Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La voix des royaumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eris
Leader Révolutionnaire
Leader Révolutionnaire
avatar

Nombre de messages : 75
Fruit du Démon : Gura gura no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: *****
• Wanted: 560 000 000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: La voix des royaumes   Ven 16 Jan 2015 - 22:24

La voix des royaumes








Objectif : Le but premier de l’organisation est d’ouvrir les yeux des gens sur les activités de nobles mondiaux et de leurs chiens de garde. Pousser à la révolte un pays n’est pas ce qui est forcément recherché. Mieux vaut que ledit pays prenne de lui-même la voie de la liberté, avec si possible l’armée stationnée sur place qui aide au processus. Mais on sait que ça ne sera pas toujours possible, et parfois, la violence est nécessaire, puisque des gens feront tout pour résister au changement. C’est pour cela que l’organisation possède un bras armé, en plus de la section dédiée à l’infrastructure et à diplomatie.

Les cibles principales sont les personnes qui offrent un soutien sans retenue aux Nobles mondiaux, et si possible, ces derniers directement. Malheureusement, ça veut dire une confrontation directe avec la Marine. Mais même eux peuvent être convaincus à la bonne cause, ça reste des êtres humains. Donc, le meurtre gratuit de soldats sera sanctionné. Néanmoins, encore une fois, cela reste dans le meilleur des mondes. Parfois, il faut faire ce qu’il faut faire.

En résumé : Convaincre les gens de rejoindre la cause, que ce soit les civils, les pirates, les chasseurs de prime, et même la marine. Et diminuer l’influence des Nobles mondiaux dans le monde.


QG : Le QG est placé à Reverse mountain même. Ou plus précisément, sous Reverse Mountain. Un réseau de tunnels fut construit, et s’agrandit toujours aujourd’hui, pour permettre à l’organisation de passer d’une mer à l’autre (Les Blues et Grand Line), sans à avoir par passer par le sommet de la montagne, un endroit très surveillé par la marine. Inutile de dire que l’endroit est peu connu, et seuls ceux qui ont obtenu une grande confiance peuvent s’y rendre. Des navires peuvent y être entreposés, et même mis en cale sèche pour réparation.Il sert aussi de lieu de réapprovisonnement pour la nourriture et l'armement des membres qui passent par là.

La base d’opération prend un très grand espace, mais la plupart de celui-ci ne sont que des tunnels, qui sont bien sûr truffés d’explosifs au cas où la nécessité se ferait sentir. Le système est individuel, pour faire exploser un tunnel à la fois. Au centre se trouve le centre de commande, avec le cliché des cartes, tableaux et opérateurs. C’est là que les informations sont recueillies, analysés, et envoyer à qui en a de besoin. Chaque extrémités qui mènent à une mer possède un petit entrepôt pour y garder de quoi remplir un vaisseau qui arrive et repart rapidement pour une mission.

À un étage plus creux, entre chacun des tunnels qui amènent à une mer se trouve quelques chambres emménagé simplement, pour permettre aux équipages qui veulent passer la nuit là de se reposer un peu en dehors de leur navire. Sans compter qu’il y a aussi une petite cafétéria, et un air de repos et de jeu. Rien de tel pour se changer un peu les esprits. Les membres du commandement, qui reste plus souvent dans la base, ont leurs propres chambres attitrées.


Flottes : La voix des royaumes possède cinq grands galions, un pour des opérations dans chaque mer. Ce sont de bons navires de guerres, mais rien qui peut affronter directement une flottes de la marine. La grosseur des navires est plus utile à transporter de lourdes charges là où nécessaire. Les révolutionnaires préfèrent les nefs rapides, et les frégates lorsqu’il s’agit d’attaquer rapidement un vaisseau ennemi. Sinon, la plupart des vaisseaux appartiennent souvent au révolutionnaire qui les a rejoint, ou encore, des bateaux volés.


Équipage :

Fiches techniques des PNJ heros : http://onepiecerpg.forums-actifs.net/t9829-pnj-de-la-voix-des-royaumes#90001


______Bishop – Tireur d’élite (PNJ héros) :_______________

Pouvoir : Fure fure no mi ( Le fruit des vecteurs )

Prime : 190'000’000

Âge : 39 ans

Race : Humain

Histoire : Bishop est un révolutionnaire depuis sa tendre adolescence. Il a vu bien des groupes apparaître et être détruits. C’est un vétéran. Il rejoint au début la cause à la suite d’un appel aux armes, dans un autre pays que le sien. Il vient de North Blues, d’une île sans histoire. Fils d’un père ivrogne, mais sympathique, et d’une mère qui se trouve à être le bicycle du village, mais aimante, il est parti uniquement parce qu’il s’ennuyait et cherchait un peu d’aventure. Le recruteur révolutionnaire fut plus convaincu que celui de la marine, et ainsi commence son récit. Les choses n’allaient pas si mal pour lui. Ayant un très bon œil, il fut placé comme vigie presque tout le temps. Et il semblait être habitué à manquer de sommeil, puisqu’il avait à de très nombreuses fois dans sa vie dû faire des nuits blanches pour s’occuper de son père qui revenait en très mauvais état à la maison. Les années passèrent donc, et plus le temps passait, plus il se rendait compte qu’il aimait cette vie, à courir partout, avec la marine et les chasseurs de prime aux trousses. Il n’avait pas l’intention d’arrêter, malgré les quelques moments difficiles. Les moments comme la fois où il s’est fait dissiper, lui et ses hommes, par une marine foule qui détruit la moitié du centre-ville juste pour les faire sortir de leur cachette. Il en porte aujourd’hui encore de nombreuses cicatrices qu’il ne cache aucunement. Après cela, le groupe dans lequel il était se dissipa, une fois de plus. Et une fois de plus, il chercha un nouveau groupe. Au moins, malgré son état, il a pu ramasser ce qui restait des ressources du groupe révolutionnaire, et se faire un petit butin pour survivre un peu plus longtemps. Dans ce butin se trouvait un fruit du démon. Il hésita un peu avant de le manger. Peut-être que ce fruit serait un truc pathétique, comme le fruit du rat musqué. Mais peu importe, il aimait bien l’idée d’avoir des pouvoirs. Juste pour dire qu’il en avait. La chance, finalement, lui sourit pour ce qui est de l’identité du fruit. Les années passèrent encore, jusqu’au jour où le destin s’amusa une fois de plus avec lui. Il aimait bien faire cela, celui-là. Ils se le rendaient mutuellement. Mais cette fois, il avait fait fort. Cette jeune marine qui lui avait ouvert la figure, au sens propre du terme, se trouvait devant lui en demandant de l’aide à reformer un groupe de révolutionnaire. Il n’eut qu’une seule question : Pourquoi ? La réponse était assez vague, mais il eut le sentiment qu’il allait s’amuser, donc, il se tourna, ne dit un mot, et partit avec elle. Les années qui suivirent servirent à partir à nouveau un réseau pour permettre d’agir contre leurs ennemis. Et la demoiselle avait de l’idée pour choisir ses ennemis ! Il allait vraiment s’amuser !Caractères et morale : Il n’est pas dans la faction révolutionnaire parce qu’il croit en la cause, ou parce qu’il veut sauver les faibles et les opprimés. Il y est parce que ça l’amuse, tout simplement. Mais il reste avec des principes. Par exemple, il restera dans un groupe révolutionnaire tant que celui-ci ne sera pas détruit. Il restera fidèle au chef tant que ce dernier reste fidèle à ses principes. Il n’aura pas peur de mourir au combat, ce sont des choses qui arrivent. Mais il refuse de combattre si cela ne sert à rien. Il l’a fait une fois, et il a dû se faire refaire le visage après cela. Il est très difficile à mettre de mauvaise humeur, ou de bonne humeur aussi. Ses humeurs sont au plus souvent neutres, ce qui le rend difficile à lire. Même si la plupart du temps, il n’a rien à comprendre avec lui. Par contre, lui aime bien s’amuser à décortiquer les autres, à comprendre leur choix de vie, à apprendre le pourquoi du comment d’une personne. Tout cela le rend très dangereux. Bishop joue par contre souvent aux idiots, soit pour mettre les autres de mauvaise humeur, ou pour se faire sous-estimer.

Apparence physique : L’homme possède des gouts particuliers en matière de mode. En premier lieu, il garde toujours son chapeau qu’il a un jour volé à un homme qui prêchait la soi-disant bonne parole. Il l’a toujours sur lui. Lorsqu’il sort, lorsqu’il dort, lorsqu’il est dans son bain. Ses cheveux blancs vont bien avec le chapeau. Il porte des vêtements blanc et rouge, qu’il a fait faire pour bien aller avec sa coiffe. Il s’agit d’un grand manteau, aux manches inexistantes, remplacé par un couvre-épaules qui fini à l’avant-bras. Le collet ouvert laisse voir une large cicatrice. Il a toujours ses gros gants rouges qui sont munis de canons de fusils. Deux par main. Il porte de larges pantalons blancs qui finissent le tout.

Son visage est tout aussi caractéristique que ses vêtements. De nombreuses cicatrices, certaines fermées par des sutures. Le nez cassé complète la vision d’horreur qu’est sa triste figure.
 
Autres : Bishop possède deux choses pour combattre. Comme tout tireur d’élite qui se respecte, il possède des armes de qualité pour tirer à distance. En premier, il a une paire de gants, lourd et solide, construits de sorte que le recul de ses tirs le blesse, puisque chaque gant possède deux canons de fusils. Ils sont puissants, mais de courte portée. Les choses peuvent changer s’il utilise son pouvoir sur ses munitions.

Son autre arme est un nouveau parapluie qu’il s’est fait construire ces dernières années, en l’honneur de sa nouvelle patronne. Celui-ci sert de fusil, arme de longues distances, ayant plusieurs munitions à l’intérieur, mais avec une cadence de tir lente. Il peut changer le mode de tir pour tirer rapidement, mais il perd alors en précision.



______Ea - Médecin (PNJ héros) :_______________

Pouvoir : Uma uma no mi (Modèle licorne)

Âge
: 16 ans

Race : Ange

Histoire
: Ea est né esclave, de parents eux aussi né esclave, et plusieurs générations avant cela nées ainsi. Sa lignée a été reproduite pour produire des enfants frêles, beaux, et fragiles. Une poupée de porcelaine… L’enfant se souvient que sa maitresse en possédait de nombreuses, et il s’était toujours comparé à celles-ci. Garçon au corps délicat et à l’apparence féminine, Ea a toujours été apprécié par ce genre de personne qui voulait l’exposer comme un bibelot, et l’aimer comme tel. Il est un si bel enfant. Mais les personnes qui l’achetaient ne le gardaient pas longtemps. Après quelque temps, elles se rendaient compte que leur poupée devait boire, manger, survivre, et cela brisait la magie. Une poupée ne fait pas de telles choses. Néanmoins, les gens l’aimaient, parfois un peu trop, mais il ne disait mot. Il a été produit pour vivre ainsi. C’est son destin. On lui demandait d’être beau, ou plutôt, belle, et d’être empathique aux sentiments de son possesseur. Rien de plus.

Ea reçu ses pouvoirs à l’âge de dix ans. Il, ou plutôt, continuons avec elle, reçu ce fruit du démon car la fille d’un dragon céleste voulait une poupée ange, et une licorne. Les petites filles adorent les licornes. Alors, ce fut chose faite. Cela n’apporta pas beaucoup de changement dans sa vie, qu’elle continuait à jouer son rôle. La seule différence est qu’elle apprit à soigner ceux qui le demandaient. Une fonctionnalité de plus qui la rendait davantage appréciable.

La providence arriva lors de ses treize ans, si l’on peut la nommer ainsi. Un assaut du vaisseau dans lequel elle se trouvait. Son propriétaire mourut. Mais pendant tout le combat, elle resta dans sa cabine. Ce fut ces hommes qui la trouvèrent, après quelque temps à fouiller le navire. Ils ne surent que faire avec. Ils ne semblaient pas savoir qu’elle était une poupée, et l’ayant trouvé, elle était à eux. Alors, elle leur dit. Mais ils semblaient plus troublés. Ea ne comprenait pas pourquoi. Mais ils l’emmenèrent à une femme, blonde aux longs cheveux. Elle semblait gentille. Mais elle lui dit qu’elle était libre, ce qu’elle ne comprenait pas. Mais de par cette incompréhension, elle, elle comprit. La dame lui dit qu’elle allait s’occuper d’elle, ce qu’elle fit. Les trois années qui suivirent, elle apprit à utiliser ses pouvoirs, pour aider cette gentille dame qui ne se débarrassait pas d’elle après quelques jours, et qui s’occupait d’elle. Ea dut apprendre d’autres choses pour rester utile, mais elle était contente de le faire.

Caractères et morale : Ea ne possède pas de volonté propre, mais celle de son maitre. Plus son maitre a une forte impression et autorité sur elle, plus elle sera sûre de ce qu’elle fait. Cela a pour conséquence qui si elle passe trop de temps éloigné de cette personne, elle perdra facilement volonté et son moral tombera facilement. Néanmoins, tant qu’elle sait qu’elle appartient à quelqu’un, Ea n’abandonnera pas cette personne, en particulier aujourd’hui, puisque Eris s’occupe d’elle si gentiment.

Ea est un garçon, mais toute sa vie, elle a été traitée différemment, de par son apparence féminine. Toujours en robe, parlant doucement et avec délicatesse, se déplaçant avec légèreté, elle en trompe plus qu’un. Presque impossible de savoir qu’il s’agit d’un garçon. Elle n’aime pas la confrontation, et prendra toujours la voie du compromis, lorsque possible, sauf si elle a reçu l’ordre contraire. Elle n’aime pas blesser, et en est presque incapable. Par contre, elle adore soigner les gens, elle les faire sourire, en particulier si ces personnes ont un beau sourire.

Apparence physique : La jeune enfant est toujours en robe, et le plus souvent, dans le style gothique qu’elle semble affectionner. Ses vêtements sont soit noir avec du jaune, ou rouge avec du jaune. Ses robes ont toujours le dos de libre pour ses ailes blanches. Ses yeux sont bleu, et souvent, porte un bandeau qui lui couvre un œil pour rajouter au style. Ses cheveux sont blonds et arrivent aux épaules. Légers, dès qu’il y a du gens, ils flottent dedans. Éa se promène la plupart du temps avec une petite ombrelle en bambou.

Son corps est frêle et léger, ne pesant pas même cinquante kilos pour son mètre et soixante de haut. Elle est donc fragile, mais la grâce et la dextérité vont avec. Lorsqu’elle se déplace, on dirait presque elle flotte au vent, lorsqu’elle évite les coups, on dirait qu’elle danse. Elle n’est pas une combattante, mais une artiste. Rien dans son apparence, et sa stature, ne laisse transparaitre la moindre menace. Elle n’en représente pas une non plus la plupart du temps, puisque sa mission est de garder en vie les autres.

Ea passe peu de temps sous sa forme hybride, qu’elle trouve disgracieuse, et préfère une forme ou l’autre. Elle ne l’utilisera que lorsque nécessaire. Sa forme licorne reste gracieuse et délicate, comme sa véritable forme. Son pelage est d’un blanc soyeux et immaculé. Sa crinière d’un blond doré, et les yeux d’un bleu pur.

Autres : Ea a appris la médecine de base lors de ces trois ans aux côtés d’Éris. Elle n’est pas la plus douée dans le domaine, mais ses pouvoirs liés à son fruit compensent ce manque, et font d’elle une personne très douée dans le domaine. Pour soigner, elle doit se tenir sous forme hybride ou licorne. Ses soins fonctionnent de deux manières : Soin rapide et soin prolongé. Les soins rapides guérissent en partie une blessure, mais de manière superficielle. Ses soins prolongés peuvent guérir davantage, en particulier si elle sait ce que la personne a.



______Kyandi - Musicienne:_______________

Fiche de personnage : http://onepiecerpg.forums-actifs.net/t9649-termine-definitivement-kyandi-un-pirate-debarque

Prime : 8'000'000



______Rohan Whitehaven – Navigateur (PNJ Équipage):_______________

Pouvoir : Niv.5 – Grand manieur de lances et de javelots. Maitrise une forme de Résurrection, lui permettant de maximiser sa force musculaire au cout de dégât physique.  Mais sa grande force reste une excellente capacité à naviguer dans les eaux troubles et difficiles.

Âge : 26 ans

Prime : 50'000’000

Race : Humain

Histoire : Rohan est originaire de South Blue. Plus précisément, de Pinsk Town. Fils d’un pêcheur et d’une tisseuse, il eut une enfance relativement simple. Le petit frère de quatre sœurs, il eut toujours l’impression d’étouffé un peu, surprotégé. Cela n’aidait pas qu’il aimait bien se mettre dans le trouble dès que possible. Que ce soit de partir dans les forêts de hauts conifères à la recherche de créature mythique, d’escalader la montagne pour aller voir les aigles, ou juste faire des tours aux autres villageois. Le reste du temps, il pêchait, ou chassait selon la saison, avec son père. Doué avec harpon et javelots, ressentant aisément les changements dans le climat, son père lui disait sans cesse que malgré son habilités à faire des problèmes, les dieux avaient compensé le tout par du talent.

Mais bien sûr, cette vie n’est pas ce que le jeune Rohan veut. L’aventure l’appelle sans cesse, et celle-ci vint le chercher lorsqu’il put d’entrer dans les cadets de l’armée. La marine, après la grande guerre, recrutait sans cesse dans le but de renflouer les pertes qu’elle avait eut. Et donc, les compagnes de recrutement étaient fréquentes. Triste de briser le cœur de sa pauvre mère, il décida tout de même de partir. Il savait qu’une vie l’attendait au loin, et la marine est le meilleur moyen de voyager lorsqu’on a de faibles revenus. La première année fut entièrement de l’entrainement en tout genre. Puis vint les tests d’aptitudes pour connaître les capacités de tous et chacun. Le jeune Rohan se classa très bien, autant en aptitude physique que mental. Son développa fut donc suivit avec intérêt, et à ses seize ans, fut placer dans un groupe d’intervention spéciale comme navigateur, ayant excellé dans le domaine durant les années précédentes. Il semblait avoir un talent naturel pour se retrouver. Il faisait son boulot, et il aimait cela. En fait, pas toujours. Certaines affectations ne sont pas des plus plaisantes.

Sergent, il fut affecté à une division qui avait pour but de dénicher les rebelles d’un pays en guerre civil. Certes, ce sont des traitres, et comme que l’on lui disait sans cesse, le sort réservé aux traitres est la mort. Facile à comprendre. Par contre, ce qui fut plus difficile à avaler fut la destruction total de la cité. La personne qui l’avait fait, la contre-amirale qui était responsable du secteur. Les responsables, sans doute un mixte entre les insurgés et le gouvernement mondial. Au final, les perdants étaient ceux qui avaient subi cette guerre. Mais le travail était fait, donc, il pouvait partir.

Les années passèrent. Il fut lieutenant d’abord, puis, capitaine, et pour finir, commodore. Bien que ce soit plaisant de gagner des grades et tout, il se rendit compte que ce n’était pas la vie qu’il voulait. Il décida donc de tout laisser tomber une fois son contrat militaire fini. Pas de fuite, rien de tout cela. Il était bien content du temps passé dans l’armée, mais cette partie de sa vie était fini. Il erra donc quelques temps, avant de se rendre compte qu’il ne pouvait pas faire grand-chose le peu de chose qu’il avait accumulé comme fond monétaire. Il se mit donc à faire les petits boulots ici et là qui lui permettait de voyager. En forme comme il l’est, et navigateur doué comme il est, ce ne fut pas ardu de trouver des emplois. Et ainsi le temps passa une fois de plus jusqu’à sa rencontre avec la contre-amirale Maria, ou plutôt, Éris, maintenant. Elle avait fait le choix de vie de déclarer la guerre au gouvernement mondial. La chance voulu qu’il put lui parler. Il lui demanda donc pourquoi. Elle lui répondit tout simplement qu’elle trouvait que c’était la chose à faire. La réponse ne lui satisfaisait pas. Elle l’invita à se chercher lui-même une réponse. Il avait bien envie de partir, mais quelque chose le retint. Une nouvelle aventure. Peut-être que ce sera plus plaisant, cette fois-là.  Croire que l’on peut changer le monde avec une poignée de gens est une idée intéressante. Assez pour tester.

Apparence physique : Rohan est athlétique, musclé, et grand, mesurant un mètre quatre-vingt dix. Sans oublier une certaine beauté qui lui attire souvent quelques avantages auprès de la gente féminine durant ses voyages. Ses cheveux sont noirs, courts, et le plus souvent peigné vers l’arrière. Ses yeux sont bruns clairs. Le plus souvent, il porte des vêtements sobres et simples, suffisamment moulants pour lui permettre de bien se mouvoir. Le plus souvent, il porte des vêtements dans les teintes de bleu marine. La plupart du temps, il se déplace avec la tête haute, avec une confiance en soi et en ses capacités.

Autres : Le navigateur à plusieurs lances et javelots dans son arsenal, mais son arme préféré reste Silver Line, une lance rétractable mesurant au minimum un mètre et demi, et au maximum, trois mètres.



______ Serra – Ingénieure - Canonière (PNJ Équipage) : _______________

Pouvoir : Niv.6 – Possède plusieurs armes en elle, ainsi que d’outils pratiquent pour ses travaux. Mais ne peut en sélectionner que quelques-uns à la fois en elle si elle veut garder une apparence humaine. Elle est donc personnalisable selon les besoins de la cause. Bonne bretteuse. Est surtout doué dans la mécanique et la chimie.

Âge : 21 ans

Prime : 76'000’000

Race : Humaine - Cyborg

Histoire : Pour faire dans le cliché, Serra vient d’une famille pauvre, aux nombreux enfants, de West blue, à Liberty City, dans les bas quartiers. Deux sœurs et quatre frères, elle est la plus jeune du lot. Et sur le coup, elle était la moins utile. Les plus vieux travaillaient déjà plus ou moins pour les brutes locales, et les plus jeunes, dans des usines qui avaient besoin de petites mains. Et donc, lorsque la chose le lui permit, les deux parents vendirent la jeune enfant au premier marchands un peu timbré qui offrait une somme. Elle ne fut pas vraiment unique dans ce cas-là, à voir les quelques enfants sur le bateau qui l’emmenait. Sans doute que roder dans les orphelinats faisait suspect, lorsque l’on le fait trop souvent. Et aucun pleurs, ou cris, ne pouvait changer le fait qu’elle se faisait emmener loin de chez elle. En fait, ça ne lui donna quelques coups.

Sur une autre île, les enfants furent rassembler. Toutes informations sur eux étaient prises, puis catalogués pour être envoyé à des acheteurs potentiels. Elle n’y passa que peu de temps avant d’être envoyer ailleurs avec d’autres gamins. Elle fut chanceuse dans cette histoire puisqu’elle fut envoyé dans un laboratoire avec un vieil homme excentrique, scientifique de surcroit pour rajouter au cliché. D’autres jeunes filles, ou même jeune garçon, ne sont pas aussi chanceux. Bref, donc, le scientifique un peu timbré. Que dire sur lui. Il était vieux, parlait souvent à personne en particulier, et il sent étrange. Sans compter qu’il a une éthique qui lui est particulière. Le scientifique fou de base, quoi. Il avait besoin d’apprentis, cobayes, gardiens, femmes de ménages, et il ne voulait pas se déranger avec des employés. Et les enfants, ça résiste moins, et c’est plus facile à dompter. Il avait besoin d’eux pour ses expériences biologique et cybernétique. Et donc commença une nouvelle vie pour Serra, ou plutôt, Sujet IX, ou parfois, « Va me chercher une bière p’tite conne ! ». Ce dernier nom, en fait, elle était habitué avec son père.

Et cette nouvelle vie pouvait se résumé en quelques phrases. Avaler un produit quelconque, qui, avec de la chance, ne faisait rien de négatif. Dans le pire des cas, elle a vu pendant ces années deux sujets mourir, l’un de convulsion, l’autre raide mort. Mais la plupart du temps, le professeur faisait attention. C’est chiant de se trouver de nouveaux cobayes. Ensuite, nettoyer l’endroit et l’équipement, ce qui pouvait résulter par la perte d’un membre lorsqu’il fallait le faire dans la machinerie. Le professeur ne faisait pas d’effort pour améliorer cela, c’était une bonne excuse pour remplacer le tout avec de la cybernétique, et c’était pratique pour donner un cours en même temps. Au final, il ne restait plus grand-chose d’organique en eux. Le reste du temps, entrainement. Car quoi de mieux que d’avoir les cobayes qui peuvent détruire les gens qui viendraient le déranger ? Et donc, la vie avança jusqu’à ses seize ans. Cette année là, le vieux mourra. Pas d’une grave maladie, ou d’un assassinat, ou par l’une de ses expériences, non, le gars est tombé dans l’un des escaliers et s’est cassé le cou, tout bêtement. Sur le coup, les trois cobayes de l’endroit ne savaient plus vraiment quoi faire. Serra fut la première à partir, emportant ce qu’elle pouvait avec elle. Elle avait bien appris, ici. Elle devrait bien s’en sortir.

Mais elle ne comprenait pas la société. Elle comprenait la science sans aucun problème, mais les gens, moins. Il faut dire que lorsque vous n’êtes plus très organique, ça change les perspectives que vous pouvez avoir avec les autres. Et donc, elle fit le seul travail qui semblait assez simple pour ses capacités; chasseuse de primes. C’était simple, elle trouve la personne sur la feuille de papier, elle la capture, et l’emmène aux gens qui distribuent les papiers. Cela fonctionna bien les deux premières années, jusqu’au moment où elle fit une erreur simple, à savoir démolir l’un des gars de la marine qui avait décidé de garder la prime qu’elle ramenait pour lui. Comme quoi, on n’a pas le droit de répliquer lorsque ce genre de personne nous vole. Et donc, la voilà avec une prime sur la tête. Il lui faut donc trouver un nouvel emploi. Pirate, ça pourrait être bien. Elle essaya cela pendant une année. La prime continua de grossir, du coup, et plus de gens la cherchait. Une fois, cela passa un peu trop proche à son gout. Sans compter qu’avoir un endroit stable pour réparer et améliorer ses pièces seraient une bonne chose. Il était temps de s’allier à d’autres personnes. Dans cette recherche, elle tomba sur un petit groupe de révolutionnaire qui avait des problèmes avec la marine. La cyborg les aida, pour gagner en sympathie. Cela réussi. Et la voilà révolutionnaire, du coup. Elle montra qu’elle avait du talent, et attira donc l’attention de la patronne. Elle était gentille avec elle. Serra l’aimait bien. Et plus le temps passait, et plus elle se disait que survivre n’était peut-être pas la chose la plus importante dans ce monde. Elle voulait aider. Et pour la première fois dans sa vie, elle commençait à trouver plaisir à faire quelque chose.

Apparence physique : Son apparence reste très humaine tant qu’elle ne met pas d’améliorations évidente sur elle, ou qu’elle ne porte trop de chose. En temps normal, elle ressemble à une jeune femme de petite taille, à peine un mètre et soixante. Ses cheveux sont bruns, et ils sont courts, avec des couettes ici et là faites dedans de temps en temps. Ses yeux sont aussi bruns. Serra est svelte, avec un tour de poitrine petit. Enfin, cela est son apparence la plupart du temps. Étant plus qu’à moitié machine, elle peut changer des parties si cela est nécessaire. Elle porte toujours des vêtements simples, avec de très nombreuses poches pour y placer mille et un trucs. Sur ses avant-bras et dans son dos au niveau de la colonne vertébrale, il y a plusieurs trous à l’apparence métallique, trahissant ce qu’elle est vraiment. Donc, dès qu’elle sort en ville, elle porte des vêtement à longues manches.

Comme Éris, elle a de la difficulté à ne pas montrer ses émotions sur son visage, et a tendance à se laisser emporter. Et donc, cela se reflète sur sa posture et dans ses gestes.

Autres : Comme mentionné plus tôt, elle est personnalisable. Et ses parties son remplaçable, en dehors de la tête. Le torse étant nécessaire à sa survie, Si elle change cette pièce, quelqu’un d’autre doit le faire pendant qu’elle est placé sur un système auxiliaire.


Recrutement : Le recrutement est libre a tous ceux qui ont la motivation de tenter de rendre ce monde plus libre. Néanmoins, le QG n,est pas accessible aux nouveaus, et ils devront faire leur preuve avant de penser y aller.


Dernière édition par Eris le Jeu 2 Avr 2015 - 4:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asta Valentine
Chasseur expérimenté
Chasseur expérimenté
avatar

Nombre de messages : 326
Fruit du Démon : Goru Goru no mie : logia de la foudre

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2200
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: La voix des royaumes   Dim 18 Jan 2015 - 15:59

Fus Roh Dalidé
Revenir en haut Aller en bas
Eris
Leader Révolutionnaire
Leader Révolutionnaire
avatar

Nombre de messages : 75
Fruit du Démon : Gura gura no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: *****
• Wanted: 560 000 000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: La voix des royaumes   Jeu 2 Avr 2015 - 4:41

Rajout de Kyandi et de deux PNJ d'équipage
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La voix des royaumes   

Revenir en haut Aller en bas
 
La voix des royaumes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Fiche sur les royaumes de Beleriand
» fiefs et royaumes
» Les royaumes de Borée
» Les grandes voix du rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Capitale Du Forum - :: Équipages :: Équipages Révolutionnaires-
Sauter vers: