Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 KIMBO [En cours !!!!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: KIMBO [En cours !!!!]   Ven 6 Mai 2011 - 3:06

[DC de Charlie Chang. Remplacez "Massoud" par "Kimbo" s'il vous plait =) ]

• Prenom : Kimbo

• Surnom (facultatif) : "Red Beard" / "Barbe Rousse"

• Age : La trentaine

• Race : Humaine.

• Camp : Marine.

• Orientation psychologique : Petite pute opportuniste.

• Spécialité : Tromper le monde & défourailler au 'pompe !

• Fruit demandé : Le fruit du Polaroid (crée par notre bon vieux Ridcull)
Spoiler:
 

• Rêve(s)/But(s) du personnage : Avoir un grade assez important afin de pouvoir faire évader son père d'Impel Down / Botter le cul de deux ou trois personnes marqués sur sa liste...


Physique & Psychologique : Long et mince, "Kim" est bien plus grand que la plupart de ses collègues marines. Il possède de longues jambes courbées, donnant l'impression que celles-ci ne possèdent pas d'articulations. D'ailleurs il a tendance à ne marcher que sur la pointe des pieds, ce qui renforce le burlesque du personnage... Il a une espèce de petite crête pour coupe de cheveux, maintenue par un peu de gras et de la salive. D'ailleurs il est victime d'un espèce de tic qui est de passer une main dans ses cheveux toutes les cinq minutes, histoire de maintenir droite cette même crête. Mais honnêtement, ce qui vous marquera le plus chez le grand gaillard est sa barbe, épaisse et broussailleuse, d'une teinte rousse. Lui donnant l'apparence d'un clochard dans ses pires jours, notre marine est persuadée d'avoir une bien belle allure avec.
En parlant d'hygiène, Kimbo est quelqu'un qui se laisse plus ou moins aller malgré le fait qu'il y ait une salle de bains dans sa cabine, ce qui renforce cette image de sans-abri... Par contre il possède une dentition robuste et d'une étonnante blancheur, bien qu'il en manque une sur le coté. Celle-ci est remplacée par une factice qui ne perd pas une occasion de se détacher aux moments les plus inopportuns...
Ses lèvres brulées par un excès de nicotine mais constamment étirées affichent un espèce de sourire inquiètant, un sourire de fou alors que notre Ki-Kim est doux comme un agneau... enfin c'est ce qu'il réussit à faire croire aux autres, et ceux-là, bien trop naifs, ne se doutent pas une seule seconde que ce corps pour le moins étrange est habité par une âme vile...
Cette méchanceté, il est né avec. Depuis l'époque des couche-culottes, le Marine trouve un malin plaisir à rendre malheureux les autres. Sa place dans la cour de récré ? Au fond, seul, s'amusant avec un bout de ficelle et un baton... Il critiquait sa maîtresse, balançait les brutes et rackettait les plus faibles, s'attirant donc l'antipathie aussi bien de ses camarades que de son institutrice, qui ne supportait plus ses remarques déplacées. C'est donc marquée par une profonde solitude que le barbu grandit... Au fil des années, cette solitude se transformera en un éspèce de violent égoisme qui le rendra bien trop confiant... Cet excès de confiance l'amènera la plupart du temps dans des situations pas possibles, grotesques, dont lui seul en a le secret... Et à force de voir ses plans échouer, on peut se remettre en question, se demander si on n'est pas maudit... Le Barbu s'orne donc de toutes sortes de gri-gris issus de différentes croyances pour se protéger, bien que cela ne marche pas vraiment...
Véritable phénomène de foire, Kimbo ne cessera de vous étonner avec ses bêtises et ses réactions pour le moins exagérées. Au premier abord, vous aurez l'impression que Kimbo est un honnête homme qui ne vous veut que du bien, mais après l'avoir cotoyé pendant un bon mois vous comprendrez alors que si il fréquente un tel ou un tel, ce n'est que par intérêt et ce que désire le Marine plus que tout au monde, c'est devenir riche et avoir le pouvoir !
Oh oui, le Barbu est victime d'une cupidité sans bornes et pourrait aisément vous coller une balle dans le dos pour un bon p'tit pactole... Qui que vous soyez, il n'en a rien à faire, personne ne doit se mettre sur son chemin sous peine de casser sa pipe : N'oubliez pas que Kimbo fait parti de la Marine ! Il représente la Justice ! Considérez le comme un héros, un représentant du Bien, un sauveur ! Profiter de son titre de représentant de l'ordre fut l'une des principales raisons pour laquelle il s'engageat. Mais entre nous, Kimbo n'est qu'un voyou de plus déguisé en soldat de la Marine, en quête de pouvoir et d'une espèce de reconnaissance mondiale pour sa "grandeur" : Oui, notre bon vieux mégalo n'arrête pas de penser à ce jour fatidique oû tout le monde reconnaîtra sa valeur et lui accordera de très grandes responsabilités... En attendant, Kimbo tente de forcer le Destin en essayant de se faire le plus d'argent possible de quelques manière que ce soit, bien que cela ne marche presque jamais...
Plus que toutes choses (mêmes les femmes), Kimbo adore tout ce qui s'apparente aux trésors : du sac de vieilles pièces d'or, aux couronnes serties de pierres précieuses, le Marine essaye toujours de mettre la main sur une pièce rare avant de la revendre aux plus offrants. Cette passion pour les objets de valeurs l'a poussé à se renseigner grandement sur le sujet : Il sait donc reconnaitre un vrai d'un faux, et peut même vous évaluer sa valeur approximative en un seul coup d'oeil... Il pourrait même vous évaluer, vous... Et oui, comme la plupart des crapules qui peuplent ce monde, Kimbo a déja pensé à faire deux ou trois transactions dans le buisness de l'eslavagisme...
Vous comprenez maintenant à quel point cet étrange personnage représente le Mal ? Terrifiant et horriblement puissant... Voilà comment ses hommes le voient, mais ce qu'ils ne savent pas est que notre pauvre homme est rongé par une vilaine lacheté qui le pousse à prendre les jambes à son cou lorsqu'il se rend compte qu'il ne peut rien ! Le plus dur est de s'empêcher de courir; quand ses hommes, tremblants de peur le regardent lutter, émerveillé par sa bravoure, sans se douter de la supercherie...
Kimbo les aime beaucoup, et bien qu'il se montre souvent ferme avec eux, il les aime comme si c'étaient ses propres frères. D'une certaine façon, Kimbo retrouve en eux la famille qu'il n'a jamais eu... En fin de service, le [grade que vous aurez choisi] n'hésite pas à payer de sa poche barils de bières et nourritures de luxes histoire que tout le monde s'amuse, et c'est vraiment bourré que tous s'endorment, faisant la honte des plus grands gradés de la Marine. Kimbo a reçu maintes avertissements, décidant finalement de se concentrer sur sa carrière à défaut de faire mumuse...

BIOGRAPHIE :Bienvenue sur l'île Bouteille, capitale de l'alcool ! Située sur South Blue, on dit que l'alcool y serait né, et que tout les meilleurs vins y sont fabriqués ! Remplies de fêtards et d'ivrognes de toutes sortes, l'île est aussi réputée pour son taux de décès affolant ! C'est donc dans ce contexte dangereux mais décontracté que Kimbo grandit, seul face à lui-même.

Fils de brigands des montagnes, ceux-ci furent horrifiés de voir, alors que le cordon ombilical était encore attaché à son nombril, que leur bébé avait de la barbichette ! Une barbichette rousse ! Sans même chercher le pourquoi du commun, ils balancèrent le bébé dans les ordures : Manque de pot, l'enfant étonnament petit se glissa dans le goulot d'un magnum de champagne. Enfermé dans la bouteille géante située au fond d'une poubelle, un ivrogne trouva le bébé par hasard alors qu'il était en quête d'une quelconque boisson...

La bouteille géante dans ses bras, celui-ci ne savait que faire : L'élever ? Nan, c'est bien trop de boulot... Le vendre ? Pourquoi pas... Il pourrait s'acheter de la bois'caille avec la thune.. Maintenant la bouteille par le goulot à la manière d'une batte de base-ball, il éclata celle-ci contre un mur avant de rattraper le bébé par le pied, de justesse. Quel ne fut pas son désarroi lorsqu'il se rendit compte que l'enfant s'était ouvert à la tête ! Des litres et des litres s'échappant de la plaie, le nourrisson se noyait dans son propre sang ! Que faire, que faire ?! Le port n'était pas loin, le sel de la mer nettoiera et cicatrisera la plaie...

Et c'est en agrippant le bébé par les deux pieds que le clodo' trempait la tête du bout d'chou dans l'eau de la mer, tout en sifflotant. Quelle étrange scène !

Après l'avoir séché et lui avoir fait un bandage de fortune avec un bout de sa chemise, il se rendit compte à son tour que le bébé était étonnament moche, notamment à cause de sa barbichette rousse... D'abord étonné, le clodo' éclata ensuite de rire, avant de se rouler par terre, les larmes coulant le long de ses joues. Quelques minutes plus tard, le clodo' s'en remit et c'est avec le gamin sur l'épaule que celui-ci se mit en quête d'un acheteur potentiel.

Il se fit insulter, cracher dessus, botter le derrière, mais personne ne répondit à son annonce. Le clochard décida finalement d'abandonner le bébé sur le pas de la porte du seul orphelinat de l'île, tenu par des anciens employés d'Impel Down, horribles avec les enfants qu'ils élevaient. D'ailleurs tous ceux qui étaient sortis avaient mal terminés, devenant des hors-la-loi ou des macchabées avant leur vingt-ans... Poyo-poyo le clodo sonna à l'entrée avant de prendre la fuite, le bébé allongé au fond d'un panier. Il observa la scène dissimulé derrière un buisson : Un surveillant, ayant l'allure d'un bourreau ouvrit la porte avant de ramasser le gosse et retourner à l'intérieur. Des cris effroyables se firent entendre pendant le court instant oû la porte était ouverte : c'était des cris d'enfant qu'on était en train de torturer !
Poyo² déglutit avant de fuir, en quête d'une bouteille d'alcool... Après avoir trouvé son bonheur, le clochard dégomma la bouteille à deux grosses gorgées avant de regarder les étoiles, pensif : Bon c'est vrai qu'il avait le visage du Diable, mais ce gosse ne méritait pas d'être élevé par de telles crapules... Mais qu'est-ce qu'il allait faire, une fois qu'il l'aurait sauvé ? L'élevé ? Si personne ne se portait garant...

QUELQUES ANNEES PLUS TARD...

"Papa, pourquoi tu m'as appelé "Kimbo" et pas "Luffy" ?"

"Luffy ? C'est un nom d'gonzesse ! Kimbo c'est un vrai nom d'hommes !"

A la fin de sa phrase, Poyo brandit son rasoir en l'air avant de le réappliquer sur son visage. Son fils, âgé de seulement onze ans, se rasait lui aussi, ayant maintenant une incroyable pilosité faciale ! Considéré comme un monstre, Kimbo et ce qu'il avait pour père animaient un show dans lequel l'enfant exhibait sa barbe rousse au public qui s'extasiait devant l'étrange gamin ! Leur spectacle leur offrait seulement de quoi manger, mais c'était mieux que rien... Il ne s'en rappelait pas mais savait que son père l'avait sauvé des méchants quand il était tout bébé ! Et rien que pour ça, Kimbo idolatrait son père, qui était maintenant cinquantenaire, sale et puait l'alcool...
Seulement, après trois bonnes années de tournée dans les quatre coins de l'île, le duo père-fils mit fin à leurs spectacles après qu'une bande de roumains (comment ça la Roumanie ça existe pas dans One Piece ?) leur ait volé la vedette, tous détenteurs de zoans aussi exotiques les uns que les autres...
Pour survivre, ils se mirent à faire tout et n'importe quoi mais ce qui payait le plus était leurs petites arnaques dans lesquelles n'importe qui tombaient. Toozie, une célèbre star du rock fut littéralement ruiné par la petite famille qui décida de fuir de cette île et couler des jours heureux avec le pognon qu'ils venaient d'empocher... Ce qu'ils ne savaient pas était que le demi-frère de la célebrité était un "moine koala de Loca", célèbre monastère ou des hommes à l'apparence de koalas passaient leur temps à s'entrainer et à prier une divinité en forme de bouteille de Coca ET COMME PAR HASARD ce soi-disant frère et ses collègues moines avaient rejoint la rock-star pour assister à l'ultime représentation de celle-ci. Maintenant que Toozie était ruiné, celui-ci ne pouvait plus chanter, trop déprimé... Quel malchance pour les moines-koalas qui avaient fait tout ce chemin pour assister au concert de leur star préférée ! Ils se mirent donc tous en quête du père et du fils dans le but de les punir en leur fichant une vilaine correction ! Et c'est dans un restaurant super uppé que le clash se déroula : Une fourchette et un couteau dans chaque main, Poyo se battait avec hargne défendant son gosse, son pognon et sa propre vie ! Quelques minutes plus tard, tous les koalas gisaient au sol, KO, alors que trois d'entre eux étaient morts... Seul responsable de ce massacre, Poyo fut envoyé à Impel Down, après des adieux à vous tordre le coeur après l'avoir maché puis recraché !

Kimbo était seul au monde. Le Gouvernement lui avait pris son fric et son père ! Qu'allait-il faire maintenant ?

QUATRE NENUPHARS PLUS TARD !!!

Agé de maintenant dix-huit ans, Kimbo travaille au sein d'un casino, payé à faire le croupier et parfois aider la sécurité. Se considérant maintenant comme un adulte étant donné qu'il avait son propre appartement et s'assumait, seul, celui-ci décida, en tant que bon adulte de se trouver une gentille femme... Il se trouva une femme, mais elle n'était pas gentille, plutôt très dépensière... Ou il l'a rencontré ? Dans ce p*tain de casino... Après avoir payé un mariage très couteux, sur une île paradisiaque de Grand Line, le couple fut ruiné, si bien qu'un mois plus tard Maryssa (qui est aujourd'hui miss Univers) divorça de Kimbo pour une star de la radio... Notre pauvre jeune homme en souffra beaucoup étant donné que cette femme, il l'aimait ! Maintenant seul et sans le sou (tiens ça me rappelle quelque chose), Kimbo décida de repartir du bon pied, cette fois-ci sur Grand Line, en jouant à des parties de poker. Mêler un peu de triche à de la chance et vous gagnerez le Tournoi Annuel de Poker de Grand Line. Et non, Kimbo n'a pas gagné ce tournoi en question mais a plutôt perdu en demi-finale... Et c'est sous alcool que notre homme commença à défourailler au pistolet à silex dans la ville de Pokya, stressé par le fait qu'il n'avait plus de thunes et qu'il allait peut-être revivre dans la rue !

*Trois coups de marteaux* Vous êtes déclaré coupable par la cour, représentante officielle du ô Grandissime Gouvernement Mondial. Vous serez donc condamné à une peine d'un an pour avoir agressé deux septuagénaires avec une arme léthale et semer le trouble en place publique ! Gardes, emmenez-le !

La Paradahiso Prison n'accueillait que des pauvres hors-la-loi qui écopaient des petites peines, la plus lourde étant une peine de cinq ans...
Et c'est dans sa cellule climatisée que Kimbo gambergeait : Que faire de sa vie ? Il y avait trois choses qu'il avait envie de faire : Rappeur, pour se lever des groupies et voir des milliers de personnes chanter ce qu'il avait écrit quelques mois plus tôt dans les chiottes, sur une feuille de PQ, Surfeur pro pour pouvoir se lever de jolies donzelles en bikini et devenir l'idôle des gosses OU BIEN s'engager dans la Marine et espèrer atteindre un grade important afin de faire évader son père, surement enfermé dans le premier niveau...
Mouais, son père attendra, c'est parti pour une carrière de surfeur ! Un an plus tard, Kimbo s'exerçait sur une planche de surf, essayant d'y tenir debout mais sans succès. Et alors qu'il apprenait tant bien que mal à tenir sur cette petite vague, un homme-poisson sortit de nulle-part. Kimbo surfait plus ou moins vite et ne put éviter l'homme-poisson, lui crevant un oeil par la même occasion. Le poiscaille en question était un chef de gang respecté sur l'île, ayant une prime atteignant les 15 millions que l'on nommait Kalo ! Celui-ci brisa sa planche en deux avant de tenter de noyer Kimbo, qui par la plus grande des chances réussit à lui échapper. Il prit les jambes à son cou et se jura de lui botter le derrière un de ces 4' !
Recherché dans toute l'île par les membres du gang de Kalo, les Kalahuna Riders, Kimbo n'eut pas d'autre solution que de s'engager chez les Marines et alors que celui-ci tentait de s'enfuir, maintenant qu'il avait quitté l'île de Parahiso, son navire se fit attaquer : cette soirée-là fut son premier échange avec des pirates, et sa première "mission" qu'il réussit à accomplir plus ou moins de succès... De fils en aiguilles, Kimbo s'attacha à son nouveau métier, sans oublier son vieux père, en train de croupir dans une cellule d'Impel Down...
Revenir en haut Aller en bas
 
KIMBO [En cours !!!!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Présentation Refusés et/ou Non Finies (poubelle)-
Sauter vers: