Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cheamy, la présentation. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cheamy, la présentation. [Terminée]   Sam 12 Jan 2013 - 22:24

- Présentation du joueur IRL -

Prénom : Lauren

Age : 15 ans

Homme/Femme/Okama : Femme

Comment avez vous connu le forum : En tapant « RPG One Piece » dans la barre de recherche google. Wink

Combien d'heures vous vous connectez par jour : Cela dépend, mais je suis généralement très active, pouvant me connecter au moins une fois par jour.

Tes Mangas préférés : Alors... Il y a One Piece, bien sûr ! Mais aussi Chobits, Soul Eater, Elfen Lied, et heu... Du yaoi. Mais n'allez pas le répéter à tout le monde hein. (Oops, cette fiche est publique... Mince alors)

Ton personnage préféré dans One Piece : Hm... J'hésite entre Perona, Robin et Law.

Ce qui t'a motivé à venir : RP, bien sûr. Et sur un manga que j'aime, c'est encore mieux.

Tes expériences dans le domaine du Rp/JdR : Expériences ? Je suis inscrite sur beaucoup de forums (Ce qui ne m'empêche pas d'être aussi active sur tous hein), et je pense qu'à force, j'ai pris l'habitude de RP et de le faire bien.

Hobbys : Écrire, lire, courir partout, péter un câble, porter une capuche rouge, aller au cinéma, bouffer des cookies, et surtout, surtout, dessiner.

- Présentation du personnage -



• Nom & Prenom : Sepulchro Éterna (Mais se fait appeler Cheamy).

• Surnom (facultatif) : Cheamy

• Age : 16 ans

• Race : Humain

• Camp : Pirate

•Prime : Pas encore.

• Orientation psychologique : Bonne. Elle agit toujours selon ce qui lui semble juste et suit ses idéaux.

• Métier/Spécialité : Médecin

• Pouvoir demandé : Rien, si ce n'est une forte habileté à manier la faux, une grande agilité et une rapidité déconcertante.

• Rêve(s)/But(s) du personnage : Elle parcourt le monde afin d'offrir des soins médicaux à qui en a besoin et pour retrouver sa sœur perdue.

• Code présentation :


◘ Description Physique :Vous voyez, devant vous ? Cette jeune fille dont l'air puéril et innocent contraste avec la grande faux qu'elle porte dans son dos.
Voyez cette très longue chevelure blanche, qui lui arrive facilement en bas du dos, dont les mèches fines, lisses et brillantes semblent coupés à la va-vite, bien qu'elles encadrent parfaitement son visage fin d'une frange et de mèches rebelles. On pourrait presque dire que ses cheveux sont plats, ni ondulés ni frisés, bien qu'ils volent facilement à la moindre brise.
Maintenant, regardez ses yeux. Ils sont d'une couleur envoûtante, d'un bleu profond. De longs cils noirs en font ressortir la teinte. Ses traits sont fins, elle est doté d'un petit nez droit, d'yeux en amande, de lèvres ourlées ; son visage affiche en permanence une expression douce et rassurante. Sa peau est très blanche, ce qui s'accorde parfaitement avec sa chevelure couleur neige et ses yeux bleus, lui donnant un air hivernal.
Maintenant, voyez son corps. Elle est de taille moyenne, on peut deviner qu'elle approche approximativement les un mètre soixante-quinze. Elle est très mince, ce qui se remarque particulièrement au niveau de sa poitrine de taille réduite ; cela se voit moins en sachant que son ventre est extrêmement plat bien que la forme de son dos soit courbée et sa taille marquée, comme le sont la plupart des corps féminins ; bien que la sienne le soit plus que la moyenne. Elle se tient droite et ses postures sont toujours féminines, sa gestuelle est douce et gracile. Ses jambes sont longues et fuselées, bien qu'elles soient très minces, en accord avec le reste de son corps. Elle pourra vous sembler frêle, mais il n'empêche que cela lui confère une agilité et une rapidité sans pareille.
Passons à ses vêtements. Elle s'habille généralement de robes blanches, faisant encore ressortir le côté hivernal de son apparence, mais peut quelquefois faire des exceptions et se vêtir de couleurs plus vives (Le noir est prohibé), bien que les jupes ou les pantalons soient interdits dans son style vestimentaire, sauf en cas de nécessité climatique ; les robes sont à ses yeux un signe de féminité et de douceur.

◘ Caractère & morale : Ce que l'on ne niera pas, c'est que Cheamy est une jeune fille très douce. Elle ferait tout pour le bien-être de ses camarades et leur bonheur ; elle est toujours d'une gentillesse incomparable, d'une innocence sans tâche et d'une délicatesse étonnante pour une pirate. Pour les personnes qu'elle aime, elle irait sans aucun doute décrocher la lune. Elle aura toujours un petit mot gentil à votre égard, qu'elle vous glissera dans un murmure rassurant, sans perdre sa sempiternelle expression douce et souriante.
Malgré cela, elle a une aversion bien réelle pour la marine, qu'elle considère comme l'antithèse de la justice contrairement à ce qu'elle peut prétendre. Elle ne supporte pas la corruption des hauts officiers, ni les abus de pouvoirs qui peuvent avoir lieu.
Quelquefois, elle peut se montrer effrayante, notamment quand elle affiche un sourire dément en brandissant sa grande faux, ou qu'elle se tord dans son sommeil en hurlant, comme si elle faisait le cauchemar le plus terrible qui eut existé. Dans ce cas présent, il vaut mieux la réveiller plutôt que de la laisser souffrir.
S'il y a une chose que Cheamy ne supporte pas, c'est bien de voir l'un de ses patients mourir ou souffrir. Quand elle doit soigner quelqu'un, elle s'y donne corps et âme, jusqu'à en oublier de dormir, afin de prodiguer au malade les meilleurs soins et les plus agréables possibles. On peut dire que c'est un excellent médecin, et elle a étudié de longues années pour cela. Jamais plus elle ne veut voir l'un de ses patients succomber, comme c'était arrivé autrefois.
Cheamy n'a absolument pas peur de la mort, mais à ce stade-là, cela réside plus de la folie que du courage. Malgré tout, elle est posée et réfléchie, et n'ira pas se mettre en danger pour rien.

◘ Histoire :
« - N-Non... Je ne peux pas... »

Cette phrase résonnait dans l'esprit de Cheamy alors qu'elle parlait dans son sommeil, se retournant en tous sens en affichant une expression torturée ; les muscles de ses paupières étaient fortement contractées, ses dents étaient serrés et de la sueur coulait sur son visage, visage dont les muscles étaient crispés de partout.
Elle revoyait sa mère, sa mère qui la suppliait, ainsi que son père. Elle les visualisait allongés sur leur matelas insalubre, de terrifiantes taches noires leur rongeant le visage. Une odeur pestilentielle régnait dans la pièce comme dans tout le village, une odeur épouvantable, l'odeur de la maladie et de la mort.

Mais pour comprendre, remontons un peu dans le temps, voulez-vous ? Ainsi nous saurons pourquoi ce village autrefois prospère et luxuriant s'est ainsi changé en cimetière... Cheamy, autrefois appelée par son véritable prénom, qui est Éterna, vivait en paix dans un petit village reculé, situé sur une minuscule île de North Blue nommé l'île de l'Aurore qui ne recevait que de rares fois la visite de l'extérieur. Les habitants de cet endroit, en plus de travailler aux champs, s'entraînaient chaque jour au combat, afin de repousser toute attaque extérieure potentielle, ce qui fait qu'il était peuplé de guerriers terriblement doués cachés derrière des masques de paysans.

Elle travaillait souvent aux champs, afin d'apporter son aide à ses parents et sa grande sœur Mira ; mais la plupart du temps, elle étudiait la médecine à la bibliothèque du village. Elle était d'ailleurs très douée pour soigner toute sorte de maladies.
On avait souvent dit à la jeune Éterna que les traits de leur visage étaient bien la seule ressemblance qu'elle avait avec sa sœur ; en effet, Mira était dotée de cheveux noirs et assez courts, lui tombant légèrement sur les épaules, et d'yeux d'une couleur singulière, d'un rouge profond, en plus d'être grande et gratifiée d'un tour de poitrine généreux et de formes envoûtantes. Et leur différence ne s'arrêtait pas qu’au physique ; contrairement à Éterna, elle était d'une tendance caractérielle et indépendante, d'un esprit et d'un caractère si fort qu'il eut fait tomber plus d'un homme en admiration ; en bref, l'opposé exact de la jeune fille à la chevelure blanche, elle qui était si douce et féminine.

Malgré tout, cela n'empêchait pas les deux sœurs de s'aimer d'un amour fusionnel et passionné. Il leur arrivait souvent de jouer à la guerrière et à la princesse, la jeune Mira devant sauver sa sœur qui s'enfermait dans un moulin gardé par un dragon, fruit de l'imagination caractéristique de l'enfance.

D'ailleurs, c'était exactement ce qu'elles faisaient, aujourd'hui, même si elles avaient à présent seize et dix-huit ans. L'éloignement du village par rapport au monde extérieur était si énorme que toute leur innocence avait été comme conservée dans un cristal. Éterna, vêtue d'une longue robe et d'une couronne de fleurs, s'était enfermée dans le moulin, et hurlait à la fenêtre qu'on vienne la sauver. Mira, armée de l'épée d'acier qu'elle avait reçue pour fêter ses seize ans ainsi que d'une tenue de cuir, courait vers ce dernier, donnant des coups dans le vide à des ennemis imaginaires.


« A l'aide ! Y a-t-il en ces lieux une bonne âme qui voudrait bien venir à mon secours ? Cria la plus jeune, imitant du mieux qu'elle le pouvait la façon de parler d'une princesse.
- Je suis là, princesse ! J'arrive, je cours, je viens vous délivrer de ce terrible dragon ! Lui répondit Mira, qui s'époumonait afin qu'elle puisse l'entendre.
- Ooh, voilà donc une guerrière qui daigne venir à mon aide ! Votre courage n'a d'égale que votre bonté ! Faites vite, je vous en prie ! Ou je sens que cette horrible créature ne fera qu'une bouchée de mon corps frêle et sans défense!
- Ne vous en faites plus, je m'en vais le pourfendre de ma lame ! »

Mira cria tandis qu'elle donnait des coups dans un grand arbre déjà tout usé par leur jeu quotidien, faisant couler la sève par endroits. Elle poussait des cris aigus qu'elle pensait ressembler à ceux des grands combattants.

« - Faites attention, mademoiselle la guerrière ! Je le vois préparer sa boule de feu ! S'exclama Éterna, tandis qu'elle agitait les mains à travers la fenêtre du moulin.
- Ne craignez rien, j'ai tout prévu ! » Mira, tout en disant cela, réalisa un fantastique saltot arrière, fruit de ses années d'entraînement afin de devenir toujours plus agile. Elle atterrit sur ses deux jambes, les bras écartés, afin de se saisir de son bouclier de cuir et de le brandir dans la direction de l'arbre infortuné.
« - PAR LE POUVOIR DU BOUCLIER MIROIR, QUE CETTE BOULE DE FEU SE RENVOIE ! Hurla-t-elle, avant d'imiter avec sa bouche ce qu'elle pensait être le bruit d'une boule de feu fendant les airs, bien qu'elle n'en sache rien.
- Ooh, c'est formidable ! Vous l'avez vaincu ! » S'émerveilla Éterna, à la fenêtre du moulin. Mira, rangeant son épée dans son fourreau, se dirigea doucement vers la fenêtre, tendant les bras devant elle.

« - Sautez princesse, je vous enlève ! Plus jamais vous n'aurez à être enfermée dans cette lugubre tour !
- Je n'attendais que cela, Ô grande guerrière au courage sans limite ! » A ces mots, la jeune fille se jeta par la fenêtre en riant, perdant sa couronne de fleurs au passage. Mira réceptionna parfaitement la chute de sa petite sœur, bien qu'elle perdit l'équilibre par la suite pour aller s'écraser dans l'herbe verte. Les deux se tordirent de rire, l'une sur l'autre, se reposant sans doute de leurs terribles aventures.
« - Vous m'avez sauvé la vie, ô grande guerrière. Que puis-je faire pour vous remercier ?
- C'est bien simple, lui répondit Mira. » A ces mots, elle alla écraser sa bouche contre celle de sa jeune sœur, suçant doucement sa lèvre inférieure. Bientôt le baiser se fit plus profond, Mira glissant sa langue dans la bouche de la plus jeune, en explorant tous les recoins ; cette dernière répondit avec passion, en passant sensuellement sa main dans le dos de la brune. Elle n'avait jamais compris quel était ce feu qui s'allumait au plus profond de ses entrailles à chaque fois que Mira l'embrassait. Et elle ne chercherait sans doute jamais à le comprendre.

Bientôt ce baiser dut se terminer. Mira se retira doucement, offrant un sourire passionné à sa jeune sœur, qui le lui rendit.


« - La prochaine fois, on fera une princesse enlevée par un monstre marin, d'acc ? Dit Mira sans perdre son sourire.
- Oui, Mira, ça me va. »

Éterna se releva, époussetant légèrement sa robe blanche ; puis elle tendit une main à sa sœur, qui la saisit. C'est ainsi qu'elles rentrèrent en direction de leur maison, main dans la main.

Mais cependant, une fois qu'elles y arrivèrent, un changement dans la monotonie quotidienne de ce village retint leur attention à toutes les deux. En effet, au milieu de la place, un troupe de marines semblaient faire une pause, savourant le silence et la tranquillité du lieu. Elles passèrent devant eux, tentant de ne pas sembler leur prêter attention, contrairement à ce que leur dictait leur curiosité grandissante.


« - Hé, elle est pas mal cette petite brune. »

Cette phrase fit tiquer les deux sœurs, qui tentèrent tout de même de l'ignorer tant qu'elles le purent.

« - J'en ferais bien mon quatre-heures dis-donc. »

Mira se contenta de se retourner afin d'envoyer un regard noir à ce pervers qui osait parler d'elle ainsi ; par ailleurs, ce dernier, de part son uniforme, semblait être un haut gradé. Elle tira la main de sa petite sœur qui affichait à présent une expression apeurée. Comment pouvait-il dire des choses pareilles ? L'idée de voir sa sœur avec cet horrible personnage dégoûtait Éterna à un point indéfinissable.
« - Décidément, tu me plais bien, toi. J'aime les femmes avec du caractère, murmura-t-il alors qu'il saisissait l'avant bras de la brune, la tirant un peu vers lui, faisant encore grandir le dégoût que ressentait la plus jeune.
- Lâche-moi tout de suite, pauvre enfoiré ! » A ces mots, Mira envoya son plus beau coup de pied latéral dans le crâne de l'officier. Ce dernier ne vit pas le coup venir, et en perdit pied, allant s'écraser lourdement contre le sol. Mira profita de ce moment de faiblesse pour saisir vivement la main d'Éterna et s'enfuir à toute jambes, du mieux qu'elles le put.

- Bon sang... Chopez-la ! »

Elles ne tardèrent pas à être rattrapées par les marines, qui saisirent violemment la brune, écartant la plus jeune du mieux qu'ils le purent, malgré la façon violente dont elles se débattaient. Ils étaient bien trop nombreux pour qu'elles s'en tirent seules. Elles criaient, autant qu'elles le pouvaient, mais leurs hurlements ne semblaient pas atteindre d'oreilles alliées.

« - Je te jure que tu vas me payer ça. Et avec les intérêts », dit l'officier en penchant sa tête vers la brune. Cette dernière ne lui répondit que par un crachat dans le visage. Excédé, il punit cet affront d'une gifle retentissante.

Impuissante, Éterna vit bientôt sa sœur être emmenée par les marines. Elle ne savait pas où, elle ne savait même pas ce qu'elles avaient fait de mal. Cet homme corrompu abusait de son pouvoir ! Elle avait toujours pensé que les marines étaient des hommes admirables qui agissaient pour la justice, mais elle comprit à ce moment que ce n'était pas toujours le cas. La douleur lui fit perdre conscience, et elle s'effondra sur le sol, inerte.


_

« - Empoisonnez-moi l'eau du puits de ce village. »

Quand il entendit l'ordre de son supérieur, l'officier se raidit, en affichant une expression horrifiée.

« - Je... Je vous demande pardon ?

- Vous m'avez très bien entendu. Cette petite garce a osé me manquer de respect, continua-t-il. Il est légitime que je la punisse.
|i]L'officier déglutit. Il ne s'était pas engagé pour faire des choses aussi immorales. S'il avait su ce qu'il aurait été obligé de faire, jamais il n'aurait...[/i]
- Un problème ? Son supérieur l'avait coupé dans sa réflexion. Il soupira longuement.
- Aucun. Ce sera fait.
- Bien. »

L'officier sortit de la pièce, fermant la porte à clef derrière lui. Son chef, laissé seul, se retourna face à la jeune fille qui pleurait, recroquevillée en position fœtale au coin de la pièce.
Elle tremblait, se sentant sale et souillée, vidant toutes les larmes de son corps. Non, c'était impossible, il ne pouvait pas faire ça. Éterna... Elle devait prévenir Éterna ! Il ne fallait surtout pas qu'elle boive l'eau du puits ! Mais... Mira était impuissante... Elle ne pouvait rien faire...


« - Regarde-toi. Tu es pathétique. » Mira releva le regard, lui adressant son air le plus enflammé. On put pratiquement voir des flammes dans ses yeux qui prirent une teinte rouge vif, fruit de toute la haine qu'elle ressentait en elle.

_

Éterna ouvrit doucement ses paupières. Elle regarda autour d'elle, tentant de reconnaître l'endroit où elle se trouvait. Cette odeur et cet endroit lui étaient familiers, en effet, il s'agissait tout simplement de sa chambre ; elle était couchée sur son vieux lit ; tout cela n'avait donc été qu'un mauvais rêve ? Toute guillerette, elle descendit en sautillant. Elle ouvrit la porte du salon, d'un air joyeux.

Mais ce qu'elle y vit la pétrifia d'horreur.

Là, juste sous ses yeux, ses parents semblaient agoniser. De grandes tâches noires grandissaient sur leur visage, et ils se tordaient de douleur, hurlant à la mort. Ils se tortillaient, en hurlant, d'un air dément.


« - Maman ?! Papa ?
- Éter... Éternaaaa...
Elle resta un moment sur place, terrifiée. Puis, elle reprit doucement ses sens, et courut vers eux.
- Tout va bien ! Je... Je vais vous soigner ! Tout ira bien maintenant ! C'est promis ! » Elle se saisit rapidement de ses parents, pour aller les déposer sur leur lit, tâche qui était tout sauf aisée vu la manière dont ils se tordaient. Puis elle alla dans son bureau, cherchant dans les placards ce dont elle avait besoin.

* Premièrement, il nous faut de la morphine... Ces tâches noires semblent être le fruit d'un poison violent dont je ne connais pas le nom... Mais dans tous les cas j'ai besoin d'antipoison... *

Cheamy s'en saisit pour aller leur administrer. Ils se laissèrent faire, et bientôt la morphine fit effet, estompant la douleur un tant soit peu.

«- Où est Mira ?
- Elle... Elle a disparu... Éterna... S'il te plaît... Va soigner les autres... Ils ont tous été contaminés... »

A ces mots, la jeune fille se pétrifia d'horreur. Elle ne fit qu'acquiescer, et se rendit dans toutes les maisons, administrant un traitement à tous ses voisins.
Quand elle eut fini, elle chercha dans l'encyclopédie des poisons qui se trouvait à la bibliothèque ; elle le trouva bientôt, et lut rapidement ce qu'il lui fallait faire.


« Poison qui se manifeste par des tâches noires se répandant sur le corps.
Violent. Mort lente et extrêmement douloureuse. Une semaine de souffrances jusqu'à la mort. Symptômes se présentent environ 20 minutes après l'ingurgitation. Aucun remède connu »

Éterna, en lisant cela, s'effondra tout bonnement. « Aucun remède connu » ? « Une semaine » ? « Extrêmement douloureuse » ? Elle ne pouvait y croire... Non... C'était impossible ! Comment allait-elle annoncer cela aux malades !?
Elle était horrifiée. Et cette horreur se mua doucement en désespoir. C'est ainsi qu'elle s'effondra en larmes, comme cela, dans la bibliothèque. Elle se tordit de douleur, complètement dévastée. Et ce n'est qu'à la tombée de la nuit, quand sa raison reprit le dessus, qu'elle prit une décision.

Elle sortit de la bibliothèque, puis alla se saisir d'une grande faux qu'elle brandit, déterminée, bien qu'elle tremblait de tous ses membres. Elle allait se tenir à ce qu'elle avait décidé. Même si cela était difficile, cela devait être fait, et elle était la seule à pouvoir s'acquitter de cette tâche.
Et elle extermina le village. Elle pensa ainsi leur éviter une mort bien plus affreuse. Et elle avait raison ; elle leur rendait ainsi service.
Cependant, bientôt, elle dut passer par sa propre maison, jetant un œil dévasté à ses parents qui dormaient paisiblement malgré les tâches qui se développaient sur leur corps. La morphine, effaceuse de douleur par excellence, avait fait totalement effet.


« N-Non... Je ne peux pas... » Une larme roula doucement sur sa joue alors qu'elle serrait les dents. Il allait lui falloir... Tuer ses propres parents. Non, c'était impossible...

Une deuxième larme vint lui mouiller le visage. Fermant les yeux, elle leva sa faux, l'abattant sur le corps endormi de son père, avant de faire de même avec celui de sa mère.
Puis, ses jambes la laissèrent tomber. Elle tomba au sol. Sa raison l'ayant quittée, elle se mit à hurler, hurler du plus fort que ses poumons le lui permettaient. Sa sœur avait été enlevée. Ses parents étaient mort. Elle les avait tués, tout comme la totalité de son village.
Elle hoquetait, respirait à peine entre deux hurlements. Puis elle afficha un sourire dément, et courut en manquant de trébucher à chaque pas, se cognant occasionnellement contre les murs, pour arriver sur la place.


« AH ! AH !! AH AH AH AH AH AH !!! Son rire terrifiant retentissait dans le village où régnait il y a quelques secondes un silence de mort. CELA T'APPRENDRA, POISON STUPIDE ! C'EST MOI QUI LES AI TUÉS ! PAS TOI ! TU AS ÉCHOUÉ ! ALORS, TU TE SENS FRUSTRÉ, HEIN ?! AH AH AH AH AH !! AH ! AH AH AH ! » Elle s'effondra sur le sol, sans perdre son sourire dément, et en se tordant de rire, prise d'une crise de délires et de folie terrifiante.

_

« - C'est quoi votre petit nom ?

- Cheamy. Je m'appelle Cheamy. Répondit-elle à ce forgeron de Loguetown, en affichant un sourire triste. Plus jamais elle ne voudrait utilise le nom d'Éterna. Ce nom était sale, ce nom avait tué. Jamais plus elle ne voudrait que cela se reproduise. ''Cheamy''... Ce prénom était pour elle synonyme d'un nouveau départ ; elle perfectionnerait à jamais sa médecine, afin que plus jamais personne ne meure sous ses yeux ; et elle parcourrait le monde afin de retrouver sa sœur qui lui avait été enlevée.

Oui, elle deviendrait pirate. Elle combattrait les forces corrompues de la marine, elle soignerait toutes les personnes qui en auraient besoin, et elle retrouverait Mira. C'était une promesse qu'elle s'était faite. La piraterie... L'idée de piller et de tuer des innocents avait beau la révulser, elle désirait se venger, du plus profond de son coeur, elle leur ferait payer en dix fois ce que cet officier lui avait enlevé. C'était un sentiment tout nouveau pour elle... La colère.


- Et qu'est-ce qui vous ferait plaisir, douce Cheamy ?

- Cette faux est vraiment belle, et elle a l'air plutôt maniable. A ces mots, elle s'en saisit, donnant quelques coups dans le vide. Je la prend, renchérit-elle.

- Très bien ! Elle est justement à un prix très abordable. »

Et c'est ainsi qu'elle s'en alla vers le port de Loguetown, la ville où elle avait réussi à débarquer en s'incrustant clandestinement dans un navire. Elle comptait bien trouver un équipage qui voudrait d'elle, ou du moins trouver un moyen de partir en mer.


• Exemple de post RP :

Aah ! Que c'était bon, de se changer les idées avec une bonne promenade dans les rues d'une ville. Ville qui était très jolie d'ailleurs ; elle avait pu en visiter les moindres recoins, acheter de jolies robes de campagne au couleurs vives, savourer le doux goût d'une pomme qu'elle avait acheté à une vieille dame près d'un étalage. Mais à présent, elle avait soif ; Cheamy poussa timidement la porte du premier bar qui se présenta à elle. Elle avait bien envie d'un délicieux verre de jus de fruit, après cette longue marche qu'elle faite dans les rues de cette jolie ville. Elle ne prêta pas attention aux clients brutaux du lieu qui poussaient des rires gras en savourant leur chope de bière, et elle alla se poser sur un siège devant le bar. Elle servit son plus beau sourire au barman, qui se dirigea alors vers elle pour prendre sa commande ; il fut étonné quand elle lui demanda un verre de jus de raisin, et pour cause, il n'en était pas accoutumé. Mais peu importe, le plus important était qu'il en avait. Il alla donc en chercher pour lui servir un joli verre bien plein.
Cheamy détailla les lieux, en attendant son retour. Cet endroit lui semblait fort mal fréquenté. La plupart des clients étaient vulgaires et braillaient sans retenue ; certains, totalement ivres, se prenaient pour de grands pirates sanguinaires, et d'autres étaient complètement effondrés sur leur table, visiblement pris par un comas éthylique. Elle n'accorda pas son attention aux écœurants porcs qui l'appelaient à leur table. Après tout, elle était très bien, accoudée ainsi au bar. Par ailleurs, elle ne put s'empêcher de remarquer qu'elle était seule, tous les autres clients étant installés aux tables ou tout simplement par terre. Concernant la propreté, elle était pour ainsi dire médiocre. Tout était sale. Certaines chaises étaient cassés, des tâches de liquides en tout genre dont Cheamy ne voulait pas savoir la provenance étaient incrustés dans tous les coins. Quand à l'odeur, c'était affreux. Un mélange de sueur, de vomi, de sang et d'urine. Cet horrible lieu contrastait réellement avec la si jolie ville qui dans laquelle il se trouvait.
Les appels des porcs se firent plus insistants et plus impatients. La jeune fille leur jeta un coup d'oeil discret. L'un deux était énorme et barbu, il devait lui manquer plusieurs dents et ses cheveux étaient gras. C'était écœurant. Le second était horriblement maigre, voir squelettique, ses cheveux étaient en bataille et des cicatrices lui parcouraient le corps, quand au troisième de ces pervers, il était vieux, gras, ridé et bossu ; mais le pire était qu'il bavait en riant stupidement. Un sentiment de dégoût prononcé tordit le cœur de Cheamy, jusqu'à-ce que le barman ne revienne avec sa commande.


« - Tenez. Je vous le fais à moitié prix, faut dire que c'est pas tout les jours que je vois une cliente polie par ici.
- Merci beaucoup, c'est vraiment très gentil, dit-elle en lui offrant son plus magnifique sourire. Doucement, elle se saisit du verre. Il était grand, propre, et rempli à ras-bord du délicieux nectar qu'elle allait pouvoir savourer tranquillement. Elle le porta à ses lèvres, fermant les yeux, profitant du goût du nectar qui comblait sa langue, en oubliant presque les appels des trois obsédés. C'était réellement délicieux. Cheamy avait toujours apprécié le goût du jus de raisin. Un goût acidulé, sucré, délicieux. Cependant, elle fut interrompue dans sa dégustation par le bruit de la clochette accrochée sur la porte...


Dernière édition par Cheamy le Dim 13 Jan 2013 - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sky R. Dash
Bourlingueur
Bourlingueur
avatar

Profil Psy : Imprévisible et sympathique
Nombre de messages : 106
Fruit du Démon : Aucun

[Feuille de personnage]
• Renommée: 150
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Cheamy, la présentation. [Terminée]   Dim 13 Jan 2013 - 5:44

Quelle... étrange relation avec sa soeur.

Sinon, je valide rang 2. Ne manque qu'une deuxième validation, et tu pourras voguer.
Revenir en haut Aller en bas
Sid Langren
Seigneur des océans
Seigneur des océans
avatar

Profil Psy : De circonstances
Nombre de messages : 4173
Age : 27
Fruit du Démon : Rasen Rasen no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5000
• Wanted: 460.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Cheamy, la présentation. [Terminée]   Dim 13 Jan 2013 - 11:57

Ils ont filé des noms à coucher dehors les parents aussi.

avant de validé j'aimerais quand même te demander.

Pourquoi ton perso serait pirate?

J'veux dire, ses motivations n'ont rien à voir avec la piraterie et elle n'a pas l'air de vouloir particulièrement vouloir devenir une hors-la-loi.

Les civil voguent aussi s'il faut.

Donc pourquoi pirate?

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cheamy, la présentation. [Terminée]   Dim 13 Jan 2013 - 12:19

(Oui, étrange relation, pas vrai? C'est encore un fruit de mon imagination dépravée. 8D)

Eh bien, si, mon personnage souhaite devenir une hors-la-loi, plus par colère et par esprit de "vengeance" qu'autre chose. C'est dit dans le profil psychologique: "Aversion bien réelle pour la marine". J'ai édité, en ajoutant cela vers la fin de l'histoire, pardonnez-moi, ce n'était pas clair. :/
Revenir en haut Aller en bas
Sid Langren
Seigneur des océans
Seigneur des océans
avatar

Profil Psy : De circonstances
Nombre de messages : 4173
Age : 27
Fruit du Démon : Rasen Rasen no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5000
• Wanted: 460.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Cheamy, la présentation. [Terminée]   Dim 13 Jan 2013 - 12:20

Ben si tu souhaites agir directement contre la marine.

ça fait de toi plus une sympathisante révolutionnaire non?

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Sadlig Lunard
Pilier de la Marine
Pilier de la Marine
avatar

Profil Psy : Bon
Nombre de messages : 470
Age : 30
Fruit du Démon : Arukō Arukō No Mie (logia des alcools)

[Feuille de personnage]
• Renommée: 550
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Vice-Amiral

MessageSujet: Re: Cheamy, la présentation. [Terminée]   Ven 25 Jan 2013 - 10:32

Bonjour, je viens au nouvelle pour savoir si tu as réussi à choisir un alignement qui te convient et qui soit cohérent vis à vis de ton personnage. Il ne te manque plus que ce point de détail à régler pour jouer, ça serait dommage d'abandonner maintenant !


No
Revenir en haut Aller en bas
Sid Langren
Seigneur des océans
Seigneur des océans
avatar

Profil Psy : De circonstances
Nombre de messages : 4173
Age : 27
Fruit du Démon : Rasen Rasen no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5000
• Wanted: 460.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Cheamy, la présentation. [Terminée]   Mar 26 Mar 2013 - 18:06

=> nettoyage

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cheamy, la présentation. [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cheamy, la présentation. [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage d'Ortie | Présentation Terminée |
» Krakon Vulcania [présentation terminée ]
» Léonor J. Ridcharson présentation ( terminé )
» Honi Akemi [ Présentation terminée]
» Entendre les couleurs, voir la musique. (Présentation terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Présentation Refusés et/ou Non Finies (poubelle)-
Sauter vers: