Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Validée]Allo Salut ! Salut Allo ! Allut Salo ! Salo Allut !

Aller en bas 
AuteurMessage
Ener Gumen
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Fruit du Démon : Toul

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: [Validée]Allo Salut ! Salut Allo ! Allut Salo ! Salo Allut !   Lun 23 Mar 2009 - 16:01

~~~~~~~~~~Présentation du joueur ~~~~~~~~~~


Prénom: Frédéric

Age: 16 ans

Sexe: Masculin, enfin Musa saura mieux vous le dire Wink

Comment avez vous connu le forum? M’en rappelle plus ça fait longtemps ! C’était un gars zorro roronoa de ops qui m’avait whisp Wink

Combien d'heures vous vous connectez par jour? On va posez la question à l’inverse combien d’heure je ne me connecte pas xD Nan sérieux 4 à 5 heures !

Tes Mangas préférés: One Piece, Naruto, Bleach, Samourai Deeper Kyo, Kurohime, Death Note

Ton pirate préféré dans one piece : Ener oO

Hobbys: WoW (99,99% de ma vie Oo gros no life )

Autre: La musique et les filles ^^



~~~~~~~~~~Présentation du personnage ~~~~~~~~~~


Nom & Prenom : Ener et Gumen ne sont pas vraiment son nom et prénom. Sa naissance restant inconnue, c’est en quelque sorte les noms qu’il c’est attribué.

Pseudonyme : Ener Gumen peut être considéré comme un pseudonyme !

Age : Inconnu, mais son apparence lui donnerait environ 21 ans !

Race : Inconnu mais à une apparence humaine

Occupation : Pirate

Métier : Assassin

Physique : Ener Gumen est grand, très grand, il mesure un peu plus de deux mètres. Malgré sa taille imposante, il garde une stature longiligne qui est des plus ahurissante. Malgré une apparence squelettique, il possède une véritable force brute, bien qu'il l'utilise que très rarement depuis qu'il à acquis certains pouvoirs. Il porte un long kimono noir avec une ceinture rouge à la taille, cette ceinture serait une ceinture de lestée qui lui servirait d'attache au sol, sans quoi il s'envolerai dans les airs au gré des courants aériens, mais ceci et ce que l'on dit, la vérité n'est peut-être pas là. Il a de longs cheveux noirs, rarement coiffés, il préfère gardé une "coiffe du réveil" qui s'associe bien avec son visage rempli de désinvolture qui est très rarement souriant ni triste. En réalité, son visage ne laisse pas exprimer ses sentiments, encore fusse-t'il qu'il en ait. Il n'as pas de chausse, il à été habitué à marcher les pieds à même le sol, il n'as pas perdu cette habitude, il met parfois des sandales, pour les grandes occasions, ou plutôt pour ce qu'il considère être une grande occasion. Le fait de marcher pieds nus, donne un effet bizarre et assez impressionnant à sa démarche, on a l'impression qu'il ne touche pas le sol quand il marche et donc qu'il se meut (heu là je suis pas sur que sa existe du verbe mouvoir ^^) sur des sortes de coussins d'air et donc qu'il flotte. C'est seulement à l'arrêt que l'on s'aperçoit que ses pieds sont bien en contact avec le sol. Il a essayer de marcher comme les autres et n'y est pas arrivé, il à même tenté de marcher avec les deux pieds au sol, en même temps, mais sans succès. Il porte généralement, dans le dos, un long étuis de katana, dépassant facilement le mètre cinquante, chose inouïe car il ne peut dégainer un katana d'une telle longueur depuis son dos. Ce qui parait bizarre et inexplicable, c'est qu'on le voit aussi avec un étuis d'une autre forme, complètement différent mais toujours dans le dos, cela peut-être la forme d'un cimeterre, d'une faux, de tonfas ou autres armes mystérieuses. (à prendre en compte que si j'obtiens le fruit demandé). Il a aussi une faculté assez bizarre, il peut se démettre et remettre en place l'épaule droite, cette faculté est dût à son style de maniement des armes. En effet, après ses entrainements acharnés son épaule se désemboitait à chaque coup, il a sut maitriser totalement son épaule et en à fait une faculté de combat, son épaule changeait la trajectoire du coups. Le procédé est douloureux, mais Ener Gumen est devenu un habitué, le raclements des os est inexistant à présent, étant donné la fréquence assez élevé d'utilisation, le raclement perpétuelle à limer les os de telles sortes que le procédé est quasiment indolore. Une autre anomalie, Ener Gumen à des difficultés à bouger ses doigts de la main gauche, c'est donc une main quasiment inutile ce qui à entrainé l'inutilité du bras complet, c'est pour ça qu'il le laisse, la plupart du temps, tomber. Mais rien ne l'empêche de l'utiliser dans ses pleines capacités, seulement un peu de temps pour chauffer le tout.

Caractère & morale : Une personne qui voit une attaque d’un équipage de pirates et s’enfuit, qui ne se lance pas seule dans l’attaque d’une base de la Marine ou qui n’agresse jamais un membre de la Marine est une personne censée. Si oui, alors on peut considérer qu’Ener Gumen n’est pas une personne censée bien au contraire. On pourrait croire qu’il est naturellement dénudé de toute forme de réflexion, mais en réalité, il est doté d’un esprit analytique impressionnant et utilise le moindre élément pour jouer en sa faveur lors de combats importants. Dans quasiment tout ses combats, il fait preuve de débilité inexplicable mais qui se révèle au final très utile, en effet il peut très bien se mettre à danser en plein combat alors qu’il a une dizaine d’adversaires en face de lui. C’est par des faits et gestes comme celui-ci qu’on lui à attribué une maladie, la folie, bien qu’il s’en moque totalement et accentue cette attribution par sa morale. En effet, comme on peut s’y attendre, ce genre de personne n’a pas de morale, et Ener Gumen est un très bon exemple. Il est prêt à tuer n’importe qui ou quoi qui se trouve sur son passage. Si un enfant de 3 ans se dresse sur sa route, il le tuera sans se poser de questions mais jusque là, très peu de gamins se sont dressés devant lui ou ont eu le courage de le faire. Par contre si c’est une personne de la gente féminine, là c’est autre chose, il tentera de faire tout pour ne pas la blesser et même se battre, mais si il est obligé de le faire, il la tuera sans remords à moins que celle-ci ai un corps qui donne envie, alors là il la tuera avec remords. Il met un point d’honneur à laisser la vie à ceux qui se sont bien battus et achève sans pitié ceux qui l’ont mal fait. Il n’as encore jamais connus la défaite mais cela devrait lui faire du bien, cela calmera son égaux et lui ouvrira peut être un peu plus l’esprit. Mais cela, c'est Ener Gumen depuis sa nouvelle rapparition dans le monde actuelle. En effet, Ener Gumen ayant disparu totalement de la surface de la terre, devenant ainsi introuvable avait réapparu beaucoup plus cruelle qu'autrefois. Avant, Ener Gumen était un pirate plus que respectable, si un pirate peut-être respecté bien évidemment. De par son ancienneté dans la Marine, il avait beaucoup d'altercations avec la Marine sans pour autant leur faire de réel mal, cela à dorénavant changé, il éprouve une haine incomparable envers la Marine. Il n'était pas un danger pour la population locale, mais à présent c'est un danger pour tout le monde qui se dresse devant lui. D'antan, il ne pouvait pas faire de mal à une femme quel qu'elle soit, ce qui lui valut un petit tour en prison, à présent il est capable d'en tuer mais il est sélectif totu de même. Le bruit court qu’il se battrait pour une femme qu’il a perdue et qu’il rechercherait en vain.

Fruit du démon : Bakazote, what else ?


Dernière édition par Ener gumen le Mar 24 Mar 2009 - 22:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ener Gumen
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Fruit du Démon : Toul

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: [Validée]Allo Salut ! Salut Allo ! Allut Salo ! Salo Allut !   Lun 23 Mar 2009 - 16:01

Histoire

Il y a longtemps, ou plutôt, un laps de temps encore à ce jour inconnu entre ce moment et le moment où Ener Gumen a été découvert. Bref, quelque part dans les méandres du temps, dans un village inconnu qui se trouvait sur une île inconnue, faisant partie elle même d'un archipel inconnu, se trouvant sur une mer inconnue, tant d’inconnu, mais seulement de nous pas de ceux vivants à cette époque, d’ailleurs vous pouvez vous trouver en ce moment même sur cette mer, dans cet archipel, sur cette île ou encore dans ce village, seulement les noms ne sont pas connus donc qui sais ?! Tout cela pour dire, que dans un village, la surprise pour les habitants fut surprenant, sinon ce n’était plus une surprise. Au beau matin, comme à Noël, ils trouvèrent sur la Grand Place un cadeau assez spécial, un emballage plutôt médiocre et fait à la va-vite, un amas de couverture plus qu’emballage correspondrait mieux à la description. La foule commençant à se masser prêt de se déchet, la personne qui semblait diriger le village, le Maire, s’avança d’un pas ferme et hésitant, le reste de la foule faisant silence de mort, respirant à peine tellement ils étaient haletants devant ce paquet. Le Maire entreprit de pousser doucement les couvertures pour laisser un apparaître un nouveau-né fraîchement apparu, quand il le montra au reste du village, ses derniers prirent alors de nouveau une respiration normale, les murmures apparaissant petit à petit, perturbant le sommeil du petit enfant. Quand tout à coup se dernier se réveilla dans un cri perçant, un hurlement à en faire vibré les os, retournant probablement les morts dans leurs tombes, coupant net les murmures. Puis, l’enfant se rendormit comme si rien ne s’était passé. Le maire décida de garder l’enfant pour lui, vu qu’il n’avait pas d’enfant et qu’il avait le temps de s’en charger, étant donné que personne n’était contre cela se fit naturellement. Mais pas très longtemps, à partir du moment où ce nouveau né pouvait marcher, le Maire ne put le supporter plus longtemps de son caractère mais aussi de sa nonchalance totale.

Quand notre cher héro avait environ cinq ans, ou plutôt cinq ans après sa venue mystérieuse, délaissait par plus de la totalité du village, oui car il était très fort dans ce domaine et arrivait à se faire haïr par plus de gens que ne possédait le village, bref, il avait cinq ans et se nourrissait de ce qu’il pouvait trouver ou chasser. Bizarrement, dans ses années là, d’étranges disparitions firent irruption, la personne s’évaporer sans laisser de traces. Ce jeune garçon n’avait évidemment pas de nom, mais il sautait sur toutes les personnes qui ne l’appelaient pas Ener Gumen, ce fut donc son appellation, par la force mais ce fut quand même son appellation. C’est à ce moment là de sa vie, qu’un dénommé sans nom, vieillard et fébrile de visu fit son apparition en tant que retraité dans le village. Il focalisa directement son attention sur Ener Gumen et lui apparut tel un maître en art du combat, chose qui paraissait invraisemblable à Ener Gumen, qui d’ailleurs voulait se le prouvait en attaquant de front le vieillard. La vérité devint cuisante, le vieillard lui imposant une totale soumission l’obligea à le laisser en paix, mais Ener Gumen tenait cette défaite bien en travers de la gorge et voulait devenir l’élève du vieillard Ce dernier tenta de se débarrasser d’Ener Gumen et lui dit que pour devenir son élève il fallait relever un défi, il fallait retrouver une boule de plomb au fond de la mer, sans équipement adéquate évidemment C’est ainsi qu’Ener Gumen releva le défi improvisé du vieillard et se mit de suite à la tâche. Se jetant d’abord à l’eau pour apprendre la nage, il se jeta ensuite dans l’eau et comprit que le défi était irréalisable surtout pour un jeune de son âge, ses capacités respiratoires assez limitées, il ne pouvait rester très longtemps sous l’eau. Mais ce qui arriva arriva, au bout de deux ans d’entraînements quotidien, Ener Gumen remonta à la surface, tout de joie, le bras tendu vers le ciel et dans sa main une étrange boule étrangement oxydé par l’eau. Il revint sur la terre ferme à la recherche du vieil homme, comme un prédateur chassant sa proie. Il trouva le vieil homme en train de siroter un cocktail quelconque, quand il vit la boule de plomb oxydé dans les mains du jeune garçon, il recrache immédiatement ce qu’il venait d’intégrer dans sa bouche. Il ne pouvait renier sa promesse et fit d’Ener Gumen son élève, mais avant tout Ener Gumen devait faire un serment sur son sang, un serment sur le respect de règles de combat qui selon le vieil homme était sévèrement et naturellement punis pour d’éventuelles infractions. Pour une première infraction, Ener Gumen serait mis dans un comas d'environ une semaine. A la deuxième infraction, Ener Gumen perdrait la faculté de bouger une partie de son corps. A la troisième infraction, c'était la mort, rapide et sans douleur, mais qui résultait à aucunes funérailles et acte de décès, d'où la disparition totale du corps. Cependant, peut être que ce n'était pas la mort, personne n'est revenu pour le dire. C'est après avoir fait ce serment qui était basé sur une règle fondamentale, qui était : "Jamais on ne fuit un combat qu'il soit équilibré ou pas.", qu'Ener Gumen commença son apprentissage. Il s’entraîna avec toutes sortes d’armes, toujours dans des combats contre le "Vieux", mais il devait aussi courir et augmentait son endurance, sa force, son esprit, son intelligence. Bref, en s’exerçant dans tout les domaines, après seulement deux semaines, il oublia son serment, ou douter de son efficacité et voulu enfreindre une règle, en plein milieu d’un combat contre son maître, Ener Gumen prit la fuite mais après une vingtaine de secondes, il s’écroula à terre, inconscient. Après une semaine de comas, Ener Gumen se réveilla au même endroit où il s’était écroulé, son maître assis le regardant sans aucun sentiment. Ener Gumen se releva avec difficultés, ses membres tremblants encore faibles, se mit en garde avec son katana de bois et fit face à son maître pour reprendre le combat. Son éducation, qu’il n’avait pas eu ne lui à jamais appris à se faire pardonner, il pensa que cela devait plaire à son maître ce qui était vrai.

Cela faisait à présent sept années qu’Ener Gumen s’entraînait avec son maître, savoir et techniques entra dans la tête d’Ener Gumen, c’est donc après ce laps de temps assez conséquent que sa formation était enfin terminé. Le Vieux le laissant dans la nature, seule sans le conseiller, Ener Gumen fut un peu perdu au départ. Il avait changé de village ou plutôt avait rejoint la ville principale de l’île pour se trouver un travail plutôt tranquille et qui payait bien mais qui usait bien évidemment de ses compétences nouvellement acquises. Après plusieurs jours de recherches, il ne trouva rien qui lui plaisait jusqu’au moment où il tomba sur une petite altercation entre trois voleurs et la Marine. Les voleurs distançant facilement la Marine, passèrent prêt d’Ener Gumen, mais ce dernier coupa net la trajectoire de deux d’entre eux avec son bâton qu’il faisait tenir sur ses épaules. Une légère impulsion sur ses jambes et le bâton tapant dans la gorge des voleurs, cela suffit à les mettre à terre hors de combat, le coup avait été retenu pour ne pas les tuer, Ener Gumen s’en aurait voulut. Le troisième voleur était comme apeuré par ce qui venait de se passer et les mains tremblantes, il attrapa une femme et lui mit un couteau sous la gorge pour faire reculer Ener Gumen, ce qui n’eut aucun effet, car pour Ener Gumen, on ne pouvait faire de mal à une femme. Mais son premier pas fit jaillir du sang, une simple pression à l’ajout du tremblement incessants des mains du voleur avait suffit à créer une entaille assez profondes pour que la jeune femme meurt rapidement et sans trop de souffrances. La surprise pouvait se lire sur le visage d’Ener Gumen mais aussi la rage, ce qui l’entraîna à ramasser une épée qui traîner par terre, sans doute devait-elle appartenir à un des voleur, et donc avec bâton et épée il attaqua le voleur, au premier contact il sentit une douleur lancinante dans sa main gauche, mais il l’effaça de son esprit et continua de frapper. Il sentait sa prise sur l’épée se défaire petit à petit et se rendit rapidement compte qu'il avait énormément du mal à bouger ses doigts de la main gauche et que la douleur était à présent insoutenable. Il comprit alors son erreur, aveuglé par la rage, il en avait oublié une des règles de son serment : "Jamais utilisé deux armes différentes en même temps sur un même adversaire.". Il venait de perdre l'usage de ses doigts pour une question d'étique. De sa main droite tenant le bâton, il acheva le voleur d’un coup d’estoc dans la gorge. La Marine arrivant, Ener Gumen pris la fuite, se tenant la main gauche, il se terra le plus qu’il pouvait sachant délibérément que sa description avait été donnée et qu’il était recherché par ses derniers. Après être resté calfeutré pendant deux semaines, il décida de se livrer à la Marine ne pouvant plus vivre dans de telles conditions. Arrivant avec une mine des plus lamentables à la base de la Marine de la ville, il apprit avec étonnement que la Marine le recherchait pour le gratifier d’une récompense pour avoir arrêter les voleurs. Suite à de maintes remerciements, il en arriva à parler avec un recruteur qui le persuada de rejoindre la Marine. C’est ainsi qu’il revêtit son uniforme et lavait déjà les couloirs dans la même journée.

Trois ans passèrent en tant que Marine, Ener Gumen s'était rapidement fait un nom, de part sa puissance au combat et de sa facilité à battre les rares possesseurs de fruit de démon qu'il pouvait rencontrer, il fut promus dans un des base de Grand Line, un entrepôt secret. Il y avait accédé les yeux bandés et ne pouvait pas en sortir sans autorisation spéciale, ou sans provoquer une tuerie. Tout le temps qu'il avait passé à ne rien faire dans cette base, le rendit nonchalant et flemmard, il passait tout son temps à s'entraîner. Il était atteint gravement par le manque de combat, c'est donc avec plaisir qu'il appris qu'il y aurais sans aucun doute un énorme combat, il demande à y participer, mais la réponse était négatif. Il était trop jeune et n'avait pas assez d'expérience dans les combats, il était trop faible et serait sans doute un poids mort pour les Marines. Cela, il n'aima pas du tout. C'était trop pour lui, le prendre pour un moins que rien, la haine l'attirer, comme la senteur des fleurs attire les abeilles, comme la senteur du fumier attire les mouches. Ce qui arriva arriva, enfin ce n’est qu’une rumeur, Ener Gumen aurait décimé la totalité de la base pour ensuite se laisser porter par les vagues. Après cet évènement, plus aucun trace de lui, plus rien comme évaporé. Mais étant très curieux, nous avons pu trouver une partie de la vérité, Ener Gumen aurait survécu à sa vogue attitude et aurait finalement enfreint on ne sait qu’elle autre serment, le troisième et dernier, il disparut alors de la surface de la terre. Ce qui se passa ensuite, Dieu seul le sait, il faut donc demander à Ener Gumen pour le savoir, mais sans doute se taira t’il sur ce sujet. Il réapparu quelques mois après, plus cruel, changé par rapport à son ancien lui, le serment n’ayant plus aucun n’effet sur lui.


Dernière édition par Ener gumen le Mar 24 Mar 2009 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ener Gumen
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Fruit du Démon : Toul

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: [Validée]Allo Salut ! Salut Allo ! Allut Salo ! Salo Allut !   Lun 23 Mar 2009 - 16:01

Introduction


Ener Gumen as 16 ans, il vient d'être promus dans une base de la Marine, sur Gran Line. C'était un beau jour de juillet, le Soleil était à la moitié de sa partie descendante, laissant ainsi une belle journée se finir et les occupants de la Grue écarlate se divertir. Ener Gumen était le seul à se tenir prêt à agir au moindre problème. La moitié de l'équipage s'occupait autour d'une table à agitait des cornets de dés jouant à des jeux diverses avec des dès diverses, ou d'autres s'attablaient autour d'un jeu de mérelles ou de chaturanga . L'autre moitié de l'équipage s'adonnait aux plaisirs d'être dans le Tel'Aran'Rhiod, plutôt appelé le Monde des Rêves. C'est donc dans une atmosphère calme et joviale que personne ne se rendit compte que le bateau dérivait vers une zone d'ombre, plus communément appelé zone de coulage et pour les plus rustres, cimetière marin flottant. Il était rare de voir un bateau y rentré, encore d'en voir un sortir. En effet, les zones d'ombre sont propices aux pirates venant se cacher mais aussi aux monstres marins qui cherchent de la tranquillité. Des fois, c'était une cause climatique, comme des tourbillons statio-permanents. Les Marines s'occupaient de balisés les zone de coulage, et de nettoyer la zone si elle était infesté de Pirates. Néanmoins, il restait un bon nombre de zones encore inconnues, il en restait peut être une dizaine, ou plusieurs centaines, voir pire, plusieurs milliers. La zone pouvait être visible que depuis la proue ou depuis la barre, c'est donc dans une quasi insouciance que la Grue écarlate avançait vers la zone d'ombre.


La chute de l'élément tant propice à l'avancement d'un bateau


Ener Gumen était assis à l'avant du bateau, il observait le petit bateau de marchand qui se trouvait au loin, un point sur l'horizon. Ener Gumen le regardait en plissant des yeux comme si il pouvait voir à une telle distance et dit à voix haute, pour lui même :

- Caravelle marchande, à 5 lieues d'ici, sept hommes sur le pont, un homme et une femme discutant à la barre et un navigateur qui regarde son Log Pose pour voir si son cap est bien tenu, d'ailleurs vu qu'on les suit depuis le début de l'après midi, ils doivent se rendre au même endroit que nous. Ce qui m'intrigue, c'est que notre cap dérive assez fortement depuis quelques minutes. Je me demande ce que fait le navigateur.

C'est ainsi qu'il détourna son regard de la caravelle, et scruta les alentours. A midi, il vit une masse sombre, il tilta de suite, le cap du bateau n'avait pas changer, c'était celui de la caravelle, qui ne voulait pas entrer dans une zone d'ombre. Il cria alors :

- Venez voir les gars ! On va droit sur une zone d'ombre !

Quelques marines interrompirent leurs parties pour venir voir, le premier sur le lieu scruta l'horizon et rigola tout en disant à Ener Gumen :

- Mon vieux, va te reposer, rester sur le qui vive toute la journée ne t'as pas arranger.

- Mais si, regardez la caravelle qui s'éloigne de la zone !

- Alors là faut vraiment que t'aille te coucher, il n'y a pas plus de caravelle qu'il n'y a de zone d'ombre !

Les Marines retournèrent à leurs occupations en rechignant contre le dérangement qu'avait provoqué Ener Gumen. Ener Gumen se frotta les yeux pour être sur de lui, pour être sur de ce qu'il voyait, mais rien y changea. Il se dirigea normalement vers la barre pour voir ce qu'il se passait, en passant prêt d'une partie de mérelles, il ne put s'empêcher de placer un pion à la place du joueur, il avait capturé la moitié des pions adverses. Cela provoqua des remerciements et des insultes, sans doute il y avait un enjeu. Il arriva donc dans la cabine et vite le capitaine à terre, son corps ne bougeait plus, il ne réagissait pas à l'appel d'Ener Gumen. Sa poitrine ne bougeait plus, il était à présent mort, on parle plus de corps mais de cadavres. Ener Gumen sortit de la cabine et cria :

- La Capitaine est mort !

Il entendit en réponse des rires et des moqueries, il leva la tête et s'aperçut que la zone d'ombre n'était plus qu'à une dizaine de minutes.



Le chute de l'élément tant propice aux inondations



Ener Gumen estimait une dizaine de minutes entre le bateau et la zone d'ombre, donc 3 minutes avant de rentrer dans son courant et de ne plus pouvoir y échapper. Il entra vivement dans la cabine et tourna la barre. Mais le bateau continuait toujours tout droit. Impossible que le bateau soit déjà dans le courant de la zone. Sans doute un problème au niveau du gouvernail, vu que le capitaine était mort, sans doute il y avait quelqu'un derrière tout ça. Il se précipita sur la poupe du bateau et constata qu'il n'y avait personne. Il alla le plus au bord possible et aperçut à plusieurs lieues, une petite barque de la marine ayant à son bord un homme qui riait joyeusement en regardant dans la direction d'Ener Gumen sans pour autant le voir. Ener Gumen pensa immédiatement à l'imposteur, sans doute avait-il saboté le gouvernail. C'est sans hésitation qu'il sauta à l'eau pour aller voir. Au premier contact, l'eau était froide, Ener Gumen l'estimait à environ la moitié de la température de son corps. Il plongea pour arriver au niveau du gouvernail pour constater qu'il était obstruer par un câble de fer, d'environ un pouce de diamètre et probablement de plusieurs toises de longs. Il tira dessus pour essayer de le défaire mais sans succès, il chercha alors une extrémité pour pouvoir le démêler. Une fois trouvé, il commença le dur travail pour le défaire. Après quelques minutes sous l'eau, il dut reprendre un peu d'air, à peine avait-il ouvert la bouche pour aspirer le plus d'air possible et ainsi remplir ses poumons, qu'il était de nouveau sous l'eau. Après une autre sortie de l'eau, il réussit à tirer le câble de fer hors du gouvernail. Il était encore dans l'eau pour s'assurer qu'il n'y avait rien d'autre, lorsqu'il entendit une multitude de clapotis à la surface de l'eau. A l'extérieur, la pluie tombait.



La chute de l'élément tant propice au commandement


Les clapotis se faisait entendre dans les oreilles d'Ener Gumen, qui se rendit compte que la lumière lui manquait pour voir un peu mieux et que l'obscurité grandissait de plus en plus. Il sortit de l'eau et comprit qu'ils étaient aux abords de la zone d'ombre, les clapotis étaient à présents couverts par le remue ménage causé par le reste de l'équipage, qui eux, venait de comprendre qu'ils venaient de rentrer dans une zone d'ombre. Ener Gumen se hissa seul sur la poupe, où il avait laissé en tas ses vêtements. Il se revêtit et se dirigea vers le pont pour attendre les ordres du second Capitaine. Celui-ci demanda d'allumer toutes les lanternes qu'il y avaient et de les couvrir tant qu'il y avait un peu de lumière. Il demanda personnellement à Ener Gumen :

- J'ai entendu dire que tu avais vu la zone à des lieues d'ici, est-ce exact ?

- Capitaine, OUI, Capitaine !

- Vu que votre acuité visuelle à l'air d'être plus performants que toutes celles de ses bougres d'inutiles, prévenez en cas de danger, tant que vous pouvez voir.

Il avait rajouter ça à la fin, car il s'apercevait qu'il ne voyait à présent plus que les points lumineux des lanternes et à seulement quelque mètres devant lui. Ener Gumen répondit :

- Capitaine, si je puis me permettre, Capitaine !

- Allez y, dîtes !

- Je vois bien tout ce qui se passe sur le bateau, mais j'entends aussi des bruits étranges à tribord, et je sent aussi l'odeur de la poudre. Je conseille de faire très attention, nous devons être arrivée dans une zone à pirate.

- Je préfère les pirates aux tourbillons !

Il se tourna vers la droite et observa, il ne voyait qu'un point lumineux, celui de la lanterne, tandis qu'Ener Gumen voyait à plusieurs mètres après le bateau.

*Ce n'est pas possible, je n'ai jamais vu un tireur qui pouvait aligner des personnes dans l'obscurité et à une telle distance. Alors que signifie ses bruits et surtout cette odeur de poudre ?*

Le Capitaine regardait toujours vers la droite alors qu'Ener Gumen se concentra à présent sur l'avant du bateau, observant si un obstacle se trouvait sur leur chemin. Quand tout à coup, Ener Gumen entendu un cliquetis et un bang assez lointains. Personne n'avait l'air d'avoir entendu, atténuait aussi les moindres sons. Il entendait à présent une chose sifflée de plus en plus fort. Une balle se dirigeait en direction de son Capitaine, il tendit alors son bras gauche et sentit un petit picotement lui passait à travers la main, puis le bruit identique à celui que fait une pastèque se voyant tirer dessus. La douleur était moindre, il avait déjà un problème avec les doigts de la main gauche, ce qu'il le dérangea, c'est ce liquide chaud qu'il sentit tout à coup projetait sur sa main. Il entendit ensuite un bruit sourd à ses pieds. Il regarda sa main et vit un petit trou d'où commençait à sortir un peu de liquide rougeâtre. Il entendit un poc derrière lui. Il regarda par terre, le Capitaine gisait sur le dos, un trou dans la tête, le sang commençait à couler à flot.



La chute de l'élément tant propice aux catastrophes naturelles


Ener Gumen regardait à présent son défunt capitaine, ne prenant même pas la peine de vérifier si il était vraiment mort. Avec un trou de cette taille et une quantité aussi importante de sang sur le sol, le doute ne pouvait exister. Il se tourna alors vers le poc, qu'il avait entendu auparavant, et vit que cela provenait du mât.

*Ce ne peut pas être la balle, je n'ai jamais vu une balle traversée une main et une tête, pour finir sa course bien planté dans du bois. Oui, mais je n'avais jamais vu un tir aussi précis dans une obscurité aussi élevés, et à une distance telle que je ne voie pas le tireur.*

Il examina le mât et vit un impact, il en retira un bout de fer. Un projectile qu'il n'avait encore jamais vu, il avait vu toutes sorte de tailles de balles, qui étaient toujours d'une forme plus ou moins sphériques, mais celle là étaient totalement différente. La base était cylindrique et se terminait en pointe grossièrement taillé, il appuya légèrement son pouce contre la pointe et une goutte de sang se perla alors. Il s'attendait à ce qu'il y ait à présent un attroupement autour du capitaine défunt, mais personne n'avait bougé, personne n'avait l'air d'avoir entendu ni vu le moindre incident. Des bruissements d'airs provenant du dessus lui fit lever la tête, il vit une cinquantaine d'ombres, peut être même une centaine, qui tombait de nulle part, sans un bruit, tenant dans leurs mains toutes sortes d'armes. A peine Ener Gumen avait eu le temps de sortir son katana de son étuis, que toutes les ombres étaient arrivés sur le pont, sans aucun bruit malgré la hauteur de laquelle ils étaient tombés. Aucun membre de l'équipage n'avait remarqué leur présence.


Dernière édition par Ener gumen le Mar 24 Mar 2009 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ener Gumen
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Fruit du Démon : Toul

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: [Validée]Allo Salut ! Salut Allo ! Allut Salo ! Salo Allut !   Mar 24 Mar 2009 - 22:42

La chute de l'élément tant propice à la réflexion


Ener Gumen avait pleinement tiré son katana, ce qui déclencha une bataille entre ses ombres, à présentes humaines, et les Marines. Ener Gumen se concentra uniquement sur ce qui se passait avec lui et pas sur ce que faisait les autres. Il fit alors le vide en lui, dans ce vide il créa une petite flamme, qu'il ne devait pas laisser vaciller. C'était ce que lui avait appris son maître, il y inclut les ombres humaines et laissa tout le reste en dehors. Il faisait à présent qu'un avec son katana et il ce concentrait toujours sur sa flamme. Dans le vide, une ombre derrière lui s'apprêtait à lui couper la tête avec une hache. Un petit coup de poignet sec fit retourner sa lame, un rapide coup de bras en arrière, il sentit une faible résistance, l'ombre disparut du vide. Il restait à présent trois ombres, du moins ils étaient dans le vide. Une avec un long poignard à sa gauche, une autre avec un bâton légèrement à droite, et la dernière avec une faux derrière lui sur la droite. La faux était l'arme avec laquelle il excellait le mieux après le katana. Elle serait plus utile dans une bataille en infériorité numérique sur un terrain assez petit. D'ailleurs le possesseur de la faux s'attaqua à lui, ou plutôt à son coup. Ener Gumen, de la main droite, bloqua, au ras de la lame, le manche. Avec l'élan et surtout dû à la surprise, l'ombre se prit l'extrémité du manche dans la tête ce qui le fit tomber à terre. D'un geste si rapide, Ener Gumen rangea son katana dans son étuis et tenait la faux de sa main droite, coinçant le manche en dessous de son bras. La faux était comme un prolongement de son bras. Il se mit alors à tournoyer un peu dans tous les sens mais tout en exécutant des attaques bien précises. L'ombre au poignard avait à présent ramassé la hache de son collègue et se battait en coordonnant ses efforts avec l'ombre au bâton. Un coup de hache en direction de la tête, Ener Gumen fit un geste vers le bas, son adversaire dû faire un pas en arrière pour na pas perdre une ou deux jambes et ainsi loupa son coup. S'ensuivit directement un coup de bâton dans son dos, Ener Gumen continua son geste vers le bas, faisant pivoter son corps. Le-Faucon-Descend-Sur-Sa-Proie, la parade idéale était La-Bras-Levé-De-La-Victoire, la parade mortelle mais risqué était Le-Vol-Du-Héron. Ener Gumen tourna légèrement le poignet pour changer l'inclinaison de la la faux, il remonta aussitôt le bras. Le héron avait pris son envol, le geste était gracieux, la coupe disgracieuse. Avec l'élan verticale et horizontale, Ener Gumen continua dans un saut tout en tournant sur lui même. Il était à son point culminant de son saut, face à l'ombre à la hache, il entama alors la descente tout en redescendant son bras. L'ombre n'eut pas le temps de réagir, le geste lui aussi été gracieux, la coupe aussi aurait put être gracieuse si ce n'était pas le corps d'un humain qui gisait en deux parties sur le sol. Pris dans son envie de se battre il cria :

- N'y a t'il personne à la hauteur pour danser avec moi !

- M'accorderez vous cette danse ?

- Avec plaisir !

C'était une voix féminine et assez sensuelle qui avait répondu, cela n'avait pas troublé au départ Ener Gumen, mais il comprit alors qu'il allait se battre contre une femme. Il regardait à présent l'ombre féminine qui allait lui asséner un coup d'épée dans le bras gauche, l'épée toucha, nonobstant. La femme s'arrêta et rétorqua :

- Serait tu assez stupide pour refuser une danse à une femme ? Ou serait tu trop faible pour pouvoir tenir un peu de temps, sache que personne n'as dansé plus de quelques secondes avec moi.

Ener Gumen ne bougeait pas, la douleur dans le bras aurait dut lui faire mal, mais ce qu'il à enduré avec son maître était pire. C'est ainsi, qu'il resta stoïque devant le prochain coup de son nouveau et féminin adversaire. Un coup porté au niveau du torse, un coup puissant, mais Ener Gumen ne pouvait pas se battre contre une femme, il ne pouvait même pas esquissait le moindre geste de défense. I allait mourir sans aucun doute. Il trouva alors une parade. Il se tourna et la la lame de l'ombre féminine atteignit l'étui du katana qui se trouvait dans le dos d'Ener Gumen. Le choc était si violent et elle ne s'attendait pas à avoir tant de résistance, l'épée lui échappa des mains. Ener Gumen se retourna et fit tourner la faux pour que la lame se retrouve vers le haut. Il s'approcha tout près du visage de l'ombre féminine et s'aperçut qu'elle avait le visage voilé. Il coinça la lame sur le cou de la femme laissant pendre le manche derrière le dos de cette dernière et dis :

- Cela fait déjà une minute !

Puis il la laissa là et se retourna, il aperçut alors avec horreur qu'il n'y avait plus aucun combat mais plus que des corps allongé sur le sol. Il se retourna de nouveau, et il ne vit plus l'ombre féminine, ni la faux, ni l'épée. L'obscurité commençait légèrement à décroître et il cria le plus fort possible :

- N'y a t-il personne, autre qu'une femme, qui ait le courage de danser avec moi ?

Il se laissa choir sur le sol, tout fatigué par ses combats. La lumière illumina la proue et en quelques seconde atteignit la poupe. Ener Gumen s'aperçut qu'il manquait à tout les cadavres une chose commune, la tête.


La chute de l'élément qui est tant propice au climat




Tous ce qui restait de la bataille, était les corps de Marine décapités. Aucune trace des attaquants et aucune arme trainait sur le sol. Aucune blessure ailleurs que ce manque au dessus du cou. Ener Gumen commençât à entasser les cadavres dans un coin du bateau et s'arrêta net. Il regarda le ciel et s'aperçut que le Soleil était toujours à la moitié de sa partie descendante, il regarda à l'horizon et estima que la caravelle était toujours à la même distance. Tout ce qui c'était passé n'avait même pas duré quelques minutes alors qu'il croyait avoir passé des heures ! Après quelques heures de navigation seul sur le bateau avec pour seul compagnon des cadavres sans têtes, Ener Gumen arriva en vue de sa destination finale. Arrivée au port, des Marines arrivèrent pour arrimait le vaisseau et attacher les amarres. Ils s'aperçurent alors du tas de cadavres et regardait Ener Gumen, le seul encore vivant, avec surprise et peur. Un Colonel arriva alors, alerté par d'autres marines, et demanda des explications à Ener Gumen. Ce dernier lui expliqua entièrement tout ce qu'il avait vécu et le colonel lui expliqua qu'il y a un mois environ un bateau c'était fait attaquer dans cette zone d'ombre, et que Marie Joa n'avait toujours pas répondu à la demande de nettoyage de la zone. Il fit accompagner Ener Gumen jusqu'à sa chambré. Une fois arrivé, Ener Gumen regarda par la grande fenêtre, il pouvait voir le Soleil disparaître !



Désolé Musa mais j'ai supprimé ton message y gachait mon joli RP Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Validée]Allo Salut ! Salut Allo ! Allut Salo ! Salo Allut !   Mar 24 Mar 2009 - 22:43

Bon ba pour moi tout est Ok cheers
Revenir en haut Aller en bas
Masamune Date
Contestataire
Contestataire


Profil Psy : Bon ou mauvais peu importe
Nombre de messages : 949
Age : 29
Fruit du Démon : ISLAND SEA ! Mouhahaha !!!

[Feuille de personnage]
• Renommée: 420
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: [Validée]Allo Salut ! Salut Allo ! Allut Salo ! Salo Allut !   Mar 24 Mar 2009 - 22:50

Validée =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Validée]Allo Salut ! Salut Allo ! Allut Salo ! Salo Allut !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Validée]Allo Salut ! Salut Allo ! Allut Salo ! Salo Allut !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Allo Salut ! Salut Allo ! Allut Salo ! Salo Allut !
» Ceux qui vont mourrir te salut....Salut Jule!
» salut salut moi c'est visha [Validée par Samira]
» Salut salut ^^
» Salut salut :o)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Sur les mers du flood - :: - Sur les mers du flood - :: Corbeille-
Sauter vers: