vais vous donner la clef de mon antre. Ce que je suis, c'est mon esprit qui me l'a offert. Je ne crois en aucune divination à part la mienne. Je n'ai rien contre dieu mais je n'y vois pas l'utilité. Dans ma tête, chaque choses se passent de façon très méthodiques et calculées. Ça me serrent énormément au combat, la stratégie est la clef du combat, si on a pas un minimum de logique, d'astuce au combat. Pour moi, si une personne n'a pas cette aspect au combat, la défaite est assurée. Je suis un homme perspicace et intelligent. Lors d'un combat, je visualise mon adversaire, j'essaye de percevoir toutes ses facettes. Ses point faibles ainsi que ses points forts. J'arrive à anticiper certains mouvements de mon adversaire. J'essaye de contrôler mon concurrent rien que par le cerveau. Je dois me sculpter une réputation pour devenir un Capitaine Pirate. J'ai un rêve, pour tout le monde, un rêve doit se réaliser. Aoki le Seigneur des Pirates ! Pardon, je dois rester sur Terre. Je dois forger un réputation au nom de l'équipage. Je suis perspicace, mais je suis un véritable tireur d'élite. Je suis un personnage lunatique. Mes humeurs peuvent changer rapidement. Je peux rire et d'un seul coup devenir un bête féroce. C'est dure de décrire ces caractères. Cependant les miens sont très définis. Je suis redevable. Si un de mes compatriotes à des soucis, je fais tout pour l'aider, même si je dois mourir. Je sais que celui-ci le fera pour moi mais moi spontanément. Je ne baisse pas les bras, tant qu'il y a une lueur d'espoir. Même si elle est minime, je ne flancherais pas. Tant que mon ennemi sera debout, je me battrais jusqu'à en mourir. Je suis un homme courageux, vaillant, j'en fais un peu trop mais c'est l'idée. Le danger à peur de moi. Ma colère peut prendre le dessus sur tout mes sentiments. C'est l'un de mes problèmes. Dans cet état de rage, je suis aveugle, je peux me battre contre un ami, ou me battre contre un pirate qui est bien plus puissant que moi, (la colère mène à la haine). Je n'arrive pas jusqu'au statut de la haine. Je défis n'importe qui dans ma colère, je vois ma puissance se décupler. Cette état de colère est très rare venant de moi. Lorsque je croise un Dragons Céleste,mon humeur change rapidement . A part, eux, il faut vraiment m'avoir énervé. Avoir fait une chose horrible. Je ne vais pas finir par un aspect négatif de ma personne, n'oubliaient pas que je suis un garçon souriant et blagueur, je reste un homme sympathique avec lequel, on peut s'amuser. Je sais lorsqu'il faut rigoler, et ne pas rigoler. Il ne faut pas confondre travail et rigolade, on ne peut rigoler en travaillant, même dans mes entrainement, il y a pas un brin d'humour. L'idée pour moi d'avoir un foyer et de pensais à avoir une progéniture m'étais totalement impensable. Ces sentiments, je ne devais pas les connaître. Je voulais être libre sur un navire, et surement pas prisonnier d'une île.

◘ Histoire : Nous voici sur planète divisée en quatre océans par un continent reliant les deux pôles et un océan équatorial, à la manière d'une croix. On y dénombre donc cinq océans : East Blue, North Blue, West Blue, South Blue et la « Route de tous les périls » (aussi appelée Grand Line), mais notre aventure, se passe précisément sur l'océan North Blue, nous allons rencontrer un jeune homme nommé Aoki D. Ishii. Maintenant, nous allons rentrer dans son esprit et suivre sa vie, son passé, et son futur.

Je naquis dans une île d'North Blue, d'une mère inconnue et d'un père que je ne connais même pas non plus, je ne me rappelle pas de ma vie entre ma naissance et mes 4 ans. Pas beaucoup de mon s'en rappelle.

A l'âge de mes quatre ans mon oncle me plaça dans un famille d'accueil. Il aurait pu me garder se salaud, il s'en foutait de savoir si j'allais être heureux, il voulait juste se débarrasser de moi.

Cette famille était très pauvre, elle vivait par leurs propres moyens, en gros de l'autoconsommation ! Il avait deux colocataires, des enfants plus âgés que moi. Je commence par le plus jeune des deux ; Dhan, il avait 7 ans, je vais vous le décrire car il joue un rôle primordiale dans le début de ma vie : il était bien sur plus grand que moi, il était blond d'un jaune qui pète au yeux. Au soleil, les cheveux de Dhan éblouissaient, il avait les yeux bleu, le regard perçant, souvent des cernes sous les yeux. Il faisait son gros dure, devant tout le monde il voulait absolument être le plus fort. J'en reviens à sa description physique, le nez, je me rappelle plus très bien mais ça bouche, elle par contre, je l'a reconnaitrais entre mille. Une cicatrice qui partait du bas du nez et venait se terminer dans le bas du menton, il se l'était faite en se battant contre un loup soi-disant.. Il était musclé pour un petit être. Il avait aussi de belle balafre sur son corps, je ne peux pas trop vous décrire son style vestimentaire, il changeait tellement souvent sauf ses chaussures, des tongues banales. Je n'ai jamais su pourquoi il y tenait tant. Et avec Dhan, il y avait un autre gamin mais plus grand que Dhan : Raphaël un être que je vénère, et que vénèrerais toujours, il devait avoir 10 ans, 6 de plus que moi et 3 de plus que mon chère ami Dhan. Lui était totalement différent de Dhan, il voulait être marine, enfin Dhan aussi voulais être marine, il n'y avait que moi qui espérais être pirate. J'ai menti toute ma jeunesse à mes amis que j'aimais tellement, tout le monde croyait que je voulais être un marine, de pures calomnies, si ils avaient appris que je voulais être un foutu pirate, notre amitié serait corrompu juste par une idée qu'avait Dhan des pirates, je pouvais le comprendre le pauvre, c'est parents son mort dans un bateau de croisière. Une horde de pirate a surgi dans le bateau où était ses parents et les pirates ont tout pillé sur leurs passages et ont tué tous les otages. Les boules pour Dhan, mais moi ce qui me plaisais dans la piraterie, c'est la liberté !

J'en reviens à Raphaël, j'ai oublié sa description, lui si je pouvais le comparer à un animal, je dirais que se serait une fouine : à l'affut de toutes les informations, de tous les indices. Un vrai marine ! Il avait une chevelure noir comme les ténèbres. Il avait un problème dans ses iris, il avait les Iris blanches, dans le noir, on pouvait remarquer sa présence rapidement, Un nez très fin, et un bouche pulpeuse, un visage ovale, ses cheveux lui couvraient les yeux, il était maigre, à vrai dire tout le monde était maigre dans le domicile où l'on séjournait, mais lui ses côtes étaient particulièrement voyantes, il était habillé d'une chemise hawaïenne, avec un short bleu souvent ou encore noir. Les chaussures ; tongues comme Dhan !
Voici la description maintenant de mes faux parents, je les appelle ainsi, car je n'acceptais pas ne pas avoir de parents, enfin si j'en avait mes inconnues. Qui étaient-ils ?

Celle qui jouait le rôle de mère de famille; se nommait Lihan, je dirais que cette forte femme est caricaturale, pourquoi je dis ça, du fait que... Non, rien oubliait, je disais ça car je la connais parfaitement dans tous les détails. Elle fume beaucoup, elle a les cheveux bouclés, elle les coiffe en mettant des bigoudis, ensuite elle les plaque en arrière, elle porte un T-shirt pour homme, par dessus un tablier de cuisine, à sa taille une grosse ceinture de cuire de vache et un pantalon rapiécé à carreaux. Et dans les pieds, non, pas des tongues, je vous rassure, des grosses bottes en cuire.

Le père de famille, lui je ne peux vous le décrire, je n'en ai que des idées trop vagues de lui. Je sais juste que c'est un homme ! Et il n'a pas de rôle important dans ma vie. Il meurt très tôt.

Je vais commençais à vous raconter ma vie de A à Z, enfin non pas jusqu'à Z car elle n'est pas fini ! Je commence dès maintenant.

A mon arrivé dans la famille, la vieille était arrogante et très sévère en vers moi. Je n'avais qu'un simple bol de riz et un verre de Sake : la première fois que j'y ai goutais, j'ai toussé pendant 10 minutes. Le sake c'est trop fort pour moi. Les deux autres eux étaient logés normalement, ni trop lotis, ni pas assez. Tous les jours, il partaient. Et moi je restais faire les corvées, je les avais fait pendant une semaine et après, j'en ai eu marre.

Je les ai suivi un matin, je suivais leurs traces. Je remarquais qu'il avaient des démarches bizarres, ils ne voulaient ne pas être suivis. Ils entrèrent dans un buisson. Dans cette arbuste, ils devaient y avoir une planque. J'entrai dans le buisson mais avant que je puisse accéder aux bruyères, deux mains m'attrapèrent par le colle de mon manteau et ces mains m'attirèrent vers le sols, Dhan parla le premier et dit :


« Pourquoi tu nous as suivis ? »

Je leur répondis simplement que je voulais faire parti de leur bande. Lorsque je dis cette réplique, Raphaël eu un pincement au cœur, il se rendit compte que pour Dhan, ça avait fait pareille, mais pas exactement du fait que Raphaël avait mis du temps à admettre que Dhan devienne son ami, au fur et à mesure des années, je connaissais toutes leurs planques, leurs plans, leurs trésors. Je commençais à me sentir vivant, nous trois qui n'avions pas de famille( Je vous le redis mais ma famille met inconnue). Mon oncle venait me rendre visite tout les ans environ, c'est pour cela que je ne dis ne pas avoir de famille. Un jour en revenant de chasse avec mes deux compères, on bus un coup avec une bouteille de Sake que l'on avait volé à Lihan. On c'était juré de réaliser notre rêve. Raphaël lui un amiral, et Dhan, Vice Amiral. L'ainé rabaissait toujours. Il se croyait au dessus de nous et c'est ça qui me plaisait chez Raphaël. Pourquoi, ils ne me demandais jamais à moi mon métier, peut être me trouvaient t-ils trop faible pour être marine ou encore ils savaient que je voulais devenir pirate. Je passai toute mon enfance avec mes deux frère. Ah, oui, je ne vous ai pas dit, on c'était baptisé, frère ! Je ne vais pas vous passer en détail, mon enfance. Je peux vous donner, notre emploie du temps : flâner dans la nature à longueur de journée, et le soir on rentrais tous au domicile pour manger et dormir et le lendemain matin, rebelote. A l'age de 17 ans, Raphaël partit le premier, il s'engagea dans la marine bien sur. Je ne l'ai pas revu pendant de longue années. Après son départ, avec Dhan, on se marrait vraiment car la il n'y avait pas de chef entre nous deux alors, je dirais que c'était un réel plaisir d'avoir passé du temps avec lui avant son départ. Après, autour, de Dhan, il s'engagea lui aussi dans la marine, j'étais tellement heureux pour eux. Le départ de Raphaël fut vraiment très difficile à subir pour Lihan, elle qui les avait hébergé toute l'enfance. Et moi je devais attendre, 4 ans pour pouvoir partir. Mon oncle, lui venait plus souvent à la maison, il venait donner des rations pour vivre à Lihan, je crois que ces gestes de bonté furent les premier que je vis de lui. A la suite du départ de mes deux frères. J'attendais maintenant mon départ, il fallait que je devienne fort sinon je ne survivrais pas longtemps, je devais absolument m'entrainer, Je m'entrainais chaque jours avec acharnement, je n'avait que mes mains pour pleurer, je ne me battais sans sabre, sans armes. Je n'avais pas les moyens de me procurer un. Je devenais fort. Plus je m'entrainais, plus mon corps devenait puissant, ma force augmentait considérablement, ainsi que ma vitesse et toutes les détails physique qui pouvaient me servir au combat. Avant j'avais besoins de Raphaël et de Dhan pour aller à la chasse alors que maintenant, je ne suis plus la mauviette que j'étais, je suis vraiment devenu plus fort. Je voulais vraiment être un homme libre pour cela, je devais acquérir de la puissance, devenir comme mes frangins. Plus je grandissais plus, je me disais que devenir marine serait la meilleur solution, pour moi. J'avais maintenant 16 ans, plus que un ans avant mon départ et mon choix n'est toujours pas fait, pirate ou marine, la liberté ou.... Je ne savais vraiment pas ! L'homme qui accompagnait Lihan mourrut un samedi une deception pour la vieille femme mais elle s'en remit très vite.

Un jour Lihan et moi, nous descendîmes en ville, pour dépensais avec modération l'argent que mon oncle nous avait donné. On acheta du Sake bien sur : boisson vitale pour pour la maitresse de maison. Je ne sais pas ce qui se passa, se jour là. Tout aller pour le mieux, pour une fois, on avait de l'argent. Je vis sur une pancarte dans la rue que des hommes très spéciales venaient sur notre île , accompagnés d'un amiral de la marine ainsi que de sa troupe de marines. Je demandais à Lihan se que c'était que des Tenryubito, Juste en disant cette phrase, Lihan eut comme une sorte de petite crise cardiaque. Elle accéléra le pat. Elle m'expliqua que Tenryubito était de mauvaise personne à cause de ça nous devions partir (chouette les explications !) Des marines accostèrent au port de l'île, ce n'était pas que des marines exactement, des Tenryubito (les Dragons célestes, descendants des créateurs du nouveau monde après le siècle oublié), je ne savais pas se que c'était ces choses. Lihan m'avait donné une explication trop vagues d'eux. Lihan avait peur car il paraît que ces hommes sont sans pitié. Nous avons faits rapidement nos provisions. Lihan avait tellement peur quelle en trembler. Les Tenryubito arrivaient. Malheureusement pour nous la ville avait qu'une seul grande porte. Je ne sais pas se que Lihan avait, pendant leur passage dans la ville. Nous pouvions juste nous cacher le temps qu'ils passaient. Non, la vielle femme voulait partir absolument. Sur le chemin du départ, les Dragons Célestes arrivaient, je les voyais très bien, je fus surpris de voir une personnes avec un bulle sur la tête. Dihan courrait en me tenant la main. Tout à coup, elle trébucha, et roula juste devant les pieds de l'espèce qui se croyait sur-développée. Le Tenryubito sortit un revolver de sa poche et le pointa sur la vieille et …

Je fis choqué par le geste de l'homme car il n'avait aucune raison de la tuer, il lui envoya une balle entre les deux yeux. Il n'y pas que les Dragons célestes que je haïssais mais aussi les marines. Mon point de vue avait totalement changé sur eux. Un hommes venait de tuer un femme innocente et il ne faisait rien. C'était peut être une race à part, cependant il y a des limites. Le pire, c'est que même l'amiral qui était présent, ne dit rien. Il ne bougea pas d'un poil, c'est comme si, il trouvait cela marrant, Je restai en ville jusqu'à que les Dragons Célestes partent, je pris le corps de Lihan (je me rendis compte de son poids très vite) et je me voyais dans l'obligation de la ramener dans son logis, ensuite lui faire une obsèques convenable. Elle est morte un samedi et enterrée un Lundi, je mis comme vous pouvais le constater deux jours pour faire les obsèques. J'avais réussi à réunir qu'une poignée de personnes, des amies, même pas les parents et mon oncle fit l'effort de venir! En somme peu de monde.
Après cette épisode tragique, j'étais seul, mon oncle ne voulais toujours pas me prendre chez lui, j'étais déboussolé même si je crevé, il ne m'aimera donc jamais. C'est à partir de ce jour que je vécu seul dans la nuit et le froid, je dormais là où je pouvais, je vivais du vols. Plus les jours avançaient, plus je grandissais, plus je devenais un homme mon départ fut retardé de 1 ans : manque de moyens pour acheter un bateau. J'appris un jour en me promenant dans la ville que le même Tenryubito qui avait tué Lihan il y a deux ans venait sur l'île. Il faisait des transaction avec une personne au placée dans la société. Une idée me traversa l'esprit. Je devais le tué pour me venger. Ce n'étais pas le meilleur moyen, cependant c'était mon seul échappatoire. J'avais exactement trois jours pour préparer un coup. Je voulais qu'il meurt pour se qu'il a fait se salopard ! Pendant, c'est trois jours, je multiplias mes actions de vols, je ne mangeai point pendant deux jours : j'avais amassé beaucoup d'objet de valeur. Je vous fais une petite liste pour bien que vous voyais le nombre incalculable d'objets. Une bonne vingtaine de portes monnaies, 23 montres en or ou en argent. Deux canifs en argent, Une bonne dizaine de colliers, de métaux précieux. Des broches, des bagues...Pour trouver toutes ces belles choses, je ne devais pas chercher dans les ghettos, mais plutôt dans les quartiers riche. Je rassemblai toute ma collection, je les donnai à un antiquaire qui me les repris le tout pour 21'230 berry's. Je n'avais jamais eu autant d'argent sur moi. Je n'avait pas le temps de contempler cette masse d'argent brute, je devais commencer les préparatifs. Je fis tous les magasins d'armes et d'équipements de la ville, je m'étais sur-équipé. Encore un fois, je vous liste ce que j'ai acheté : deux couteaux avec housse, pour pouvoir les accrocher sur mes tibias, deux revolver CZ 75 calibre 18, un bazooka, version miniature, Un grappin, quelques bombe, deux, trois fumigènes, une à deux grenades, et une bateau qui appartenait à un vieux pêcheur, avec voile neuf, le ravitaillement. Il me fis un offre inouï, le bateau avait quelques pètes cependant le vieux lui avait du mal à le vendre donc il me fit un prix. Et j'oubliai bien évidement une épée. Je ne vous ai pas dit mais le brocanteur me fit cadeau d'un coquillage, il ne savait pas comment l'utiliser donc il me le confia, il me dit juste qu'il fallait le poser sur une surface plate et appuyer sur le haut du bigorneau.

Ce sera mon heure de gloire ou la fin de mon air. Avec le reste de butin, je passai dans un bar pour, vider de trois godets et un bon repas. Le bar man me demanda :

« Je ne t'ai jamais vu en ville. »


[justify]Je ne lui ai pas répondu car je n'en voyais pas l'utilité ! j'étais tellement préoccuper par ma mission de vengeance. Je sortis du bar, je pris une suite pour pouvoir dormir et reprendre des forces. Le lendemain matin, les Dragons Célestes devaient arriver vers 11 heures(Je ne vous ai pas dis mais cette fois si ils sont deux), ensuite ils atteindraient la grande porte, à 11 heures et 5 minutes, je devais me poser exactement 30 minutes avant au lieu de rendez-vous pour préparer l'assaut. Je partis le matin, après une bonne nuit de sommeil. Vers 10 heures, je me préparais à partir au rancard qui aller changer ma vie. Je sentais la pression monter, je quittai l'hôtel, je sortis par la porte, je marchais dans la rue, les villageois avaient l'air si tranquille. Je me préparais maintenant, physiquement et mentalement. Je pris la route de la grande porte. Je devais m'arrêter 500 mètres avant celle-ci. Devant la grande rue qui s'ouvrait à moi, je devais la quitter pour aller à gauche, je me faufilai dans une ruelle, elle était très étroite, du lierre montait sur les mures, il y avait des escaliers qui donnait sur des étages. Je pris l'escalier le plus éloigné du carrefour que je venais d'emprunté. Je montais l'escalier, il me paraissais si long, et raide, ma respiration augmentait, mon poule s'accélérait. Je grimpai les 2 étages de la maison. En arrivant en haut. Je pouvais remarquer à quel point la rue était si grande. Lorsque l'on marche, on ne lève pas les yeux, et c'est là que l'on se rend compte qu'on devrait les lever. La procédure commençait, il fallait ne pas se louper. Il était maintenant 10 h 45, Je m'installais près à canarder se pourris de Tenryubito, je sortis de mon sac à dos, toute mon artillerie, Je plaçai les poignards sur mes tibias, mes deux revolvers à la ceinture, mon mini bazooka dans le dos, et les bombes et grenades à la ceinture. L'épée elle, avait un emplacement réservé, dans son trousseau. Il était 11 heures moins 5, et les Dragons céleste n'étaient toujours pas arrivés. 11 heures le bateau accoste, j'entends des cris de joie, de hurlement, des acclamation, je ne voyais pas l'utilité de d'applaudir ces pourris qui vendent des hommes comme du bétails. Il arrivèrent à la grande porte à 11 heures et 7 minutes, 2 minutes de retard. Je vis l'amiral qui parlait avec, des marines l'entouraient de près. J'avais tout calculé. Ils arrivèrent à mon niveau, je reconnaissais bien le type d'il y a deux ans. Dans sa bulles, un habille grotesque, l'aire supérieur. Les yeux fins, la bouche fine tout comme ses yeux. Un visage rond comme son ventre. Et des cheveux mi-long et noirs qu'il coiffe en arrière. Je commençai l'opération. La pression atteignit son apogée, je sautai, dans mon élan, je lançai mon grappin, je pris mon revolver de la mains gauche et PAN !!
Je vis la balle de mon Guns arrivait dans son visage. Le verre de sa bulle n'avait même pas explosée sous l'impact de la balle. Le sang avait giclé contre le carreau de son casque transparent. Tout le monde criait au scandale, les journalistes fusillaient le Tenryubito assassiné de photo et le fugitif en fuite qui était moi bien sur. Je finis mon vol plané sur le toit d'en face, les marines qui avait protégés le dragon célestes jusque là me fusillèrent, je devais faire vite mon bateau était près pour partir en mer. Je courais le plus vite possible pour échapper au marines, je croyais que quelqu'un aller me poursuivre, l'amiral, un marine prodige, non rien dès que je me suis retourné, je ne voyais absolument rien. Je sautais de toits en toits, je n'avais pas le choix, je devais passer par dessus la grande porte, je repris mon grappin, je le lançai, je fis un bon et hop dans les airs, j'arrivais sur le haut de grande porte. J'assurai ma descente et je me vis arriver dans le port, je vis au loin, mon bateau. Je perdis l'équilibre dans ma course et je tomba sur le flanc gauche. J'avais un objet dans la poche : le coquillage, cela me faisais mal lorsque je suis tombais dessus. Je sautai dans mon bateau... Un marine me plaqua au sol dans mon élan. Je retomba sur mon flanc gauche, l'objet dans ma poche reprit un coup lui aussi. Je reconnus tout de suite le marine : Raphaël ! L'émotion monta tout d'un coup, la seul chose que je lui ai dit c'est : je lui décimais un coup de poing dans la tête, lui ne réagit pas, je lui en envoyai un autre il tomba dans le bateau. Je pris le dernière objet que je tenais de mon shopping. Une sorte de coquillage qui avait un pourvoir, mais je ne savais pas lequel, je le sortis de ma poche et par simple intuition, je le collai sur la coque, et j'appuie sur le bouton, une force nous fies avançer de 500 mètres sur la mers. Le petit mat qui était à l'avant céda sous le choc, je ne pouvais pas partir maintenant, je devais aller voir Lihan une dernière fois, Raphaël se réveilla, lorsque j'accostai, il avait dû prendre un coup, assez important lors se chute dans le bateau. Je voulais lui montrer la tombe de Lihan notre mère adoptive. Lui ne comprenait pas, il ne pouvait pas croire qu'Tenryubito était capable de telle chose. Je lui expliquai les faits en détail, il pleurais presque je remarquais que ses yeux étaient mouillées. Nous parlâmes pendant longtemps, moi de mes péripétie passées, et lui de son ascension fulgurante dans la marine. Il me racontais qu'après son départ de l'île, il s'engagea tout de suite dans la marine, il fit couronné de succès après seulement deux missions, il avait réussi à faire enfermer dans Impel Down deux pirates dangereux, cet exploit lui valu le poste de sergent, il est passé de simple matelot à sergent, se qui est pas mal du tout, mais ce n'ai pas fini. Il monta en grade en tuant un révolutionnaire, il passa alors sergent chef. Après cette conversation chaleureuse, Raphaël était vraiment gêné car il ne savait pas quoi faire soit me laisser partir ou me donner à la marine. Je lui dis qui s'il voulais me donné à la marine, il devait me passer sur le corps, il ne voulais pas descendre en grade, je le savais bien mais je sentais de la rancune. Il voulais me laisser passer et en même temps il ne le désirait pas. A ce moment là, une phrase me sortie de la tête :

« Je ne mourrais pas aujourd'hui : avant ça je dois éliminer tous les Dragons Célestes de cette Terre, et que tu le veuilles ou non ! Je ne le vous ai jamais dit à toi et à Dhan mais je ne rêvais pas d'être marine, mais je rêvais d'être un pirate libre comme l'air ! »

Je lus sur le visage de Raphaël une énorme déception, qu'il se rendit compte que je lui avait menti toute sa jeunesse pourtant il croyait vraiment que je voulais être marine. A la fin de ma phrase, je ne vis pas arriver le poing de Raphaël dans ma figure. Je voltigeais par terre. Un dure combat commençait, frère contre frère. L'un de nous deux devait mourir ou être blessé gravement. A la suite de son uppercut dans la tête, je relevai, on se regarda droit dans les yeux comme un duel dans le Far-ouest. Il avait sur lui un sabre alors que moi j'étais armé jusqu'au dent. Je devais combattre absolument pour mon père et ma mère qui n'existaient pas ou plutôt que je ne connais pas encore. Pour Lihan au moins, Raphaël ne pensait pas à elle, sa mère adoptive ! Je ne voyais pas ce combat comme un bataille pour un territoire, ou encore pour une religion, mais plutôt une querelle de famille. Il recommençait à charger dans ma direction, j'évitai son deuxième coup. Je lui décimai un poing dans le bide, il tomba par terre, il sortit son sabre, je sorti le mien, par rapport à moi, un marine sait manier un sabre, contrairement à moi, je ne sais pas manier un sabre, c'était juste pour faire bonne figure. Il remarqua tout de suite que je ne contrôlais pas mon glaive. Le combat commençait à tourner en sa faveur. Je devais en finir vite. Je devais en profiter à un moment qui me serait possible. Il tapa de toutes ses forces avec l'épée, je tombai en arrière, je me rattrapai avec ma mains gauche. Le voilà le bon moment : je sorti de ma main droite mon revoler CZ 75 calibre 18 , je tirai dans son ventre, je fis exprès de ne pas toucher un organe vital, comme je ne voulais pas qu'il me suive. Je pris me précaution. Je lui tirai une autre balle dans la jambe gauche. Je le laissai suffoquer seul. Je ramassa mon sabre qui était tombé, et je repris ma route, je sautai dans le bateau, je rechargeais le coquillage magique, je tapai de toute mes forces dessus, après ça, je le posai cette fois dans l'eau mais toujours sur la coque du bateau. Avant de déclencher le mécanisme, je posai un dernier regard sur mon frère marine. J'appuyais doucement sur la coquillage, en même temps, je m'agrippais au bateau pour ne pas tomber dans l'eau pendant le vol.
Je fis un bond plus important que l'autre, je voyais le port de mon île plus petit que d'habitude, les marines, m'aperçurent au loin, ils me canardèrent au canon cependant j'étais hors de portée. Je devais partir, me dépêcher, je trouvais ma fuite un peu facile, personne,ne me poursuivais, je compris pourquoi très vite, je vis au loin un bateau de marine. Je commençais à douter vraiment, Dans mon malheur, j'eus de la chance. Je vis au loin un autre bateau de pêche. J'eus une idée brillante, me cacher dans le bateau, je commençais à changer de cap. Je ne sais pas si les marines, le remarquèrent mais en tout cas ils ne bougèrent pas d'un poil. Amateur pirate, je m'amarrais au bateau avec des boutes, je sautais dedans avec confiance. Surpris, je ne vis personne. Je fis le tour du bateau. Par derrière, une personne me frappa par derrière, je me réveillai dans le cockpit arrière du plaisancier. Je me levai, et je vis toujours le bateau de marine à l'horizon. Un vieux personnage, se présenta devant moi. Il avait les cheveux longs blancs, je crois que c'est la première chose qui ma frappée. Ses rides lui creusaient le visage, sa petite barbiche, elle me fit beaucoup rire, ça le lui allait tellement. Il avait le tablier jaune de pêcheur, des bottes jaunes inclues. Un couteau dans la poche gauche, il avait toutes les caractéristique d'un pêcheur. Il me parla sur un ton un peu méfiant :

« Qui es- tu pour t'incruster comme ceci sur mon bateau ? »

Je lui expliquais ma situation, il devait absolument m'aider. Je lui expliquais mon crime, je me disais qu'il n'allait pas accepter mais enfin de compte, il me dit :

« Ces chiens de Dragons Célestes, si ils ne pouvaient plus exister cela ! »

Il accepta, nous sommes parti aussi tôt, nous nous rapprochions de plus en plus du bateau de la marine, c'était un bateau avec la coque camouflée, les voiles avec une grande mouette dessus. Un horde de marine à l'intérieur. Je fis cachet dans un coffre, introuvable, je vais essayer de vous le décrire mais tellement quelle est introuvable qu'on ne peux la retrouver. J'étais calé entre l'encre, les filets de pêche. Si vous ne savez pas chez nous l'encre se rentre à l'intérieur, et les filets aussi, en fonction du bateau, et du rangement. Bon, voilà en gros. Le bateau s'arrêta d'un seul coup, j'entendais des marines crier. Je ne comprenais pas trop, cela dura environ un bonne dizaine de minute le temps de vérifier le navire. J'ai trouvé que les fouille n'était pas vraiment approfondie. Nous repartions sans le moindre problème. Le vieux me fit sortir de ma plaquette, il me raconta les faits de A à Z. Tout d'abord, un marine lui demanda son permis de bateau, ensuite il demanda si il n'avait pas vu un autre bateau de passer dans le coin car un déserteur vient de tuer un Tenryubito. Il racontais si bien qu'on croyait que l'action se déroulait sous nos yeux. Ensuite deux marines firent le tour du bateau pour simple vérification et le tour était joué. L'un des marines, dit au vieux : « Comment une personne aussi âgée que vous navigue encore ». Lorsqu'il me dit la réplique du matelot, il était énervé. Je dois dire pour un vieux, il pétait la forme. Il me proposa de me déposer sur la prochaine île. On parla tout le trajet. Il me déposa sur l'île Inu Town, nous avons fait un voyage d'une bonne journée, il me déposa sur le bord du port me dit au-revoir. Je ne savais pas grand chose sur cette vieille personne mais en tout cas, ce que je pouvais savoir, c'est quelle m'avait sauvé la vie. Des personnes comme ceci, on en trouve plus beaucoup sur cette terre. Il a risqué sa vie pour moi, en retour, je lui ai juste dit, merci. J'avais maintenant. Cette histoire m'avait donné une leçon, enfin non pas une leçon, mais plutôt un but maintenant que j'étais seul, je devais retrouver mon père, savoir se que devient Dhan, et devenir un pirate renommé.




• Exemple de post RP :
1er jour
Un jour comme tous les autres s'annonçait de prime abord : Un soleil qui brulait déjà haut dans le ciel bleu bercé de nuages , une brise chaude ... En résumé, une belle et agréable journée pour quiconque aimait les chaudes journées d'été.
Au soleil couchant, une ombre marchait vers le monde de la jungle. Cette ombre, aux drôle de formes ne ressemblait à rien de commun. La seule chose de commune qui émanait d’elle c’était… Ce son. Toujours le même… Ding ! Des clochettes ? Ding ! Oui, sans doute. Un autre Ding pour former ce rythme lent, mais toujours le même… Pouvait-on appeler cela un rythme ? Ce n’était qu’une suite de petit son. Toujours le même. Il commençait et s’arrêtait pour finalement reprendre de la même façon qu’il avait commencée précédemment. Une ombre plutôt grande. Si on se la représentait comme un homme on aurait dit… Qu’il était très grand et avec une carrure époustouflante. Ensuite, on aurait affirmé qu’il avait une tête anormalement… large ? Normal, cette ombre n'était pas un homme mais un gorille, un grand gorille qui portait un collier avec une cloche. Le son continua.

L'ombre se rapprocha d'aoki qui était venu dans cette foret pour s'entraîner. Aoki regardait le gorille anormalement grand et avait un sourire ... admiratif ? Peu importe ! Aoki voulait apprendre plusieurs techniques mais il y en a une qui l'aiderait particulièrement et s'il pouvait l'apprendre, très peu d'homme serait capable de le vaincre, c'est se que il pensait. Le vent balayait ses cheveux chatains foncés derrière lui et l’écharpe qu'il avait remonté jusqu’à son nez pour se protéger de la poussière mélangé à la terre qui volait mêler au vent. Ce même vent, lui piquait les yeux sans sa main pour l’enfoncer sur sa tête. Ainsi, il protégeait ses yeux presque noirs de son mieux. Aoki serra les poings, Aoki espérait qu'il pourrait apprendre la technique qu'il avait en tête et aussi que son niveau évoluerait , il faut plus que ça pour naviguer sur les mers de Grand Line.

2eme jour
Le matin, sincèrement, pourquoi c’est si dur de se lever ? Enfin, aujourd’hui, Aoki dut se lever bien tôt afin de se préparer à son entrainement. il va s'entrainer a bien utilisé son fruit du démons. Bref, c’était un entrainement spécial. Il s'entrainera de quatre à treize heures, soit durant neuf heures.Il arrêtera l'entrainement soit quand il a faim ou a soif tenailleraient, tout comme la fatigue .
Le premier entraînement de Aoki , se déroula Dans une jungle.Après un premier combat avec des animaux sauvage , il appris a bien esquiver les attaques rapide grâce au fauves et a bien sauté grave au rhinocéros ...

2 ans plus tard
Durant cette période de deux ans et demi, tous les détails n'ont pas encore été révélés concernant l'entraînement de Aoki, seuls quelques résultats sont apparues. Aoki appris à mieux utiliser son fruit du démons, et à ne plus gaspiller de l'énérgi lorsqu'il exécute ses techniques. Il a par ailleurs appris la théorie concernant la manière de contrer une fuite en perturbant le flux de la puissance se trouvant dans sa tête.





Dernière édition par Aoki D. Ishii le Mer 13 Avr 2011 - 15:40, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aoki D. Ishii
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 9

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Mar 5 Avr 2011 - 11:40

Voila finis
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Profil Psy : Manipulatrice sympathique & vénale
Nombre de messages : 2391
Age : 28
Fruit du Démon : South Blue

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Mar 5 Avr 2011 - 18:31

Yop !

Tu peux facilement aller vers les niveaux cinq si tu corriges les fautes Razz
Revenir en haut Aller en bas
Aoki D. Ishii
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 9

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Mar 5 Avr 2011 - 18:58

voila quelque fautes corriger

et pr FDD je choisi : Niku Niku No Mie : (Paramécia de la chair) Permet à l’utilisateur de modifier son corps pour être plus combatif. Il peut déplacer ses points vitaux et arrêter le sang et la douleur en cas de blessure. Il lui est également possible d’augmenter le volume de certains organes et de déplacer ses muscles pour envoyer des attaques surpuissantes. A haut niveau, l’utilisateur peut même extérioriser ses organes et emprisonner des éléments extérieurs sur de courtes distances.

Revenir en haut Aller en bas
Aoki D. Ishii
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 9

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Lun 11 Avr 2011 - 12:49

Voila post rp changé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ma Chao
Espoir Révolutionnaire
Espoir Révolutionnaire
avatar

Nombre de messages : 205
Fruit du Démon : Sumisu Sumisu No Mie

[Feuille de personnage]
• Renommée: 465
• Wanted: 10.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Mar 12 Avr 2011 - 14:54

Merci, cependant, il serait bon que tu augmentes la taille de ton poste RP d'une quinzaine de ligne. Merci d'avance Razz
Revenir en haut Aller en bas
Aoki D. Ishii
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 9

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Mer 13 Avr 2011 - 15:41

voila quelque ligne ajouté Razz

Revenir en haut Aller en bas
Aoki D. Ishii
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 9

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Ven 15 Avr 2011 - 18:23

up ? Rolling Eyes Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Kanashi Yukai
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 21

[Feuille de personnage]
• Renommée: 100
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Ven 15 Avr 2011 - 22:13

Pour le Niku niku , je te demanderais de rallonger encore ton post-rp et aussi, pense à corriger les fautes d'orthographes dans celui-ci et essaye aussi de modifier certaines tournures de phrases qui rendent ton post rp un peu incompréhensible ^^" et font un effet d'énumération ( surtout dans la deuxième partie de post-rp, celle que tu as ajoutée)
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Pirate légendaire
Pirate légendaire
avatar

Profil Psy : Mauvaise jusqu'à l'os!
Nombre de messages : 2460
Fruit du Démon : Toro Toro no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4025
• Wanted: 411.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Mar 3 Mai 2011 - 19:21

toujours d'actualité?
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Pirate légendaire
Pirate légendaire
avatar

Profil Psy : Mauvaise jusqu'à l'os!
Nombre de messages : 2460
Fruit du Démon : Toro Toro no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4025
• Wanted: 411.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    Mar 24 Mai 2011 - 19:33

Pas de nouvelles -> corbeille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis    

Revenir en haut Aller en bas
 
Aoki G. Ishii : un pirate libre ! finis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aoki G. Ishii : un pirate libre ! [En cours]
» Aoki D. Ishii [En cours]
» [libre]La Gourmande Contrebande. [West Blue, Rang B, Pirate, Baston]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Présentation Refusés et/ou Non Finies (poubelle)-
Sauter vers: