Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shizzy
Leader Révolutionnaire
Leader Révolutionnaire
avatar

Profil Psy : Bon, Gentil, Souriant et Polis
Nombre de messages : 631
Age : 28
Fruit du Démon : deriere toi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4500
• Wanted: 95.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Mer 2 Mai 2012 - 12:10

Après plusieurs jours de navigations durant lesquels le Pélican avait remorquer le bateau de Nami pour ne pas la laisser seule a son bord, la mini flotte arrivait au port de l'ile de la Pie Rat. L'un des ilots composant l'archipel Spakk, crasseuse et construite de façon anarchique elle se montrait typique de la piraterie de passage en permanence sur l'ile.

Mais revenons a la navigations, car évidement pendant ses quelques jours tout le monde n'a pas squatter son coin et fait la gueule au autres, surtout qu'en l'espace de trois jours environs l'état de Shizzy avait empiré de façon significative. Il tenais au début de le camoufler en passant du temps dans son atelier, ou en portant son sweat capuche relevée prétextant une frilosité soudaine. Puis un matin ou il finissait des réglages sur son armure et allait passer a un Check des propulseurs du vengeur il se mit a tousser fortement jusqu’à en perdre l'équilibre, la vue troublée il distingua les taches de sang qu'il sentais couler de sa bouche, sur le sol. C'est en allant de rincer au lavabo de la pièce qu'il vit sur le miroir que les veines noires avait finit par grimper plus haut que son col, et en retirant son sweat et son T-Shirt il vit que les veines noires qui partais de son bras avait déjà bien atteint le torse, se rapprochant dangereusement de son cœur... Il finis donc par réunir tout le monde a table et dis :

"Les amis j'ai un truc a vous dire, la raison pour laquelle je doit me rendre a Tréno est en fait bien différente de celle de Nami. Pour le moment je ne sait pas quoi reprocher a cette Cyanure a part de vouloir renverser le pouvoir pour tenter d'en faire un truc meilleur et de m'avoir planter comme un con a Marie Joa avec son Jaag... en fait lorsque je me suis amuser a me coller le Korodium contre le bras j'ai éclairer mon sang en bleu. C’était cool, joli et très amusant surtout, mais a petites doses, moi j'en ait abuser et j'ai reçut un appel d'Himawari qui me disait que celons la doctoresse de Cyanure mes veines se dégradent et risquent de détruire mon cœur, sauf si je prend le remède."

Il parlait calmement et une fois sa tirade achevée il se leva et retira son Tshirt et ajouta :

"Voila a peut prés ou j'en suis, mais pas de panique hein ! Si on trouve cette fameuse ile Tréno, je suis sauvé!"

"Et sa fait longtemps que tu nous le cache ?"

Lança Lorelei le visage plus qu'inquiet.

"Hum, deux semaines je crois..."

SLAM ! la gifle partis aussi rapidement que l'avait ressentis Shizzy avec son Haki, mais il ne bougea pas et la laissa partir dans leur chambre aussi. Il se tourna vers les autres et dis en se posant sur un des tabourets après avoir remis son Tshirt :

"Ses fiancées inquietes... Alors sinon a part sa ! Nami, pas trop triste pour la petite ?"

Il changeait de sujet car tout le monde certainement se doutais qu'il n’était facile pour personne de venir dire "hé salut, je vais mourir au fait, mais t'en fait pas hein, il y a surement un remède dans un repaires de femmes totalement psychopathes !". Et puis pour une fois qu'un membre de la révolution reste longtemps autant le connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Nami Soriou
Révolutionnaire confirmé
Révolutionnaire confirmé
avatar

Profil Psy : Psychopathe, douce, cruelle, attirante, choisissez
Nombre de messages : 1129
Age : 27
Fruit du Démon : Suke suke no mie (invisibilité)

[Feuille de personnage]
• Renommée: 3600
• Wanted: 142 000 000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Mer 2 Mai 2012 - 18:24

Le voyage continua à bord du navire du Faucon, le Muteki remorqué à l’arrière comme un vulgaire réservoir de provision. Ça faisait maintenant quelques jours que le groupe se baladait en pleine mer, en direction de l’Archipel Spakk, véritable repaire de pirate et brigand en tout genre. Heureusement qu’on n’y reste pas, et heureusement aussi que Lola ne soit pas là, ça aurait compliqué encore plus l’affaire.

Le navire du révolutionnaire est plus grand en soi, un petit peu plus petit que le Tranche Ciel de Sora, mais tout l’espace est réquisitionné. Avec un arsenal plus futuriste que contemporain, il n’y a que la structure générale qui nous rappelle que l’on est toujours à la même époque. Pour ma part, la journée se résume par un nettoyage complet de tout mon équipement, allant de la goutte de graisse sur les engrenages su sniper, jusqu’au coup de chiffon au bout des lames de mes dagues. Rien de bien amusant mais au moins ça occupe. Seulement aujourd’hui il allait avoir un peu de nouveauté et m’aider à chasser l’image de ma fillette, au moins pour quelques minutes. Shizzy appela tout son équipage pour une réunion d’équipage, une réunion a laquelle je participai sans demander l’autorisation à quiconque. Une fois arrivé, tout le monde s’installa autour d’une table de bois et l’on put enfin voir les correctement les différents membres de l’équipage. Un homme-poisson barbu et à la peau toute bleu, un garçon que l’on croirait en fin d’adolescence seulement, une chevelure très sombre et un style rebelle ; et pour finir une jeune femme aux longs cheveux blonds et des yeux bleus profonds. Le capitaine des lieux prit la parole :

« Les amis j'ai un truc à vous dire, la raison pour laquelle je dois me rendre a Treno est en fait bien différente de celle de Nami. Pour le moment je ne sait pas quoi reprocher a cette Cyanure a part de vouloir renverser le pouvoir pour tenter d'en faire un truc meilleur et de m'avoir planter comme un con a Marie Joa avec son Jaag ... » Jaag Akanawa étant l’actuel second Empereur Pirate, avec Cyanure. « En fait lorsque je me suis amusé à me coller le Korodium contre le bras j'ai éclairé mon sang en bleu. C’était cool, joli et très amusant surtout, mais a petites doses, moi j'en aie abusé et j'ai reçus un appel d'Himawari qui me disait que selon la doctoresse de Cyanure mes veines se dégradent et risquent de détruire mon cœur, sauf si je prends le remède. » Puis il leva son tee-shirt et révéla à tous une affreuse marque tout ce qu’il y a de pas naturel. Des grosses lignes noires retraçant la lignée de ses veines s’étendaient vers son cœur et s’enfuyaient dans son bras gauche. « Voila a peut prêt où j'en suis, mais pas de panique hein ! Si on trouve cette fameuse île, Treno, je suis sauvé ! »

La seule autre femme que moi lui demanda avec une once d’inquiétude dans la voix, depuis quand il cachait cela.

« Hum, deux semaines je crois ... »

Je crois, dit-il ? Pour le coup je ne fus même pas étonné de voir une gifle claqué la joue du capitaine malade, avant que la coupable ne s’enfuie hors de la pièce. On ne donnera pas plus de commentaire sur ce moment quelque peu gênant de la journée. Shizzy se retourna vers ses autres nakamas et changea de sujet :

« Ces fiancées inquiètes ... Alors sinon a part sa ! Nami, pas trop triste pour la petite ? »

Je jetai un œil à la porte restée ouverte comme pour savoir si la demoiselle revenait ou non, puis répondit :

« Ça va, tant que j’arrive à ne pas y penser, mais je ne te cache pas qu’intérieurement je suis morte de trouille à l’idée qu’elle lui arrive quoi que ce soit. Par contre si tu veux un avis féminin pour ce qui vient de se passer, tu devrais aller la voir et t’excuser le plus vite possible. Je ne la connais pas mais à vous voir, il y a certainement plus que de l’amitié entre vous … Et puis si ça ne te dérange pas, je voudrais regarder cette affreuse blessure, je doute de pouvoir faire quoi que ce soit seule, mais au moins je peux t’aider à diminuer la douleur. » Je regardai une nouvelle fois ses veines noires une seconde et repris avec un petit sourire pour finir. « Mais avant, va la voir, elle. Et présente-moi tout le monde ensuite je te pris. D’ailleurs, il me semble que tu te débrouilles aussi au niveau mécanique et fabrication de gadget en tout genre, donc j’aurais peut être un petit travail pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Shizzy
Leader Révolutionnaire
Leader Révolutionnaire
avatar

Profil Psy : Bon, Gentil, Souriant et Polis
Nombre de messages : 631
Age : 28
Fruit du Démon : deriere toi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4500
• Wanted: 95.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Dim 6 Mai 2012 - 22:42

Après avoir montré une dernière fois ses veines a Nami, Shizzy suivis sont conseil. Il se leva et tourna les talons, mais une quinte de toux le cloua sur place, il ressentis un déséquilibre et voulut prendre appuis sur le mur mais sa vue se brouilla au moment même ou ses jambes se dérobèrent sous son poids. Au sol il vit qu'il avait encore cracher du sang dans sa main, mais il ne pus regarder plus longtemps, car il se sentis soulever. En effet très réactif, Kujira, était venus le relevais et le regardais avec des yeux rond. Soul était aussi accourus et lui parlais, mais encore embrouiller Shizzy ne compris pas grand chose. Il lui fit avaler un médicament, au gout froid et horrible, mais l'effet fut immédiat. Le Faucon regarda ses amis et dis :

"Trouvons Tréno, hein. Et pas un mot de tout sa. Kujira, Soul je vous laisse avec notre invitée, je revient. Sa va aller..."

En prenant appuis sur le mur l'ami Shiz' rejoignis sa chambre et trouve Lorelei assise sur le lit, il alla s'asseoir a coter d'elle après avoir fait un effort de tenue et de présentation, pour sembler le plus normal possible. Il eut avec elle une discussion dont je passerais les détails vu comme il est compliquer d'argumenter avec les demoiselles quand la mort est en jeu, Mais je vous dirais par contre que dans la finalité il lui assura que moins il perdais de temps a trouver Tréno, plus il était sur d'en réchapper. Se qui eut son effet vu qu'ils revirent ensemble pour de nouveau prendre place a table, alors avec humour il ajouta :


"Bien si personne n'a encore envie de me gifler je vais vous expliquer. Nami que voici doit se rendre sur Tréno pour une raison militaire, et moi médicale, donc nous allons unir nos forces pour trouver une ile non répertoriée !"

Il saisit l'un des verres d'eau sur la table a cause du médicament de Soul et poursuivit :

"Donc ! Nami, l'homme poisson la c'est Kujira, il connait pas mal de choses sur les fonds marins et tout le reste. Le palot avec les cheveux long c'est Soul, mon ami d'enfance, il est bon en plantes médicinales et c'est un grand sage au sang froid. Lorelei, ma fiancée, pilote le navire quand je ne suis pas la, elle est douée. Et pour finir, moi bah je suis le Faucon, charpentier naval et oui comme tu le supposait je touche un peut ma bille en mécanique et en Gadgets, je peut t'aider ?"

Shizzerald avait retrouver un peut de Vigueur dans le médicament, et sans en laisser paraitre la moindre trace il craignais d’être affecter en plein combat par un état potentiellement pire de la crise qu'il venais d'avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Nami Soriou
Révolutionnaire confirmé
Révolutionnaire confirmé
avatar

Profil Psy : Psychopathe, douce, cruelle, attirante, choisissez
Nombre de messages : 1129
Age : 27
Fruit du Démon : Suke suke no mie (invisibilité)

[Feuille de personnage]
• Renommée: 3600
• Wanted: 142 000 000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Lun 7 Mai 2012 - 21:54

Shizzy acquiesça mon conseil avant de se lever et de faire quelques pas, puis s’écroula avec une violente toux sanglante. L’un de ses subordonnés, le type à la peau toute bleue, sauta immédiatement de sa chaise et le rattrapa avant la chute. Il fut d’ailleurs épaulé par le garçon aux cheveux long noirs quelques secondes après. Un bel exemple d’équipage soudé. Le capitaine se redressa petit à petit et rassura tout le monde, puis partit rejoindre sa concubine. Chacun retourna à sa place en attendant, et le silence s’installa. On se regardait tous dans les yeux, jusqu’à ce que le brun prit la parole :

« Donc tu t’appelles Nami, enchanté moi c’est Soul. Hum … Elle est a combien ta prime, toi ?

- Heu, soixante-quinze millions de berrys. Pourquoi cette question ? » Lui répondis-je, un peu surprise.

« Pour rien, simplement briser le silence. »

J’haussai les épaules, et Shizzy revint dans la pièce avec la jeune fille à ces côtés. Tout deux se réinstallèrent et la discussion reprit son cour, avec un certain humour d’ailleurs :

« Bien si personne n'a encore envie de me gifler je vais vous expliquer. Nami que voici doit se rendre sur Treno pour une raison militaire, et moi médicale, donc nous allons unir nos forces pour trouver une ile non répertoriée ! » Il saisit l'un des verres d'eau présent sur la table, le vida cul-sec comme on dit dans le jargon, et poursuivit. « Donc ! Nami, l'homme poisson la c'est Kujira, il connait pas mal de choses sur les fonds marins et tout le reste. Le palot avec les cheveux long c'est Soul, mon ami d'enfance, il est bon en plantes médicinales et c'est un grand sage au sang froid. Lorelei, ma fiancée, pilote le navire quand je ne suis pas là, elle est douée. Et pour finir, moi bah je suis le Faucon, charpentier naval et oui comme tu le supposais je touche un peu ma bille en mécanique et en gadget, je peux t'aider ? »

Je pris mon temps pour saluer tout le monde d’un mouvement de tête et d’un sourire puis répondis :

« Tu as de la chance d’avoir un équipage comme celui-là. Enfin bref, oui j’aurais quelques petits trucs à te montrer. » Je me levai une seconde pour récupérer mon sac couché contre le mur puis l’ouvrit sur la table. « Vois-tu, j’ai là quelques armes qui sont, ma foi, particulièrement efficace mais sans doute qu’avec ton expérience, on peut en faire quelque chose de mieux. » Je le regardai dans les yeux puis repris. « Tu as un sniper d’excellente qualité et fabriqué par le plus grand scientifique du gouvernement, Monsieur Vegapunk. Puis une dague en granit marin, la seconde a été perdue dans un combat sur Shabondy. Un lance-flamme signé par notre cher Colonel Yue D. Aquila, des petites bombes de ma propre conception et des dials en vrac. D’après toi, y a un truc à faire ? »

Je me ré-adossai son ma chaise et attendis en silence, un petit sourire aux lèvres jusqu’à ce que mon regard croise celui de la dénommée Lorelei et me rappel que personne n’est aux commandes du navire :

« Heu, Shizzy, il ne vaudrait pas mieux que ta bien aimée rejoigne son poste ? Si les mers du Nouveau Monde sont aussi tourmentée que celles de Grand Line, ça vaudrait mieux pour nous tous. »
Revenir en haut Aller en bas
Shizzy
Leader Révolutionnaire
Leader Révolutionnaire
avatar

Profil Psy : Bon, Gentil, Souriant et Polis
Nombre de messages : 631
Age : 28
Fruit du Démon : deriere toi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4500
• Wanted: 95.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Sam 12 Mai 2012 - 12:49

a la remarque de Nami, le Faucon répondis en souriant :

"Ne t'en fait pas pour sa j'ai un excellent contrôle sur se navire. Bon ! Assez trainer on va reprendre ou on a tout laisser en plan. Allons voir se que je peut faire pour toi dans l'atelier !"

Il alla droit vers sa chambre après avoir embrasser Lorelei et plongea dans le passage qui donnais sur l'escalier métallique descendant dans se qui jadis fut la cale du bateau. La pièce aux murs blanc et chrome contenais tout le nécessaire du Faucon, Une Forge, un plan de travail central et des outils plein les murs. Sans compter les Racks d'armes directement sur gauche en entrant et en face sur le mur du fond, l'armoire en plexiglas contenant le Costume. Shizz' fit un espace sur le plan de travail central, mais Nami ne devait pas y voir grand chose car la pièce n’était éclairer que par les veilleuses. La lumière normale étant trop crue pour les yeux de notre amis, il enfila donc ses lunettes noires a lanière et alluma la piece. Il jeta un oeil au matériel de la demoiselle et dis :

"Alors ! que peut on faire ? Hum... Peut tu me décrire les caractéristiques principales de ton fusil ?"

En disant cela il avait enfiler son Pip Boy qui était poser sur l'établis roulant au coter de son armure partiellement démontée pour des réglages. Il Saisit l'arme et la posa sur un socle pour la voir de la meilleur façon qui soit, puis dis :

"Autant savoir se qu'elle sait faire avant de toucher un travail qui pourrait se montrer parfait, je n'ait pas la prétention de surpasser Végapunk. Par contre, le Lance flamme j'ai des idées, utiliser un clapet spécial pour créé un retour de flamme capable d'attirer une personne a toi, et ajouter un compartiment d'air sous pression qui une fois chaud peut être expulser pour repousser les personnes devant toi... Par contre la dague est hors de mes competences, une chaine et un enrouleur c'est la maximum que je puisse te proposer."

En Utilisant le Sonar du Pip Boy il se fit une modélisation virtuelle de l'arme sur le Pip Boy et se prépara a noter.


[Dsl du retard... le boulot XD]
Revenir en haut Aller en bas
Nami Soriou
Révolutionnaire confirmé
Révolutionnaire confirmé
avatar

Profil Psy : Psychopathe, douce, cruelle, attirante, choisissez
Nombre de messages : 1129
Age : 27
Fruit du Démon : Suke suke no mie (invisibilité)

[Feuille de personnage]
• Renommée: 3600
• Wanted: 142 000 000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Dim 13 Mai 2012 - 23:21

[Pas de problème ^^ D'ailleurs pour moi, cette semaine va être très chargée donc désolé à l'avance pour l'éventuelle attente]

Le Faucon ne répondit pas à cette remarque, visiblement il préférait d’abord se focaliser sur mon arsenal. Chose dont je ne dis pas non, il est grand, il doit savoir ce qu’il fait.

« Ne t'en fait pas pour sa j'ai un excellent contrôle sur se navire. Bon ! Assez trainer on va reprendre ou on a tout laissé en plan. Allons voir se que je peux faire pour toi dans l'atelier ! »

J’acquiesçai d’un mouvement de tête puis ramassai mes affaires avant de le suivre jusqu’à une chambre, qui devait certainement être la sienne à en croire la déco plutôt high-tech. Il alla ensuite dans un passage entre ses deux armoires, qui donna sur un escalier métallique descendant dans les profondeurs du navire. La pièce, uniquement éclairée par des petites loupiottes, aux murs blancs et chrome contenait absolument toute sorte d’arme et gadget, à la propriété du Faucon, ainsi que tout ce qui peut permettre d’en fabriquer des nouvelles. Shizzy fit place sur la table surchargée au centre de la salle secrète et alluma la lumière. Tiens, il a mit des lunettes de soleil entre-temps. Certainement un problème aux yeux, en plus de son histoire de sang toxique. Il me fit signe de poser mon matos sur la table puis s’y pencha avant de prendre la parole :

« Alors ! Que peut-on faire ? Hum ... Peux-tu me décrire les caractéristiques principales de ton fusil ? »

Je fouillai dans ma mémoire les descriptions du sniper inscrites sur la notice dans sa caisse d’origine, cachée au fond de mon propre bateau. Entre temps le révolutionnaire prit l’arme en main et la déposa sur un socle de métal et caoutchouc puis reprit :

« Autant savoir se qu'elle sait faire avant de toucher un travail qui pourrait se montrer parfait, je n'ai pas la prétention de surpasser Végapunk. Par contre, pour le lance-flamme j'ai des idées, utiliser un clapet spécial pour créé un retour de flamme capable d'attirer une personne a toi, et ajouter un compartiment d'air sous pression qui une fois chaud peut être expulser pour repousser les personnes devant toi ... Par contre la dague est hors de mes compétences, une chaine et un enrouleur c'est la maximum que je puisse te proposer. »

Je le regardai avec des grands yeux pétillants quand il commença à m’expliquer tout ce qu’il pouvait faire de nouveau. Et mon étonnement monta encore d’un cran quand je vis mon propre sniper sortir d’une petite lumière dans sa main, comme s’il s’agissait d’une arme fantôme. Non ce serait plutôt une sorte de projection en trois dimensions en partant d’une seule source. Mon dieu, il n’y avait que dans les livres pour enfants que je pensais que ce genre de truc existait … Ce type n’est pas humain pour créer des choses aussi futuristes ! Je pris quelques secondes pour retrouver mes esprits puis lui répondis :

« Il pèse 9,45 kg, crache des balles de calibre 50 millimètres, à une puissance de 1100 m/s, soit plus de trois fois la vitesse du son à la surface de l’océan. Il possède une capacité de chargeur de 12 balles, et une portée en condition idéale, donc avec quasiment pas de vent et une vue parfaitement dégagée, 4200 m. » Je le regardai en souriant puis continuai. « C’est incroyable tout ce que tu me sors-là. Je n’aurais jamais pensé que ça existerait dans notre monde, et puis ces modifs dont tu parles, elles pourraient effectivement être vachement utiles. Vraiment Shizzy, on a beau se connaître depuis peu de temps, mais tu as tout mon respect. Tes capacités sont réellement surprenantes. »

Mon regard fit le tour de la pièce, les lèvres légèrement entrouvertes par l’effet de surprise, puis se termina son chemin sur le système holographique du Faucon. Tout bonnement incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Shizzy
Leader Révolutionnaire
Leader Révolutionnaire
avatar

Profil Psy : Bon, Gentil, Souriant et Polis
Nombre de messages : 631
Age : 28
Fruit du Démon : deriere toi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4500
• Wanted: 95.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Jeu 17 Mai 2012 - 20:02

En écoutant les descriptions de Nami, Shizzy faisait tourner l'arme qui était affichée sur l'écran de son Pip Boy en appuyant directement sur l'écran, celui n’étant malheureusement pas encore holographique (Wink). L'arme était déjà bien efficace, Shizz' se demandais se qu'il pourrait bien faire de plus... Vu le calibre et la puissance, les blindages ne devait pas trop rivaliser avec cet outil. Il fallait voir plus loin, par exemple pour se trouver face a une tonne de métal combattant et pouvant être percer par le fusil, il fallait au moins une machine de combat. Chose ne se laissant pas maitrisé aisément par un dégât ponctuel qui passerais de part en part, laissant le vital plus ou moins en bon état. Il fallait être sur de pouvoir mettre une telle menace a mal ! Il ne restait donc qu'a choisir entre une amélioration polyvalente ou spécialisée :

"Je sait ! alors je te propose deux choses, je te crée une catégorie de munition qui explose après contact pour exploser dans la cible. Après pour le lance flamme j'aurais des tonnes d'idées, mais les moyens nous manquent... il faudra pousser la recherche ! Donc finalement je te propose une chose pour ton couteau, hum... un fourreau que tu garde sous l'avant bras et qui fait sortit la lame sous ta main..."


En pleine improvisation pendant un laps de temps d'une dizaine de secondes il pensa a une flopée de rouages, de ressorts en rubans et de remontoir mécaniques digne d'une horloge. Le tout dans le but de faire sortir une lame d'un fourreau en cuir placé sous un avant bras.

"... et en cas je peut potentiellement faire en sorte que celui ci puisse projeter la lame sur une petite portée qui améliorera tout de même la tienne en combat, ou au moins te permettre de récupérer le manche dans ta main pour que tu puisse la lancer toi même. Si on ajoute a tout cela une chaine et l'un de mes enrouleurs sa peut le faire !"

Pour commencer Shizzy pris le couteau de métal sombre et en pris les mesures pour préparer un rail pouvant le contenir efficacement et sur la longueur totale, comprenant donc garde et manche. Tout en soudant les rails a une plaque de tôle il laissa de la longueur supplémentaire pour y poser "l'horlogerie" qui servirais a sortir et rappeler l'arme, puis partis donc en quête de tout le matériel qui l'aiderais a mettre tout cela en œuvre. Pour commencer il pris l'un des ressorts a ruban et le tendis a fond en le reliant a un engrenage bloquer par un loquet, le but de cet ensemble étant de faire tourner un petit câble qui expulserais la lame hors du fourreau jusqu’à la faire buter au bout du rail si le verrous est en place. Par la suite il mis un contre ressort pour faire revenir le système a sa position d'origine, les deux s'entrainant dans un sens ou dans l'autre. Une fois tout ceci fixé sur la plaque de métal, il chercha une chaine pour accrocher au manche et sur l'un de ses enrouleurs qu'il utilisais pour ses propres armes par le passé. Le Faucon du tout de même revoir un minimum le système pour le visser directement sur le mécanisme, une fois le tout finis il pris un fourreau de sabre de la marine et récupéra le cuir pour fabriquer un tout nouveau fourreau adapter au système, avec pour touche finale deux lanières en cuir.

Il y jeta un œil et fit bouger le loquet censé bouger par un mouvement en poignet et fut satisfait de voir la lame sortir assez rapidement de son habit de cuir sombre. Il tendis l'arme a Nami en souriant et lui dis :


"Pour les munitions on s'en chargera en allant vers Tréno, nous somme proche de l'archipel et je doit remettre mon costume en service avant d'arriver chez les pirates..."

Revenir en haut Aller en bas
Nami Soriou
Révolutionnaire confirmé
Révolutionnaire confirmé
avatar

Profil Psy : Psychopathe, douce, cruelle, attirante, choisissez
Nombre de messages : 1129
Age : 27
Fruit du Démon : Suke suke no mie (invisibilité)

[Feuille de personnage]
• Renommée: 3600
• Wanted: 142 000 000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Lun 4 Juin 2012 - 15:42

[Oups ^^’]

L’homme se mit à réfléchir en faisant tourner le dessin du sniper sur son gadget puis leva soudainement la tête en s’écriant :

« Je sais ! Alors je te propose deux choses, je te crée une catégorie de munition qui explose après contact pour exploser dans la cible. Après pour le lance flamme j'aurais des tonnes d'idées, mais les moyens nous manquent ... il faudra pousser la recherche ! Donc finalement je te propose une chose pour ton couteau, hum ... un fourreau que tu garde sous l'avant bras et qui fait sortit la lame sous ta main ... » Il prit un moment pour réfléchir et reprit. « Et je peux potentiellement faire en sorte que celui-ci puisse projeter la lame sur une petite portée qui améliorera tout de même la tienne en combat, ou au moins te permettre de récupérer le manche dans ta main pour que tu puisse la lancer toi même. Si on ajoute à tout cela une chaine et l'un de mes enrouleurs ça peut le faire !

- Hum, oui. Pas faux. » Lui répondis-je en essayant de visualiser la chose. « Par contre, je ne suis pas certaine d’avoir bien compris ton histoire mais je préférais éviter de perdre ma dague. J’en ai déjà perdu une, alors bon. Surtout que ce ne sont pas des lames ordinaires, elles sont en granit marin. La bête noire de tous les utilisateurs de fruit du démon, je te laisse imaginer le prix de la chose. »

Shizzy prit l’arme dans ses mains et commença tout une série de mouvement et de bricolage comme un véritable pro du bidouillage. Il y rajouta des engrenages, des bouts de cuir, des rubans et des ressorts. On voit du premier coup d’œil qu’il n’est pas à sa première conception d’arme. En se penchant au-dessus de son épaule, je vis bien l’astuce de son trafic. La lame allait bien se rétracté dans son nouvel étui une fois projeté sur la cible grâce à un petit verrou. Ah non, le verrou sert seulement à faire sortir la partie tranchante sans que l’ensemble ne parte pour de bon. Oula, curieux comme système. Et donc ça doit être cette petite chaine accrochée au manche qui permettra le retour de la dague ? A voir le révolutionnaire manier tous ses outils et a faire tous ses tests, il semble que oui.

Notre homme fit les derniers préparatifs puis me tendit l’objet en souriant :

« Pour les munitions on s'en chargera en allant vers Treno, nous sommes proche de l'archipel et je dois remettre mon costume en service avant d'arriver chez les pirates ...

- Pas de soucis, et merci beaucoup pour ça. »

Dis-je en enfilant mon nouveau gadget puis une fois bien serré je reproduisis les mêmes gestes que Shizzy lors de ses essais. Miracle, la lame sort toute seule ! Le mouvement inverse et la voila de nouveau dans son étui. Il y a un épouvantail contre le mur, voyons voir comment fonctionne le lancé. Je pointai mon poignet dans la direction de l’empaillé, retirai le verrou et fis le petit mouvement de la main nécessaire à faire sortir la dague. Cette dernière, n’étant plus retenue fila à toute allure dans le ventre du pauvre croquemitaine des champs, puis revint après la commande inverse effectuée. A ce moment-là, on pouvait voir des étoiles dans mes yeux tellement j’étais impressionnée. Comme une enfant au moment d’ouvrir ses cadeaux le jour de Noël. Je remis le verrou en place, me retournai prestement vers le jeune homme et lui lançai avec un immense sourire :

« C’est magnifique, vraiment merci. T’es un bon, toi. Ça te dit de rejoindre mon équipage ? » J’explosai littéralement de rire et il me fallu quelques secondes pour reprendre la parole. « Je déconne, de toute manière mon équipage n’existe plus donc de ce côté-là c’est mort. Aller, on va être en retard pour l’excursion dans le premier archipel du Nouveau Monde. Il est parfois très déconseillé de faire attendre un pirate, et ce n’est pas ce qui manque là où nous nous rendons, si j’ai bien tout compris. Il me faut une tenue appropriée à moi aussi. »

Une tape sur l’épaule et je remontai sur le pont du navire au pas de course puis descendis dans mon propre navire afin d’y récupérer ma valise. Autant profiter qu’il ne fait pas trop moche dehors. Il me fallut tout de même une bonne vingtaine de minute pour me changer et retrouver une certaine attitude présentable. Un coup de brosse dans les cheveux avant de les attacher à l’arrière du crâne avec une petite brosse en argent. Un bustier kaki sans manche sur une chemise blanche à manche courte. Un pantalon en jean marron foncé et couture dorée. Des bottes de cuir noir à petit talon, et une sacoche à la hanche droite pour ranger tous mes ustensiles et mon argent. Et pour finir une cape dissimulant descendant jusqu’aux fesses et placer de façon à dissimuler aussi bien mon gadget tout neuf que ma bourse. La grande classe, on dirait une mercenaire. Une fois certaine d’avoir tout récupérer, je remontai à bord du navire de Shizzy et attendis la suite. Ah je sais ce que j’ai oubliée, des lunettes de soleil pour avoir l’air ténébreuse. Tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Shizzy
Leader Révolutionnaire
Leader Révolutionnaire
avatar

Profil Psy : Bon, Gentil, Souriant et Polis
Nombre de messages : 631
Age : 28
Fruit du Démon : deriere toi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4500
• Wanted: 95.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Mer 13 Juin 2012 - 16:21

La blague de Nami avait fait sourire Shizzy, lorsque celle ci partis en hâte pour se changer, Shizzy alla voir son costume. Il ne serait jamais prêt a temps, il monta donc chercher un de ses débardeurs et redescendis dans l'atelier pour l'enfiler avant de mettre son vieux gilet a l'épreuve des balles et enfila une chemise par dessus. Il récupéra le pantalon ignifugé qui portais lors de la bataille de Marie Joa. pour compléter cela il enfila les holsters de son revolver et du pompe plasma, ainsi que son Pip boy sur son bras gauche, qu'il camoufla sous le vieux manteau de pirate mité et sentant le moisis.

Une fois prêt il rejoignis le Pont en attendant Nami, durant se temps il dirigea le bateau en utilisant le Dial a souffle réduit pour naviguer entre les embarcations et les pontons monter directement sur l'eau entre les bâtiments parfois sur pilotis, parfois sur de maigres banc de sable et même directement accrocher au parois de roches déchiquetées et tranchante des pythons rocheux de la zone. La zone était bondée, ce qui Satisfaisait le Faucon qui était presque sur de trouver les infos dont il avait besoin pour ne pas risquer de faire de la peine a ses amis.

Puis vint le moment de laisser ses pensées de coté pour amarrer le navire pile devant un pub crasseux a l'ombre entre deux pythons laissant peut d'espace, chose utile en cas de fuite pour être sur de ne pas se taper les plus gros navires. Il se rapprocha de Nami et lui dis :

"Bon... on se la joue naturel, on est des pirates, on cherche de la marchandise humaine et un peut de bon temps et en espérant que la non ressemblance ne nous trahisse pas, nous seront des cousins. J’espère que sa te convient."

Prêt a écouter tout se que Nami pourrait ajouter il descendis du bateau pour en parler en marchant. D'un geste entre la souplesse et la brutalité il ouvrit la porte et observa les lieux, un comptoir au fond de la salle avec ses piliers, des tables a foison et des poutre soutenant un second étage qui se laissait légèrement apercevoir par le point de passage de la lumière du chandelier qui pendais de l’étage supérieur. La pièce était bien éclairé par des fenêtres régulières donnant un bon nombre de sortie de secours et pour Finir Shizzy compta cinq serveuse et trois grosses baraques qui ne semblait pas être de simples consommateurs. Il laissa donc Nami entrer avant de la suivre, lâcha une pièce a un petit et attrapa un numéro de la gazette des océans avant de tirer une chaise pour Nami et prendre place.

Il ouvrit la Gazette et la feuilleta le temps que la serveuse arrive en espérant lui demander des renseignements, Il trouva un petit groupe de prospectus dans la gazette et d'un geste de dédain il les expulsa du journal. Mais il en rattrapa une au vol avant qu'elle ne rejoigne les autres et la serveuse arriva :


"Et pour vous se sera ?"

"Le plus fort que vous avez pour ma part..."
Revenir en haut Aller en bas
Nami Soriou
Révolutionnaire confirmé
Révolutionnaire confirmé
avatar

Profil Psy : Psychopathe, douce, cruelle, attirante, choisissez
Nombre de messages : 1129
Age : 27
Fruit du Démon : Suke suke no mie (invisibilité)

[Feuille de personnage]
• Renommée: 3600
• Wanted: 142 000 000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Jeu 14 Juin 2012 - 21:35

[C'est tout petit, mais c'est surtout du dialogue ^^ ]


Le capitaine de l’équipage apparut peu après, dans un uniforme quelque peu militaire, enfin pas exactement. On dirait un baroudeur qui aurait perdu tout son argent au poker. Enfin ça devrait tout de même faire l’affaire. A noter, il a tout de même deux de ses armes à la ceinture, plus précisément des armes à feu. Nul doute qu’elles doivent être trafiquées de a à z si l’on connait le propriétaire mais en apparence elles restent simples et sobres. Je restai en arrière pendant qu’il fit la manœuvre pour entrer dans le port. Une fois cela fait, Shizzy se retourna vers moi et dit :

« Bon ... on se la joue naturel, on est des pirates, on cherche de la marchandise humaine et un peu de bon temps et en espérant que la non-ressemblance ne nous trahisse pas, nous seront des cousins. J’espère que sa te convient.

- Cousins ? Mouais pourquoi pas, après tout c’est normal si on ne se ressemble pas beaucoup, des cousins n’ont pas du tout les mêmes parents. Par contre est-ce que tu penses que tes amis pourraient monter mon navire sur le pont du tien ? Ce sera moins tape-à-l’œil si nous n’avons qu’un seul et même bâtiment. »

Le garçon ne semblait pas contre l’idée mais doute qu’il vaudrait mieux parler de ça en tête à tête, dans un bar comme le ferait n’importe quel pirate. Nous descendîmes sur le port et après un coup d’œil de chaque côté, nous entrâmes dans le premier pub venu. C’est moche, lugubre, crasseux et bondé de monde aussi peu recommandable que le vendeur de bonbon qui emmène ensuite les enfants dans sa camionnette. Enfin je me suis comprise.
L’intérieur du bâtiment est exclusivement en bois, avec un bon nombre de fenêtre qui permettait de ne pas totalement faire sombre les lieux dans l’obscurité. Non en faites c’est même plutôt lumineux pour un endroit aussi sale. Le service était assuré par cinq serveuses et un barman à première vue, un musicien grattait son banjo désaccordé dans un coin et un tireur de carte à l’autre bout ameutait la foule en prétendant pouvoir te révéler ton avenir. C’est en voyant ce genre d’endroit que je suis bien contente que Lola ne soit plus avec moi. Sa sécurité en aurait été fortement réduite. Bon sang, rien qu’à penser à elle et voila que les larmes glissent sur le bord de mes yeux. On s’installai à une table alors que je m’essuyai les paupières, Shizzy trouva d’ailleurs un exemplaire de la Gazette, le journal le plus répandu au niveau mondial. D’où il le sort ? Je ne l’ai même pas vu s’en emparer. Oh et puis quelque soit la méthode, maintenant que c’est fait, c’est fait. L’une des serveuses, habillée dans une modeste salopette en jean grisâtre avec un tee-shirt noir dessous et des bottes plus miteuses qu’autre chose, arriva peu après et nous demanda ce que l’on désirait :

« Le plus fort que vous avez pour ma part … » Répondit le révolutionnaire.

« Et une bière au beurre. Vous faites ça ici ? » Répondis-je à mon tour. La femme acquiesça. « Alors ce sera une bière au beurre. Merci. »

La serveuse me regarda avec une petite seconde d’insistance puis passa sur Shizzy et repartit. Qu’est-ce que j’ai dis de mal ? Il y a un problème quelque part ? Je donnai un petit coup de coude à mon cousin du moment et lui en toucha deux mots :

« Dit donc, je n’ai pas été désagréable ou agressive là, si ? Ou alors le merci était en trop ? » Quelques secondes de silence nécessaire à la réflexion passèrent puis je repris. « Bref, tu as des infos croustillantes dans le journal ? Montre un peu dès que tu as terminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Shizzy
Leader Révolutionnaire
Leader Révolutionnaire
avatar

Profil Psy : Bon, Gentil, Souriant et Polis
Nombre de messages : 631
Age : 28
Fruit du Démon : deriere toi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4500
• Wanted: 95.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Sam 30 Juin 2012 - 2:00

"Je crois qu'ils cherchent a impressionner les nouveaux... L'ambiance est électrique ici, tout s'embrouille j'ai du mal a suivre qui en a après qui... ou ce qui pourrait se préparer, reste sur tes gardes."

Pour faire vite il passa les pages en diagonales, tout en tripotant le papier qu'il avait récupérer après qu'il lui ait effleurer le poignet en faisait tomber le reste. Des insultes envers une révolution endormie, des affaires de pirateries et des traitrises au sein de la marine. Voila l'exemple type du journal qui ne sert a rien a part a faire déprimer la population, il le referma et le tendis a Nami :

"Sa risque d’aggraver ton chagrin, mais tu fait comme tu veut."

le Faucon, vêtu tel un pirate se mis a lire le papier qui lui paraissait familier, c’était un prospectus invitant sur une ile de luxures et de "plaisirs", en gros, un bordel a échelle d'ile. Du pur trafique humain, une bonne piste pour trouver Cyanure par exemple. Le papier n'indiquais pourtant rien sur le moyen de rejoindre la fameuse ile, Shizzy cogita un moment en lisant et relisant le papier des deux coter tout en caressant le grain du papier. Et ce fut le flash, il le déchira en deux et en tendis la moitié a Nami :

"Hé cousine, sa te parle pas comme papier ?"

De son morceau il déchira encore un petit morceau qu'il fit bruler a la bougie éclairant leur table, puis un autre, triangulaire qu'il posa simplement sur la table pour l'observer. Quand d'un geste brutal il fut écraser par un verre d'alcool de couleur jaune vif a l'aspect gélatineux, la serveuse dis d'un ton sec :

"spécialité maison, ultra fort !"

Puis elle servis Nami avant de partir.

[Nami, Nami, Nami, vraiment Dsl !!! mais j'ai finis mes exams now !]
Revenir en haut Aller en bas
Nami Soriou
Révolutionnaire confirmé
Révolutionnaire confirmé
avatar

Profil Psy : Psychopathe, douce, cruelle, attirante, choisissez
Nombre de messages : 1129
Age : 27
Fruit du Démon : Suke suke no mie (invisibilité)

[Feuille de personnage]
• Renommée: 3600
• Wanted: 142 000 000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   Ven 6 Juil 2012 - 22:19

« Je crois qu'ils cherchent à impressionner les nouveaux ... » Répondit le jeune homme sans lever les yeux des pages. « L'ambiance est électrique ici, tout s'embrouille j'ai du mal à suivre qui en a après qui ... ou ce qui pourrait se préparer, reste sur tes gardes. »

J’acquiesçai sans vraiment y faire attention. Il est vrai que nous sommes dans un lieu particulièrement mal réputé, dans le Nouveau Monde qui plus est, alors la prudence s’impose d’elle-même. Mais trop montrer de méfiance risquerait bien de plus de cause des problèmes qu’autre chose. Je balayai tout de même la pièce du regard. Rien à signaler, sauf sans doute la serveuse qui a l’air de discuter de nous avec le barman. Affaire à suivre. Shizzy referma le journal et me le tendit sans pour autant me recommander de le lire. Un sourire aux lèvres, je lui répondis en attrapant la paperasse :

« Merci, j’en prend bonne note, ce n’est que pour vérifier un petit truc. »

Voyons voir ça. Première page franchement pas glorieuse, une évasion de prison, un braquage de banque sur l’île d’Alabasta, la fermeture momentanée du parc d’attraction de l’archipel Shabondy et comme toujours les nouvelles têtes mises à prix. Ah il y a aussi un petit mot sur la marine, page dix-neuf. Immédiatement je me rendis sur l’article, dans l’espoir d’avoir des infos quelconques pouvant se rattacher à Lola. Mais rien, il n’était que question d’une ex-officier de la marine qui aurait commit plusieurs fautes graves puis perdu son titre et emprisonnée, avant d’être relâchée et regardée sur ordre de l’Amiral en chef. Flute, rien d’intéressant effectivement, même en revenant sur les pages précédentes, toutes les nouvelles ne sont bonnes qu’à faire perdre le moral aux lecteurs. Je reposai le journal et observai une nouvelle fois la pièce, aucun changement pour tout le monde. Le révolutionnaire déchira un prospectus de publicité et m’en tendit une partie :

« Hé cousine, ça ne te parles pas comme papier ? »

Je pris la chose entre mes doigts et le fis tourner en cherchant ce qu’il pourrait avoir de spécial. Pas grand-chose à part être une invitation sur une île de luxures et de plaisirs charnels. Intéressant, non pas du point de vu sexuel mais bien plus sur le plan intellectuel. Enfin disons plutôt que l’aventure peut continuée là-bas … Bon il y a un peu de ça aussi mais que voulez-vous, on reste humain avant tout. Cependant il n’y a aucune indication là-dessus pour s’y rendre, à moins que. Je tripotai avec plus d’attention la matière sur laquelle est imprimée la publicité. Ça me rappelle un truc … Je sortis le morceau de vivre card de Nagi, qui d’ailleurs était étrangement très abimée, et comparai les deux papiers.

« C’est une vivre card ! » Lançai-je au jeune homme. « La voila la technique pour aller sur cette île, il ne nous reste plus qu’à suivre la direction du papier. A la fois simple et très ingénieux comme système. »

A côté de ça, Shizzy faisait sa petite expérience du jour en essayant de bruler un autre bout du prospectus avec la flamme de la bougie posée sur notre table. Chose veine puisque ce n’est pas un papier comme les autres, il est insensible au feu comme à l’eau. La serveuse arriva soudainement et posa sans trop de délicatesse la commande du garçon sur le bout de pub imbrulable en disant d’un coup sec :

« Spécialité maison, ultra fort ! »

Je regardai le verre contenant une chose bien jaune et bien visqueux. Mon propre verre arriva la seconde d’après, avec une véritable allure de bière. Je la remerciai puis attendis que nous soyons à nouveau seuls pour subtiliser la boisson de mon cousin du moment et renifler les bords du verre. Sans doute pas très classe vu comme ça, mais le résultat était là. Je le rendis au révolutionnaire en chuchotant :

« Ne le bois pas. Quoi que ce soit à l’intérieur, je doute que la forte dose de mélatonine sur le verre soit là pour le goût. Pose tes lèvres dessus et c’est un bon gros dodo qui t’attend dans les minutes qui suivent. » Je regardai ma bière et constatai de la même présence nuisible. Un soupire de déception précéda la suite de mon mini-discours. « Moi qui me faisait une joie de regoûté à une vraie bière au beurre … pour info, tout ce qui est médecine et la science en générale j’en connais un bon rayon, y compris la partie poison. Comme ça tu es prévenu. » Je lui souris et continuai. « Faisons comme si de rien n’était mais sans boisson. Sur l’île sur laquelle on est sensé se rendre, Treno je crois, tu souhaites aussi voir la gérante, la grande Cyanure ? Je suis quand même curieuse de savoir ce qu’il te faut là-bas. »

Je me tapotai machinalement le menton du bout des doigts quand un homme à la moustache brune descendant jusqu’à son gros ventre remplit de bière se leva de sa place dans un angle de la taverne et demanda une minute de silence. Les autres brutes sanguinaires du coin n’eurent pas le temps de le rembarrer qu’une autre voix retentit. Et il se pencher pour comprendre qu’elle sortait d’un den den mushi de type vidéo posé sur la table du moustachu. A l’écran un homme au visage dissimulé sous un masque de métal :

« Révolutionnaires du monde, Anarchistes, Adepte du Chaos, et autres mouvement anti-gouvernemental, même vous, Civils, il est grand temps de se mettre sous une seule est même bannière, mettant nos intérêts personnels de côté, afin de mettre en valeur les intérêts de tous! Comme du temps de Monkey D. Dragon. Je vous donne rendez-vous aux cinq grandes colonnes s'élevant dans le ciel, afin de former un NOUVEAU MONDE. Je vous y attendrais. Si vous voulez me contacter, voici un numéro. » Le fameux numéro s’afficha en bas de l’écran comme si quelqu’un était en train d’écrire dessus. « N'essayez pas de le tracer, c'est peine perdu, et n'oubliez pas, LA RÉVOLUTION VAINCRA ! »

Intéressant comme message, plutôt risqué aussi puisqu’absolument tout le monde peut le capter, mais intéressant tout de même. Le homme à la moustache se leva une nouvelle fois, les bras en l’air et beugla à travers la salle encore silencieuse :

« Ce type à raison ! Y en a marre de ce gouvernement à la noix ! Rejoignons la révolution, rejoignons cet homme et … »

Il n’eu pas l’occasion de finir sa réplique qu’une balle de plomb lui éjecta la cervelle de la boite crânienne. Le projectile venait d’une table à l’opposé de la pièce, de la part d’un homme sans le moindre poil sur la tête ni même de sourcil, pas le moindre poil. Ce dernier souffla sur l’extrémité de son revolver et se rassit comme si de rien n’était en marmonnant tout de même :

« Pas vrai ça, on peut même plus boire sans entendre des conneries, même dans le Nouveau Monde. »

Une chose est sur, lui ne rejoindra pas la révolution.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Se cacher parmis les pirates, le temps de trouver un indice en tout cas...
» Le Temps De Vivre
» Les récomp' pour Unwin !
» Un peu de repos le temps de trouver ton longement (Alexia Moore)
» Plume ❧ «Fais le poisson le temps de trouver un titre intéressent : Blblblblblblb ! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Sur les mers du flood - :: - Sur les mers du flood - :: Corbeille :: La Pie Rat-
Sauter vers: