Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Kaito [ end]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaito Kimura
Guerrier en devenir
Guerrier en devenir
Kaito Kimura

Profil Psy : comédien | rustre
Nombre de messages : 26
Age : 105

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Lieutenant

Kaito [ end] Empty
MessageSujet: Kaito [ end]   Kaito [ end] EmptyDim 26 Jan 2014 - 2:03

- Présentation du joueur IRL -  

Mikan Asakura








~ ■ Kaito Kimura ■ ~









- Présentation du personnage -

Kaito [ end] 140126020035336860

• Nom & Prenom : Kaito Kimura

• Ancien nom de scène  : Raito Kurugi

• Age : 25 ans

• Race :  Laissez-moi vérifier… Hum, oui, c’est bon, Humain

• Camp :  Marine

•Prime :  Je n’en veux pas ! C’est disgracieux !

• Orientation psychologique : Comédien, rustre

• Métier/Spécialité : Ex-chanteur, ex-comédien, ex-musicien

• Pouvoir demandé : Zoan jaguar

• Arme demandé : Guitare en acier spécial pour résister à des épées *capable également de jouer de la musique*

• Rêve(s)/But(s) du personnage : Qu’on me fiche la paix ! Laissez-moi devenir Amiral pour tous vous gouverner MOUHAHAHAHAHAHAH





Kaito [ end] 140126020933202968

◘ Description Physique :  

Physiquement parlant ? Je SUIS le plus beau voyons ! Nat n'a qu'à se rhabiller mouhahahahahahaha ! Hé ! Ca fait mal ! Si, si, je vous jure ! Bande d'enculé ! Plus de sérieux ? PFFFFFF vous êtes nuls ! On va dire que lorsqu'on pense Kaito on pense bleu ! Parce que... i'm blue da ba dee da ba die!!!! Pas frapper ! Je dis la vérité! Une preuve ? Bah vous n'avez qu'à me regarder ! D'ailleurs, pourquoi dois-je me décrire ! Tu n'as qu'à observer mon avatar Ô toi, puissant admin tyrannique ! En plus je n'aime pas le physique ! C'est nul et ça pue des pieds !!!!!! Ah, je ne suis pas validé si je ne le fais pas.... Bon bah *angel mode*

La première chose qu'on remarque lorsqu'on croise mon regard ? Mes yeux robotiques !  En effet, cette couleur bleu-ciel, quasiment fluorescente, pourrait faire penser à un humanoïde. Et pourtant c'est 100% naturel ! Quoi ! Bande de Prostiputes sans culotte ! Osez démentir ! Celui qui n'est pas content, il va direct à l'hôpital ! Attention ! Je suis un fou moi ! Un FOU !

Hein, quoi ? Ma tignasse aussi ? Que nenni cher lecteur ! Ces cheveux, parce que, oui, je possède quand même des cheveux sont d'une couleur authentique ! Mi-long en plus ! Alalala, je te dis pas la honte, c'est un marine et il a des cheveux de fille ! A tous -ceux là je leur dis : PROUT ! Bref ! Ma chevelure qui parait à première vue désordonné ... Hum ? Des fake cheveux désordonnés ? Si, c'est possible ! J'y travaille tous les jours ! Que vous le croyez ou non, c'est tout un art de faire ça ! J'ai d'ailleurs mon peigne de poche pour en témoigner ! Bon, en fait... Je le garde parce que mes mèches de devant on tendance à se rebiffer pour aborder une coupe à la Didier l'embrouille... Quoi ! Vous ne le connaissez pas ! Bande d'incultes ! go go go google ranger ! En gros, ces putain de cheveux de merde se relèvent à l'avant, me faisant une sorte de banane étrange, c'est parfaitement ridicule et à ce jour, je n'ai toujours pas trouvé une façon de les dompter !

Pour le reste du visage ? Je suis dans les normes, on peut me considérer comme un type « beau », c'est d'ailleurs à cause de ça qu'on m'a entubé bien profond dans le contrat... Enfin c'est une autre histoire en partie histoire, histoire de voir si vous pouvez suivre le fil de mon histoire après avoir vu que je faisais une référence à l'histoire dans la description ! *Je suis mauvais, mauvais oh, oui je suis mauvais o/ * Ah ! Oui ! On verra toujours un sourire étrange se former sur mes lèvres, une autre séquelle de mon passé. Quant on t'oblige à sourire 27h sur 24 pour faire plaisir aux spectateurs féminins, sa laisse des marques ! Mon vrai sourire ? C'est quelque chose de plus sincère et moins « foutage de gueule crispé », mais il est extrêmement rare de le voir apparaître.

Quand à ma physionomie ? On ne peut pas vraiment me comparer à un musclor de la mort qui tue à la mister univers bodybuildeur aromatisé aux stéroïdes ! Par conséquent, ce n'est pas forcément moi qui va aller soulever des montagnes ou autre connerie fatigantes du genre. Mais ! Malgré mon air de fillette, je dispose tout de même d'un corps sec et musclé à cause d'un entrainement intensif prodigué à mon jeune âge, puis de l'entretien obligatoire en tant que star et pour finir lors de mon entrée à la marine à cause d'un chef exigeant (un jour je vais lui casser la gueule à ce connard de jziltumzorei) ! Ce qui peut parfois s'avérer utile, que ce soit pour charmer, jouer les victimes ou se faire sous-estimer par ces brutes épaisses en mode « graaaah cacaboudin haaaa talalalal je te tue booom ! ». Mes membres me permettent également de me déplacer avec agilité.

Point de vue vestimentaire, j'ai dû tout, mais je dis bien TOUT porté dans ma vie. Et cela que ce soit du gotique, des costumes made in pingouin'land ou.... Des....Des... DES ROBES ! Fuck YOU enflures d'OKAMAS de MERDE de RALOULMOPLOUOI ! Vous l'avez compris, il faut éviter d'aborder ce sujet avec moi. Désormais, je m'habille en i'm blue da ba dee da ba die!!!!. Que j'arrête avec cette chanson ( hs: c'est un lien) ? C'est mort les mecs héhé. Plus sérieusement, je porte souvent une écharpe BLEU accompagné d'un t-shirt BLEU encouragé par une veste blanche et oui ! BLANCHE ! Mais ! Elle possède des rayures BLEUS et jaunes au niveau des mains, des bras et du haut du corps. Ma veste ? Souvent ouverte ! Parce que étant relativement serré au niveau du corps, puis longue (elle descend jusqu'aux genoux en plus d'être fendu au milieu), ça fait comme une cape lorsqu'il  y a du vent et c'est COOL ! Un marine BLEU dans un corps BLEU ce n'est pas la classe ça ! Ah le pantalon ? Hé bah BL... euh non, généralement noir ou blanc ou marron parce que BLEU c'est cool, mais trop de BLEU tue le BLEU !




Kaito [ end] 140126020733525399

◘ Caractère & morale :

Hum, je suis un homme parfait en tout point ! Beau ! Gentil ! Sérieux ! Honnête ! Fidèle ! Romantique ! Courageux ! Pas besoin d’aller plus loin dans cette description non ? *SBAFFFFFFFFF*

Rooh ça va… ça va…  Il est assez difficile de me décrire, mais je pense qu’on peut me considérer comme une ex-diva de la musique avec l’énergie d’une pile électrique. Je garde toujours un peigne dans ma poche pour me recoiffer dans n'importe quelles circonstances ! C’est devenu une sorte de toc dont il m’est impossible de me débarrasser. Je suis également un peu compliqué  point de vue nourriture, du moins en public. Lorsque je suis seul, je peux m’engloutir n’importe quoi du moment que ce soit comestible. J‘ai toutefois  une préférence pour les aliments BLEUS . Vous pensiez pouvoir y échapper dans le moral ? Hé bah non ! BLEU BLEU BLEU !!!!! Ah ça vous énerve hein ! C’est ma vengeance de fiche !

Je possède une joie de vivre hors du commun et restera fidèle au peu de personnes capables de me supporter. Bon, il faut le dire… Mais… Si jamais je vois ce genre d’information filtrer ! Je vous défonce sa race ! Je suis une personne légèrement égoïste et peu partageur. Malgré mes défauts,  je prime la justice pour tous et rêve secrètement d'un monde sans effusion de sang ni d'esclave, mais ce sentiment est caché au plus profond de moi et je ne pense pas le dévoiler à quiconque de mon vivant. Vous ne croyez tout de même pas, que je vais avouer que j'ai du cœur ! Non, mais oh !

D'ailleurs il existe deux Kaito. Moi, le Kaito trop cool de la mort qui tue, aimant, romantique, agréable ! Et l’autre è.é ! En effet, je me fais passer pour un être raffiné, un peu timide (quand ça m'arrange), parlant poliment d'une manière légèrement soutenue. Par contre, les rares personnes me connaissant réellement savent que je suis en fait qu’un véritable porc, macho par moment, jurant comme pas deux, se curant le nez derrière le dos des autres ou rotant bruyamment. Il n’est pas rare de me voir flatuler dans la rue, puis chercher un bouc-émissaire pour l'accuser de mes propres méfaits héhé. Comme quoi, je suis loin de ces ramassis de connerie de « prince charmant aimant romantique » que ces connards de la prod m'ont obligé à débiter pendant des années.

Que j'apprécie ou déteste la personne qui est en face de moi, je n'hésite pas à jouer de ma beauté naturelle et mon air « kawaiii » pour draguer et avoir ce que je veux (notamment me faire inviter gratuitement, je suis mauvais, mauvais, oh oui je suis mauvais è.é). Ah oui un conseil : NE JAMAIS, mais JAMAIS m'inviter dans un restaurant ou même à boire un verre. Votre serviteur est prêt à commander sans scrupules tous les trucs les plus chers qu'ils soient bons ou non ! Etant un véritable amateur de boisson à tendance alcoolique, je suis également capable de vous ruiner en un soir. Vous l'avez compris, ce Kaito est un véritable emmerdeur de service doublé d'un salopard n'ayant aucun scrupule à jouer avec les sentiments d'autrui pour arriver à ces fins (dans les limites du raisonnable).

Lorsque je m'entends bien avec une personne (oui, oui ça arrive !) j'ai tendance à sur-jouer pour des raisons futiles, quitte à faire la femme effarouché parce que j'ai un caillou dans la chaussure, ou la pleureuse de service parce que mon collègue ne m'a pas offert un verre de Rhum. Je dois avouer que j'adore tout simplement voir les réactions des personnes qui m'entourent. Il n'est pas rare d’observer, ce bon vieux marine jouer les victimes en public pour mettre la honte à un « ami ». Véritable comédien dans l'âme, mon visage peut prendre plusieurs expressions, comme de la peur, de la colère ou de la tristesse de façon crédible ! Du moins si je m'en donne la peine.

Ah oui, j'ai tendance à avoir des goûts un peu comment dire... Efféminé... Surtout lorsque je vois un chat... Je suis capable de quitter un combat pour aller câliner ces boules de poils ! Que voulez-vous ils sont trop Kawaiiiii avec leurs petites papattes toutes douce et leur... Hein ? Un Zoan Chat ? Bah ! Je le câline aussi ! Si c'est un tueur sanguinaire ? Je m'en fous ! C'est un chat ! Un CHATTTT NEKOOOOO NEKOOO NEKKOOO ! A la PEDALE qui rigole, je lui dis : vas te faire foutre !  Je me suis déjà fait engueulé par mes supérieurs parce qu'il est tout simplement arrivé d'arrêter un combat pour pouvoir téléphoner pendants des heures à un pote...
L’autorité ?  Je vais suivre les ordres, mais j'ai tout de même encore un peu de mal avec la rigidité de la marine, c'est peut-être pour ça que mon rang est aussi bas ? Bahh, je m'en fous ! Un jour je deviendrais Amiral et c'est tout !

Ah oui, j'ai du mal avec les Okama, (ok, ils me terrifient complètement, mais shadap, faut pas le dire !) car après tout, ce sont des êtres démoniaques qui se travestissent pour cacher leurs côtés obscure et dangereux ! Une minute d'inattention et Hop ! T'es mort ! Ce sont des démons ! Ma kryptonite! Bon ça vient peut-être du fait que j'ai été travesti de force à de nombreuse reprise, mais ça c'est secret ! PERSONNE NE DOIT SAVOIR ! Les Okamas, c'est le mal ! Et c'est tout ! J'ai aussi un problème avec les euh...couloirs... Autant je peux me repérer à l’extérieur, autant je suis foutu de me perdre dans une maison de 10m².

Si on me dit « amour ? », je réponds « C'est quoi ça ? ». Hé oui, la drague ne me sert qu'à recevoir, je ne donne jamais gratuitement, c'est la règle que je me suis gravé au fer rouge sur les fess... Euh je vais trop loin là non ? x) Ouais je vois héhé. Je dispose encore de quelques séquelles dû à mon passé, si je vois un putain de musicien dans la rue alors que je suis en service, j'irais quand même chanter ! si je vois une saloperie de guitare ou un salopard de piano posé quelque part (qu'il soit à moi ou non) j'irais en jouer d'une façon naturelle, avant de me rendre compte de ce que je fais et exploser, gueulant ou fracassant le dit instrument quelque part.

Une tare assez dérangeante hante votre serviteur... Lorsque je vois du sang, j'ai tendance à comment dire... Peter un câble. De nombreux psychiatres ont examiné mon cas, (ces bâtards de la marine ont exigé qu'on me suive jusqu'à dernier ordre), mais sans succès. A ce jour, je reste un cas « désespéré », qui entre en pleine folie à la vue de ce liquide rouge et qui a une trop grosse obsession envers les chats. Ma famille ? Posez-moi une question à ce sujet et je ferais tout pour la contourner ou esquiver par une autre question Pourquoi ? Ca ne regarde que moi héhé.

Malheureusement pour moi et mes proches, si un d'entre eux est en danger, j'aurais tendance à foncer la tête baissée, sans réfléchir à une tactique ou un éventuel piège. Comme je n'ai pas vraiment d'ami  proche, ce n'est pas un gros problème pour le moment. Mon manque de relation ? Peut-être à cause de mon tempérament ? Hum je devrais peut-être changer ? Naaaaaan !

Officiellement, j'ai quitté ma carrière parce que j'en avais marre que ces connards de collègues avec leurs harcèlements sexuels et allusions douteuses.... Sans parler de tous ces déguisements foireux et du fan-service, me forçant à me balader à moitié à poil ou à embrasser des femmes comme des hommes pour des ados prépubaires en manque de relations intime. La marine ? Trouver la gloire et un bon plan, pas trop fatiguant comme reconversion. Surtout que la marine, ça fait peur, cela évite d'être harceler par des ex-fans sans parler de mes ex-collaborateurs et producteurs.
Officieusement, j'espère en secret pouvoir gravir les échelons et changer les méthodes un peu « drastique » de la marine. Et établir paix et sécurité aux civils. Mais bon, vous ne me verrez jamais l'avouer à quoique ce soit. Je suis Kaito le flemmard, fanfaron usant de son rang et draguant à ses heures perdues (pour avoir de quoi bouffer gratos). C'est pour ça que je fais quand même quelques efforts pour essayer de me démarquer et avoir des promotions, même si c'est certainement plus long que si j'étais le marine exemplaire, rigide, coincé du bulbe.... Okay je me tais, sinon je vais avoir des ennemis héhé.






◘ Histoire :

Je suis née dans une bonne famille, ni trop riche, ni trop pauvre. Un enfant normal dans une famille normale qui respirait la normale attitude de tout son être. Sauf que mon père me battait ! Ma mère me battait ! Mon frère me battait ! Mes camarades de classe me battaient ! Même mon chien me battait ! Bordel, oui je sais ! Il faut dire la vérité, mais avouez qu'un marine banal dans une famille banale, ça manque un peu de piment pour débuter une histoire. Quoi ? Bon d'accord raclure, si tu veux la vérité ! Tu vas l'avoir ! Graaaaaaah.

La Banalité fit parti de mon quotidien pendant de nombreuses années. Il faut dire que ce statut m'énervait. C'est certainement pour cela qu'au bout d'un certain temps, je me lassais de ma condition et voulu me faire démarquer autrement qu'à cause du BLEU (et oui encore héhé), car un gamin avec des yeux et des cheveux BLEUS, ça fait relativement tâche dans les salles de classe. L'école ? Bien sûr que j'y suis allé ! Ce n'est pas parce que je suis un futur marine que je suis une brute sans cervelle ! Bon... c'est vrai... J'étais souvent au fond de la salle et plutôt mauvais élève. Et alors ! Et puis, je vous emmerde et c'est tout !

J'en étais où déjà ? Ah oui ! Donc, sortir des rangs et devenir un anarchiste était mon nouveau but ! Un soir en rentrant de l'école, je suis passé devant une troupe de théâtre qui réalisait un long spectacle dont le héros était un expert au combat. Ils étaient trop beaux ! Ils avaient trop la classe ! Et les filles avaient des étoiles dans les yeux lorsqu'elles les regardaient, pendant que les garçons les jalousaient ! Cette chose fut une révélation ! J'allais travailler dur et devenir acteur spécialiste dans les scènes d'action parce que c'est cool ! Et que ça change des pièces chiantes qui parlent d'amour et autres conneries du style ! Ce raisonnement vous parait idiot bande d'enfoiré ? C'est clair, il l'était, mais c'est moi, j'ai toujours été un peu étrange à ce niveau et il n'est pas rare de me voir m'engager dans des trucs inimaginables sur un simple coup de tête.

Au début, mes parents, ont pensé que ce ne serait qu'un hobby d'un petit garçon qui allait vite abandonner l'affaire surtout qu'ils refusaient de me payer des cours ! Leur plus grande déception ? S'être trompé à ce sujet ! Surtout que j'avais pu trouver un petit vieux extrêmement sadique pour m'apprendre les rudiments du combat et gratuitement. Bon c'est vrai... Je l'ai fait chier pendant des mois pour avoir le droit de bénéficier de ses « cours ». Non ! Je ne vous dirais pas comment j'ai fait ! Mais sachez qu'il y a eu une sombre histoire de poubelle, d'œuf dur, de regards, de pluie, de trombones, d'un éléphant (hé oui ! Ce con de Kai l'a fait !) et j'en passe o /. Mais cela a payé ! Je crois même que ce vieux salopard à finalement prit du plaisir à m'entraîner, même si cela a souvent fini en crise de nerf à cause de mon « incompétence incommensurable ».

Heureusement pour mes pauvres petits parents ordinaires, mon frère était là. C'était un peu la fierté de la famille, un gamin plus studieux et pragmatique que je ne l'ai jamais été. Il désirait devenir docteur. Ouais, je sais, on est des cas sociaux dans la famille on voit trop grand. Et alors ! On fait ce qu'on peut ! Je ne pense pas aller plus loin pour ma jeunesse, même si vous êtes certainement des salauds qui auraient voulu avoir plus de détails sur l'entraînement avec ce vieil enfoiré ou bien d'autres détails déstabilisant et dégradant ! Mais je ne vous ferais pas cette joie mes  chéries !

Mon frère ? On c'est toujours très bien entendu même si votre serviteur c'est amusé à lui procurer régulièrement des ennuis ainsi que des mauvaises fréquentations au prix de nombreuses punitions héhé.

Bon accrochez vous à un truc les trouducs ! On va faire un saut dans le temps ! 3 ! 2 ! 1 ! Décollageuhhhhhh ! ZUUUUUUUUUUUUUUUUUFFFFFFFFFFF baaaaaaf ! Oui je sais, j'aurais dû lancer une carrière dans les bruitages !

Après voir fini de vous recoiffer et de vous dépoussiérer. Vous voilà face à un Kai tout stressé qui passe son premier entretient d'embauche ! Mes parents n'ont fait que me décourager et j'ai enfin pu quitter le cocon familial malgré mes seize balais. Un homme commença à hurler un numéro, c'était le 4, le mien. C'est là que les jurés se tiennent devant moi en me dévisageant comme un bout de viande. C'était limite gênant, on aurait dit que ces salauds possédaient des lunettes à rayons X pour voir sous les vêtements ! Bon, tient le coup mon petit Kaito ! Présente-toi ! Voilà, c'est fait, tout va bien, courage ! Ah les tests physiques puis de comédie ? No problemo ! J'en avais chié ! Je ne m'étais pas entrainé comme une bête pendant plusieurs années pour rien ! J'allais passer ! Je devais passer ! Cette troupe était hyper sélect et très connu, la rejoindre me procurera une renommé mondiale et je pourrais passer un petit coucou à mes parents et leur cracher à la gueule que je suis une star !

J'aurais dû me méfier quand j'ai vu cette femme chuchoter à un des types. Ce sourire, il était malsain... J'aurais dû, ici encore, avoir la puce à l'oreille lorsqu'ils m'ont demandé si je savais chanter, pour pouvoir jouer des sortes de comédies musicales. Je ne pouvais pas m'empêcher d'ouvrir la bouche pour le demander le pourquoi du comment. Leur seule réponse : « tu le fais où on passe au suivant ». N'ayant pas un sous en poche, parce que oui, les petits boulots ça permet de « manger » certes, mais ça ne va pas plus loin ! Je DEVAIS être pris, donc naïvement, je m'exécutais. La femme eut un fou rire puis un homme me demanda d'enlever mon t-shirt, parce qu'il devait soi-disant voir si j'étais assez taillé pour tenir face aux autres adversaires. Là encore, j'ai suivi les ordres avec réticence, me jurant que j'allais me tirer s'il me demandait d'enlever plus. Putain quoi ! C'était un entretien d'embauche ou jouons à colla maya avec ce bouffon et amusons nous avec lui pour le transformer en strip-teaseur!

C'est là que ces requins, le sourire aux lèvres commencèrent à m'expliquer que j'étais directement retenu. Là encore, j'aurais dû me méfier, mais quant t'es un jeune abruti de 16 ans et que tu crèves la dalle et que tu VEUX ce rôle, tu ne penses pas forcément que le protocole demande qu'ils te rappellent après avoir eu un entretien avec tous les participants. « Oh, pas besoin de lire les petits caractères, en plus il fait 50 pages, tu n'as qu'à signer petit » qu'ils disaient. Et oui, j'ai été un gros con et j'ai signé sans réfléchir. Parce que, je n'avais pas envie de me taper la lecture d'un gros bordel aussi long et que je n'avais pas d'avocat. Putain, rien que d'y penser ça me met hors de moi ! Signer signifiait mon statut d'humain à marionnette, d'homme à sous-merde. De vivant à mort...

Vous savez ce qui est le plus déprimant ? Par la suite, j'ai appris qu'ils m'avaient choisi pour être « chanteur » uniquement parce que j'avais une belle gueule et surtout parce que ces cheveux et des yeux était « hors du commun ». J'aurais pu avoir l'autre rôle, mais ces saloperies de cheveux de merde n'étaient pas d'accord avec ça ! Fais chier ! Putain de bug génétique !

Fini l'entrainement de combat avec le petit vieux, bonjour le « fitness » et la muscu légère pour entretenir mon corps. Hello les cours de guitare et de piano interminable, parce que « c'est trop cool un mec qui chante et sait jouer d'instrument en même temps ». Le chant ? J'avais une voix pas trop mal de base, mais ils ont quand même voulu me torturer avec des cours, ça et l'art de la comédie. 9aCette tragédie à durée des années avant que je me produise pour de vrai. Comment ils ont fait pour me tenir aussi longtemps ? Le contrat qui m'obligeait à le faire et les gros bras... *surtout les gros bras en fait, ces colosses faisaient 10 fois ma taille et 100 fois mon poids ! Ok j'avais de l'entraînement, mais je n'étais pas un monstre non plus ! Comment voulez-vous qu'un gringalet face le poids contre des machines de guerre...

Lorsque la préparation fut terminée, la naissance d'une nouvelle « star de la musique » pour ado était arrivée. Ma spécialité ? Ces putains de chansons racontant des histoires d'amour et tout le tralala avec le torse nu et j'en passe. Je ne sais pas ce qui était le pire avec les vêtements ridicules, les débilités que je sortais, le sourire obligatoire, le « savoir vivre »obligatoire et les fans... A chaque concert, les monstres de la « sécurité » étaient prêts de moi pour m'empêcher de fuir ou m'enlever toute idée de rébellion et me motiver à être un trouduc agréable avec les gens. Au moins j'étais nourri et logé comme un prince avec un salaire à la clé. Mais cette putain de vie me bouffait de l'intérieur. Oui je SAIS, il y a pire que moi, on peut trouver des orphelins qui crèvent la dalle sous les ponts et je fais ma mijaurée, mais vous savez quoi, je m'en fous ! Je suis égoïste, ce n'est pas pour rien ! Ces types me fessaient passer pour le type « parfait » poli, généreux, romantique etc. que je n'étais pas. Puis ces déguisements... Sans parler des collègues.... Oui c'est putain de collègues de merde ; tous à moitié gay ou bisexuel ! Pas un pour rattraper l'autre ! Que des pervers ! Et que je te touche et que je t'embrasse dans une chanson et croyez-moi ! Vous n'avez pas tous les détails sordides ! Tout ça pourquoi ? Plaire aux fans... La pute de service qui s'était bien fait baiser, c'était moi.... Un jour ces connards allaient payer ! Oh oui ma vengeance sera peut-être longue ! Mais elle aura bien lieu ! C'est pour ça que je garde tout ce fric de côté ! Je vais envisager d'engager un tueur à gage ou une connerie du genre, peut être même un voleur ? Bref ! Je me sortirais de ce guêpier !

Comme je suis fan de docteur who ! Allez hop ! Une autre ellipse temporelle !


Comme je suis fan de docteur who ! Allez hop ! Une autre ellipse temporelle !

Mon frère quant à lui, réussit à devenir le médecin qu'il avait toujours voulu être. Hein ? Ah oui, j'ai oublié de vous le dire. Même si je ne parlais plus vraiment à mes parents, j'étais encore en relation avec mon lui. D'ailleurs, on avait l'habitude de boire un verre dans un bar environ une fois tous les 15 jours. Quoi ? Vous n'en avez rien à foutre de mon frère ? Bah moi si, c'est important ! Alors, lisez et fermez là ! Un soir, alors qu'on venait à peine de franchir la porte pour sortir de ce lieu puant et dévergondé. Un bruit sourd résonna, l'explosion me projeta en plus de m'aveugler et me rendre sourd pendant un instant indéterminé. Plus tard, je retrouvais mes esprits avant de me relever avec difficulté et remarquer que mon frère était étendu à mes côtés. Mon cœur battait la chamade alors que je l'aidais à se relever, parce qu'il était touché à la jambe. Putain, on était tombé en plein milieu d'un affrontement entre pirate ou peut-être révolutionnaire et marine. Comment était-ce possible ? Dire qu'on était plus ou moins en sécurité dans ce putain de bar avant tout ce bordel... Et ce truc qui nous avait touché, c'était quoi ? Un fruit du démon ? Une bombe ? Un kinder surprise ?

Peu importe, il fallait se mettre rapidement dans un endroit sûr. Ça commençait à bouger dans notre direction et j'entendais des cris incompréhensibles en recouvrant peu à peu l'usage de mon ouïe. On était resté inconscient longtemps ? Ta gueule Kai, pas le temps de réfléchir ! J'aidais mon frère en mettant mon bras sous son épaule et on se dirigea vers le bar. Pourquoi ? Tout simplement parce que c'était le bâtiment le plus proche pour se mettre à « l'abri ». Lorsqu'on ouvrit la porte, nos yeux hébétés furent spectateurs d'un carnage inimaginable. En effet, on pouvait voir des corps gisant de militaires, d'innocents et certainement de forbans. Il y avait du sang partout, absolument partout. Je me mis à vomir sur le coup. Je suis une petite nature et je vous emmerde ! Lorsque que je relevais la tête, "presque" honteux d'avoir dégueulé en plein milieu de la scène du crime, un bruit sourd résonna, puis mon frère fit un bruit étrange, ensuite ? Une lame qui l'avait probablement traversé par côté pendant que je m'exerçais à finir de vider le contenu mon estomac, se retira dans un giclement de sang et commença à s'enfoncer dans ma propre chair. Puis plus rien, mon frère tomba au sol m'entraînant dans sa chute, je me dégageais en retirant les centimètres de l'épée qui s'était logé dans mon buste en hurlant sous le coup de la douleur.

Je me relevais péniblement et vis mon frère gisant. Il était bel et bien embroché par un type qui avait tout d'un hors la loi. Vous vous demandez surement "oh, mais comment il a fait pour s'en sortir". Bah : Je suis un dieu c'est tout ! La vérité? Il y avait se marine me fessait face. Il venait de me sauver la vie en tuant l'invité surprise avant qu'il ne termine son travail, mais le soldat était intervenu trop tard pour mon frère... Vous savez ce qui est le pire dans l'histoire ? C'est que je m'en suis autant voulu qu'au marine qui m'a sauvé, qu'au tueur et qu'à mon frère. Ce connard de marine était en faute ! D'où ils se permettaient de mêler des innocents à leur guerre, dommage collatéraux mon cul oui ! Et cet imbécile de frère qui n'a pas vu ou qui n'a pas voulu bouger contre cet enculé de pirate de merde et moi qui n'a rien fait ! Je me souviens avoir serré le point, prêt à frapper l'officier qui venait de me sauver la vie, puis se fut la dernière maladresse. Ca devait être comique, le pauvre Kaito essayant de mettre une patate à un marine, puis tomber, en glissant sur une flaque de sang.
Du sang... J'en avais plein les mains... Pleins les yeux... Pleins les cheveux.... DU SANG ! DU SANNNNNNG BLOOOOOOOOOOOOOOOD ROUUUUUUUUUUUUUUUGE GRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH.
Comme vous pouvez le constater, je commençais à devenir fou en voyant tout ce rouge quand soudain, quelque chose (peut être le marine ou bien le fait d'avoir perdu pas mal de sang ?) me ramena au pays des songes dans un trou noir.

Mon réveil ? Une sorte d'hôpital. Putain ils m'avaient mis là-bas alors que je n'avais qu'une égratignure, dire que mon frère à... Tout ceci n'était qu'une blague, ou un mauvais rêve, oui réveil toi Kai allé go ! Bouge-toi connard ! Et merde... Malheureusement non. Ce fut d'ailleurs un super coup de pub pour ces enfoirés de producteurs de merde. Il me fallut d'ailleurs un long moment pour me remettre au travail et redevenir Kai la poupée de chiffon. Cette expérience m'a quand même laissé des traces. On s'est rendu compte que je devenais complètement fou, voir psychopathe lorsque je voyais du sang. Et à ce jour, personne n'a réussi à trouver un remède pour me calmer.

Un jour, la femme qui m'avait engagé arriva avec un sourire dévastateur. C'est là que je compris que je n'allais pas aimer la suite, parce qu'en général cette mimique ce traduisait par : putain t'es dans la merde mon petit Kaito. Devinez quoi ? Ce fut le cas ! Un groupe d'okama voulait faire une coopération avec moi pour une chanson intitulée « chui bo ». Elle me jeta le papier avec les paroles ainsi qu'un Dial avec le premier jet de la chanson avant de disparaître avec une vitesse assez surprenante. Cette femme était un démon ! Je suis persuadé que cette pute n'est pas humaine ! Son sang doit être noir ou une connerie du genre !




Je crois bien que j'ai saigné des oreilles en endentant ce truc, sans parler de mon déjeuner qui était à deux doigts de quitter mon pauvre petit estomac. Ils m'ont tout fait, que ce soit les fanfreluches, le maquillage, les homos, les pervers, les katanas, l'armure etc. Ils m'ont même fait manger un fruit étrange et dégueulasse pour un pub de je ne sais pas quoi ...Mais... Ca... Avec des Okama en plus... ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE ! Je me mis à froisser le papier contentant les paroles et alla voir les responsables avec la ferme intention de leur dire que je refusais. Surtout que je connaissais la réputation de ces Okamas... C'était les pires des pervers ! Quasiment arrivé à destination, je fis demi-tour en vitesse grand V. Ces bâtards avaient prévu le coup et la « sécurité » était renforcée. Les répétitions ? J'étais pour le moment seul à apprendre mon texte de mon côté, jusqu'au jour, le grand jour.... Ce fameux jour où je devais faire le pitre avec ces gugusses.

Premièrement, on me fit porter une robe pour devenir un « okama ». Il faut avouer que malgré leur équipe, ils ont dû se mettre à trois pour me faire enfiler cette putain de robe de merde. Une fois fait, je commençais à faire mon boulot lorsqu'un des Okama me fit une petite tape sur les fesses avant de se jeter sur moi pour m'embrasser. Je crois bien qu'à cet instant précis, le petit Kai explosa. Instinctivement, je rejetais vivement l'homme ? La femme ? La chose ? Bref, le truc fut propulsé en arrière, puis s'écrasa dans un petit « lac » qui était un élément du décor.
Votre serviteur commença à gueuler comme un fou de façon incohérente, débitant d'innombrables insultes. Les yeux me sortaient de la tête alors que je n'avais même pas vu du sang. Ce que je leur avais balancé en détail ? Je ne me souviens plus top et il y avait beaucoup de « putain de merde ». Je crois avoir réussi à faire quelques phrases cohérentes du style que c'était tous des petites tapettes et qu'ils aillent tous se faire enculer bien profond par un taureau en rut, que j'en avais ras-le-bol d'être la marionnette de cette connasse de dragonne de merde coincé du cul et que j'allais tous les buter ! J'avais même cassé une chaise et récupérer un pied pour tout casser et m'en prendre à certains Okamas. L'équipe de sécurité arrive lorsque je fixais la dragonne avec un air sadique en tenant ma batte improvisée.

Comment j'ai fait pour me sortir de ce pétrin ? J'avais payé en douce en les deux plus baraqués et le plus corruptibles du lot. Pour renforcer leur « servitude » j'avais également joué la comédie pour me faire en sorte que ces idiots deviennent mes « amis ». Ils firent mine de foncer sur moi, mais au lieu de continuer à foncer. Les deux monstres me libérèrent un passage en se retourna au dernier moment pour bloquer leurs potes. Bénéficiant de l'effet de surprise, j'en profitais pour fuir en vitesse ! Mais attention ! Ce n'était pas une fuite de lopette : je fuyais courageusement ! Tout est dans le style ! Non ! Ne me contredisez pas ! J'ai la classe et puis c'est tout héhé !
J'avais les autres au cul, je le savais, il fallait que je trouve un moyen de m'en sortir. C'est là que je vis une affiche de propagande pour rejoindre la marine, un souvenir douloureux émergea et je revis mon frère et ce type qui m'avait « sauvé ». Cette chose qu'ils avaient appelée « bavure ». Tu parles, oui. Ils avaient usé de leur pouvoir pour étouffer l'affaire cachant plus ou moins les morts innocentes et était devenue nos « héros ». C'est à cet instant qu'une idée folle me traversa l'esprit, sur un coup de tête encore et toujours cette folie et ce manque de réflexion made in Kaito.

Mais... Et si je m'engageais ? Pour deux raisons, une et c'est primordial : fuir ces connards de producteur de merde. C'est vrai quoi, la marine, c'est puissant, ça arrive à étouffer des affaires graves en se faisant passer pour des dieux, ils ont du pouvoir et des avantages vis-à-vis de la population. Peut être que si je m'engageais, les autres auraient peur de faire pression sur moi et n'oseraient pas intervenir avec mon « engagement » adieu contrat de merde ! L'autre raison ? Un simple déclic, je me disais que je pouvais peut-être devenir quelqu'un d'important, peut-être que je pourrais changer les meurs de la marine de l'intérieur ? Peut-être que je pourrais empêcher des innocents de mourir, sauver des vies ? Rendre la marine plus souple et plus dans l'étique du procès au lieu du « je tue et on voit ce qui se passe après ? » ? Peut être même que je pourrais retrouver mon sauveur et lui coller ce coup de poing que j'ai admirablement bien raté... Beaucoup de peut-être sans réponse et pas assez de temps. Je me mis à courir en vitesse dans un bureau de recrutement le plus proche et m'engagea.

Au début ce fut extrêmement difficile, je savais qu'ils m'avaient accepté uniquement parce que ça pouvait faire un petit coup de pub pour la marine. Tous me rigolais au nez, pensent que je n'étais pas taillé pour le rang de marine et ils avaient raison. J'étais tout en bas de l'échelon (pas bien plus haut que maintenant d'ailleurs). Mais il y avait ce type, un autre sadique qui recommença à me faire faire des exercices physiques pour récupérer une condition de combattant et m'entraîner à devenir un vrai « marine ». À côté ? J'étais le troufion du troufion, on me faisait laver le sol et autre truc du genre avec toute une équipe de Conchita. Comment je suis sorti du rang de laveuse à celui de soldat ? Un jour, un mec m'a fait chier un en renversant mon seau alors que je pratiquais mon travail matinal. Je me suis vengé avec un croche-patte très fourbe qui le fit tomber et s'éclater le nez contra le sol. L'enculé n'avait pas vraiment apprécié mon sens de l'humour (il n'avait aucun goût et c'est tout Huhu) et me menaça en montrant ses poings. Ils rigolaient tous pensant que j'allais me faire exploser par un soldat en bas de l'échelle. Après quelques échanges je sentais quelque chose de bizarre en moi c'était comme un truc... Animal... Je me mis à faire un cri étrange, puis balança un coup de poing avec une extrême violence. Ma force ? Non celle d'un autre, celle d'autre chose, j'étais trop fier pour l'avouer, mais j'étais persuadé d'avoir mis ce type KO avec quelque que chose tapis au fond de moi et pas mes capacités physiques base. C'était étrange. Un marine un peu plus haut gradé avait vu le spectacle. C'est comme ça que je passais de troufion de ménage à troufion chair à canon. Maintenant ? J'ai utilisée le peu d'économie qu'il me restait pour m'acheter une nouvelle arme, un KATANA ! Non en fait, il y avait trop de katana ou autre lame. Il fallait ce démarqué un peu ! De plus, je les détestais à cause de mon frère. Bref, c'est ainsi qu'est née cette guitare ! Une guitare spéciale en métal, capable de tenir face à une joute contre une simple épée et ce déplier pour avoir un bout tranchant. Ah oui, je vais devenir amiral croyez-moi ! J'y arriverais !


Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kimura
Guerrier en devenir
Guerrier en devenir
Kaito Kimura

Profil Psy : comédien | rustre
Nombre de messages : 26
Age : 105

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Lieutenant

Kaito [ end] Empty
MessageSujet: Re: Kaito [ end]   Kaito [ end] EmptyMar 4 Fév 2014 - 11:54

C'est fait !
Revenir en haut Aller en bas
Seruma
Vétéran
Vétéran
Seruma

Nombre de messages : 280

[Feuille de personnage]
• Renommée: 750
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Lieutenant

Kaito [ end] Empty
MessageSujet: Re: Kaito [ end]   Kaito [ end] EmptyMer 5 Fév 2014 - 22:17

"Il y avait se marine me fessait face." : Une petite pensée pour moi en écrivant ton histoire ?


Sinon j'ai bien aimé. ^.^


Fruit ok.
Guitare ok.
Validé rang 2 ou 3.
Revenir en haut Aller en bas
Sid Langren
Seigneur des océans
Seigneur des océans
Sid Langren

Profil Psy : De circonstances
Nombre de messages : 4172
Age : 29
Fruit du Démon : Rasen Rasen no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5000
• Wanted: 460.000.000
• Grade dans la Marine: /

Kaito [ end] Empty
MessageSujet: Re: Kaito [ end]   Kaito [ end] EmptyJeu 6 Fév 2014 - 15:22

Validay rang trwé

____________________________________

Kaito [ end] 474326acide
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Kaito [ end] Empty
MessageSujet: Re: Kaito [ end]   Kaito [ end] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Kaito [ end]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Kaïto Raïzoguki
» Récompense de l'agent CP9: Kaitô
» Les créas de Yuki / Moka / Kaito
» Rendez vous galant ou retrouvaille amicale ? [ PV Kaito ]
» Aoko Nakamori [100%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Gouvernement & Marine-
Sauter vers: