Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Nouveau Pirate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un Nouveau Pirate   Sam 28 Mai 2011 - 16:50




- Présentation du joueur IRL -

Prénom : Julien

Age : 16 ans

Homme/Femme/Okama : Homme

Comment avez vous connu le forum : Annuaire des forum

Combien d'heures vous vous connectez par jour : Le Week-end et le mercredi parfois le lundi et Mardi

Tes Mangas préférés : One piece

Ton personnage préféré dans One Piece : Mihawk et Marco

Ce qui t'as motivé à venir : Le joli Thème de votre forum le Staff qui est actif et plusieurs membres.

Tes expériences dans le domaine du Rp/JdR : Je m'en sors pas mal

Hobbys : Sport , Draguer Les Filles

Autre(s) :Rien


- Présentation du personnage -


• Nom & Prenom : Aeros Redfox

• Surnom :Metallica, Le Dragon d'Acier

• Age : 20 ans

• Race (Humain, Homme-poisson, Ange, Géant) : Humain

• Camp (Pirate, Marine, Chasseur de Primes, Révolutionnaire, Civil, etc.) : Pirate ou Shichibukai

• Orientation psychologique (bon, mauvais, indifférent, ...) : Bon

• Métier/Spécialité (obligatoire pour les pirates et les civils, facultatif pour les autres) : Capitaine/Charpentier Naval

• Pouvoir demandé (Fruit du Démon, Arme d'Exception, Techniques Spéciales comme le Rokushiki ou le Fishman Karaté) : Kyoryu Kyoryu No Mie (Zoan rare: modèle Tarchia) : Permet de se transformer en Tarchia. Le Tarchia est un du plus grand ankylosaure asiatique connu, avec une longueur de corps évaluée de 8 à 8.5 mètres (26 à 28 pieds), une longueur de crâne de 40 centimètres (16 dans) et la largeur de crâne de 45 centimètres (18 dans). Le volume musculaire de la queue donne une puissance maximale de 380 kg par cm²... C’est comme si un jeune éléphant s’asseyait sur un ongle.


• Rêve(s)/But(s) du personnage : Etre Shichibukai



Description Physique :

La face du démon va se dévoiler devant vos yeux. Il n'a pas la facette d'un fuyard ou même d'une poule mouillée. On ne pourrait pas le comparer à une "lopette". Son corps respire le respect, la force et la détermination. Rien n'a l'air de l'arrêter. Son style vestimentaire est vraiment particulier. Ces vêtements lui donnent vraiment un air original. C'est l'apparence d'un vrai pirate, d'un vrai voyou. Un gentleman ? On peut bien rire. Un étrange sourire prend souvent place sur ses lèvres. Une expression bien étrange, voir même malfaisante. Comme si une petite idée trottait dans sa tête. Mais le jeune homme peut tout de même prendre des traits bienveillants pour ne pas paraître si méchant. Il possède l'apparence d'un simple imbécile, d'un vrai paumé. On le trouve souvent dans un endroit en se demandant ce qu'il fait ici. Une apparence bien différente, le séparant des personnes normales. Sa chevelure est longue et noir tombant derrière son dos. Des cheveux mal soignés, volant dans le sens du vent. Elle n'est même pas soignée, laissée ainsi. Cependant, celle-ci ne semble pas gêner le jeune combattant lors de ses affrontements les plus périlleux. Ses pupilles sont d'un rouge profond, comme le sang versé par les hommes et quelques fois scintillant à la lueur du soleil. Sa peau douce et réchauffante comme celle d'un nouveau-né. Son teint est légèrement bronzé. Ses sourcils sont remplacés par des clous, lui donnant un véritable air de voyou. Son nez est légèrement pointu, et l'on retrouve encore une fois les clous au niveau de l'arête du nez ainsi qu'en dessous de la bouche et placés un peu partout sur son corps. le jeune homme laisse apparaître une superbe musculature, montrant un homme qui a passé sa vie à s'entraîner durement pour être si bien taillé. Pour son style vestimentaire, il porte souvent un haut noire aux bouts d'aciers laissant apparaître une partie de son torse. Celui-ci vient souvent à se déchirer lorsqu'il s'emporte trop. Les manches sont vraiment courtes, s'arrêtant au niveau des coudes. Autour de la taille, une ceinture blanche maintenant son pantalon.

Le reste de ses habits semble être un ensemble parfait avec le haut à part son jean de couleur blanche. Au niveau des pieds, des bottes assez grandes, noires, lui permettant des mouvements efficaces. La couleur noir qui est tout le temps présente ainsi que l'acier présent. Les signes qui permettent de le différencier d'un imposteur sont ses clous placés sur des parties précises de son corps. Deuxièmement, son tatouage ressemblant à une fée qu'il garde depuis longtemps et des sortes de plumes sur son épaule. Pour son tatouage, celui-ci est de couleur bleue. Ses espèces d'ailes sont noirs, attachés à ses vêtements. Normalement, il se déplace avec sa sacoche habituelle où il transporte ses affaires les plus importantes. Comme arme, des poings américains de lui permettant de se battre comme un cinglé. Lors de ses affrontements, vous pourrez voir un Aeros emporté lors de ses de son combat, si fier, Une sorte de volonté et de force émanent de lui. Impossible de l'arrêter sans se faire emporter.


Caractère & morale :

Arrogant, Sympathique, Imbécile ~


Ces trois mots peuvent vous expliquez le comportement d'Aeros. Commençons par son arrogance. Ce garçon adore se vanter de ces capacités physiques. Peut-être que son intelligence, sa capacité à déduire un plan ou même à commander une troupe ne sont pas extraordinaire mais il sait compter sur sa force. Une détermination sans faille. La première phrase qu'il sort : "Je vais te faire mordre la poussière !". Un peu trop confiant. Il se surestime tellement que son orgueil l'emmène proche de la défaite. Son amour-propre et son honneur l'obligent à ne pas accepter la défaite. La défaite. Beaucoup d'hommes prennent la fuite. S'abaisser à cela. Pourtant, il apprit à connaître ses limites et parvient à se retirer avec tristesse. Non. En faites, il veut se battre dans des bonnes conditions sans être gêner par des inconnus. Au fil de sa vie, il n'avait pas eu le courage d'avouer son impuissance. L'impuissance ! Pour lui, la faiblesse n'a pas sa place dans son esprit. Par contre, il ne supporte pas vraiment se trimbaler un boulet dans son équipe en plein affrontement. Un boulet ne sert à rien. Il ne fait que nous retarder. Heureusement pour lui, il arrive à trouver les bons éléments. Au fil d'un affrontement, si son adversaire est réellement dangereux, il n'aura aucune raison de se retenir. Pourquoi ? Avec lui, il y a plusieurs étapes. Premièrement, il ignore complètement la puissance de son opposant. Peu importe la puissance ou même le grade du combattant adverse. La prime a encore moins d'importance pour lui. Le combat commence directement. Il ne prend pas son adversaire au sérieux. C'est un grand fan des affrontements. Les combats sont passionnants pour lui. Le danger fait vibrer son corps. Son cœur bat la chamade. A chaque seconde, à chaque minute, il est possible de perdre un membre ou même de perdre la vie. C'est tellement excitant pour lui. Il voudrait affronter les plus grands combattants au monde. C'est pour cela qu'il a choisi de devenir un pirate, ce chemin a toujours été sa voie. Mais au moment où le combat devient réellement dangereux, une autre personnalité fait surface en lui. C'est également une personne assez timide, qui a du mal à montrer ses réels sentiments envers son entourage.

Il essaye de ridiculiser son adversaire en lui donnant des coups fatals. Il ne se comporte pas comme les autres. En restant sérieux pour montrer que le vrai combat vient de commencer. Tout le monde fait cela. Un fou rire s'échappe souvent de ses lèvres en voyant la tronche de son opposant avec son visage sérieux. A la fin du combat, il peut se retrouver humilier à cause de sa défaite ou réjoui d'avoir vaincu un minable. La sympathie et son imbécilité. Il a le mal des transports. Cela l'empêche même de bouger le moindre membre. A cause de cela, il ne parvient pas à utiliser correctement son fruit pendant les moments difficiles et dangereux. Son plan préféré "O.F.D.T." qui veut dire "On Fonce Dans le Tas". C'est le bourrin de service. On le voit en première ligne, un vrai tank. Il essaye même d'attaquer les fuyants en tentant de se mettre un adversaire sous la dent. Rien ne peut l'arrêter sur son parcours de combattant. Le fait d'abandonner ses compagnons est un acte lâche à ses yeux. Seul un déchet peut être capable de faire cela. Sauver les innocents ne l’intéresse pas. Mais il le fait car c'est un homme comme tout les autres. Les pirates ont tous un bon fond. Ses deux raisons pour se battre, sont l'amour pour les affrontements et pour sa survie. Ses armes favorites sont ses poings américains qui s'assemblent bien avec son pouvoir du démon. Les marines, Aeros n'en a rien à faire d'eux, juste l'envie de les réduire en poussières. Le charme des filles n'ont aucun effet pour lui. A quoi servent les filles ? A rien. C'est encore moins un pervers. Rien ne le tente. Par contre, s'il trouve la fille de ses rêves, c'est autre-chose. Ces goûts ? Une fille qui sait se battre. La galanterie n'a pas de place chez lui. Peu importe le sexe de la personne, il est capable de lui apporter une grosse honte. Finalement, n'essayez pas de le forcer à boire de l'alcool ou plutôt du rhum. Il ne supporte pas en boire et ne touchera jamais à cela.


Histoire:

Ma vie était bien belle. Par contre, j'eus souvent des belles terreurs. Je vais vous emmener dans mon passé. J'étais né à South Blue. Mes souvenirs n'étaient plus vraiment bons. Ma mère était une grande chasseuse de primes. Avec moi, ce n'était pas la belle vie. Va faire-ci, va faire-ça. Elle me prenait pour un homme. Ma mère et moi avions le même comportement. Ce n'était pas une femme, c'était une démone. Mon destin était de devenir Chasseur de Primes au début. Elle m'avait appris à étudier les pirates. Un jour, elle voulait m'apprendre à tirer une balle. Était-elle sérieuse ce jour-ci ? A peine six ans et je devais apprendre à tirer. Heureusement que les voisins l'avaient arrêté. Mon père, lui, était mort. C'était également un Chasseur de Primes. Il faisait une bonne équipe avec ma mère. Sakura et James Redfox. Sakura préférait utiliser un simple katana. Maman m'avait raconté que c'était un trouillard qui n'utilisait que des armes à feu. Quant à moi, j'étais un vrai petit garnement. J'étais le fils d'une démone. Une démone met au monde un démon. En faites, je n'étais pas exactement un démon. Je faisais des blagues aux voisins et je n'allai pas à l'école comme les autres élèves. Maman m'apprenait quand même des leçons. Par exemple, savoir utiliser un couteau pour tuer quelqu'un ou même apprendre un code secret qu'elle avait mis au point juste en utilisant des signes. La lecture et l'écriture, par exemple, elle me les faisait juste pour que je puisse avoir l'air assez bien éduquer. Aaah ~ Elle me faisait peur. Un jour, je m'étais blessé en me bagarrant avec un garçon. Si je me souvenais bien, la blessure se trouvait au niveau du genou. La douleur me déchirait le corps. La blessure me piquait trop et les larmes ne cessaient de couler sans retenues. Sakura arriva devant moi et me jeta un coup de pied au niveau du genou. La douleur s'intensifia. Il fallait arrêter de pleurer. Aussitôt, je retins mes pleurs pour marcher lentement chez moi. Finalement, elle voulait me rendre plus fort, fort comme un homme. Désormais, je devais poursuivre le rêve de ma mère. Pourtant, tout se brisa en un jour.

Elle mourra. Un choc énorme traversa mon corps. Les mains sur la tête, je m'étais effondré sur le sol. Mon corps tremblait de partout. Mes poings serrés, le sang coulait à travers mes mains. Non ! C'était impossible ! Pourquoi ?! C'était la seule personne que je connaissais ici. Je n'avais que treize ans. Comment allais-je survivre sans elle. Mais ma question était...Une prime l'attendait. Ce n'était pas une fuyarde, elle ! Avec quelques amis de travail, elle était allée combattre un pirate avec son équipage. Un voyageur m'avait expliqué l'histoire. Il avait assisté à la bataille. Les pirates avaient été trop forts. Aucune idée de vengeance ne traversa mon esprit. Dans le livre, le héros a toujours une idée de vengeance dans son âme. La vengeance était futile. La vengeance engendre la haine. Ma mère avait voulu jouer les casse-cou. C'était son problème. Hum ! Il fallait aller de l'avant. Une année était passée depuis sa mort. J'avais fait la connaissance d'une petite sirène. Nous avions le même âge. Elle se nommait Lily. On était devenu ami. Elle vivait dans une grotte sous-marine. Notre rencontre ? C'était devant une petite rive. Je rougissais ce jour-ci. Elle était nue devant moi. Elle détenait un étrange pouvoir. Celui de se faire pousser des jambes ? Je ne savais pas. Elle avait pu manger un certain fruit qui lui permettait cela. Des hommes finirent par apprendre cela. Comment ? A cause de moi. On s'était disputé Lily et moi. Finalement, sous l'effet de la colère, j'avais dit qu'une sirène vivait ici et voulait ramener des hommes-poissons pour tout ravager. Ses parents furent tués. Grâce à son pouvoir, elle put s'échapper en courant. Elle vint me voir en m'envoyant une gifle. Nous n'étions plus amis. J'avais essayé de la retenir mais non, elle ne voulait rien entendre. A cause de mon comportement, elle avait perdu sa famille. Son idée était d'essayer de rejoindre le Nouveau-Monde pour pouvoir retrouver les autres personnes de son espèce. Finalement, c'était bien fait pour moi. Pendant plusieurs nuits, je repensais à elle. La Piraterie allait l'aider à accomplir son rêve. Encore une erreur de ma part et ce n'était pas la dernière.

Maintenant, je voulais devenir un vrai pirate ou même un chasseur de primes. La liberté de ces deux camps était superbe. Mes coéquipiers de jeu étaient une bande de délinquants. On commettait quelques bêtises. A vrai dire, on cassait des vitres et on mettait un peu la pagaille dans la ville. Un jour, notre groupe voulait se frotter face à un autre groupe de la ville. Le combat était sérieux. Comme-ci nous étions des bandits. La situation dégénéra. Mes compagnons voulaient utiliser de vraies armes à feu. Directement, je refusais l'idée. Tuer des personnes était au-dessus de mes capacités. Je ne voulais pas devenir un tueur. Peut-être que nous avions traversé beaucoup de danger ensemble mais c'était de la folie désormais. Je fuyais notre base. La base était assez petite. Nous avions des bombes de fumée ou même des pierres. Nous l'avions décoré avec des affiches de pirate que nous avions pris dans la rue. Quelques Den Den Mushi pour communiquer entre nous mais maintenant, la base avait changé. Des armes étaient entreposées ici et même des épées. Je fuyais pour rentrer chez moi. A la fin de la bataille, je vis que tous mes amis avaient été blessés. Peut-être que la mort n'était pas passé pendant leur affrontement mais j'avais été banni du groupe. Encore une bonne leçon. Cette fois-ci, le souvenir était meilleur. Lily m'avait pardonné. Son pardon me réchauffait enfin le cœur. Une amie. Surement à cause de notre ancienne amitié, nous éprouvions surement le même sentiment d'amitié et de culpabilité. Nous ne pouvions pas nous séparer ainsi. Mais elle m'avait envoyé un fruit étrange également. Elle me disait que c'était un cadeau. Je pris le fruit pour croquer directement. Le goût était merveilleux. A la seconde bouchée, celui-ci était amère. J'essayais une nouvelle fois pour retrouver l'ancien goût mais le goût amer persistait. Mon bras changea de couleur pendant quelques minutes. Comme s'il avait la consistance de l'acier. C'était l'effet d'un fruit du démon. Quelqu'un m'en avait déjà parlé. Un fruit qui rendait un homme, un surhomme. Super, désormais, je pourrais utiliser ce don pour intimider les autres. Mais mes actes m'avaient envoyé dans des mauvaises situations. Je pouvais enfin prendre mon destin en main. Mon but était de devenir pirate en voyageant. En voyageant à travers le monde, je pourrais trouver des compagnons fiables.

Dix ans s'écoulèrent. Pendant ces dix ans, je ne passais pas mon temps à observer les environs de ma ville. J'avais intégré la section des pirates. Retournons en arrière. Cinq ans en arrière. Un homme m'enseignait les bases du combattant. Oui. C'était bien d'avoir une grande gueule et de savoir donner des coups mais si on se battait comme un bourrin, cela ne servait à rien. Mon senseï m'empêchait d'utiliser mon pouvoir. A quoi cela servait d'avoir un don si on ne pouvait pas l'utiliser. Mais cela m'aidait grandement car j'avais pu apprendre à développer mes sens. Par contre, je m'étais enfui de son domicile. Oui ! Je n'avais plus rien à apprendre de sa part. J'avais juste appris quelques trucs en trois ans. Désormais, il fallait rejoindre un équipage. Je dus avoir certaines manières qui n'étaient pas dans mes habitudes. Par exemple la politesse (comme éviter d'envoyer des insultes ou même se bagarrer). Mais mon comportement ne me permettait pas de rejoindre un équipage. J'eus à débuter comme un simple inconnu du monde. Ce début de vie était réellement ennuyant. La chose qui me manquait, était un navire. Mon potentiel n'était pas à sous-estimer. Lorsque j'avais le temps, je pouvais continuer mon entraînement. Un jour, un pirate vint vers moi et m'insulta plusieurs fois de faiblards. Simplement parce que je lui avais révèle mon plus grand rêve. Un gros lard. Une prime nous différenciant juste. Je devais garder mon sang-froid mais la colère bouillonnait en moi. L'envie de lui mettre une raclée traversait mon esprit. Finalement, il me frappa à l'aide d'un coup de genou. Il frappait comme une tapette. Ces deux larbins de service arrivèrent. L'un des larbins essaya de prendre mes armes. Grosse erreur. Je fis un demi-tour sur moi-même pour lui envoyer un coup de pied en pleine gueule. D'autres personnes arrivèrent vers nous. Mon adversaire tomba à quelques mètres, inconscient. Cela ne m'étonna pas. Les deux serviteurs du pirate se mirent à fuir à toutes jambes. Un combat commença. Nos armes s'entre-choquèrent. Un cri de guerre sortit de ma bouche. Il fallait se donner à fond pour lui montrer que je n'étais pas un moins que rien. Les coups volaient dans tous les sens. La sueur coulait.

J'enchaînais avec des coups rapides. Normalement, c'était un combat de sabre mais il décida d'envoyer des coups de pieds. Déstabilisé par son attaque, il m'envoya un coup bas avec son katana. Cela m'effleura légèrement et me fit une blessure sur le torse. La mort avait traversé mon esprit. La peur me tétanisait. Il fallait fuir. Comment avait-il fait pour m'atteindre. Impossible de le vaincre. Je repris lentement mes esprits après avoir entendu des hurlements. On voulait que je gagne ou même que mon adversaire gagne. La foule était en colère. La fuite était pour les lâches. J'avais fui autrefois une bataille. Les regrets que j'avais enduré en ayant abandonné Lily. Ces souvenirs me faisaient reprendre mes esprits. Directement, j'utilisais mon fruit du démon. Mon pouvoir se montrait au grand jour. Toute la foule pouvait enfin le contempler. Mes bras étaient plus durs. Directement, il envoya un coup sur ma nuque. Automatiquement, je recouvrais cette partie d'acier. Ses attaques étaient maintenant inutiles sur moi. Par la suite, mon adversaire fut rapidement blessé. Je voulais en finir avec lui. Je fis disparaître mon corps d'acier pour prendre mes poings américains. Nous courûmes face à face avec nos armes. Un éclat blanc scintilla. Dos à dos, nous avions envoyé le coup le plus rapide possible que nous pouvions faire. Du sang chaud apparut sur mon front. Le pirate tomba à terre. Il n'était pas mort. Je faillis perdre connaissance. Des inconnus décidèrent de me porter secours. Lors de mon réveil, j'avais décidé de prendre le large, de quitter cet endroit. Je voulais prendre mon destin en main.




- Terminé -



Dernière édition par Aeros Redfox le Dim 29 Mai 2011 - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Nouveau Pirate   Dim 29 Mai 2011 - 4:53

Up,93 lignes ET Poste-rp:190 lignes ou + ou moins


Dernière édition par Aeros Redfox le Dim 29 Mai 2011 - 10:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Nouveau Pirate   Dim 29 Mai 2011 - 7:28

Exemple de Post-Rp:


Un Enfer Propice Au Flirt !


Un étrange brouillard enveloppa la barque de Aeros. Bientôt l'air fut saturé d'étranges particules blanches tandis que la chaleur augmentait de quelques degrés. Il arrivait bien souvent d'étranges phénomènes sur les eaux de Grand Line, comme de brusques changements de climats ou des tempêtes dévastatrices sous un ciel bleu. Une seule fois le corsaire avait assisté à ce genre de spectacle, aux abords d'une île volcaniques dévastée par de perpétuelles coulées de laves. Le terme de récifs couvert de cendres aurait été d'ailleurs plus appropriés pour désigner ce cailloux bouillonnant, car la vie en ce lieu infernal était impossible.
Smile n'était pas quelqu'un d'impressionnable, malgré son jeune âge il avait été le témoin d'innombrables spectacles incroyables et l'acteur de bien d'autres. Mais il devait l'avouer, faire face à pareil vision macabre sur la calme mer de South Blue, le stupéfiait. Le Shishibukai n'avait jamais entendu parlait d'une quelconque activité volcanique dans ces eaux et encore moins au large de Military Island. Quel pouvait bien être la cause d'un tel phénomène ?

Tandis que l'ange observait les flocons de cendres qui voletaient tout autour de lui, son embarcation semblait légèrement souffrir des quelques degrés en trop de la mer. Heureusement pour le corsaire, il remarqua le foyer qui venait de prendre naissance à la poupe du bateau avant que celui-ci ne consume la totalité de son moyen de transport. Néanmoins, au lieu de souffler cette flammèche et régler le problème habilement, Aeros préféra utiliser ses pouvoir de Zoan et poursuivre sa route sans se soucier de cette barque embrasé. Prenant la forme d'un simple courant d'air, il se fraya un chemin dans cette fumée noir et reprit forme humaine à quelques mètres au dessus de la mer. De là, il put facilement apercevoir l'île de Military Island, plus proche qu'il ne l'aurait pensé. Balloté par le vent, il se propulsa dans sa direction et constata avec horreur l'état alarmant de cet îlot.
Une grande partie avait été recouverte par un fin manteau blanc, marque évidente des retombées de cendres suite à une éruption volcanique. Ça et là, des brasiers s'étaient déclenchés autour desquels on pouvait apercevoir des hommes et des femmes affolés, tentant de maîtriser les flammes avec quelques seaux d'eau. Au nord, un impressionnant cratère s'était formé au milieu d'un amas de roches carbonisés; à quelques mètres, on pouvait discerner les ruines d'un bâtiment en flammes et de nombreux corps calcinés. La lave avait tracé un chemin à travers la campagne jusqu'au plus proche village où elle semblait avoir été stoppé par une force invisible, ce sillon de mort était la touche final à cette représentation de l'enfer sur terre, liant par une traînée bouillonnante le centre de l'éruption à ses pauvres victimes.
Le Capitaine Corsaire fut pris d'une violente quinte de toux lorsqu'il survola la zone la plus ravagée, cette fumée qui s'échappait du bâtiment en flamme était bien plus nocives que la vapeur corrosive de l'eau. Comme si on y avait mélangé de la poudre à canon... Augmentant sa vitesse de vol, Aeros atteignit rapidement la ville et s'y posa en douceur, avant de se faire renverser par une foule de gens paniqués. L'ange tenta de se relever mais n'en eut pas vraiment le temps : quelqu'un d'autre le heurta de pleins fouet et lui fit violemment heurter le sol qu'il avait déjà embrassé une fois. Et comme si ce n'était pas suffisant, un seau remplit d'eau s'écrasa sur son visage en lui versant allègrement tout son contenu.

« BORDEL MAIS QU'EST-CE TU FOUS PLANTE LA TOI ! »

La voix était féminine mais terriblement autoritaire, pendant un instant, le Shishibukai était retourné en enfance, à l'époque où il n'était qu'un gosse à bêtises. Son statut « d'Elu » des Shandias ne l'avait jamais soustrait aux violentes réprimandes de sa mère adoptive et d'une bonne paire de claques. Pour un peu, Aeros se serait mit à pleurer comme un enfant pour attendrir celle qui le sermonnait. Mais il se rappela soudain que ce n'était pas un comportement digne d'un corsaire et qu'il possédait assez de pouvoir pour faire taire cette femme braillarde une bonne fois pour toute. Remonté à bloc, il se redressa brusquement et retira le seau qui lui couvrait le visage pour fusiller du regard celle qui se montrait si impolie. L'effet fut immédiat, comme touché par une balle, la jeune fille aux longues boucles brunes se figea sur le champ juste après avoir posé son regard émeraude sur le visage abasourdi de l'ange. Pendant une seconde celui-ci se demanda ce qui clochait dans son apparence pour provoquer un tel changement de comportement chez l'inconnue. A part l'eau qui ruisselait le long de son faciès, tout était normal. Rien ne venait parasiter le regard mélancolique de ses yeux mauves ni encombrer sa belle crinière blanche ou le reste de ses traits fins. On pouvait aussi exclure son tatouage Shandia, bien qu'originale puisque placé en dessous de son œil gauche, il n'était pas suffisamment effrayant pour susciter une peur paralysante à qui que ce soit. Quant à sa tenue, là non plus pas grand chose d'extraordinaire : une veste noir dont le col à l'intérieur violet s'harmonisait parfaitement avec ses pupilles, au dessus d'un banal t-shirt blanc. Plus bas, son traditionnel pantalon noir recouvrait deux bottes aux mêmes couleurs sans jamais être entaché d'une quelconque impureté. L'unique détail marquant restait la broche fixé à sa poitrine : constituée de trois symboles significatif pour Aeros, cette décoration faite en argent tranchait parfaitement avec l'obscurité de sa veste, attirant forcément le regard.
Non vraiment, il n'y avait aucune raison pour que la jeune femme se pétrifie de la sorte car le Shishibukai n'avait rien d'effrayant dans sa démarche, même ses ailes, pourtant impressionnante, étaient invisibles puisqu'enchaînées sous ses vêtements. La solution s'imposa alors d'elle même dans l'esprit de l'ange; l'étrangère connaissait sa renommée de Capitaine Corsaire et c'était certainement cela qui l'avait ainsi laissé bouche bée. La villageoise reprit alors ses esprit et la pleine possession de ses moyens pour déclarer, encore sous le coup de l'émotion, des mots hésitants :

« Vous... Vous êtes le... LORD OF STORM ! Il faut à tout prix que vous nous aidiez Aeros-sama, les incendies ne cesse de ravager les quatre coins de l'île ! Il faut faire quelque chose, notre village va bientôt être la proie de flammes, nous ne somme pas... »

Un simple regard du Shishibukai lui intima le silence, de toute évidence cette fille regorgeait d'énergie et avait l'air plutôt pipelette, ou serait-ce l'agitation qui lui déliait la langue ? Quoiqu'il en soit l'Archange était démasqué et visiblement il allait être contraint de porter secours aux habitants de Military Island. Ce devoir l'ennuyait au plus haut point car il devrait forcément utiliser son épuisant pouvoir, ce qui le laisserait suffisamment las pour l'empêcher de partir de ce caillou bouillonnant dans la soirée. Malheureusement pour lui, Aeros avait toujours dans un recoin de son esprit cette petite voix qu'on nommait la « conscience » et qui lui intimait systématiquement de venir en aide aux personnes dans le besoin. Cela dit en passant, ses cas de conscience ne semblait pas prendre effet lorsqu'il s'agissait de pirates; étrange n'est-ce pas ? Mais en l'occurrence, c'était à une île victime d'un volcan et à ses résidents qu'il avait à faire, et non pas les fameux bandits des mers, aussi le corsaire se devait-il de leur prêter secours.

« Calme-toi un peu et dis moi plutôt qui je dois remercier pour cette bonne douche froide et cette magnifique coiffe ? Ensuite seulement tu m'indiquera ce que je dois faire pour vous venir en aide. »

Des mots rassurants et chaleureux dit avec un ton légèrement ironique, mais sans aucune amertume. De simple propos destinées à calmer son interlocutrice et à éclaircir un peu la situation. Comme quoi, après toutes les épreuves que Smile avait du surmonter, il n'avait pas pour autant perdu ce don si particulier d'apaiser les gens par la parole. A une époque, cette qualité lui avait été très utile pour commander son équipage de pirate... Mais dissipons toute cette nostalgie pour nous concentrer sur le moment présent, autrement dit, la réponse de cette petite brune aux grands yeux verts. Après avoir rougie en se rappelant qu'elle avait en effet balancé un seau remplit d'eau sur un personnage aussi important qu'un Capitaine Corsaire, elle se décida enfin à se présenter.

«Je suis Takara Onshi et je m'excuse pour mon comportement Aeros-sama, cela ne se reproduira plus ! Mais, la situation est critique, d'après mon père, il y aurait plus d'une douzaine de brasier sur toute l'île dont cinq sont beaucoup trop loin d'ici pour les éteindre avant qu'il ne détruise nos champs. Le Quartier Général de la Marine a été réduit en cendre et plusieurs soldats du gouvernement sont morts ou blessés. Nous nous retrouvons seuls face aux flammes et il y a fort à parier que nous allons bientôt manquer d'eau, aidez-nous à sortir de cet enfer Aeros-sama ! Je vous en prie. »

« Je vois, alors les dégâts que j'avais constaté en arrivant n'était que la face immergée de l'iceberg... En effet, la situation semble désespérée, mais j'ai déjà ma petite idée pour régler le problème ! Ne t'inquiètes pas Takara-chan, je vais m'occuper de ça... A une seule condition cependant. »

La jeune femme semblait indécise, pendant un instant elle fut vexée de voir que ce corsaire demandait récompenses en échange du sauvetage de plusieurs innocents. Mais elle se rappela que les Shishibukai était d'anciens pirates, aussi, par idée préconçu, elle ne fut guère étonnée de voir un ancien forbans réclamer paiement pour un service rendu. Aussitôt le « Takara-chan » qu'employait ce garçon aux cheveux nacrés, semblait bien moins affectueux à ses yeux. La villageoise se mit alors à redouter ce que Aeros souhaitait comme rétribution. Mal-à-l'aise, elle demanda la nature de cette condition en tentant de se persuader d'accepter quelle qu'en soit la réponse : l'avenir de Military Island en dépendait. Takara fut bien surprise d'entendre la réponse du corsaire.

« Appèle moi Smile-kun et ce soir... Je dors chez toi ! »

Il lui adressa un clin d'œil malicieux, ainsi qu'un charmant sourire dans une mimique toute enfantine. Puis se propulsa brusquement derrière elle, avant de disparaître au détour d'une ruelle avec une célérité quasi-divine. Takara n'eut pas le temps de réagir ni même de dire un mot que déjà, le singulier corsaire avait disparut. Son visage trahissait néanmoins l'émotion qui l'avait submergé suite à la déclaration de Aeros : son teint avait sensiblement rosie. Ne restait plus de cette courte rencontre que l'agréable souvenir du beau visage de ce garçon, ainsi que son parfum d'orchidée si subtile...

Le Shishibukai remontait la rue centrale à grande vitesse, les pensées totalement absorbé sur sa nouvelle mission. Malgré sa concentration cependant, il n'arrivait pas à sortir les yeux émeraudes de Takara, gravés dans sa mémoire. Pour la première fois de sa vie, ce n'était pas le souvenir de sa sœur qui lui hantait l'esprit, mais bel et bien celui de cette jeune femme. L'ange en était tout retourné, jusqu'à ce qu'il atteigne enfin son but numéro un : le puits principal du village. Comme l'on pouvait s'y attendre, une foule anxieuse s'affairait tout autour de la cavité, emplissant avec énergie de nombreux seaux qu'ils emportaient vers un lointain incendie. Aeros se décida alors de mettre en œuvre la première phase de son plan pour secourir Military Island : réunir autant d'eau que possible. Pour cela, il aurait besoin de tout les récipients disponibles et rapidement, aussi était-il préférable de demander le soutiens de villageois. Le jeune homme se hissa sur le puits, stoppant l'activité environnante en entravant l'accès à l'eau, il ignora les regards courroucés des femmes ainsi que les grognement de désapprobation des hommes et commença son discours d'une voix forte mais éloquente.

« Militarien ! Je me présente à vous, moi le Shishibukai Aeros, autrefois redouté sur les mers comme le Lord of Storm et vous annonce que je suis venu vous aider ! Les flammes n'auront pas raison de vos maisons, elles ne détruiront pas cette îles et ne blesseront pas plus de gens. A partir de maintenant, je me tiens garant de votre avenir, ensemble, nous pourrons sauver Military Island ! Êtes vous prêts à remettre votre sort entre mes mains ? »

Un homme fendit le groupe de badauds rassemblés autour de l'Archange, un peu plus vieux que la plupart des personnes présentes, son visage était en partie mangé par une barbe grisonnante. Ses yeux bleus métalliques et ses traits d'une dureté sans pareille laissait sous-entendre un caractère strict et froid. Cependant il n'en était rien car derrière cette apparence glaciale, se cachait une cœur d'or aussi généreux que chaleureux. Le doyen du village semblait en être à la tête mais au lieu de répondre au corsaire comme une personnalité l'aurait fait, il se contenta de donner son seau à Aeros. Au départ surpris, l'ange compris alors que cet acte possédait un sens caché : en remettant son seau au Shishibukai, le chef des villageois montrait à tous qu'il lui faisait confiance. Comme si ce récipient était la personnification du sort de Military. Ayant gagné la coopération de tout le monde, Smile passa enfin à l'action et demanda à toutes les personnes présentes de remplir autant de seaux que possible et de les fermer hermétiquement. Il avait en effet l'intention de transporter toute l'eau par la voie des airs pour ensuite la verser sur chaque incendie. Le temps qu'il gagnerait avec ce stratagème serait suffisant pour souffler le reste des brasiers sans qu'aucune ville ne soit touché. Pour être plus efficace, il passerait dans chaque bourg et exécuterait le même stratagème, que les habitants soient d'accord ou non.
Une longue journée d'efforts s'annonçait et Aeros en soupira d'avance...

Brisé, épuisé, vidé. Voilà dans quel état le Capitaine Corsaire rentra au village, il avait parcouru l'île de long en large, avait versé plus d'eau qu'il n'en avait jamais bu et éteint plus de flammes qu'il n'avait allumé de cheminée. Toutes ses forces s'était évaporé avec la chaleur et son corps courbaturé gémissait à chaque mouvement. Il ne souhaitait qu'une chose : s'effondrer sur un matelas confortable et dormir le reste de la semaine ! L'œil hagard, il ne remarqua qu'au dernier moment la jeune femme brune qui courrait vers lui, seul sa voix lui fit prendre conscience qu'il s'agissait de Takara.

« Aeros-sa... Smile-kun ! Vous avez été formidable, nous ne courrons plus aucun danger à présent. L'île est sauve grâce à vous, je ne vous remercierais jamais assez. »

« Hmmmm... Ha ? Oh oui de rien ! * Bordel, j'ai un coup de pompe moi *. Takara-chan, peux-tu me conduire au lit le plus proche s'il te plait ? J'ai l'intention de tomber dans le comas là... »

« Haaaa !? Oui excusez-moi, heu... C'est par là. »

Un peu décontenancé, la charmante Militarienne ouvrit la voie, suivit par un corsaire lessivé à moitié évanoui. De temps en temps elle ralentissait le pas quand elle voyait que Aeros peinait à la suivre et jetait parfois un coup d'œil au dessus de son épaule pour s'assurer qu'il n'était pas tombé inconscient entre-temps. Au bout de ce qui semblait une éternité au yeux fatigué du Shishibukai, Takara s'arrêta devant une maison identique à ses voisines et entra à l'intérieur. Smile en fit de même et s'en vraiment comprendre ce qui se passait, il se retrouva quelques minutes plus tard dans un lit moelleux sous un draps propre. Alors débuta une longue nuit fiévreuse pour notre héros qui s'étala largement sur la journée suivante. A son réveil, la famille Onshi était en train de préparer le diner, ce qui tombait à pic puisqu'après avoir sauté trois repas, l'ange avait une faim de loup. Il remarqua en s'habillant que ses vêtements avaient été lavés et repassés, puisque la cendre qui les recouvrait avait disparût. Pendant une seconde il craignit que sa broche ait été retiré de la veste mais il n'en fut rien, elle trônait toujours au niveau de sa poitrine, plus brillante que jamais. Suffisamment présentable pour aller remercier ses hôtes et se joindre à leur repas, Aeros descendit les escaliers qui donnait sur le hall avant de rejoindre prestement la salle à manger. Là, il faillit renverser Mme Onshi ainsi que la soupe qu'elle portait et en profita pour la débarrasser de cette corvée tout en demandant d'un air charmant :

« Puis-je me joindre à vous ? »

« Mais naturellement ! Vous êtes notre hôte durant toute la durée de votre séjour à Military Island, c'est la moindre des choses après ce que vous avez fait. Et maintenant dites, moi, tout les Shishibukai sont-ils d'aussi grand dormeurs que vous ? »

L'amusante question du patriarche répandit un rire chaleureux sur toute sa famille et dans cette joyeuse ambiance, Smile se laissa aller lui aussi à quelques gloussement en même temps qu'il s'asseyait à côté de Takara. Il ne s'en rendit pas compte tout de suite, mais c'était la première fois qu'il riait depuis qu'il était devenu un Capitaine Corsaire...
Le reste du diner se passa dans la même ambiance conviviale et enthousiaste, tous avait besoin d'un bon moment de détente après l'enfer qu'ils avaient vécu la veille. Néanmoins, une question persistait dans l'esprit de Aeros, qui hésita un long moment avant de finalement la poser, Mme Onshi venait alors d'amener le dessert.

« Maintenant que j'y pense, je n'ai vu aucun volcan sur cette île ni rien de semblable... Comment se fait-il alors, que vous ayez été victime d'une coulée de lave ? »

Le visage du père de Takara s'assombrit, il semblait peu enclin à répondre à cette question, comme si la vérité l'embarrassait. C'était certainement sa fierté d'ancien Marine qui provoquait en lui cette fierté silencieuse, car depuis qu'il avait été amputé d'une jambe, sa fidélité envers le Gouvernement s'était accrue. Il devenait alors compréhensible que Mr Onshi veuille garder les faits sous silence. Mais ce fut sa fille qui vendit la mèche, au grand dam de l'amour-propre du paternel.

« C'était un pirate ! Il s'est présenté sous le nom de Samson Grey et a tout de suite voulu se rendre au QG de la Marine. Je ne sais pas trop ce qui s'est passé là bas mais quand il est revenu, on pouvait discerner une épaisse fumée noire monter du camp des soldats. Ce n'est que lorsqu'il est partit que nous avons oser nous y rendre et que nous avons constaté tout les dégâts et les blessés ! Mais nous n'avons pas eu le temps de l'arrêter qu'il s'était déjà enfuis, laissant l'île dans l'état que vous l'avez trouvez. »

« Ce foutu pirate a mangé un Fruit du Démon où je ne m'y connais pas ! Vingt ans de carrière dans la Marine et croyez moi, j'ai jamais vu ça de ma vie. Si y'avait pas eu ma pauvre patte de bois, j'l'aurais ramené moi-même ici le salopard ! On l'aurait exécuté sur la place publique sans procès et c'est tout ce qu'il aurait mérité ! Connard de flibustier ! »

« Gantô ! Calme toi et reste polie en présence de ce charmant corsaire. Rappelle toi que lui aussi fut un pirate à une époque, enfin heureusement maintenant il est rentré dans le droit chemin. Veuillez pardonner mon mari, il a été très affecté par la mort de ces marines. La plupart d'entre-eux étaient des amis pour nous. »

Depuis le début, Aeros se doutait que cette explosion volcanique n'avait rien de naturel, il soupçonnait depuis un bon moment déjà la contribution d'un personnage inconnu mais à l'origine de la catastrophe. Et vu l'état du quartier général de la Marine, ce n'était pas un de leur allié. Tout naturellement l'ange avait supposé à une attaque Révolutionnaire dont la puissance de feu avait été impressionnante. Allant d'hypothèse en hypothèse, le jeune homme en aurait même soupçonnait l'intervention d'une puissante arme de destruction massive, semblable à la colère d'un volcan. Bien évidemment Smile n'avait pas réfuté la thèse d'un équipage pirate assoiffé de sang, mais les eaux tranquilles de South Blue étaient plus réputés pour l'activité Révolutionnaire qu'on y trouvait. Aussi, le corsaire fut-il à demi-surpris d'entendre dire qu'il s'agissait d'un pirate.
Mme Onshi se leva de table, ouvrit le tiroir d'une commande et en sortit le portrait d'un homme souriant avant de le poser sur la table, là où tout le monde pourrait le voir. Une étrange coiffe noir ornait ses cheveux présumés blanc ou blond puisque le dessin ne possédait aucune couleurs. Une longue cicatrice soulignait son œil gauche, caché tout comme le droit par ses cheveux. Son sourire, aussi insolent que grand, était le dernier détail notable de ce portrait, si l'on omettait la présence d'un crâne humain entre ses mains, certainement ajouté par l'artiste pour donner un ton macabre au tableau. Aeros éprouva tout de suite une sorte de méprise pour cet être dont il émanait une impression de joie enfantine totalement décalé par rapport à ses actes monstrueux. Ce Samson Grey était un homme dérangé, l'ange en était persuadé.

« Ce pirate est un véritable danger, il faut l'arrêter au plus vite ! Si vous voulez bien me dire vers qu'elle île est-il partit, je m'en vais de ce pas stopper les infamies de ce fou violent. »

« Allons, allons, il est tard et je doute que vous trouviez facilement votre chemin jusqu'à la prochaine île en pleine nuit. Allez donc vous coucher, nous reparlerons de ça demain et je vous prêterais moi même un navire. »

Smile ne rétorqua pas car cela était bien inutile, de toute évidence l'ancien marine avait tout à fait raison, même s'il s'envolait à la poursuite de Samson, il était peu probable qu'il puisse atteindre l'île ou ce pirate avait fait escale sans risquer de finir par le fond, incapable de se repérer dans l'obscurité. Non, partir à cette heure était pure folie, aussi le corsaire finit son dessert avant de prendre congé sans ajouter un mot. Il ne remarqua pas la mine inquiète de Takara, ni son air décidé à agir. Il n'entendit pas non plus les pas discret de la jeune femme dans l'escalier lorsque tout le monde dormait, la porte qui se referme doucement et le bruit de course dans la rue. Rien de ce qui se passait durant cette nuit ne vint gêner le sommeil de Aeros mais un jour il regrettera de ne pas avoir eut le sommeil plus léger...

Le lendemain, l'Archange s'éveilla le sourire aux lèvres, il avait complètement récupéré et se sentait près à affronter un équipage entier de Supernova ! Mais il n'avait rien de tel au programme d'aujourd'hui, son emploi du temps était plutôt léger puisqu'il n'avait qu'une chose à faire : quitter Military Island et retrouver Samson Grey, le pirate qui avait dévasté cette île. Très motivé, Aeros se prépara en vitesse et descendit rejoindre la famille Onshi. Dans le salon il trouva Gantô entrain de boire un thé tandis que sa femme préparait quelques vivres, surement destinés au voyage du corsaire. Pourtant elle semblait chercher frénétiquement quelque chose, sans jamais parvenir à le retrouver. Elle demanda l'aide de son mari qui ne trouva pas non plus, le mystère restant donc entier, ils décidèrent d'abandonner les recherches pour s'occuper de leurs hôtes, visiblement déterminé à partir. Oubliant rapidement l'absence de quelques aliments normalement destinés à compléter le pique-nique de Smile, les Onshis appelèrent leurs filles, sans visibles réactions. Perplexe mais pas inquiet, tout le monde conclut qu'elle devait encore dormir et on décida de partir sans elle. Aeros était déçu de ne pouvoir lui dire adieu, mais puisqu'elle n'avait pas l'air soucieuse de son départ, il en déduisit qu'elle se fichait pas mal de le voir une dernière fois ou non. Vexé mais résolut à partir malgré ce contre-temps, le Shishibukai emboita le pas aux parents de Takara et ensemble il se rendirent au port en quelques minutes seulement.
Vraiment insignifiant comparé aux quais de l'archipel Shabaody, cette embarcadère n'était composé que de trois ou quatre ponton où l'on pouvait admirer quelques navires dont peu d'entre-eux étaient réservé à la pêche. Un vaisseau de la Marine dressait fièrement son fanion aux couleurs du Gouvernement tandis que son jumeau du ponton suivant, en bien plus mauvais état, s'enfonçait lentement dans les eaux salis par la cendre. Comme l'on pouvait s'en douter, le bateau avait été bien évidemment maltraité par le même pirate qui avait ravagé Military Island. Trois navires marchands été amarrer au même ponton tandis que le dernier était vide. En apercevant la grimace de Gantô, l'ange comprit facilement que ce débarcadère vide n'avait rien de normal, serait-il possible qu'on ait volé l'embarcation ? Le grand homme marcha jusqu'au quai où il aurait dut normalement y trouver son bateau mais il constata une fois encore son absence. C'est alors que la fatale réalité s'imposa dans son esprit.

« Takara.... »

En entendant ce simple mot, Smile comprit immédiatement ce qui se passait : la jeune femme, pour une raison ou une autre, avait décidé de se lancer à la poursuite de Samson Grey et de l'arrêter elle même. Probablement était-elle partit à l'aube, expliquant de ce fait le manque de nourriture et le vol du canot. Tout les évènements étranges de la matinée prenait subitement un sens et amenait inévitablement à une seule conclusion. Takara avait l'intention d'affronter le monstrueux Samson Grey, seul. Le Shishibukai sentit son cœur se serré et pour la première fois depuis des années, il fit un acte irréfléchi : une impressionnante bourrasque le souleva du sol et le propulsa en quelques secondes dans le ciel. Alliant la vitesse de son Hermès' Walk avec le souffle de Zephyr, Aeros fonça vers l'horizon sans cesser de penser à cette acte irréfléchie.... Et s'il était déjà trop tard ?

Revenir en haut Aller en bas
Yue D. Aquila
Bras droit de la Marine
Bras droit de la Marine
avatar

Profil Psy : Neutre Bon/Paria
Nombre de messages : 2774
Age : 32
Fruit du Démon : Aucuns

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5560
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Vice-Amiral

MessageSujet: Re: Un Nouveau Pirate   Dim 29 Mai 2011 - 11:07


____________________________________


Aquila no Theme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Nouveau Pirate   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Nouveau Pirate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau Skin
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Présentation Refusés et/ou Non Finies (poubelle)-
Sauter vers: