Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Kane O'Hara alias Red Fish

Aller en bas 
AuteurMessage
Kane O'Hara
Jeune Soldat
Jeune Soldat
Kane O'Hara

Profil Psy : Bon
Nombre de messages : 9
Age : 26
Fruit du Démon : Aucun

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Sergent

Kane O'Hara alias Red Fish Empty
MessageSujet: Kane O'Hara alias Red Fish   Kane O'Hara alias Red Fish EmptyMar 21 Juil 2015 - 12:09

Derrière l'écran...

Prénom : Damien
Age : 22 ans
Homme/Femme/Okama : Homme
Comment avez vous connu le forum : Google est mon ami.
Combien d'heures vous vous connectez par jour : 30 min - 1 h (le temps d'un message rp environ), pas forcément quotidiennement.
Tes Mangas préférés : One Piece (déconne!), Bleach, Death Note, GTO, Détective Conan, Get Backers, etc...
Ton personnage préféré dans One Piece : Chopper!
Ce qui t'a motivé à venir : Envie de retrouver un univers que j'adore et ce forum l'emploie d'une manière qui me plait, privilégiant le rp avant des jetés de dés ou autres faits exogènes à l'écriture.
Tes expériences dans le domaine du Rp/JdR : Plein de forums en tant que membre, job modération parfois et administration sur quelques uns. Le tout éparpillé sur une dizaine d'années.
Hobbys : Football, jeux vidéos, cinéma, séries tv, littérature, musique, etc...
Autre(s) : 42.


Le personnage


• Nom & Prénoms : O'Hara Kane Saul

• Surnom : Red Fish

• Age : 28 ans

• Race : Homme-Poisson (type poisson cannibale/Alepisaurus ferox)

• Camp : Marine
•Prime : /
• Orientation psychologique : Bon

• Métier/Spécialité : Fantassin polyvalent

• Pouvoir demandé : Fishman Karaté

• Rêve(s)/But(s) du personnage : Devenir un héros pour les populaces en se battant au nom de la justice et en terrassant les Yonkous.

•  Code présentation :


◘ Description Physique :

Avez-vous déjà vu un homme? Oui, mais avez-vous déjà vu un poisson cannibale? Ah! Je le savais! Eh ben c'est moche, très moche. Alors imaginez maintenant qu'on croise votre tête avec ce genre de truc dégueulasse. Bon, vous me direz ; de toutes façons il n'y a pas de beaux hommes-poissons. Je vous répondrai que c'est pas faux! Je ne me souviens pas beaucoup de mes parents, mais laissez-moi vous dire qu'ils devaient faire une belle brochette, enfin façon de parler. Je suis donc d'assez grande taille (dans les 1m83) et je pèse lourd dans le milieu dans les 80 kilos. Aucun doute sur mes origines puisque, si j'enlève mon costume, vous verrez mes belles branchies à mon cou et sur mes joues ainsi que le petit aileron sur le haut de mon crâne. Mon sourire m'empêche clairement de draguer puisqu'il affiche un quatuor de crocs joliment acérés au milieu de mignonnes rangées de petites dents. Autant vous dire que je ne mets pas longtemps pour m'enfiler un steak de 200 grammes. Mon regard livide de poisson aux yeux blancs ne m'aide pas vraiment non plus, mais sous mon costume il me donne un petit côté surnaturel genre "super-héros-venu-de-l'espace-né-dans-une-météorite". L'entraînement du sensei m'a sculpté un corps de guerrier affûté, parsemé d'écailles argentées. Par chance, je n'ai pas eu les mains palmées à ma naissance, par contre ce bon vieux créateur m'a offert des pieds palmés tout de même.

Je me sens mieux quand j'enfile ma tenue de combat, c'est évident. La cagoule me protège le visage et mes armes diverses apparentes (deux revolvers, deux sabres et un poignard autour du mollet) dissuadent les plus malfaisants. Le regard des gens passe de "quelle horreur" à "stylééééé"! Au début de ma carrière, j'étais obligé de porter l'uniforme classique de l'armée, alors j'ai fais en sorte de me retrouver le plus souvent possible en opération spéciale. Ce qui me vaut le surnom de Red Fish auprès de mes frères. Pas trop mal finalement pour un type qui n'a jamais emballé à cause de ses dents de prédateur, non?


◘ Caractère & morale :

Depuis ma sortie du monastère, je n'ai de cesse d'apprendre des autres et de partager des connaissances. Je découvre le monde de la surface comme jamais je ne l'aurais cuit cru. C'est un plaisir de se sentir vivant et de protéger les honnêtes gens des criminels. La Marine m'a apporté le travail que le sensei ne m'a jamais donné, bien que son enseignement rigoureux tant physiquement que mentalement me serve chaque jour. Je me demande s'il serait fier d'apprendre ce que je fais aujourd'hui, je pense que oui, défendre la veuve et l'orphelin a toujours fait partie de sa ligne de conduite. Je ne suis donc pas anti-social contrairement à ce que l'on pourrait penser au premier abord, je ne dévoile simplement pas tous mes secrets facilement. Cela reste important pour moi de garder une distance avec mes proches (qui se concentrent dans mon cercle de travail), j'essaie toujours de suivre le code du monastère malgré les changements opérés dans ma vie, car ils ont toujours su me tirer des pires situations jusqu'ici. Je résonne donc en code et vieux enseignements, c'est ainsi. Cependant, je ne suis pas insensible à 100%, je garde un peu d'humanité pour ceux qui le mérite. La justice est impartiale, je crois néanmoins en son réconfort et à son côté maternel, l'appréciation entre les personnes peut apporter de belles choses.

Brasser du monde c'est bien, malgré tout j'ai besoin parfois d'un peu de solitude, je me retire où je peux pour réfléchir à ma vie et méditer dans le silence. J'aime ressentir l'apaisement lorsque tout s'arrête, le temps semble stoppé et je me retrouve seul face à moi-même. Dans ces cas là je me penche sur les questions existentielles et je songe à la suite du chemin. Il faut se remettre en question avant de pouvoir prétendre à l'accomplissement de la vie. C'est en tout cas ce en quoi je crois.


◘ Histoire :

Ce que j'étais fait ce que je suis. Ce que je suis impacte sur ce que je deviens. En regardant les vagues mourir sur le sable, je pense à ma vie, cette route sinueuse que j'emprunte jour après jour, minute après minute. Mon existence n'avait pas de but, alors je lui en ai trouvé un. Au tout début, je n'étais rien ; juste un rejeton parmi d'autres. Mes parents biologiques m'ayant livré au nouveau monastère de Shin (sur l'île des hommes-poissons) dès mes 5 ans, c'est là que j'ai tout appris. Le sensei Zashvag, un homme-raie d'une grande sagesse, m'a adopté, prit sous son aile, afin de m'enseigner son art. Le karaté, oui, mais pas que. Zashvag avait connu bien des crises, il avait survécu à bien pire que tout ce que l'on pouvait imaginer. Peu importe ses tumultes, il était présent pour moi et je ne le remercierai jamais assez. Des années d'enclavement au dojo et dans ma chambre m'ont instruit la rigueur, la paix intérieure et la vraie justice. Zashvag me forçait à faire des choix cornéliens pour ma vie. J'ai renié la compassion, la peur et l'amour. Mes épreuves étaient quotidiennes et loin d'être agréables. Mais il n'y a qu'un seul chemin vers la pureté de l'âme : il faut la briser pour la refonder, plus forte et implacable. C'est en essuyant les échecs les plus cuisants, en me faisant humilier par les autres élèves plus forts que moi que j'ai compris cela. La faiblesse est recyclable en volonté de grandir.

C'est alors qu'un soir, isolé dans mes quartiers pour un jeun de trois jours, j'entendis la porte d'entrée s'ouvrir dans l'obscurité. Mon maître s'avançait vers moi, un drôle de paquet dans ses bras. J'allumais une lampe en me redressant face à lui, le saluant au passage d'un léger signe de tête vers le bas. Zashvag me posa son paquet dans les mains sans mot dire, puis disparu dans les ténèbres de la nuit d'un souffle. Bouche bée, je regardais le paquet d'une couleur de sang, sans comprendre ni questionner. Alors, je déployais le tissu rougeoyant d'un geste sec et découvrais une combinaison de combat bien étrange. Noirs et rouges, le cuir et le tissu s'entremêlaient pour ne former qu'une seule tenue souple et très solide. A la fin de ma contemplation ignare, je déposais la combinaison au fond de mon armoire, comme pour l'oublier. Je retournai donc à ma méditation jusqu'au matin, allant chercher des réponses au plus profond de mon être.

La méditation m'offrit comme une vision : je me voyais sur le pont d'un navire de guerre, prêt à passer à l'abordage sur l'adversaire. Le bateau d'en face présentait une voile noire ornée d'une tête de mort. Des pirates... Alors c'était ça ma mission? Chasser le crime et les malfrats? Je bondis brusquement sur le navire ennemi en compagnie d'autres hommes vêtus de blanc et de bleu. Pourtant, moi, je ne portais pas le même uniforme. Collée à ma peau, la combinaison de Zashvag m'allait comme un gant. Je paraissais fort et imperturbable dans cet habit. J'étais comme un symbole, j'étais la justice.

Le lendemain, je sortais enfin de ma geôle austère pour achever mon jeun interminable quand je croisai le surveillant, la mine déconfite et bien plus pâle qu'à l'accoutumée. Il m'expliqua que le sensei avait disparu avec toutes ses affaires et que tous ses autres élèves étaient partis également. Je ne sais toujours pas aujourd'hui ce qu'il s'est passé cette nuit là, mais je prenais conscience du fait que ma mission, elle, ne faisait que commencer. Idéalement, j'aurais dut partir à la recherche de mes anciens frères afin de saisir l'ampleur de leur échappatoire, cependant quelque chose d'autre m'attirait : mon propre destin. Avec tout ce que j'avais appris sur le bien et le mal, cloîtré et enfermé dans ce dojo sectaire, la vie me tendait les bras, la liberté avec. Je suis parti de cette île sous-marine pour rejoindre la Marine quelques heures plus tard, j'avais dès lors une vingtaine d'années. A cette époque, l'armée renflouait ses casernes et ses flottilles avec le plus de monde possible, il était très simple de se faire recruter en tant que simple soldat de troupe. Au fil des années, j'ai fait mes armes. D'abord basé dans les Blue, très vite l'état-major m'a missionné sur plusieurs enquêtes afin de serrer des équipages tout entier de forbans et de criminels de bas étage. Dans les villes où je passais, on m'appelait Red Fish, à cause du costume. Il me servait bien là-haut, à la surface. Je cachais mes origines, tout en devenant un visage familier pour ceux que je croisais. Qui rêve d'être protégé par une tête de poisson hideux aux dents acérées? Bref, ma vie commençait à prendre du sens et je me sentais enfin utile pour le monde.

Maintenant, je suis là, assis sur cette plage d'une île déserte de South Blue. J'écoute le cri des pirates que je traquais se noyer dans les flammes de leur précieux rhum. Mon piège les consumait petit à petit et moi je n'avais rien d'autre à faire pour le moment. J'attends mes ordres, car la justice doit être rendue partout ailleurs. Elle est mon seul but, ma seule reconnaissance. Je suis elle, elle est moi...


• Exemple de post RP :

Un homme mal rasé fume une cigarette adossé à un arbre. Un autre s'occupe du feu de camps pendant que la nuit approche. Je demeure silencieux, caché dans les feuillages des arbres, à l'affût de tout mouvement. Un serpent s'entortille autour de mon bras, je ne fais qu'un avec l'arbre que je me suis approprié. Mon sang d'homme-poisson demeure froid comme la pierre et rien ne peut m'ébranler en ce moment même. Ça y est, les autres reviennent de la chasse, un phacochère attaché à une pique, prêt à servir de potence pour ces forbans sans foi ni loi. Sans attendre, ils placent la bête égorgée au-dessus du feu ardent et s'éparpillent dans leur campement de fortune. Leur bateau à voile noire, au loin, n'émet aucun son lui non plus, pour cause : je suis déjà passé par là pour abattre la sentinelle. Aucune joie et aucun festin n'aura lieu ce soir, désolé messieurs.

Il est temps, après avoir bien compté tous les membres restant de l'équipage, je tranche la tête du serpent avec ma machette et je me laisse chuter au sol, les papuis bien en place pour éviter de me blesser et de me faire repérer bêtement. Entre chien et loup, la pénombre s'installe et la vision de mes proies s'atténue tandis que la mienne demeure précise, grâce à ma chère origine abyssale. J'entends deux gaillards chanter, sans doute sont-ils en train de finir leurs gourdes de rhum. Bien, il ne me reste que quelques minutes donc pour faire le ménage à coup de sabre. J'avançais, accroupi, derrière un homme de forte corpulence, venu se soulager la panse près d'un rocher. Un, deux, et je me glisse dans son dos pour lui couvrir la bouche de ma main gauche tout en lui tranchant la gorge de l'autre. Je retiens la chute de son corps lourd sur le sol sableux et je le tire ensuite dans les fourrées pour éviter qu'on ne le retrouve. La suite promettait d'être croustillante.

Il devait maintenant rester le cuistot, les deux ivrognes et deux autres gusses pas loin de la plage, dont un certainement en train de finir sa clope contre un arbre. Je continuais de me faufiler entre les buissons pour observer le cuisinier entretenir la broche du phacochère de tout à l'heure. Soudain, j'entendis un cliquetis familier derrière mon oreille, celui typique d'une arme chargée prête à faire feu.

"Qui t'es toi?"

Questionna l'homme à la cigarette, debout derrière moi, sur un ton froid et menaçant.

"Je suis... Ton père."

Rétorquais-je gravement cette réplique venue d’ailleurs. Le type leva un sourcil, ne sachant quoi penser puis commença à sangloter :

"Pa... Papa?

- Oui mon fils, je suis revenu, tu vois, tout va bien. Chuuuuuuuuut..."

Disais-je tout à fait sérieusement en serrant l'homme tremblotant dans mes bras. Puis il y eu une détonation accompagnée d'une bouffée de chaleur impressionnante. Mais ma proie était déjà entre mes griffes et ma lame lui transperçait le cœur violemment d'un coup franc. Je laissais le pauvre bougre mourir par terre tout en me précipitant vers le phacochère en train de rôtir. Le cuisinier avait quitté son poste et courait désormais jusqu'à l'endroit de l'explosion pour voir l'état de ses deux amis adeptes de la bouteille. Il ne restait évidemment rien d'eux, puisque la charge que j'avais placé dans leur planque de rhum était prévue pour cela. Je marchais maintenant doucement derrière le cuisinier et son dernier acolyte, réveillé par le boucan et affolé lui aussi. Les flammes scintillaient dans mes yeux et m'appelaient, il était temps d'en finir. De toutes mes forces, je poussai les deux pirates dans les flammes à leur tour, leur infligeant une sentence sans appel. Ils hurlaient à la mort et moi j'en avais fini de mon boulot sur cette île. Je m'assis tranquillement sur la plage de sable fin, attendant que mes collègues de la Marine passent par là pour me ramasser. Je ne manquais de rien ici de toutes manières, sauf peut-être de rhum du coup...


Dernière édition par Kane O'Hara le Mer 22 Juil 2015 - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kane O'Hara
Jeune Soldat
Jeune Soldat
Kane O'Hara

Profil Psy : Bon
Nombre de messages : 9
Age : 26
Fruit du Démon : Aucun

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Sergent

Kane O'Hara alias Red Fish Empty
MessageSujet: Re: Kane O'Hara alias Red Fish   Kane O'Hara alias Red Fish EmptyMar 21 Juil 2015 - 18:53

Petit up (à supprimer selon vos souhaits) pour signaler simplement la fin de la rédaction de ma fiche. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lleidr Von Varas
Pirate en devenir
Pirate en devenir
Lleidr Von Varas

Nombre de messages : 17

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

Kane O'Hara alias Red Fish Empty
MessageSujet: Re: Kane O'Hara alias Red Fish   Kane O'Hara alias Red Fish EmptyLun 27 Juil 2015 - 18:56

j'vais validé rang 2 Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Eri Akina
Pirate confirmé
Pirate confirmé
Eri Akina

Nombre de messages : 235
Age : 22

[Feuille de personnage]
• Renommée: 450
• Wanted: 50 000 000
• Grade dans la Marine: /

Kane O'Hara alias Red Fish Empty
MessageSujet: Re: Kane O'Hara alias Red Fish   Kane O'Hara alias Red Fish EmptyLun 27 Juil 2015 - 19:53

Validé rang deux ! Bonne route sur le forum Wink

____________________________________

Kane O'Hara alias Red Fish DZRA8Y1


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Kane O'Hara alias Red Fish Empty
MessageSujet: Re: Kane O'Hara alias Red Fish   Kane O'Hara alias Red Fish Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Kane O'Hara alias Red Fish
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Gouvernement & Marine-
Sauter vers: