Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand deux samouraïs se rencontrent...

Aller en bas 
AuteurMessage
Yue D. Aquila
Bras droit de la Marine
Bras droit de la Marine
avatar

Profil Psy : Neutre Bon/Paria
Nombre de messages : 2774
Age : 33
Fruit du Démon : Aucuns

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5560
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Vice-Amiral

MessageSujet: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Mar 24 Fév 2015 - 19:49

Attendant l'arrivé des Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, Aquila prit son petit déjeuné dans une ambiance plutôt tendu. Même s'il allait voir un Yonkou de manière pacifique, ça pouvait déraper à tout moment et se finir en guerre. De plus, même si les soins de Maria sont excellents, il n'était pas à 100% de son potentiel. Il avait beau regarder dans la direction d'Elya, son regard était dans le vague, perdu dans les méandres de ses pensées. La pauvre Reine de Hunah pouvait lui parler, il ne répondait pas. Non pas parce qu'il n'en avait rien à foutre mais parce que rencontrer Morgan l'inquiétait.
En effet, selon le choix de ses mots, soit il allait calmer les tension dans le Nouveau Monde, ou au contraire, il allait déclarer une guerre des plus sanglantes. Il fallait dire que la conversation allait mal se présenter car elle commencerait par une remise des drapeaux des navires coulés par Aquila. de plus, la dernière fois qu'il avait rencontré un Yonkou, il avait fini transpercer par la lame de cet enfoiré de mort de Jaag Akanawa.

Une fois son petit déjeuné avalé, Aquila repartit dans sa cabine afin de tout préparer pour la rencontre. En chemin, il croisa Maria et lui fit un signe de tête, comme il faisait à chacun de ses soldats. Voyant cela, la blondinette vit son sang ne faire qu'un tour, et décida de le suivre en saluant Elya au passage.


"Salut! Qu'est-ce qu'il lui arrive, encore? Mauvaise nuit?"

Continuant à marcher, les interphones du navire se mirent à grésiller et l'annonce comme quoi les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse allait venir remorquer et escorter le Hagane eut lieu. Mais ce n'était pas tout, 'annonce continua en disant que le Vice-Amiral allait se rendre sur Wanô, voir le Yonkou Morgan. Lorsque les interphones s’éteignirent, Maria sortit en soupirant :

"Cherche pas, j'ai compris... il stresse!"

Et ainsi, lorsque le forgeron arriva devant sa porte et l'ouvrit, Maria lui tapota sur l'épaule. Qund il se retourna pour voir qui c'était, l'infirmière en chef des Immortels lui assainit un violent coup de poing dans le ventre, ce qui surprit le Vice-Amiral et le fit reculer dans sa cabine. Là, elle regarda Elya et lui dit :

"T'inquiète pas! J'ai suivi des cours de psychologie!"

Se retournant vers Aquila, ce dernier lui dit :

"Putain mais t'es conne, ça fait mal!"

"C'est fait pour, baka! Non seulement, tu me passe à côté comme si je n'existais plus mais, en plus, je suppose que tu n'as pas dû parler beaucoup à Elya, qui je te le rappelle, est censé être ta petite amie. Non mais! Oui, tu vas rencontrer Morgan et alors? La belle affaire! On existe, nous aussi et on a besoin de toi. Alors secoue-toi les puces ou je vais te botter le cul tellement fort que les hémorroïdes te remonteront jusqu'aux amygdales, c'est clair."

Et là, c'était un Aquila, version petit garçon venant de se faire engueuler par sa mère qui répondit avec un timide :
"Pardon..."

Se frappant les joues, il reprit d'une intonation plus vive et concentré : "Puisque vous êtes là, vous allez m'aider. Je comptais y aller avec toi, Elya, et armé uniquement de Aka Hime et Gabriel. Ensuite, ça a beau être un homme d'honneur, je veux que tu te tiennes prête à partir à toute vitesse. dans le pire des cas, je te prendrais avec moi et on s'enfuira à coup de Soru. Ce dont j'ai peur, c'est que l'équilibre des pouvoirs du Nouveau Monde risque de changer, et j'espère que ça ne va pas empirer."

"Il est clair que ce que nous avons fait, aura des conséquences sur l'équilibre des pouvoirs, mais delà à déclencher une guerre... Mais bon, prudence est mère de sûreté, comme on dit. Et toi, Elya, t'en pense quoi?"

A peine sa phrase fut finie que le denden mushi d'Aquila se mit à sonner :

"Beulebeulebeule! Beulebeulebeule! Beulebeulebeule!" Décrochant le combiné : "Gatcha!"

"Ici Aqula! Qu'est-ce qu'il y a?"

"Nous vous conseillons de venir immédiatement en salle de communication. Nous venons de recevoir un rapport inquiétant de Marine Ford."

"J'arrive!"

Aquila raccrocha, se tourna vers ses deux femmes (femme et sœur), et leur dit de le suivre. Marchant à vive allure dans les couloirs, Aquila arriva dans la salle des communications. Là, le responsable lui demanda de s’asseoir et d'écouter le dit message. Ce dernier annonçait l'attaque de Nadadas Island par un Yonkou : Morris Delahaye. Aussitôt le Vice-Amral demanda qui avait été demandé pour régler cette affaire, et on lui répondit Que l'équipage de l'Amiral Sharp, celui de la Colonelle Fukami, et celui de Sganarelle avaient été réquisitionnés.
Le visage d'Aquila esquissa un sourire et sortit :


"A part le Setsuno, il ont envoyé l'artillerie lourde... J'espère que ça ira pour eux. En tout cas, moi qui ne voulait pas trop changer l'équilibre des pouvoirs, c'est déjà fait. Sinon, t'en penses quoi, Elya?"

Demanda-t-il, en prenant sa main dans la sienne...

____________________________________


Aquila no Theme
Revenir en haut Aller en bas
Elya Tose
Trappeur
Trappeur
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 25
Fruit du Démon : Hebi Hebi No Mie (modèle Anaconda) : Fouet

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Mer 25 Fév 2015 - 10:09

Elya était complètement perdue par rapport au comportement d'Aquila, qui prenait son petit déjeuner sans parler, et surtout, avec ses vêtements de vice-amiral, la cape et tout. Alors l'ambiance était plutôt morose. Faisait-il la gueule parce qu'elle l'avait engueulé ? Il l'avait cherché aussi son coup de coude dans le visage ! Alors quand Maria rentra dans la pièce pour se rendre compte de l'ambiance, en demandant si la nuit avait été mauvaise, la Reine ne savait pas vraiment comment lui répondre.

« Elle s'est bien passée... Jusqu'au réveil... »

Oui, elle faisait la gueule, et même si l'autre disait que c'était parce qu'il stressait, elle n'y croyait qu'à moitié, puis il y eut un coup de poing dans le ventre de la part de Maria dans le ventre du Vice-Amiral, qui fit s'ouvrir de gros yeux de la part de la blonde, qui regardait celle qui annonçait qu'elle avait déjà fait de la psychologie avant d'engueuler son « oni-chan ». Avec un air dépité, notre héroïne regarda son amie avec de petits yeux.

« Ce n'est pas vraiment ce que j'appelle psychologie... »

Au moins, Aquila s'était excusé, mais ce n'était pas vraiment ce qui allait acheter son pardon à 100%, surtout que c'était après s'être fait engueuler qu'il les avait faites, ses excuses. Pour ce qui était de Wano, cette idée faisait un peu grimacer la Reine de Hunah. Ce n'était pas qu'elle n'appréciait pas les Samouraïs, mais plutôt qu'elle détestait le fait que cette rencontre se fasse ainsi. C'était comme dire « On a couler vos navires ennemis, et on vient vous faire un pied de nez assez immense pour que vous fassiez en sorte de nous péter la gueule. Morgan était certes un natif de Wanô, mais il était quand même un pirate. Il fallait s'attendre à ce qu'il ne fasse pas de cadeaux et ses promesses pouvaient largement être des paroles en l'air s'il apprenait la gravité de la situation. On appela alors qu'Elya allait répondre... Maintenant, c'était Morris qui faisait son intéressant en proposant une grosse baston. La Marine était déjà présente car un amiral s'y trouvait. Les autres, elle ne savait pas vraiment de quoi il en ressortissait. Déjà qu'il paraissait qu'une autre Yonkou avait fait des siennes en mettant la Reine de Seno au lit pendant une semaine. Le monde devenait n'importe quoi... Et l'autre qui lui demandait encore ce qu'elle en pensait.

« C-Ce-Ce que j'en penseeee ?! »

Son regard était Colère, et elle venait de dire ça comme si elle se retenait de ne pas hurler, de tenter de la maintenir. Mais sa voix grinçante sur le coup fit frissonner le Marine qui s'occupait des communications. Il n'y avait rien d'autre à dire aussi...

« J'en dis que c'est n'importe quoi pour le moment ! Tu crois sérieusement que je vais me contenter d'un simple pardon alors que tu m'engueules alors que tu étais fautif ? Et juste après t'arrêtes de me parler et tu prends une idée de merde à aller voir un Yonkou ?! C'est un Pirate Aquila ! Un P-I-R-A-T-E (épelé) ! Il va pas nous laisser nous en tirer une fois que t'auras annncé ses pertes et surtout qu'on les a descendus ! Et même s'il n'attaque pas la Marine, s'il se rend compte de ma présence, je fais quoi pour sauver mon Royaume après ?! Je le déménage ?! La rencontre sera peut-être pacifique, et attaquer le QG de la Marine serait pour lui un pur suicide ! Mais j'ai quoi moi ?! J'suis pas Marine je te signale ! J'ai pas envie de crever ni même de voir ce pour quoi je me suis battue pour rien ! »

Elle était au bord des larmes, complètement dépassée par ses émotions, elle venait de dire ce qu'elle avait sur le cœur. Courir ne servait à rien pour le moment, et la Marine n'allait jamais se mobiliser pour un Royaume comme Hunah, elle en était bien consciente. Et là, il valait mieux qu'Aquila ne respecte pas ses traditions de guerrier, parce quoi qu'il se passe, il allait y avoir vengeance. S'avançant vers Aquila, visage dirigé vers le sol, elle souleva la tête pour lui décoller une baffe magistrale.

« RÉFLÉCHIS AVANT D'AGIR PUTAIN ! »
Revenir en haut Aller en bas
Yue D. Aquila
Bras droit de la Marine
Bras droit de la Marine
avatar

Profil Psy : Neutre Bon/Paria
Nombre de messages : 2774
Age : 33
Fruit du Démon : Aucuns

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5560
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Vice-Amiral

MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Sam 28 Fév 2015 - 15:00

Aquila pensait bien faire en demandant l'avis d'Elya sur ce sujet, mais avec la baffe qu'il venait de se prendre avec l'engueulade qui allait avec, le Vice-Amiral se dit, sur le coup, d'éviter de recommencer. on pas que cette baffe lui ait fait mal, il en a vu d'autres et des pire mais quand ça vient de la femme qu'on aime, ça blesse beaucoup plus au niveau émotionnel.
Aquila ne pensait pas à mal, en demandant à Elya de venir avec lui, sur Wanô. Il pensait qu'en tant que témoins du carnage qu'était Ame Town, Elya pouvait convaincre et/ou apaiser un peu plus la colère de Morgan. Malheureusement, il n'avait pas pensé au Royaume de Hunah, qui était sous protectorat du Gouvernement Mondial.

Voyant Elya s'en aller de la pièce en colère, Aquila reprit ses esprits et dit :


"Bon... Je vais y aller seul, apparemment..."

"Vous êtes sûr, Vice-Amiral?"

"Il le faut! C'est de ma responsabilité mais je vais devoir penser à un autre plan. Sur ce, je vous tiendrais au courant!"

Le forgeron quitta la salle et partit en direction de sa cabine. Une fois dedans, il s'assit sur la chaise de son bureau, se mit à se balancer sur les pieds arrière de cette dernière, puis se mit à réfléchir à un bon plan, tout en faisant tourner Aka Hime dans ses mains. Le problème, c'était qu'à chaque fois qu'il essayait de penser à un bon plan, il voyait le visage d'Elya dans sa tête, si bien qu'au bout de quelque temps, il se mit à se cogner cette dernière sur son bureau. Puis, en poussant un bon soupire, il eut un éclair qui pouvait être soit du génie, soit du suicide. Cher les samouraïs, le système vassal dit que les samouraïs de la caste des guerriers sont voués corps et âme à leur Seigneur, contrairement à ceux faisant partit de la caste des écuyers, qui sont plus vendu en tant qu'esclave ou autres. C'est pour cela qu'il décida d'embarquer sur le Muerte, quand il sera là, avec tout les prisonniers faits sur l'île, qui se disent de la caste guerrière. Ainsi, en les livrant à Morgan, et en prouvant leur trahison, ils seront obligés de se faire Seppuku, devant lui. Autrement, il fallait se la jouer avec l'esprit de la piraterie : arriver avec un bon tonneau d'alcool, et partager le verre de l'amitié. Ou les deux... C'était encore à peaufiner, mais alors qu'il se mit à y réfléchir avec plus d'attention, en faisant les 100 pas dans sa cabine et en parlant seul, comme un schizophrène, son denden mushi sonna. Lorsqu'il décrocha, l'officier en charge des communication, l'informa que les Quatre cavaliers de l'Apocalypse était en train d'arriver. Aussitôt, Aquila sortit de sa cabine et marcha à vive allure vers le pont pour accueillir ses vaisseaux. Là, les trois capitaines montèrent à bord du Hagane et l'un d'eux fit un pas en avant. D'un coup, il se mit à s'agenouiller et déclara :

"Vice-Amiral, Yue D. Aquila, fils de Godwrath D. Alexander, notre Amiral en Chef, nous, les Quatre Cavaliers de l'Apocalype, c'est avec honneur que nous répondons à votre appel. Notre armée de mille hommes sont prêt à se battre au nom de la Justice et pour la gloire du Seigneur!"

Sur le coup, Aquila tiqua un peu et avait oublié le côté fanatique religieux qu'avait instauré son père, mais prenant en compte cela, il leur parla avec le respect qui leur était dû :

"Bien, je vous remercie de votre venue. Malheureusement, ce n'est pas pour partir en guerre que je fait appel à vous mais pour deux mission bien distinctes. Comme vous pouvez le voir, le Hagane, notre vaisseau a été gravement endommager. Bien qu'il puisse naviguer, j'ordonne au Guerra, Pestilencia et Hambruna de remorquer et servir d'escorte au Hagane et à son équipage. Pendant ce temps, je serai sur le Muerte, où l'on va embarquer quelques prisonniers, et nous prendrons la direction de Wanô."

"Nous ferons selon vos ordres..."

"Rompez!"

Les quatre capitaines relevèrent, remontèrent sur leur navire respectif et commencèrent à donner leurs ordres. Pendant qu'ils s'exécutaient, Aquila repartit dans sa cabine afin de s'armer, et si au début, il ne voulait prendre que Aka hime et Gabriel, là, il rajouta Kokutô Yoru. Lorsqu'il sortit, prêt à partir avec le Muerte, il décida d'aller voir Elya. Bizarrement, elle se trouvait avec Maria et discutait. Le fait de les voir ensemble le fit sourire. En même temps, c'était peu être la dernière fois qu'il les verrait. Et sans même attendre que l'une d'elles prirent la parole, Aquila prit Elya dans ses bras, et la serra tendrement contre lui. Elle pouvait le frapper, l'insulter, lui faire tout ce qu'elle voulait, il l'accepterait. La seule chose qu'il lui sortit, fut :

"Je suis désolé... pour tout... Par contre, si je m'en sors vivant *regarda Elya dans les yeux, puis en remettant délicatement une mèche de cheveux derrière son oreille* j'aimerais savoir où je pourrais te retrouver, ma Reine..."

Pour la première fois depuis longtemps, Aquila sentait qu'il pouvait perdre énormément sur ce coup...

____________________________________


Aquila no Theme
Revenir en haut Aller en bas
Elya Tose
Trappeur
Trappeur
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 25
Fruit du Démon : Hebi Hebi No Mie (modèle Anaconda) : Fouet

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Mer 4 Mar 2015 - 9:42

Elya se retrouvait donc maintenant avec Maria, à discuter avec elle. Ce n'était pas qu'elle détestait Aquila, mais il n'avait pas forcément un grand sens tactique ni même diplomatique des choses. Alors maintenant, elle se sentait plutôt mal, C'était un peu normal parce qu'elle venait d'échapper une catastrophe. La discussion se passa assez rapidement, et surtout, ce que disait Maria à propos d'Aquila était assez marrant, mais il y avait une pointe de vérité avec un poil d'exagération, pointées de « si tu ne veux plus être avec lui, tu peux me le laisser ! ». Mais malheureusement pour l'ancienne esclave, cela ne fonctionna pas.

« Ne t'inquiète pas ! Je te l'ai déjà dit avant, il n'est pas doué pour certaines choses ! »

Elya se mit à sourire à son amie. La discussion était intime, et ne voulait pas être divulguée, mais au moins, elle permit à la blonde de se calmer sur les faits, qui vit Aquila s'approcher d'elle pour la prendre dans ses bras et la serrer. Il trichait un peu là de faire ça. Le visage arrivant au niveau du haut du torse de l'homme qu'elle aimait, la Reine de Hunah la garda contre lui. Bien sûr, la jeune femme se demandait s'il allait s'en sortir ou non, mais elle ne voulait pas lui montrer qu'elle s'inquiétait pour lui. Alors quand il parla de si il revenait, elle crispa ses doigts dans le dos d'Aquila.

« Tu t'en sortiras ! J'en suis certaine ! Alors ne dis pas ça s'il te plaît... Je ne veux pas avoir cette idée dans la tête jusqu'à ton retour... Je t'attendrai sur Hunah. J'en suis la Reine, il sera normal de m'y retrouver. »

Elle l'embrassa une dernière fois de la journée, avant qu'elle ne devienne, elle aussi, quelque chose de difficile. Là, Elya s'arrêta et se recula. Elle allait partir, elle laissa donc un dernier sourire avant d'embarquer sur le navire qui allait la ramener sur son île natale. Elle ne se faisait pas de soucis sur la survie d'Aquila, étrangement. Cependant, elle s'inquiétait de l'état dans lequel il allait rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Yue D. Aquila
Bras droit de la Marine
Bras droit de la Marine
avatar

Profil Psy : Neutre Bon/Paria
Nombre de messages : 2774
Age : 33
Fruit du Démon : Aucuns

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5560
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Vice-Amiral

MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Lun 9 Mar 2015 - 19:26

Le fait d'embrasser une dernière fois Elya et les mots qu'elle lui prononça, l'apaisa. Il partit ainsi le cœur plus léger, bien qu'il détestait la laisser derrière lui. La dernière fois, c'était sur Hunah, pour récupérer son Royaume, et il a passé un an à s'inquiéter pour elle. Là, le temps d'absence aller être beaucoup plus court, en tout cas, il allait tout faire pour que ce soit le cas.
C'est le regard déterminé qu'il quitta ses deux femmes et tout en marchant, sans se retourner, il leva sa main pour un dernier "au revoir". Sachant que ce qu'il avait de plus cher, allait bien, il allait pouvoir se concentrer pleinement sur sa mission, qui pour beaucoup, n'était que du suicide. Arrivant sur le pont, Aquila regardait attentivement le transfert de quelques prisonniers, qu'il offrirait à Morgan, si bien sûr, ce dernier le croyait sur la trahison de ses propres hommes. Mais arriver avec une telle nouvelle, ça allait être très difficile. C'est pourquoi Aquila partit sans dire un mot dans les cales du Hagane pour y chercher un tonneau de vin qu'il appréciait.
Lorsqu'il remonta, les soldats du Hagane s'étaient placés de manière à faire une haie d'honneur. Tous au garde à vous, ils regardèrent le Vice-Amiral sans rien dire. Le forgeron les regarda tous, sans rien dire, le regard déterminé et avança en direction du Muerte où les hommes du vaisseau l'attendait pour accomplir leur mission. Aquila savait que ses hommes étaient avec lui, et cette haie d'honneur était une preuve de respect envers lui. Même s'il ne disait rien, ou qu'il ne regardait que devant soi, tous sentait ou ressentait la détermination d'Aquila, comme si une aura se dégageait de lui.
Quittant le Hagane pour monter sur le Muerte, le soldat de la passerelle se mit à hurler :


"LE VICE-AMIRAL YUE D. AQUILA, NOTRE PALADIN, EST SUR LE PONT!!!"

D'un coup, tous les soldats du Muerte se mirent à hurler : "POUR DIEU ET LA JUSTICE!!!"

Voyant cela, il fut assez surprit. Il avait un peu oublier l'autorité divine des Immortels, bien qu'il avait participé à de nombreuses batailles, ou croisades, comme le disait Godwrath D. Alexander. Ainsi, sans le vouloir, Aquila reprit son titre de Paladin des Immortels.
D'un saut, Aquila se rendit sur le pont supérieur, regarda vers la proue, dégaina Kokutô Yoru et déclara de vive voix :


"Immortels! Encore une fois, nous allons rendre Justice et, encore une fois, nous allons mettre notre nom en jeu! Nous allons nous rendre dans un endroit qui pourrait être la Porte des Enfers, un endroit abandonné de Dieu. Mais nous ne céderons pas à la peur car nous sommes la Lumière qui pourfendra les Ténèbres! En avant! Direction Wanô!!!"

Les soldats hurlèrent "AMEN!" lorsqu'Aquila eut fini son discours et tous s’exécutèrent à leurs tâches respectives. Lorsque le Muerte fut à bonne distance, un soldat s'approcha d'Aquila pour lui montrer où se trouver sa cabine. Lui demandant un instant, le Vice-Amiral se tourna vers le Hagane dont les préparatifs pour le remorquage se faisaient. Voyant cela, il poussa un grand soupire et dit au soldat qu'il le suivait.
Une fois dans sa cabine, Aquila posa ses sabres, son manteau d'Officier de la Marine puis s'allongea sur le lit. Il devait récupérer un maximum pour sa rencontre avec Morgan.

Après une journée de navigation, le Muerte arriva en vue de Wanô. Là, Aquila ordonna de hisser le pavillon blanc, signe qu'il venait en paix. Mais il n'était pas dupe au point de faire 100% confiance en Morgan et ses hommes. Appelant les responsables du navire, il leur dit :


"Bon, les gars, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Nous sommes en terrain ennemis et en infériorité numérique. Cependant, nous ne venons pas nous battre mais calmer les tensions du Nouveau monde, si possible. Malgré tout, ils restent des pirates, donc je veux que tous les canons soient prêts à faire feu, sans pour autant sortir leurs gueules. Ensuite, les prisonniers qu'on a emmené avec nous, si les négociations échouent, et même si c'est contre ma philosophie du combat, exécutez-les. Enfin, une dernière chose si ça échoue, je veux que le bateau soit prêt à faire machine arrière, même si je ne suis pas à bord! Je vous rattraperais. Compris?"

"Oui, Vice-Amiral!"

"Alors, c'est parti! Mettez une chaloupe à la mer!"

Lorsque la chaloupe fut détachée, Aquila embarqua avec un denden mushi le reliant au Muerte, et son tonneau de vin, et rama en direction de Wanô...

____________________________________


Aquila no Theme
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Sawkins
Empereur Des Mers
Empereur Des Mers
avatar

Nombre de messages : 3

MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Sam 25 Avr 2015 - 9:42

On s'emmerde quand même à attendre au bout d'un moment. Assis en tailleur, Morgan était en train d'attendre que la Marine se ramène pour lui donner de mauvaises nouvelles. Et à côté, les autres s'étaient déplacés sur Grandline, et lui, il attendait et franchement, ça l'agaçait un poil.

« Les autres s'amusent pendant que de mon côté je dois attendre ici... J'demanderai compensation par rapport à ça... »

La Marine, c'était un parasite pour n'importe quel pirate, et là, ce Yue D. Aquila le dérangeait grandement, assez pour se demander comment il allait faire pour lui trancher la tête lorsque ce dernier arriverait. Au moins, il montrerait aux soldats qu'il ne faut pas toucher à la flotte d'un Yonkou, et que cela se paiera toujours un jour. Lorsque quelqu'un vint lui annoncer l'arrivée de plusieurs navires de la part de la Marine, il bougea, accompagné de beaucoup de ses hommes.

« Si il annonce la mort de nos hommes, nous ne le laisserons pas s'échapper d'ici vivant. J'ai un certain honneur, mais qu'on touche à mes hommes demanderait une folie de ma part pour ne pas profiter de cette occasion. Il se jette dans la gueule du loup, autant l'y accueillir. »

C'est ainsi qu'ils attendirent sur les quais de l'île, debout, il était accompagné de dix hommes visibles pendant que les autres, une centaine, étaient cachés, prêts à agir à n'importe quel moment. Lorsque le fameux Marine fut sur terre ferme, il put voir plusieurs samouraï le regarder avec un air sévère, mais surtout sur le visage de Morgan.

« Tu n'es pas le bienvenue sur Wanô, Marine. J'espère que tu n'as pas eu l'idiote idée de tuer mes hommes puis de venir sur cette île pour t'y faire tuer. J'espère que tu sais que tu viens de creuser ta propre tombe, toi et tes sabres. Maintenant, parle, que s'est-il passé ? »

Sa voix puissante résonnait pendant qu'il gardait les bras croisés et intensifiait son regard sur le Marine.
Revenir en haut Aller en bas
Yue D. Aquila
Bras droit de la Marine
Bras droit de la Marine
avatar

Profil Psy : Neutre Bon/Paria
Nombre de messages : 2774
Age : 33
Fruit du Démon : Aucuns

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5560
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Vice-Amiral

MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Dim 17 Mai 2015 - 16:06

Aquila rama jusqu'au quai de Wanô, où l'attendait Morgan et sa garde personnelle. Lorsqu'il arrima sa chaloupe au quai et qu'il descendit, l'accueil fut assez froid :

« Tu n'es pas le bienvenue sur Wanô, Marine. J'espère que tu n'as pas eu l'idiote idée de tuer mes hommes puis de venir sur cette île pour t'y faire tuer. J'espère que tu sais que tu viens de creuser ta propre tombe, toi et tes sabres. Maintenant, parle, que s'est-il passé ? »

Entendant ces mots, Aquila se mit à penser à Elya où elle l'engueulerait et lui en collerait une en disant "je t'avais prévenu mais Môsieur n'en fait qu'à sa tête". Esquissant un léger sourire, Aquila se dit à voix basse :

"Hé bah... Elya va me tuer... Enfin bon... "

Ensuite, il regarda Morgan et sa bande, puis dit sur un ton normal et de manière audible :

"Si je suis venu ici, ce n'est pas pour rien. Tout d'abord, laissez-moi vous offrir ce vin. *Aquila sortit un tonneau de la chaloupe et le déposa sur le quai* C'est un vin de ma cave personnelle, que je vous offre en gage de bonne foi. Si vous m'écoutez et que vous me croyez, j'aurais sans doute un autre cadeau à vous offrir, permettant, celui-ci, de laver votre honneur."

D'un coup, le ton du Vice-Amiral changea et devînt des plus sérieux. Ses sourcils se froncèrent et il regarda Morgan droit dans les yeux et avec insistance :

"Pour ce qui concerne ma venue ici, je vais être direct : Certains de vos hommes vous ont trahi et veulent votre tête. Sachez que je n'avance pas cette accusation sans importance, j'ai des preuves et des aveux. Ce que je souhaiterais, c'est qu'on en discute, ensemble, dans un endroit tranquille où personne ne pourra nous déranger. Si vous refusez, je repartirais simplement. Que décidez-vous?"

L'ultimatum était lancé. Maintenant, Morgan avait toutes les cartes en mains. En fonction de son choix, l'avenir du Nouveau Monde allait être grandement bouleverser.

____________________________________


Aquila no Theme
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Sawkins
Empereur Des Mers
Empereur Des Mers
avatar

Nombre de messages : 3

MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Dim 31 Mai 2015 - 19:06

Ce type faisait bien rire Morgan. Qui ne s'empêcha pas de montrer qu'il se foutait complètement du fait qu'un des membres de son équipage le trahisse. Il les trouvait toujours le moment venu, et surtout il les punissait lui-même. Qu'un Marine vienne le prévenir qu'il y avait des coups dans le dos faisait bien rire le pirate. Il devait être bien niais et con pour croire que le Samouraï n'était pas au courant.

« WAHAHAHA ! T'es un comique mon petit, jouer les troubles-fêtes et penser que j'allais m'intéresser à une nouvelle d'une si petite importance. Si un de mes hommes me trahis, je n'ai pas besoin de l'aide de la Marine pour savoir que certains veulent ma tête. Il y a toujours des taupes dans un grand groupe. Tes preuves, tu peux les garder. Par contre... Je suis resté ici parce que je pensais que tu avais quelque chose d'intéressant à me dire... Mais tu as simplement avoué que j'avais été trahi. Je suppose que tu as pensé à appliquer la mort comme sanction. J'espère que tu es prêt à assumer les conséquences de me mettre en retard pour ma petite balade. Je me demande juste qui dans ta bande de bras cassés pensait que ton acte était complètement inutile et stupide. »

Sortant son immense épée, il l'abattit avec force, mais aussi fluidité, en direction du Marine.

« Ce sont mes lois qui dominent sur ces terres, et non de simples mots. Personne ne te retiendra ici, mais tout le monde t'attaquera. Si tu veux partir, il te faudra survivre à la voie du Carnage. »

L'ordre avait été donné. Dès à présent, Aquila avait toute l'île sur le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Yue D. Aquila
Bras droit de la Marine
Bras droit de la Marine
avatar

Profil Psy : Neutre Bon/Paria
Nombre de messages : 2774
Age : 33
Fruit du Démon : Aucuns

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5560
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Vice-Amiral

MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Dim 9 Aoû 2015 - 17:55

Aquila regardait Morgan avec attention et lorsqu'il lui sortit que pour s'en sortir, il fallait suivre la voie du Carnage, le Vice-Amiral se mit à sourire, puis éclata de rire en criant :

"PUTAIN, LES PIRATES SONT VRAIMENT CONS! IL N'Y EN A PAS UN POUR RATTRAPER L'AUTRE!"

Puis, il s'adressa à Morgan, en laissant s'échapper une aura qui en aurait fait trembler plus d'un : "Tu te crois supérieur mais t'es aussi con que les autres Yonkou! Tu crois que ceux qui sont partis sur Grand Line, vont revenir victorieux? Hein? J'te le dis tout de suite, la Marine a déployé les grands moyens, exprès pour les affaiblir, surtout qu'ils sont partis avec leurs flottes principales. Si t'es pas trop con, je te propose d'aller conquérir les îles des Yonkou qu ne sont plus dans le Nouveau Monde, afin d'agrandir ton territoire. Car, si tu vas sur Grand Line, je te garantis une défaite dont tu te souviendras, et lorsque tu reviendras, la queue entre les jambes dans le Nouveau Monde, ce n'est pas sur que ton territoire t'appartienne encore!
Autre chose, les hommes qui t'ont trahis, ils sont vivants. Si tu accepte ma proposition, je te les livrerais afin qui tu fasses Justice toi-même."


Aquila dégaina Kokuto Yoru, et finit par : "Réfléchis bien, Morgan! Soit tu acceptes ce que je t'ai dit et tu t'en sors grandit, sans pertes. Soit, comme tu le dis, j'ai l'île sur le dos, tu auras des pertes, je te le garantis. Puis tu iras sur Grand Line pour faire comme les "copains" et, tu te feras botter le cul tellement fort que tes hémorroïdes seront remonter jusqu'au amygdales.

Tu as les cartes en main. Joue-les correctement..."


Aquila espérait vraiment que Morgan entende raison, comme ça, il n'aurait pas besoin de se battre, mais au cas où, il se tenait prêt. Le navire avait beau être loin, il se savait capable de le rallier. Si ça échouait, ce n'est pas tant la bataille qui l'inquiète mais plutôt Elya qui lui dira qu'elle avait encore raison, et que ce n'est qu'un crétin. Que voulez-vous, les femmes sont terribles...

____________________________________


Aquila no Theme
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Sawkins
Empereur Des Mers
Empereur Des Mers
avatar

Nombre de messages : 3

MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Mar 3 Nov 2015 - 11:52

Morgan regardait le Vice-Amiral comme s'il était devenu complètement cinglé, ou plutôt qu'il ne comprenait pas réellement ce qu'il venait de dire. Se retrouver avec la Marine sur le dos ? C'était quelque chose d'assez drôle. Il était en bons termes avec cette dernière, mais il n'en avait pas peur pour autant.

« Ecoute, Aquila. Je ne pense pas que tu sois vraiment en état de parler. La Marine ne peut faire la guerre aux quatre Empereurs en même temps. S'il y a guerre entre nous, l'équilibre risque d'être instable. De mon côté, tant que je peux lire mes poèmes et goûter mon alcool sans qu'on m'emmerde, je dirai que je m'en fous. Je ne peux te tuer, mes hommes auraient pu s'amuser à te faire peur. »

Il se leva, sa stature faisait qu'il dépassait son opposant d'une tête, voire plus. Ses yeux se baissèrent, et il se mit à rire.

« J'attendrai donc ce bottage de fesses ! Je suis prêt à prendre le risque ! Si tu me bottes les fesses, je continuerai sûrement Wahahahaha ! Bon c'est pas tout ça, mais tu as ton navire à aller chercher. Je ne risque pas d'être le plus à même de détruire, bien que je sois dangereux. Il y a eu Morris qui a commencé à bouger. Abigail aussi. Il ne reste que l'autre... Pas pratique de deviner ce qu'il veut faire lui. »

Prenant dans ses alcools personnels, il s'assied à nouveau au sol, et le but tout seul, faisant un signe de la main à Aquila.

« Allez allez ! Je ne sais pas ce que tu fais encore ici. J'ai quelques petites choses à faire avant de partir maintenant. N'oublie pas que j'aurai pu ne pas t'accueillir aujourd'hui. Au moins tu n'as pas froid aux yeux. Tu peux y aller, j'aurai tout le temps de croiser le fer et te... comment dis-tu ? « Botter les fesses ? » WAHAHAHA !! »

Se foutant de la gueule du Marine, et lui faisant signe de partir, il demanda à son équipage de se contenir Aquila pouvait partir sans soucis s'il partait maintenant. Il avait tout le temps pour prendre la tête de quelqu'un qui se prenait pour un héros, et il était beaucoup plus honorable de le faire dans une bataille plutôt qu'un combat où ce type était sûr de perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Yue D. Aquila
Bras droit de la Marine
Bras droit de la Marine
avatar

Profil Psy : Neutre Bon/Paria
Nombre de messages : 2774
Age : 33
Fruit du Démon : Aucuns

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5560
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Vice-Amiral

MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   Dim 27 Déc 2015 - 16:37

Amer... Encore une fois, Aquila venait de goûter à l'amertume de la défaite. Certes, il n'y a pas eu de combats, donc il était encore vivant et bien portant, mais la défaite n'en était que plus cuisante. Aquila sera les dents et les poings. Son poing droit était tellement serré que quelques gouttes de sang perlèrent et tombèrent sur le sol. Mais malgré ça, il se devait d'être digne. Il représentait la Marine. C'est pourquoi, il esquissa un léger sourire, remercia le Yonkou pour son entrevu, en inclinant légèrement la tête en avant et, repartit sans dire un mot, laissant même le tonneau d'alcool qu'il lui avait apporté. Au bout de quelques pas, il leva une main et lui dit :

"A bientôt, Yonkou!"

Ce fut les seuls mots qu'il lui dit. Aquila monta dans son canot et repartit en direction de son navire, essayant de digérer ce qu'il venait de se passer. Une fois sur le Navire, le Capitaine en second accueillit Aquila avec le respect qu'il lui ait dû et lui demanda ses ordres. Le Vice-Amiral le regarda avec un regard vide mais un visage dur, et lui demanda quels étaient les ordres? Le forgeron lui répondit :

"On rentre. direction Marin Ford."

"Et pour les prisonniers? Que faisons-nous?"

"Ce que vous voulez, tant que Justice est faite."

"A vos ordres!"

Aquila entra dans sa cabine et s'y enferma. Là, il se mit à réfléchir sur ce qu'il venait de se passer. Yuè D. Aquila, le forgeron qui devînt Marine, le Marine qui voulait arrêter la corruption du Gouvernement Mondial et qui décida de gravir les échelons dans la hiérarchie. Le Marine qui est aller jusqu'à paraître comme traître envers le monde, lors de la prise de pouvoir par Anima D. Labrusca, puis considérer comme héros. Rien que le fait de prononcer son nom peut faire trembler certains pirates. Lui qui rêvait de devenir une sorte de "Monkey D. Garp", un ancien héros que les pirates, les Yonkou et même le Seigneur des Pirate de l'époque, Gol D. Roger tenait en respect. Mais non. Aquila n'était pas assez puissant pour se faire respecter par les Yonkou du moment. Et la manière dont Morgan Sawkins l'a renvoyé dans ses vingt-deux était telle que même le Vice-Amiral qu'il était, éprouvait du respect pour son adversaire.
En réfléchissant sur tout les événements de sa vie, il n'y eut qu'un seul homme qui imposait du respect rien que par sa présence, Godwrath D. Alexander. Certes, Aquila le considérait comme son père, et lui comme son fils mais il ne fallait pas oublier son rang. Il était l'Amiral en Chef. Le Roi de tous les soldats des Mers. En comparaison, Aquila n'était qu'un prince qu'on respectait car il était dans l'ombre du roi. Mais qui sait ce qu'il se disait derrière son dos. En comparaison, même Elya imposait plus de respect par son statut de Reine du Royaume de Hunah.
Lorsqu'il prit conscience qu'il était toujours dans l'ombre d'Alexander et indigne du statut d'Elya, une colère envers lui-même monta, les larmes de sa fierté bafouée coulèrent sur les joues, et c'est d'un coup de poing magistral qu'il défonça la porte de la cabine. Les soldats présents à ce moment le regardèrent sans rien dire et tournèrent les talons préférant éviter de s'en prendre une et finir dans les eaux du Nouveau Monde, comme la porte de la cabine. S'apercevant de ce qu'il avait fait, il décida de réparer sa connerie, en fabriquant une nouvelle porte, à partir de quelques planches qu'ils avaient en stock dans les soutes. Le reste du temps, il médita sur ce qu'il devait faire, debout, les mains dans le dos, sur le pont, laissant le vent lui fouettait le visage.

Après plusieurs jours, alors que le navire arrivait en vue de Marin Ford, Aquila en arriva à la conclusion suivante : il devait devenir l'égal d'Alexander. Non pas l'affronter et prendre sa place, mais devenir aussi puissant que lui et enfin sortir de son ombre, de s'affranchir. Il devait devenir un "Roi"...

____________________________________


Aquila no Theme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand deux samouraïs se rencontrent...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand deux samouraïs se rencontrent...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux ne font qu'un
» Quand deux destins se ressemble et s'assemble...
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)
» Quand deux destins se croisent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: Palier N°4 :: Wanô-
Sauter vers: