Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Présentation] Ated Sanzo ~ [70%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Présentation] Ated Sanzo ~ [70%]   Mer 2 Nov 2011 - 14:18

- Présentation du joueur IRL -

Prénom : Kévin.
Age : 17Ans.
Homme/Femme/Okama : Homme.
Comment avez vous connu le forum : Google.
Combien d'heures vous vous connectez par jour : 1 à 2Heures.
Tes Mangas préférés : One pièce and Bleach.
Ton personnage préféré dans One Piece : Mihawk "Oeil du Faucon".
Ce qui t'as motivé à venir : Le graphisme et l'activité.
Tes expériences dans le domaine du Rp/JdR : J'ai jamais vraiment rp, puisque y a pas mal de forums qui meurent.
Hobbys : Le Handball, les filles, les fêtes, (le sport), la mécanique (sa c'est plutôt une passion qui vas devenir un métier).
Autre(s) : Franky

- Présentation du personnage -



• Nom & Prenom : Ated Sanzo

• Surnom (facultatif) : Le griffon de lait

• Age : 26Années.

• Race (Humain, Homme-poisson, Ange, Géant) : Humain.

• Camp (Pirate, Marine, Chasseur de Primes, Révolutionnaire, Civil, etc.) :Pirate

• Orientation psychologique (bon, mauvais, indifférent, ...) :Bon-Mauvais

• Métier/Spécialité (obligatoire pour les pirates et les civils, facultatif pour les autres) : Bretteur?

• Pouvoir demandé (Fruit du Démon, Arme d'Exception, Techniques Spéciales comme le Rokushiki ou le Fishman Karaté) : Niveau 7 : Grif Grif No Mie(Zoan légendaire) : Permet de se transformer en griffon, ou en mode Hybride.


• Rêve(s)/But(s) du personnage :Etablir une religion dans le Monde One pièce. Une religion qui mettrait tout le monde sous le joug du grand et mystérieux bol de lait.

• Code présentation

◘ Description Physique :
« Mate mon corps ! Baby ! »

« Que dire de moi ainsi que de mes formes aussi parfaite que tout simplement magnifique ? Moi, l’espèce de monstre de beauté qui ne résulte finalement de rien d’autre que l’union de deux êtres humains assez lambda finalement ? Impossible de le savoir ! Mais pourtant, moi, citoyen d'une île où il fait très… Très… Chaud. Ouais, c’est ça. Et bien, je suis bien entendu présent pour le bonheur des filles de joie ainsi que des magnifiques et somptueuses demoiselles de bon augure. Pas que les prostituées ou plus communément appelé les parépapétisiennes soient de mauvais augure ! Ah non, je ne dis pas de mal de mes amies ! Désolé mais cela ne sera pas pour aujourd’hui. P’être demain. Ouais, je ne sais pas. A voir. En tout cas, revenons sur mon physique, mon enveloppe corporelle assez… Unique. Pour être totalement clair sur le sujet, si vous ouvrez le dictionnaire [Larousse c’est bien. Ou le Robert. Comme vous voulez, hein ! A votre guise.] Et bien chercher le mot : « Perfection. » Vous trouverez alors : « Ated Sanzo. » A savoir. Moi, bien entendu. Rien que me voir de loin apporte une jouissance extraordinaire et d’une beauté simplement et uniquement olympienne comme le ferait le bruit d’un animal qu'on enfouie dans un sac ! Personnellement, j’adore ce bruit, c’est une déflagration sonore tout simplement divine. Un peu égal quand une femme… Enfin, vous voyez. Non ? Vous le faites exprès ? Bande de petit coquin ! Va te cacher sous un steak haché avant que je t’attrape ! Tu vas comprendre ! Non mais sérieusement, ma chevelure bleuâtre, au soleil, cette dernière au vent, mon sourire charmant laissant apparaitre mes douces dents blanches, mon corps finement musclé faisant alors apparaitre des muscles sciants faisant baver n’importe quelle femelle avec un minimum de… Cerveau dans sa boite crânienne. Bien que cela ne doit pas être le cas. C’est assez rare qu’une femme bave en pleine rue… Les femmes sont donc sans cerveau. Je viens de trouver une… Vérité ? Je suis un scientifique ! J’suis comme René Descartes ! Ah, merde. C’est vrai, cela n’existe pas dans One pièce… Je suis comme… Bref, passons à la suite ! »

« Voyons déjà envers mon bas de mon magnifique et… Comment… j’ai déjà dis ? Hum… Une minute, l’espèce de créature méphistophélique qu’est l’organe de ma tête ne marche qu’à moitié. C’est Samedi aujourd’hui ! Je suis en pause sur le plan théorique ! Ah, voilà… Magnifique et parfait corps. Donc, comme je disais, nous allons voir mon le bas de mon corps, à savoir le bas… Euh. Pardon, mes pieds ainsi que mes jambes. Oui, je sais, ce n’est pas le plus intéressant. C’est un peu comme la géopolitique du monde à travers les siècles. Et si des personnes critiquent ma présentation, eh bah… Eh bah… Eh bah… Ce n’est pas bien ! Bande de racailles que vous êtes ! Ces deux parties sont… Comment dire. Banale. Du moins pour les pieds où je ne vois véritablement pas quoi dire sur ces deux derniers. Je ne suis pas l’un de ses drôles de fétiches assez bizarres donc on passera rapidement, n’est-il pas, hein ? Ah, vous voulez vraiment que je fasse un paragraphe sur ses deux trucs ? Vous êtes… Orignal. Mais non, désolé, je n’ai pas que cela à faire, namého ! Par le grand et unique Bol de lait. Lui sait. Sa connaissance est tout simplement parfaite et magniiiifque. Un peu comme moi en fait. Voire en beaucoup mieux puisqu’il est le Bol de lait. Et comme il me dit tout les matins : « Garde un peu de mystère comme le bol de lait ! » Alors je ne dirais absolument rien sur cette partie de mon corps ! Et puis quoi encore, bande de petit curieux. Après être des pervers, vous êtes maintenant des curieux. Arg, véritablement… Euh… Charmant. J’espère vraiment que vous finirez tous dans le pandémonium démoniaque animé par le sublime et tendre succube agitant son fouet dans un rire nullement humain. En même temps, c’est une démone… Pour revenir finalement. Après quelques voire trop de phrase. Je dirais seulement que mes ongles sont recouverts d’une fine pellicule de vernis bleuâtre. Pourquoi cela ? Ah non ! Je dois être aussi mystérieux que le gargantuesque Bol de lait ! Maintenant, il faut bien entendu venir un peu plus haut de mon enveloppe corporelle. Mon fin corps d’une beauté aveuglante. Ce qui est un peu dommage. Car, si on est aveuglé, on ne peut pas voir… Ce qui explique peut-être que les femmes ne bavent pas devant mon corps… Ah, c’est une hypothèse intéressante…»

« Maintenant que le remplissage est un peu présent pour l’instant dans ma présentation, nous passons sur mes deux jambes qui sont organique. Oui, les bioniques comme dans les jeux vidéos ou encore bien dans les films de science-fiction n’existe nullement dans le monde où j’évolue. Malheureusement ou heureusement, c’est comme vous voulez mes choux ! En tout cas, mes deux gambettes comme j’aime bien appelés ces choses. Ces dernières étant d’ailleurs extrêmement musclées. La cause étant bien entendu à cause [Mon vocabulaire est gargantuesque et dantesque. Véritablement.] Des nombreux entrainements dans mon île qui fais très très chaud. Je me rappelle encore et encore du sable dans mes yeux bleuâtre, rappelant alors les nombreuses vagues d’une mer noirâtre, des nombreux serpents à la couleur beige voulant me mordre les jambes, des nombreuses tornades d’une puissance semblable à celle des Titans à la crinière argentés s’amusant à me faire peur et surtout, de l’espèce de grosse bouboule dans le ciel bleu azur qui fait tout pleins de rayons jaunâtre ainsi que oranges et aussi un peu rouge. C’est jolie je trouve. Même que, quand on le regarde, on s’crame les yeux comme un vieux type aigri. Mes jambes sont aussi couvertes de nombreuses cicatrices, que cela soit à cause des combats contre certains des chasseurs de pirates ou encore bien, alors, contre des créatures du désert de mon île contre qui j’ai dû me battre pour ne pas voir mon corps si beau finir contre les crocs d’une créature démoniaque, se régalant du repas cinq étoiles qui lui fût offert… Si nous montons encore et encore, nous arrivons envers mes cuisses, elles aussi bien entendu musclées, après tout. Si nous avons les jambes d’une consistance physique assez bonne. Voire excellente, autant avoir le reste, non ? Pourquoi pas ? Il est bien important de noter que mon corps ne comporte nullement de poil. J’ai eu la chance ou alors la malchance de naitre totalement imberbe. Que cela soit au niveau des jambes, de mon intimité [Eh bah ouais !] ou alors, de mon menton. Bien entendu, ma tignasse bleuâtre, ce n’est pas une perruque ! Je vous rassure… A bas les chauves et les rasées jusqu’à la Singlingin ! Imaginez, un homme de vingt-six ans avec une perruque, totalement grotesque, non ? En tout cas, mes deux cuisses se voient beaucoup moins affecter par les cicatrices ainsi que des brulures. Maintenant que nous sommes proches d’une zone assez… Comment je pourrais formuler ma thèse sans être véritablement choquant pour les futures personnes qui, pourraient lire la présentation. Je ne le vois point. En tout cas, la suite pourrait choquer, donc bon, hormis la qualité d’écriture assez débectante, les choses suivantes pourraient vous enlevez toute source d’innocence. Attention donc, mes petites pupuces que j’aime plus que tout. »

« Donc, maintenant, que vous êtes avertir, et que je peux plus avoir de procès, hein ! Hein ! Je refuserais de toute façon ! Compris bande de pervers, curieux et maintenant diablotin ! Passons donc à l’espèce de triangle désignant : « Mon intimité, mes testicules ainsi que mes fesses. » Nous commencerons par contre, par la deuxième, pourquoi ? Eh bien, cela est très simple. Les détails intéressant ne sont nullement présent envers la partie de l’enveloppe corporelle de l’humain. Alors, nous dirons tout simplement que cette chose est d’une banalité affligeante. Assez original pour un membre avec un corps pourtant si parfait ? Allez savoir pourquoi, peut-être, du moins je pense. Après tout, je suis un grand scientifique et penseur ! J’ai déjà fait une thèse sur la bêtise de la femme ! Pardon, je m’égare. Comme d’habitude vous allez me dire de toute façon… Non ? En tout cas, je pense que cela est pour simplement me rendre plus humain envers les… Etres humains. [Je vous avez dit que je n’ai nullement de vocabulaire ! Patapé !] Maintenant, nous pouvons venir envers le premier point de cette chose que nous pourrions appeler vulgairement un… « Pénis. » Oui, cela est absurde. Je suis circoncise. Pourquoi cette drôle de précision ? Boarf, apparemment, cela ferait une grooooooosse. [Ouais, comme cela, on voit bien que cela est gros…] différence au lit. Enfin, ce que j’en dis moi. Je penserais ensuite le reste, cela n’est aussi nullement intéressant. Je suis dans la moyenne, voilà, vous êtes content ? Ah, je vous vois vous fendre la pomme dernière votre écran ! Bientôt je vous mettrai une pêche… …. Pardon. Je sais, c’est nul, débectant, démoniaque, satanique, nullement humain. D’habitude mon humour est bien mieux ! Promis ! Eh ! Non. Non. Pas la croix rouge… ! Ah… Voilà. Bon, revenons donc finalement à notre, enfin à mon physique totalement parfait et magnifique. Il n’y a nullement d’autre chose à dire. Cela est tout. Enfin, si. Il reste mes fameuses fesses. Des fessiers nullement mous et, bien musclés pour une personne de ma consistance olympienne. J’en suis fier, oui, j’ai le courage à l’avouer ! Moi ! Ated Sanzo ! Homme totalement et normalement constitué sur le plan physique. Après, sur le plan mental… Euh… C’est à revoir par contre, je suis désolé. En tout cas, ce petit paragraphe assez choquant et maintenant fini ! Nous pouvions reprendre une lecture normale. A ce qui parait ma présentation fait un « buzz. » Coule. Non ? Eh merde, mec ! »


« En fait, quand j’ai dis que je n’avais plus rien à dire sur mon physique plus que magnifique, cela était tout simplement un mensonge dantesque et gargantuesque. Ouais, je suis un gros vilain qui te roule un gros pantin ! ‘Faut que t’piges ! Alors, voyons, voyons… Nous avons parlé de mon corps en général, bien entendu magnifique et somptueux. Il faut le dire, hein. Après tout. La vérité ne fait pas de mal. Au contraire, enfin, si, des fois elle fait mal. Parce que bon… Quand on dit à une femme : « Yosh Pupuce ! Hier j’ai retourné ta sœur de cœur comme une crêpe ! » Eh bah… Ce n’est pas coule. Ah bah je peux vous le dire, hein ! Je n’ai jamais vraiment compris pourquoi elle m’a envoyé une poêle Téfal dans la tronche ! Breeef… Revenons donc sur mon enveloppe corporelle assez magnifique et merveilleux. Nous avons parlé ensuite de mes pieds SuPer Tr0 MaiTisrieu, ensuite mes jambes ainsi que mes cuisses. Et enfin, pour finalement venir envers cette espèce de triangle réservé à la gente féminine exclusivement ! Pas touche les mecs ! Je vous préviens ! Faites gaffe, j’aurais peut-être détruit la direction ! En tout cas, maintenant, il reste la partie supérieure de mon corps, de l’espèce d’ectoplasme gargantuesque qu’est mon corps que j’adore plus que tout. [J’le répète depuis combien de temps ça ? Purée, j’aime mon corps…] Après tout pourquoi les gens ne s’aiment pas ? Même si des personnes cultivent leur enveloppe corporelle pour du sexe ou du fric, c’pas une raison ! En tout cas, maintenant, il reste encore plein de choses à dire sur moi ! Et de toute façon, il y a encore mon mental qui est assez particulier et mon histoire carnavalesque ! Au moins, j’ai la le mérite d’être superbement original. Non ? Comment ça, non ? Je vais te mettre dans une cage en métal tu vas voir ! En tout cas, sur le plan purement et simplement théorique, dans le prochain paragraphe, nous devrons passer au torse. Puis, une fois que nous aurons parlé de cela, nous passerons aux bras et aux mains. Pour. Je pense, finir sur mon visage ainsi que mes cheveux. Après, vous pourrez-vous suicider, ouais, ce serait vraiment… Taupe. Pas que j’veux votre mort, hein ! Ah non, non ! C’est juste le grand Bol de Lait qui veut cela ! Et sa parole doit être exécutée. C’pas ma faute les garçonnes ! »

« Par la région de la petite montagne en chocolat et à la neige couleur noisette ! Donc, maintenant, voyons ce qui se trouve un peu plus haut après ce fameux triangle assez gargantuesque. Suspens de lamortkitu… Voici la question : « Je suis une partie de l'anatomie humaine. Il est plus communément appelé thorax, notamment chez les autres animaux. Qui suis-je ? » Oui ! Je suis le torse ! Félicitation ! Vous avez gagné… Euh… Bah rien. Hormis un poster géant de moi tout nu avec une rose dans la bouche. [C’était dur avec les piques sur la tige. J’vous dis pas m’dame.] Ah, je vois que vous pleurer de joie, hein ? Je vous comprends, j’aurais fait la même chose. J’ai aussi pleins de posters de moi dans ma chambre. Comme ça, je n’ai pas besoin de me regarder le matin dans un miroir… Pas besoin de lever un sourcil, hein. Bande de… Rho et puis flûte ! Je vous traite de tous les noms mais cela ne vous fait ni chaud ni froid ! En tout cas, en ce qui concerne mon torse, lui. Est bien entendu aussi magnifique et aussi dur que la pierre d’un mec qui casse de la pierre! Eh ouais ! Je suis musclé namého ! En étant dans une équipe aussi dantesque et puissante que l’truc de mon île. J’me souviens plus le nom ! Rah… Bon, tant pis. Oubliez et reprenez votre cartable ! En tout cas, vous allez devoir m’écouter encore lonnnnnngtemps. Sur ce torse, il existe un petit creux qui s’appelle… Nombril ! Et autour, eh bah, il y a pleins de cicatrices et aussi un peu partout sur mon torse. Certaines sont assez profondes et même fraiches, d’autres, par contre. Ne le sont nullement et par conséquent, assez veillotte. En montant un peu plus haut, nous tombons finalement contre mes tablettes de chocolat qui ne sont pas fondu ! Bah ouais, avec le soleil de mon île… Normalement ce devrait être un fondu au chocolat blanc… Enfin, en tout cas, passons ! Je possède aussi de seins avec leurs tétons respectifs. D’une douce couleur rosâtre. Tout cela est normal, rien de bien bizarre. Maintenant, allons vers mon dos. Ce dernier n’a rien d’original, hormis encore et encore des cicatrices, hein. Autant faire dans la monotonie, de toute façon, je sais qu’on me donnera jamais le rang que je veux ! Z’êtes tous des méchants ! J’le sais ! C’est le grand Bol de lait qui me l’a dit quand j’étais dans mon lit… ! »

« Nous pouvions alors venir envers mes bras ainsi que mon doux et somptueux visage d’orphelin… Ah non. Merde. J’suis pas orphelin. Dommage, cela sonnait plutôt sympathique à l’oreille. Et puis, les femmes aiment bien les personnages qui ont eu une vie super trop triste et malheureuse, un peu comme l’espèce de type chelou là, qui veut devenir roi des pirates. Comment je connais son histoire ? Ah, c’est un mystère mon gars, faut être un peu mystérieux dans la vie. C’bête pour toi, hein ? En tout cas, mes bras, eux, sont d’une douce et magnifique couleur blanchâtre, légèrement bronzé par le soleil tapant assez fort sur notre beau pays ! Représenteuh mon therbro. Therbro. Brother. Tu piges ? Non ? Ah oui… L’anglais n’existe pas aussi dans le Monde où j’évolue. C’est… Bête ça. En tout cas, pour revenir sur mes bras, je dirais qu’ils sont assez long. De toute façon, je suis plutôt grand de nature. Je tape dans les un mètre quatre-vingt-cinq alors bon. Je ne possède pas de signes particuliers, que cela soit des tatouages, des cicatrices… Ah si. Cela si. J’en suis bien sûr. Nous pouvons donc venir envers mes mains assez… Euh. Comment dire, encore et encore. Je n’ai vraiment pas de vocabulaire. Bon, on dira normal. De toute façon, c’est presque la fin de la description physique ! Alors c’pas ma faute ! Vous n’imaginez pas comment cela est… Nul ! Ouais ! Tr0 Pa B1n. De faire une description physique de près de deux milles mots. Par contre, je possède aussi du vernis envers mes ongles. Bleu aussi. Bien entendu. Histoire que je sois assorti avec le bas, bah oui. Après tout. Autant avoir la clas’ Pupuce ! Eh ouais ! J’ai sortis le détecteur à thon et il marque : « Yeux de veau, beau boulot ! » Yeah ! En tout cas, maintenant, il ne reste plus qu’une chose à dire. Et cela est la dernière partie de mon anatomie. Enfin, après il reste aussi les habits que je porte tout les jours. J’aimerais bien être naturiste, mais c’est interdit dans la rue. Alors je pourrais même ne pas faire mes courses au marché tout les dimanches… »


« Il reste deux choses comme déjà dit, à savoir le visage ainsi que mes habits. Nous parlerons d’abord de… Mon visage ! Autant avoir un ordre un peu logique non ? Ouais, sinon j’aurais déjà crié : « A bas la hiérarchie envers ce qui on les mains moites ! » Mais je n’ai pas dis cela alors non. Je vais continuer envers le visage. Je possède une façade assez douce, qu’on pourrait même qualifier de… Mignon. Oui, c’est cela. Bien entendu, comme déjà dis, je ne possède nullement de barbe ou de moustache dans la mesure où je suis totalement imberbe hormis envers le cuir chevelu ! Je le répète, oui, mais je fais des prouesses avec cette présentation de mon physique ! Si nous montons légèrement, nous arrivons envers mes fines lèvres rosâtres. Des lèvres que de nombreuses eurent touché avec un acharnement assez inquisiteur ! Bah ouais ! J’suis un homme à femme ! Vous croyiez quoi, hein, hein ? En tout cas, ses lèvres sont souvent humidifier par ma langue, un petit tic que j’ai, allez savoir pourquoi, en tout cas, cela me donnerait un air encore plus : « Kawaiiii. » M’enfin, ce que j’en dis moi ! Mais continuons notre petit chemin vers la sortie. Nous voilà devant le nez. Fin et petit, sans bosse, sans défaut apparemment. Je suis un Dieu ! Enfin, non. Pas exactement comme le bol au lait ! Ensuite, nous y trouverons deux magnifiques nébuleuses bleuâtres résultant d’un ciel en toute beauté ou encore bien, comme le pourrait être les vagues d’une mer déchainé sous la colère du Léviathan. C’est souvent grâce à mes yeux que j’emballe, oui, cela n’est nullement original, mais que voulait-vous. Je ne suis pas aussi original que je le dis. Je tiens beaucoup à mes yeux, enfin, un peu comme tout mon corps pour être totalement clair. Il m’arrive d’avoir des lunettes, sinon… Si nous montons encore et… Euh. Encore ? Envers mon corps et plus précisément dans mon visage, nous trouverons alors mes deux oreilles, elles aussi fines et agrémenté le plus souvent d’une paire de boucle d’oreille noirâtre. Ces dernières sont en forme de petites boules mignonnettes en faisant bien entendu nullement féminine ! Et puis quoi encore ?! J’en ficherais ! Et enfin, mes cheveux, bleuâtre. Merci la teinture ! Je suis un blond d’origine, mais je n’aime pas cette couleur, alors hop. Sous la peinture ! Eh, eh. Ma chevelure, elle, est mi-longue et d’une douce couleur bleuâtre. Effectivement, j’aime tout beaucoup le bleu ! Félicitation, tu as trouvé cela tout seul. Tu veux un cookie en récompense ? Non ? Il est mort le petit qu’t’tais ! »

« Passons à mes… Attention… Attention… Aux vêtements. J’aimerais bien faire un rire démoniaque, mais j’ai la flemme alors bon. J’aime bien les moches et… Ah non. Merde, c’est les femmes ça…. Je passe pour quoi là ? Elle est où l’option effacer sur mon ordinateur ? Bon… Euh. Vous garderez tous cela pour vous, sans rien dire. Point. Sinon je vous jure, j’arrive et je fais beaucoup de travail avec votre corps ! Et on dira : « Corps… Corps… Kes… Kes… Kekekes ce truc ? » Donc, pour venir à mes vêtements, nos partageront mes vêtements en trois catégories. Les voici bien entendu : La première est la partie civile. La seconde est la partie missions voire militaire. Et enfin, bien entendu, la troisième revient naturellement envers la partie : « Je-suis-à-la-maison-c’trop-coule. » Vous saisissez un petit peu ? Non, vraiment pas ? Quand ce cas, nous allons venir plus en profondeur dans… Ce trou qui est la présence d’absence de votre intelligence ! Pour la première partie, donc, quand je suis en civil, les tenues varient assez souvent. Cela peut-être un simple T-shirt noir avec une écriture blanche. Généralement : « Représente les pirates, Wesh ! » ou encore bien : « Fuck les z’autres Nations, Seulement moi Inside. » Si je sors le soir, je vais surement mettre une chemise jaunâtre avec des fleurs bleuâtre. Vous savez, le genre de chemise bien Old School et tout ! C’trop la clas’ Pupuce ! Et bien entendu, en bas, je porte un caleçon blanchâtre avec des cœurs dessus. Ou alors, les culottes de ma mère quand hier, j’ai eu la flemme de repasser en fait… Bah ouais. Enfin bref. Et bien entendu un pantalon par dessus, maintenant passons à la partie militaire. Pour cela, je suis plus… Neutre. Théoriquement, je porte une tenue totalement blanchâtre, T-shirt à manche courte et pantalon long nullement bouffant. Bien entendu, j’ai mis à la poubelle les sandales ! Avoir du sable dans les orteils des pieds, très peu pour moi coco ! J’ai donc prit des bottes, elles aussi blanche. Comme cela, je suis aussi blanc que le Bol de lait Suprême ! Par-dessus, généralement, j’ai un long manteau noirâtre. Le manteau possède aussi une capuche, me protégeant des grosses et vilaines tornades ! Bien entendu, à la taille, je possède de nombreuses poches pour tout ce qui est armes et autres. Cela est toujours utile après tout… Pour la troisième, bah… En fait, dans ma maison, j’me balade à poil. Ouais, c’est ça. Après tout, pourquoi pas… ? Bon, bah… C’est fini ? Ouais, je crois. Apparemment… … … Les femmes sont débiles ! »


◘ Caractère & morale :

« Non. Non. Je ne suis pas fou ! »

« Comment me définir sur le plan purement et simplement mental. Je ne serais véritablement pas comment le dire. En fait, je suis un mystère à moi tout seul. Voilà, c’est simple. Tout simplement. Alors que certaines personnes disent de moi que je suis… Hum, c’était quoi déjà le mot qu’il avait utilisé ? Je m’en souviens plus… Ah ! Voilà ! Comme quoi, cela revient assez vite… Le mot est tout simplement : « Chiant. » Enfin, je ne comprends vraiment pas ! D’accord, je me dois de l’admettre, j’parle tout beaucoup et souvent, tout beaucoup tout fort. Mais ce n’est pas grand-chose quand même. Non ? Attend, j’ai raison quand même ! De toute façon, par le Grand Bol de Lait que j’ai raison de toute façon ! J’ai toujouuuurs raison. Même que quand… Même quand j’ai tors espèce de petit idiot que tu es ! Eh bien oui. J’ai la science infuse grâce au grand et magnifique Bol de Lait que je prie tout les jours le matin, à genoux devant la porte de ma maison, en caleçon avec mes cheveux en bataille ! C’est cela la classe ! La religion du Bol du Lait c’est beaucoup de travail et elle ne mourra jamais ! C’tout bande de petits salopiaux que vous êtes ! A bas la hiérarchie, allez ! Les petits salopiaux ! Tapez le gouvernement et euh… Pardon, j’écoute une musique quoi euh… Je m’embrouille un p’tit peu dans mes textes, désolé, hein… Euh, j’en étais où en faite dans ma description mentale ? Ah oui ! J’ai la science totalement infuse ! Cela coule de source, non ? Eh, eh. Après tout, je suis le nouveau messie de la stupéfiante et magnifique voire somptueuse de la religion du Bol de Lait ! Comment ça qui est le Bol de Lait ? Tu ne sais pas qui est le plus grand monstre sur la Planète Terre espèce de vieux bout crouton trapu mollement mâcher par un clochard devenu aigri avec l’âge ? Mais tu n’as donc point honte ?! Purée mais les jeun’z de nos pauvres jours… Je vous savez maintenant assez inculte mais quand même, là je crois qu’on frôle la bêtise humaine ! Enfin, oui, la bêtise c’est obligatoire ça puisque vous êtes bêtes comme des cons [Logique…] Et euh… Humaine aussi… J’suis un con avec la science infuse… »

« De quoi on pourrait parler maintenant… ? Personnellement, je n’en sais rien, il faut remplir, remplir et encore et encore remplir. Un peu comme une mousse au chocolat ! Le premier trait qui, pourrait me caractérisé serait surement… Une minute là. Je farfouille dans ma pauvre et débile boite crânienne. Peut-être que cela pourrait la colère. Oui, effectivement, je m’énerve très rapidement que cela soit face à mon directeur. Où, là, je hurle avec une passion assez anthropophage. [Oui, aucun rapport mais j’aime bien le mot. Je le trouve assez… Z’olie.] Certes, dés fois, cela m’attire un tour dans une prison plutôt miteuse et très, très, très… Crasseuse. Un peu comme mon chez moi en fait quand il y avait Paupaul. Mon cochon d’Inde au pelage blanchâtre et marron. Je le trouvais véritablement mignon quand il faisait mumuse dans sa roue blanchâtre et plastique. Mais euh… Comment dire cela. En fait, il est mort. Alors j’en ai racheté un autre, puis il est mort. J’en ai acheté un autre, puis il est mort. Et après, bah… J’en ai plus acheté. Je pense qu’ils sont tous mort car, je pense que la nourriture j’l’avais pas acheté depuis que j’ai aussi acheté le cochon d’Inde. Dès, fois, je lui donnais un gros bout d’entrecôte mais finalement, le truc avait pourri dans sa cage et alors, je le punissais de nourriture… Enfin, revenons sur mon trait de caractère car on s’éloigne du sujet. Donc, comme je le disais, je m’énerve très rapidement, que cela soit face à mon employeur ou encore bien, face à un ami ou bien mieux, une amie… Hem. Je vais encore me perdre dans les abysses de la débilité alors concentrons-nous bien sur tout cela ! Généralement, je ne sais même pas pourquoi la colère vient en moi. Allez, impossible de savoir ! J’vous jureuh ! Vraiment ! En tout cas c’est comme cela depuis… Euh… Toujours ? Alors, maintenant, il faut être habitué. »

« On m’dit aussi semblable à un gros pervers. Et depuis vingt-six ans que je suis sur le petit bout de cailloux qu’on appelle Planète Terre [Originalité Inside.] je ne comprends toujours pas ! Non mais c’est vrai… Cela n’est pas car on s’avance devant une femme et on lui annonce d’une voix suave et douce : « Eh, tu as la top class’ Pupuce. Tu veux faire l’amour ? » Je-ne-comprend-pas-pourquoi-cela-ne-marche-qu’une-fois-sur-deux ! Finalement, on me colle un post-It : « Abruti et pervers. » Je ne comprends toujours pas pourquoi… M’enfin, maintenant, je suis habitué à tous cela et je m’en amuse presque ! Oh, on dirait une mousse comme qu’ils disent dans une drôle de pub ! Je suis comme la mousse, je fais pleins de bruit autour de moi quand on me touche et je suis aussi délicieux que tout cela ! Mais… Un pervers n’est pas comme cela envers les autres, enfin, du moins je crois. De toute façon, il y a que moi qui puisse me comprendre j’ai bien l’impression. Je suis tellement unique après tout, non ? Mais en tout cas, avec ma réputation de sale pervers vicelard, presque aucune femme ne veut m’approcher. Quelques part, je peux le comprendre mais que voulez-vous que je vous dise, hein ? Il faut vivre avec ce qui nous colle à la peau et de toute façon, il existe toujours la solution des… Hem… Enfin, vous voyez bien n’est-il pas ? Au pire, si vous ne voyez nullement, eh bien, dans ce cas, vous irez faire mumuse dans les bas-fonds d’une île quelconque, vous verrez bien de quoi je parle, bande de petits curieux que vous êtes. Mais je suis sûr que cela vous intéressera tout beaucoup, hein. J’ai beau être assez stupéfiant, j’en suis sûr que vous devez l’être tout autant que moi dans le genre. Je ne suis pas dupe ! Et puis quoi encore ?! »

« J’ai beau être un gros pervers je n’en reste pas moins un gros et gargantuesque tendre ! Que cela soit au lit ou encore bien avec une jeune femme qui m’accompagne dans l’une de ses fameuses rues mal famées dont j’ai la chance de tomber à chaque fois ! C’pas ma faute si je search toujours et toujours des raccourcis ! Après tout, je suis un pirate et par conséquent je suis recherché un peu partout dans le Monde. Eh oui, moi j’ai la classe et pas vous ! Nah nah nah nah ! … Non. Je ne suis pas un pauvre gamin. Je suis désolé. En tout cas, pour revenir sur ma tendresse. Je suis comme un gros cœur au chocolat blanc. Le problème par contre, c’est qu’au bout d’un moment, le chocolat cela est écœurant. Et en fait euh… J’ai beau être aussi tendre que possible, je résulter aussi d’une sangsue qui suce dans le cœur car cela claque comme une baffe de mon ami chasseur de prime en rogne ! Yeah, moi j’ai la classe comme j’ai dit encore et encore ! En tout cas, généralement, les femmes essayent de tout faire pour partir et par conséquent, m’éviter le plus possible après avoir fait un petit tour envers le huitième siècle. Car oui, moi, je n’amène pas la fille au septième ciel ! Mais au huitième siècle ! Oui, c’est cela. S-I-E-C-L-E. Vous avoir compris ou non compris bande de petit idiot que vous êtes !? Sinon… Sinon… Hum… Donc, je suis pervers, colérique, tendre, collant. Je suis parfait en clair, non ? Comment ça, non ? Vous voulez une paire de baffe aussi gargantuesque que l’autre abruti ? Mouais, c’est ça. Je vous vois partir derrière votre ordinateur. Comment je le sais ? Oh, et bien… J’ai des supers-pouvoirs… Eh eh eh… »

◘ Histoire :
« J'suis une expérience... FAUX ! »

« Nous commencerons alors par… Par… bien que comment je suis partit et devenus pirate ! Eh, eh ! Oui. Je sais. C’est très logique mais je suis une personne logique de nature alors bon. Après tout, pourquoi faire simple quand nous pouvions faire compliquer ? Ou alors cela est le contraire. Je ne m’en souviens même plus de toute façon. Mais bon. En tout cas, reprenons. Pourquoi suis-je parti de mon île qu’est très bien ? Euh. Bah, en fait. J’avais juste envie d’air libre. C’tout. Donc bon, j’ai pris mes cliques et mes claques, et je suis allé plus hauuuuut ! Vers… Bah. Un peu partout. C’est z’olie le monde ! Je vous jure ! En tout cas, si mes souvenirs sont bon, j’ai dû partir il y a de cela… Trois, voire quatre années. Ah, non. Cela fait juste une semaine. Même que un pote voulais me suivre… Je suis un boulet… Désolé. J’étais déjà un futur pirate à cette époque il me semble. Ou un escro. Ou encore bien un ruiner. Je ne sais même plus. Je suis un vieux de toute façon, hein ! Bon, d’accord, maintenant ma tronche est plaqué contre les îles. Je suis top clas’ en plus sur cette photo, je tire la langue et j’ai un faux tatoo’ sur le front en forme de signe de paix, vous savez, le truc des Hippies, là ! Oh, pas que je n’aime pas la guerre, toussa. Sinon, je ne serais pas un pirate. J’ai beau être fou, taré, idiot, pervers, simplet, je ne suis pas contradictoire nah mais oh ! En tout cas, je suis un pirate et je fais mumuse un peu partout dans le monde. Que cela soit en… En… Euh. Je ne dois rien dire ! Le Grand Bol de Lait m’as dit de ne rien dire sur tout cela sinon je tout cela serait fini ! Fini ? Oh, bah, je ne sais pas de quoi il parle, hein. M’enfin bon. Respect, Yo. »

« Donc, maintenant que nous avons mis les bases sur mon histoire. Si nous pouvons appeler comme cela, euh… Cela. En tout cas. Oh, je me souviens d’une chose bien claire dans mon esprit alors que j’étais encore dans mon village natale ! En fait, cette chose est plutôt une femme. Le problème, c’est que je ne me souviens même pas de son nom de famille. Ni de son prénom en fait. Blonde, brune, rousse, euh… Bah, peut-être les trois ou peut-être qu’elle était chauve en fait. J’ai vraiment un énorme trou de mémoire au niveau de cela. On n’était pas en couple, je m’en souviens de ça ! Ah, ah ! Oui. Je m’en souviens. Pourquoi nous n’étions pas en couple ? Parce que je ne lui suis jamais déclaré ma flamme en fait. Non ! Non ! Non ! Je ne suis pas timide ! Même que je fais l’amoureuh tout partout et même que cela n’est pour oublier comme le ferait les accros au sexe. Et puis quoi encore, c’est juste parce que… Parce que… Roh. Vous m’énervez là. Je vois votre petit sourire au coin des lèvres, hein. En tout cas, elle était dans la même île que moi. Cela est sûr. Qui plus est, elle doit encore être présent puisque je suis partie il y a de cela… Euh… Une semaine comme déjà dit. Mais peut-être aussi qu’elle est partie me chercher pour venir me rouler un gros pantin et sortir la phrase ultra-cliché : « Oh, je t’aime tellement. Je veux vivre avec toi. » Pas que cela me dérange, hein ! Après tout, le classicisme et le romanisme c’est deux styles littéraires très classe ! Même si cela est rasoir en fait. Je n’aime pas… Ou presque ! Et oui, que voulez-vous ! »

« Ah, je me souviens aussi d’une autre chose assez importante ! Ma postulation aux grades de co-chef d'un bateau pirate qui font mumuse avec des marionnettes ! J’avais pas demandé à être un co-chef, de toute façon, je n’aurais pas était pris, hein. Mais bon. J’aurais bien aimé en faire partie si je ne serais pas… Comment, dire. Partie. [Je vous avais dit que je n’avais pas de vocabulaire ! Patapé !] En tout cas, je maitrise assez bien l’art de faire mumuse avec mon pouvoir moi. Encore heureux me dirait-vous, n’est-il pas ? J’en possède que un seul. Non, pas trois. Je n’ai pas le droit ! C’est dans le règlement même que… [Oui, je divague et mes propos ne sont pas cohérents. Je sais, je sais.] Mon fruit je les eux envrion... Euh... en faites il y a de cela assez longtemps. Dans ma jeunesse. Je devais avoir dans mes dix-huit années ou bien, une vingtaine. En tout cas, elle est encore présente avec moi malgré les nombreuses modifications que je lui ai apporté ! Ah bah, mon fruit date tous de même. Jes les eux dès mon plus jeune âge dans mon île faite de sable, mon chef [oui, ma religion dis que seul quelqu'un d'honorable peu avoir ce fruit], mon chef me l'avais donc donner à mon enfance vue que j'étais pas fils de n'importe qui dans ce village, d'un vaillant pirate mais le bol de lait ma dit de ne pas en dire plus. Donc j'ai avaler ce fruit, et j'ai appris à m'adapter avec, même si ces griffes sont dur à manier pour cette époque je m'étais fait à l'idée de toute manière que j'ai toutes une vie pour apprendre. Ce n’est pas rien, nah mais oh ! En tout cas, ‘suis tout beaucoup tout fière de moi ! Eh oui ! Finalement, je m’en sers pas mal. Mais en tout cas, le plus utile reste surtout pour aller chercher le vin ou encore bien faire peur aux petits enfants ! J’en suis fan, et, depuis que je suis pirate, c’est fou que cela est utile pour faire mumuse quand on s’ennuie ! C’est… Euh… Euh… Orgasmique ! Owiiiii ! En tout cas, c’est grâce à ce fruit que je survie tranquillement depuis une semaine même si j’ai dû me nourrir d’un ver des sables pleins de… Sables… Ouais, le steak plein de sable ce n’est pas vraiment très bon, surtout que sous la dent c’est assez craquant. Comme une mille-feuille au chocolat ! »

« En tout cas, maintenant, je traine toujours un peu partout autour de mon île et autres dans le monde et, cette histoire d’environ mille-deux-cent ne fera surement pas plus ! Oh, pourquoi ? Eh bien, cela est simple ! Je dois être aussi mystérieux que le Grand Bol de lait ! Mais bon, généralement j’utilise un campement de fortune dans une grotte quelconque et, je vais faire mumuse dans mon une ville, quelques fois. Mais toujours dans les bas-fonds de la ville, hein ! Je ne suis pas suicidaire ! Et puis quoi encore ?! De toute façon, je ne reste que très rarement là-bas, eh, cela fait à peine une semaine que je suis partie alors bon, on évitera tout de fois de trop venir là-bas… Oh, je rêve de faire un peu de visite dans l’monde ! Cela pourrait être sympathique d’aller faire mumuse avec mon pote, moi et quand je me transforme en griffon, que je connais de je ne sais plus d’où ou alors je garde peut-être un peu de mystère… Qui peut le savoir… ? En tout cas ! Peut-être que ma future destination sera une ville, ou alors bien une ville, ouais, surement une ville pas loin. Elles sont z’olie les filles dans les villes ! Et je suis sûr aussi qu’elle doit l’être encore plus sans ses vêtements et dans mon… Ok, ok ! J’arrête ! Et euh… Euh… Théoriquement, j’ai finis, et donc, euh, je crois qu’il faut faire un test puisque j’ai le grade maximum…. … … Comment ça je n’ai pas le grade maximum ? Ah, merde… Bon, bah… Ouais, allez-vous faire foutre ! »
Ps : je rigole pour le grade.


• Exemple de post RP : [Un post Rp est l'exemple-même d'un message de base que vous pourriez poster sur ce forum. Soyez imaginatif, parlez de n'importe quel sujet, cette partie nous sert à juger la qualité de vos posts Rp - 15 lignes minimum sans dialogues]

Revenir en haut Aller en bas
Sid Langren
Seigneur des océans
Seigneur des océans
avatar

Profil Psy : De circonstances
Nombre de messages : 4173
Age : 27
Fruit du Démon : Rasen Rasen no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5000
• Wanted: 460.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: [Présentation] Ated Sanzo ~ [70%]   Jeu 3 Nov 2011 - 21:05

http://www.naruto-ninja-rpg.com/t8344-9829-kuruoshii-ju-terminee-l-enfant-fou-qui-tape-comme-un-fou-presentation-choquante

Je post ici pour le reste du staff vu qu'on en a deja parlé.

Si d'ici 24h pas de preuve d’innocence pour le plagiat => bann ip.

EDIT : Bon ben bann :/.

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
 
[Présentation] Ated Sanzo ~ [70%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Présentation Refusés et/ou Non Finies (poubelle)-
Sauter vers: