Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]

Aller en bas 
AuteurMessage
Wilyan Jensen
Nouveau
Nouveau
Wilyan Jensen

Profil Psy : Neutre - Neutre
Nombre de messages : 7
Age : 30
Fruit du Démon : Sur l'océan.

~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty
MessageSujet: ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]   ~ Wilyan Jensen [Manque une validation] EmptyMar 26 Oct 2010 - 16:26

Prénom : Raphaël
Age : 16 ans
Homme/Femme/Okama : Homme.
Comment avez vous connu le forum : Par Google.
Combien d'heures vous vous connectez par jour : Assez pour pouvoir RP Wink
Tes Mangas préférés : Plein ! Mais mon préféré reste One Piece, avec Fairy Tail, Toriko et bien d'autres !
Ton personnage préféré dans One Piece : Akagami no Shankusu. Pour moi le meilleur manchot, digne de jouer dans la marche de l'empereur Wink
Ce qui t'as motivé à venir : L'abondance de gens et la vieillesse du forum. Je veux pas m'investir dans le vent Wink
Tes expériences dans le domaine du Rp/JdR : Trois ans, sur différents forums. C'est loin d'être mon premier forum One Piece également.
Hobbies :Faire la fête, faire la fête, faire la fête, aller au lycée et faire la fête.
Autre(s) :Non rien (:

- Présentation du personnage -
Mes bulles sont douces, mon crochet du droit, non.


• Nom & Prénom : Jensen Wilyan (si on pouvait modifier en Wilyan Jensen, hein. Je préfère avoir le prénom en premier)

• Surnom : Wilyan "la Bulle" Jensen

• Age : Vingt ans tout rond.

• Race : Céleste d’apparence humaine, ses ailes sectionnées.

• Camp :Gouvernemental, Marine.

• Orientation psychologique : Indifférent, pas foncièrement bon, pas foncièrement mauvais.

• Métier/Spécialité : Aucune spécialité.

• Pouvoir demandé (Fruit du Démon, Arme d'Exception, Techniques Spéciales comme le Rokushiki ou le Fishman Karaté) :
Je voudrai savoir si je pouvais essayer d'obtenir ce fruit :
[quote][color=green]Kwan Kwan no Mi (Zoan) : Permet de se transformer en serpent à plumes, maître des forces du vent, ou en forme hybride de niveau 9.
Et s'il était également possible d'obtenir des précisions vis-à-vos de ses pouvoirs. Car ayant vu qu'il était le dieu de la renaissance (source wikipédia), je voulais savoir s'il possédait les mêmes atouts que le phénix.

• Rêve(s)/But(s) du personnage : Faire régner l'Ordre et la Justice à travers le monde.

• Code présentation :



    [b]◘ Description Physique : Commençons cette présentation par la description physique de Wilyan.
    Remarquons tout de suite que notre jeune homme possède une démarche assurée, portant un physique tout ce qu'il y a d'honorable. Celui-ci a, sûrement, été endurci par les différentes batailles et aventures qu'il a endurées, l'amenant vers une forme corporelle svelte et musclée. Admirons tout d'abord des pectoraux exemplaires, pleins de grâce et non de graisse, puis des abdominaux développés naturellement, et non par d'innombrables heures d'entraînement. Des bras fins, comme le montrent les poignets, mais assez musclés pour porter des lourdes charges, ainsi que des jambes aux cuisses peu imposantes montrent le travail effectué et la finesse du squelette du bonhomme, qui n'en est pas moins aussi résistant que pour un homme normal. D'allure assez élancée, vous l'aurez compris, sa tête trône à pas moins de cent quatre-vingts centimètres de hauteur, une taille tout à fait banale pour un homme voyageant sur la terrible mer qu'est Grand Line ; là-dessus il n'est pas rare de trouver un géant capable d'écraser un homme de cette corpulence d'un simple revers de la main. Son poids, quant à lui, s'affiche dans les soixante-dix kilogrammes ; tout à fait normal.

    Revenons en ensuite à son visage. Commençons par le centre de celui-ci, à savoir le nez. Aquilin, mais tout de même assez quelconque, il fait partie de la normale. Rien de très impressionnant donc. Sa voix légèrement éraillée l'est d'autant plus, on se doute qu'il sort de l'adolescence. Notons tout de même qu'il ne dispose pas d'un accent particulier et que sa locution est tout à fait sereine. Venons en donc à sa bouche. Des lèvres fines accompagnent une dentition parfaite qui le mettent à l'aise dans toutes les entrevues. Rien de mieux que de posséder ce genre de choses pour exprimer un sourire ou prendre confiance. Au niveau de son regard, nous remarquons souvent qu'il est absent ou fatigué. Chose commune pour un soldat de la Marine se dévouant totalement à sa tâche. Ses cheveux, quant à eux, longs présentent des reflets marron sur une couleur ébène. Sa peau parfaite, pure et pâle est surmontée par quelque pilosité faciale, généralement du duvet puisque notre homme use d'un rasoir aussi souvent qu'il en a l'occasion.

    Ses vêtements, quant à eux, se résument en quelques mots. Il porte généralement un grand kimono de couleur ciel au col bleu et aux broderies d'or. On pourrait apparenter cette tenue à un cardigan. Celui-ci surmonte son torse nu et ce, par tous les temps. Au niveau de ses bas, il s'agit généralement d'un pantalon ordinaire, de couleur froide, tournant entre le noir et le bleu marine. Ses chaussures, quant à elles, sont ordinaires et raffinées, généralement de couleur sombre, moins salissantes et pratiques dans tous les terrains. Il sait allier l'esthétisme à l'efficacité. Par delà ses quelques vêtements, notre homme ne se sépare jamais de deux accessoires : une sorte de tuba de bambou servant de flûte et, lorsqu'on lui applique de la mousse, de créateur de bulles de savon. Allez savoir pourquoi, mais il s'agit là d'un passe-temps comme un autre. Wilyan aime les bulles, les créer et compte même développer un style de combat avec ; surtout d'emprisonnement pour dire vrai. Son deuxième accessoire et non des moindres, est une gourde de bois accrochée à sa ceinture : de couleur verte émeraude, elle contient deux compartiments : l'un contenant l'eau savonneuse, l'autre un nectar, que beaucoup soupçonnent être une ration d'alcool. Car après tout, sur les mers ; mieux vaut être armé convenablement.

    ◘ Caractère & moral : Continuons le développement de Wilyan par sa description psychologique visant à le comprendre et le connaître sans jamais avoir eu affaire avec lui. Notons tout d'abord, avant de commencer la réelle description une simple idiosyncrasie du jeune homme ; il s'agit simplement d'un tic ou d'un toc, un geste qu'il répète machinalement et, généralement, sans s'en rendre compte. Celui-ci étant de faire des bulles. Presque automatiquement, il porte sa main à sa ceinture, son tuba à sa gourde et souffle dedans, développant une douce mélodie et des légères bulles de savon. Il se plaît à regarder le monde à l'intérieur de celles-ci, le voyant sous un autre angle, sous d'autres coutures, avec des couleurs changeantes. Ne vous inquiétez pas, il n'ajoute rien à la substance ; il évite ce qui pourrait être nocif à sa santé. Il se doit d'être digne.

    D'ailleurs, nous remarquons chez lui une attitude guindée, aristocratique. D'après moi, ne connaissant pas encore toutes les facettes du personnage, je dirais qu'il s'agit de son appartenance céleste ; il est vrai que d'être né plus haut que tous les hommes apporte une distinction. Il agit donc de manière arrogante envers les pirates et les autres malfrats, mais également envers les soldats d'un grade inférieur au sien ; et qu'il juge sans avenir. Bien entendu, il garde un tout autre discours pour ceux qu'il juge dignes d'accomplir de grandes tâches, mais également envers ceux qui possèdent un pouvoir de vie et de mort sur sa personne. N'allez pas croire qu'il soit angoissé par la mort, ou qu'il soit obnubilé par ce qui risque de lui arriver dans le futur. Même si ce tempérament de « chien-chien » lui permet de garder la vie, il n'est pas un simple serviteur du gouvernement et sait émettre son opinion et son avis.

    De plus, cette attitude hautaine lui transfère souvent le don d'énerver ses aînés qui estiment ne pas avoir de leçon à recevoir d'un jeune membre de la Marine. Mais, réfléchi et non pas buté sur des objectifs, Wilyan sait adapter son discours pour plaire à toutes les langues. Il agit donc dans le but de servir ses propres desseins et use des stratagèmes les plus morbides afin de prendre petit à petit le contrôle du Gouvernement. Certes, passer par la branche Marine afin d'obtenir un poste gouvernemental est osé, mais pour lui et ses origines extérieures au monde d'en dessous, il n'a pas trouvé d'autre moyen.

    Derrière ses airs maniérés se cache en réalité une personne atteinte par la solitude. Son errance sur les mers bleues, son « abandon » par ses parents… Tous ces actes ont fait de lui un homme voulant se faire remarquer, ayant constamment besoin de reconnaissance. C’est pour cela qu’il vise le plus haut poste gouvernemental ; a priori le siège d’un des conseillers des cinq Etoiles. Une ascension qui ne le ralentit pas, il se bat, est déterminé et agit méthodiquement pour parvenir à ce but. Il est obstiné, mais sait se détourner de son plan d’origine afin de s’adapter aux situations les plus rocambolesques.
    Pour résumer, nous noterons deux choses primordiales pour ce jeune homme : son talent de conquérant, usant des moyens les plus morbides afin de parvenir à ses desseins, mais également celui d’une personne équilibrée, normale, ayant quelques penchants pour l’alcool le ramenant vers le commun des mortels. Comme quoi, personne n’est parfait.

    ◘ Histoire : Wilyan Jensen est né sur une île céleste n'ayant pas de nom particulier. En effet, pour son peuple, cette « Terre » était la seule qu'ils connaissaient et avaient visité. L'intérêt de donner un nom pour différencier deux endroits ne leur était pas venu à l'esprit. Ce fut ainsi qu'il n'exista que trois quartiers sur cette île : le « Centre » ; l'« Alentour » et la « Forêt ». À chaque fois cela correspondait à un regroupement de personne, à une étendue ou à une caractéristique géographie, en plus d'être sur une île céleste. Le « Centre » était réservé aux plus riches du peuple, ceux qui avaient réussi de grandes études, qui avaient démontré que d'autres îles existaient au même niveau qu'eux ou qui étudiaient les histoires de leur passé. En d'autres termes, toutes les « têtes » se regroupaient au centre de l'immense ville, entourée d'une massive forêt qui s'étendait sur toute l'île. L'« Alentour » représentait les classes moyennes et légèrement aisées, tandis que les plus pauvres habitaient en « Forêt », se nourrissant des ressources qu'elle procurait, que ce soit en viandes ou en végétaux.

    Wilyan est né dans un petit hôpital de l'« Alentour », son père était un simple journaliste chargé de relater les faits et gestes des habitants les plus connus du quartier, sa mère restait au foyer afin de s'occuper de son frère aîné et de sa cadette de soeur. C'était une vie banale sans embrouille, peu de problèmes financiers. Tout le monde cohabitait sereinement dans cette maison, le père autoritaire et la mère maîtresse de maison, sachant tous les deux manier leurs enfants. Ils leur donnaient une parfaite éducation, les initiant eux-mêmes à la scolarité dès leur plus jeune âge, bien avant leur intégration réelle aux troncs communs. Là-bas, la scolarité était obligatoire, certes, mais elle pouvait être appliquée à domicile, les frais n'étaient pas payés. Bien entendu, peu d'enfants du « Centre » se retrouvaient mélangés à tous les autres. D'ailleurs, il existait une répartition très stricte. Il existait quatre écoles suivant les élèves jusqu'à leur majorité, à savoir à la fin de leur treizième année scolaire. Une préconisait les enfants du centre, elle avait les meilleurs professeurs, mais demandait une somme très élevée afin de payer cette scolarité. L'autre se situait à la rencontre entre le « Centre » et l' « Alentour » -là où se trouvait Wilyan, la troisième entre l'« Alentour » et « Forêt » et la dernière en « Forêt ». Une distinction qui ne permettait pas d'ascenseur social, si ce n'était sur plusieurs générations. Mais il était rare de voir des gens purement centristes ayant vécu quatre générations en arrière en « Forêt ».

    Grâce au poste de son père, Wilyan put accéder à une source de savoir impressionnante. Il aimait profondément l'école, rencontrer de nouvelles têtes, être en contact avec les futurs grands de l'île. Il savait que les alliances dès le plus jeune âge étaient le meilleur moyen de parvenir à une place convoitée à l'avenir. Dès qu'il fut en âge de raison, il se lia d'amitié avec les fils des personnes les plus influentes, sachant pertinemment qu'un jour ou l'autre tous les héritiers hériteraient de l'empire familial ou d'une moitié. Oui, car chez les plus aisés, seuls un ou deux enfants étaient acceptés. Séparer un capital en plus de deux parties était mal vu, très mal vu, trop mal vu. On ne pouvait pas céder aux caprices des femmes. C'était une règle absolue.

    Bien entendu, cette situation remarquable ne pouvait que s'arrêter. Comme dans toute histoire il y avait un élément perturbateur. Tout le monde avait compris que Wilyan ne pouvait rester sur cette île céleste à prétendre à un avenir doré. Ce qui causa sa perte était son âge, trop jeune et trop insouciant. « Forêt » n'était pas un quartier redouté pour rien. Il s'agissait là d'une réserve impressionnante d'animaux sauvages et célestes, mais également des pires malfrats qui pouvaient exister. Eux-mêmes venaient de cette zone et connaissaient donc parfaitement les coins et les recoins de cette cachette. Ce fut donc lors d'une des fameuses classes vertes que l'incident eut lieu.
    Pourtant entourée de gardes entraînés et puissantes, quelques élèves de la classe furent enlevés. Pour la richesse de leurs parents pour certains, pour les actes de leurs aînés pour d'autres. Ce fut le second cas qui mena Wilyan sur les mers bleues, chose qu'il ne savait pas encore. Les kidnappeurs étaient de nouveaux brigands, traînés dans la boue par un article d'un certain Olonaï Jensen, un journaliste. Ils n'avaient accepté ceci, leur position plus basse que terre inspirant déjà le mépris des autres habitants. Se retrouver une fois de plus dans ce qu'ils nommaient un « journal de bas étage » les avait définitivement changés. S'en prendre au journaliste lui-même n'était pas la solution ; sa progéniture, elle, devenait donc une proie idéale.

    Lui et ses autres camardes, littéralement enlevés, ne pouvaient plus rien, plus de rien dire et attendaient patiemment que vienne leur sentence. Des rançons étaient demandées, des démissions étaient demandées, voire même des exécutions. Mais en aucun cas, Wilyan le savait, son père ne voudrait quitter son travail qu'il affectionnait tant. Dans le but de préserver sa famille, il allait devoir se débrouiller.
    Douze ans, un âge où l'agilité était naissante et grandissante, même si la vitesse était peu comparable à celle d'adultes. Le terrain l'avantageait. Ses ravisseurs n'avaient pas ligoté ses jambes. Que pouvait-il faire d'autre à part se lever et courir. Courir aussi vite qu'il le pouvait. Les forbans, surpris mirent quelques secondes à le prendre en chasse, tandis que lui, sautait, évitait, slalomait avec aisance. La traque dura plusieurs heures, un gigantesque cache-cache. Peu osaient réellement le chercher, tous pensaient qu'il rentrerait chez lui. Mais non. Finalement retrouvé, notre bonhomme s'était retrouvé en mauvaise posture.

    Devant lui se trouvait un homme barbu, recouvert de muscles, derrière lui la blancheur totale. On pouvait tout de même apercevoir les reflets bleus d’un ciel. Que pouvait-il faire ? Même en réfléchissant, il se rendit compte qu’il avait déjà pris sa décision, que celle-ci allait le mener à la mort. Oui, il le croyait : à la mort. Se laissant tomber à l’arrière, voyant la silhouette du « monstre » tentant de le rattraper disparaître au fil des secondes, il tomba en flèche, la tête la première, ligotée, vers une mort certaine ; ou comme ses plus profonds rêves disaient : un autre monde.

    [...]

    La chute fut longue, presque interminable. Durant celle-ci, le bonhomme perdit connaissance plusieurs fois. À chaque fois qu'il se réveillait, il ne regardait que le ciel, voyant les nuages de plus en plus loin, sachant que sa « Terre » était bien plus haute que ceux qu'il pouvait apercevoir. Sa période de conscience ne durait que quelques minutes, tout au plus, il ne pouvait se permettre de savoir quand serait sa chute ; pas qu'il ne le voulait pas, mais qu'il ne pouvait pas regarder. Et finalement, au bout d'une, voire deux heures, le bonhomme ayant perdu ses repères, il entra en contact avec quelque chose. Une chose molle, qui amortit toute la puissance de sa chute, ne lui occasionnant presque aucune blessure. Une île où tout était mou, les animaux et les arbres. Une île qu'il apprit sur Grand Line, l'océan le plus grand du monde. Comment l'apprit-il ? D'une vieille femme qui le recueillit.
    Celle-ci était seule depuis longtemps et n'avait pas eu compagnie depuis plusieurs mois voire années. Se retrouver avec un bambin à éduquer était une aubaine, malgré sa retraite avancée. Elle s'en retrouvait heureuse, mais savait que ça ne durerait que quelques temps. Elle sentait sa mort approcher. Wilyan se rappelle d'elle comme une vieille femme courbée, au dos bossu, sa démarche était hésitante, elle boitait légèrement. Elle se coiffait toujours d'un bandeau, s'habillait d'un veston de laine et d'une vieille robe. Elle vivait dans un endroit reculé de l'île, un peu comme les habitants de « Forêt ». Celle-ci s'occupa des blessures du jeune homme, ne prenant pas garde aux ailes qui occupaient son dos.

    Comme « promis », elle mourut de vieillesse quelques temps après, une fois que Wilyan fut complètement rétabli, que ce soit physiquement et psychologiquement. Celle-ci ne parla point sur son lit de mort, se contentant d'un léger sourire pour avoir réussi sa vie, avoir élevé tant d'enfants et s'en être toujours sortie. Elle avait eu des difficultés, jamais elle ne l'avait nié. Mais à chaque fois, la fierté de voir ses filles et fils s'engager dans le gouvernement la rendait heureuse.
    C'est donc ce que promit Wilyan. Il offrit des funérailles convenables à la jeune femme et quitta l'île. Dans l'incinération du cercueil, il ajouta deux choses aux flammes. Son dos saignait, il avait un couteau dans la main. Ses deux ailes blanches avaient rejoint la vieille femme au paradis. Comptait-elle monter au ciel ? Le ciel. Ce fut sûrement la seule dont laquelle Wilyan se rappelait réellement. Il savait qu'il avait déjà vécu là-haut, mais ne se rappelait guère de ses origines. Seuls quelques quartiers lui revenaient. Ici, avec ces ailes blanches que personne ne semblait avoir, il serait traité de manière différente. Il ne voulait cela. Les plumes présentes sur celles-ci brûlèrent en premier, puis vint le tour de la carcasse. Cette fois-ci, il partit à l'aventure. Il allait rejoindre la Marine et le Gouvernement, ne sachant encore rien de leurs réelles intentions. Gouvernement, il savait ce que cela voulait dire. La Marine devait être son corps armé ; ça ferait l'affaire.

    Pendant plusieurs mois, le jeune homme erra sur l'océan, tentant de se diriger tant bien que mal sur cette mer. Il ne savait rien de celle-ci, il allait sur un bateau de fortune, traversant les tempêtes tant bien que mal. Il avait fait naufrage plusieurs fois, en était ressorti avec diverses blessures. Mais cela le forgeait, cela le faisait avancer. Jusqu'au jour où, après l'une de ses premières traversées hasardeuses réussies, il trouva un cortège de marins. Ils étaient en mission sur l'île. Alors, âgé de seize ans, notre bonhomme décida de s'engager. Il signa rapidement un contrat et entra dans les rangs afin de devenir un futur marin exemplaire.
    S'en suivirent de nombreux cours sur la navigation, l'utilisation des armes, les pirates, ainsi que l'Équilibre dans le monde. Toutes ces choses qui lui avaient manqué sur cette mer jusqu'à maintenant, il les apprenait et en était très intéressé. C'est ainsi qu'il fit ses premières missions, ses premières succès et ses premiers échecs. Néanmoins, on le comptait dans les marins d'avenir qui pourraient passer outre les dures sélections afin de devenir officier.
    Oui, c'était son but premier ; devenir officier. Il voulait connaître ses véritables origines, connaître ce qui s'était réellement passé. Pourtant, jusqu'à maintenant, il n'avait jamais entendu parler d'îles dans les nuages.
    Pour lui, le savoir dans le gouvernement ne s'apprenait que grâce aux montées en grade. Il se devait de continuer et de devenir meilleur. Dans le seul et unique but de faire régner l'Ordre et la Justice et pourquoi pas de créer un pont entre sa civilisation et le monde. Oui, le Monde, là où il se trouvait désormais.




    • Exemple de post RP :

    Une mission de reconnaissance.
    Un avis était arrivé au quartier général de la Marine, une nouvelle île venait d'être découverte. Même de nos jours on découvrait, grâce à l'étonnant tracé que nous offrait les log pose, de nouvelles îles. Celle-ci semblait totalement inhabitée à première. C'était ce que disait le rapport simple et rapide qui avait été fait par le dirigeant du bataillon présent sur place : « Nouvelle terre, inhospitalière, inhabitée. Envoyez une équipe en renfort. » avait-il dit. Il avait tout à fait raison. Cet endroit pouvait tout à fait être dangereux et posséder une équipe supplémentaire afin de commencer l'exploration s'avérait être un choix judicieux.
    Contraint d'accepter cette proposition, qui ne l'arrangeait pas, Wilyan eut l'idée de se rendre en bataillon réduit sur l'endroit. Pourquoi donc ? Mais dans le seul but de faire prôner l'efficacité au sein d'un bataillon et de rendre compte tout de suite des qualités et des défauts de certains. Il s'agissait, en tout bien tout honneur, d'une sélection pacifique de ceux qui pourraient continuer l'aventure. Ce choix fut rapidement approuvé par le supérieur hiérarchique du jeune homme qui, d'un humour ravageur, l'enleva d'emblée de la mission ; le rappelant quelques instants plus tard avec un rire syncopé. Notre bonhomme n'aimait guère cet humour et se contenta simplement de faire quelques bulles, histoire de rester sur le même ton que son supérieur. Fallait pas se faire mal voir ; on savait pas ce que pouvait nous faire un officier.

    La mission commença donc, après la sélection des éléments qui participeraient. Pas forcément les meilleurs, pas forcément les moins bons non plus -appelons-les comme ça pour être gentils- il s'agissait tout simplement d'un test. Ensuite seraient violemment jetés à la mer ceux qui n'avaient pas fait d'efforts ou qui n'avaient pas les capacités pour continuer à voguer sur un tel vaisseau. Leur sort ? La chair à canon. Oui, ce serait eux, mutés dans un autre service, qui seraient gentiment envoyés en première ligne sur un champ-de-bataille. Généralement, sur cent bonshommes, on en voyait pas plus d'un ou deux revenir ; encore fallait-il qu'ils y arrivent, parce qu'avec une jambe en moins, c'était plutôt ardu ! En d'autres termes, ces bataillons, commandés par des sous-officiers bouseux ou ayant papa dans les hautes sphères, étaient composés de tous les débiles et autres atteints mentaux à qui le gouvernement avait offert du pain dans les nombreux camps d'apprentissage. On ressortait également quelques prisonniers, volontaires eux, qui ne faisaient généralement pas plus de trois pas vers la fuite avant de se faire fusiller par le camp adversaire. Fallait pas se leurrer ; en face dès qu'on voyait un peu de bleu et de blanc, on te canardait.
    La sélection faite, l'officier remit en place une de ses blagues, tentant de motiver ses troupes par quelques phrases connues et reconnues pour leurs externalités négatives sur la plupart des bataillons. Il était clair que se « rendre en enfer » ou « trucider des plantes carnivores » n'avait pas le don d'égayer les quelques soldats engagés. Encore s'ils n'avaient pas su que tout le navire se rendait sur une terre inhospitalière, ils auraient légèrement souri, mais là ; ils les voyaient déjà arriver les plantes carnivores. Continuant son rire dément, l'officier ordonna aux moussaillons de s'activer, d'arrêter de récurer le pont et de hisser les voiles. Un Eternal Pose fraichement arrivé par chauve-souris en main, le navigateur tenait la barre. Wilyan, bien ancré à l'intérieur, regardait la mer. Il espérait pouvoir trouver de nouveaux alcools là-bas, ou de quoi faire quelques bulles. Après tout c'était avec la nature qu'on pouvait faire les substances les plus collantes.

    Le voyage se passa sans encombre pour "la Bulle". Planqué dans sa cabine, évitant les ordres, préférant largement s'adonner à la lecture de quelques bouquins que beaucoup trouveraient inintéressants ; fallait dire que les livres d'histoire, ça passionnait pas grand monde. Il rattrapait son retard, ce que les parents terrestres qu'il n'avait jamais eus ne lui avaient pas appris. Rien de bien palpitant en fait. Dans ce livre, pro-gouvernemental puisqu'emprunté à la bibliothèque de Marine Ford, on y trouvait tous les concepts du gouvernement, ce qu'était l'Ordre et la Justice et quelques-unes des biographies de marins célèbres. On parlait énormément de Sengoku « Bouddha » ou de Monkey D. Garp « À la poigne d'acier ». Ces deux noms étaient ceux qui revenaient le plus souvent, des pirates qui s'étaient battus contre le premier Seigneur des Pirates et qui en étaient ressortis vivants et quelquefois victorieux. Des bouquins bien intéressants, mais lassants. Parfois, Wilyan se contentait de regarder les images, celles des stratégies de guerre étaient pas mal ; mais un peu trop complexes. Il fallait vraiment comprendre toutes les flèches. En attendant, grâce à ce livre ô combien rempli, le voyage fut rapide. Oui, la sieste, ça aide.

    Le gueulard d'officier commença une petite chanson... Tout le comprit très vite et heureusement, que cela signifiait que l'on approchait bientôt de l'île. Les appels par den den mushi étaient très fréquents entre ceux sur place et ceux qui arrivaient. Wilyan, quant à lui, dormait. Il entendit alors le chantonnement au loin de son supérieur et à peine ce moindre son fut parvenu à ses oreilles qu'il ouvrit très rapidement les yeux et se hâta de rejoindre le point. Quand il arriva, la chanson s'était arrêtée. L'heure était aux ordres ! Tous les soldats présents sur le pont disposaient d'un fusil, au cas où des animaux sauvages les attaqueraient. Il l'avait bien précisé ça. Ouais, il voulait faire bonne impression si habitants indigènes il y avait le bonhomme. Après tout, c'était le chef d'expédition, ce serait celui qui serait « couvert d'or » si or il y avait. Wilyan, quant à lui, observait tranquillement la situation et écoutait les ordres. C'était une simple mission d'exploration, le but étant de rejoindre l'autre équipe au centre de l'île. Il s'agissait donc d'un simple quadrillage. Le but de cette manoeuvre était encore inconnu, mais tout le monde se doutait que l'on voulait créer un quartier annexe du quartier général.
    Tout le monde monta dans la barque ; rama ; débarqua.

    Rapidement, Wilyan put voir l'écosystème luxuriant qui s'était développé. Des arbres immenses, une verdure incomparable, des plantes inconnues, des insectes trois fois plus grands qu'à la normale... Et parmi tout ça, il avait fallu que sur son chemin traîne une racine. Racine qu'il s'était bien entendu prise dans les pieds, le faisant tomber à la renverse sous le regard hilare de tous ses collègues. C'était bien drôle, ouais, trop drôle. Pour lui, non. En attendant, il cherchait toujours des espèces visqueuses afin de parfaire ses bulles, les faire plus résistantes. Oui, généralement certaines plantes contenaient des « sèves » plus ou moins visqueuses et certaines baves de plantes carnivores permettaient de faire des bulles solides capables de résister aux coups de poing et aux balles. Des bulles à toute épreuve ! Il fallait donc les trouver ! Mais derrière cette jungle luxuriante, où se trouvaient véritablement les plantes recherchées ? Il devait exister des milliers, que dis-je, des millions d'espèces différentes ? Il fallait donc faire un tri sélectif et choisir ce qui paraissait le mieux. Même de la bave animale aurait pu faire l'affaire.

    D'ailleurs en parlant d'animaux, une étrange créature faisait actuellement face à la petite troupe. Un corps de léopard, certes, mais une grande comme celle d'un lapin et une formation étrange. On aurait presque dit que cet animal était capable de tenir debout. Cet animal disparut après quelques secondes de regards échangés, interrogateurs pour certains, de frayeur pour d'autres. Wilyan n'avait guère eu le temps de voir l'animal, agenouillé il cherchait les plantes, portant souvent ses lèves à sa gourde, ce qui lui méritait une bonne claque dans le dos. Pourquoi tout le monde croyait que c'était -tout le temps- de l'alcool ? Parfois, il y avait de l'eau, de la bonne eau de source ! Oui, parce que l'hydratation dans un tel environnement, c'était primordial !
    Finalement, à part quelques spécimens un poil plus rares que ceux qu'il trouvait d'habitude, la flemme ayant pris le parti du jeune homme, Wilyan s'était remis dans les rangs tout en continuant son avancée. On avait croisé bon nombre d'animaux, des herbivores pour la plupart, qui s'étaient enfuis en entendant le bruit et en sentant les pas. Cette mission, c'était pas la joie. Le climat était lourd, pesant, on transpirait à grosses gouttes tandis que beaucoup commençaient à se plaindre.

    La traversée était bientôt terminée, tout le monde était heureux d'entendre que l'expédition de la première équipe était terminée et que celle-ci n'était partie que quelques minutes avant la première. Wilyan observait toujours les alentours, faisant des bulles de plus en plus grosses, testant les produits qu'il avait amassés. Sa méthode était simple, y mélanger avec de l'eau afin d'obtenir une forme assez liquide. Mais ce fut à ce moment-là que tout le monde fut choqué et interloqué ! Tous étaient arrivés au centre. Une petite clairière ; de chaque côté les deux équipages et en son milieu : le léopard de tout à l'heure. Tacheté, tout ce qu'il y avait de plus normal. Celui-ci observait les deux camps, se mit sur ses pattes arrières et entama une transformation, criant de sa voix roque :

    « Bienvenue sur Naturia Island ! La plus grande réserve naturelle du monde entier ! »

    Personne ne sut ce qui était le plus surprenant, la transformation hâtive de l'homme, le fait qu'il n'ait pas de queue une fois transformé ou encore l'île qui était en réalité une opération de réserve et de marketing à grande échelle. Aucun navire n'avait fait le tour de l'île et de l'autre côté de la montagne, il existait une presqu'île comprenant parc d'attraction en tous genres, un endroit touristique. Sur ce coup-là, la Marine s'était faite avoir. Mais pour ne pas rentrer les mains vides, l'officier en charge de l'expédition -le gueulard- commençait une déambulation comique après la panthère. Il ne voulait pas rentrer les mains vides, surtout pas.



Dernière édition par Wilyan Jensen le Mer 27 Oct 2010 - 18:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Kazuki

Profil Psy : Manipulatrice sympathique & vénale
Nombre de messages : 2391
Age : 30
Fruit du Démon : South Blue

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty
MessageSujet: Re: ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]   ~ Wilyan Jensen [Manque une validation] EmptyMar 26 Oct 2010 - 16:34

Yoplait ! Bienvenu !

  1. Alors, dans l'ensemble cette fiche n'est pas mauvaise. Cependant, il y a de grosses fautes comme "né" à la place de "nez", qui cassent tout.

  2. Il y a aussi un petit problème de ponctuation.

  3. Pour répondre à ta question, je ne pense pas que ce fruit ait un quelquonc pouvoir, qui, même si il existait, serait trop redondant avec ceux du Phoenix.

  4. Je vais changer ton nom tout de suite.


Voilà, bonne continuation Wink
Revenir en haut Aller en bas
Wilyan Jensen
Nouveau
Nouveau
Wilyan Jensen

Profil Psy : Neutre - Neutre
Nombre de messages : 7
Age : 30
Fruit du Démon : Sur l'océan.

~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty
MessageSujet: Re: ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]   ~ Wilyan Jensen [Manque une validation] EmptyMar 26 Oct 2010 - 16:39

Pour le point numéro un, aucun problème, je vais me relire.

Par contre qu'en est-il du problème de ponctuation ?

Au niveau du fruit, très bien. Je demandais juste quelques renseignements et le fait qu'il soit la "représentation des forces des vents" permet simplement de lancer des bourrasques plus facilement avec les ailes ? Ou c'est encore une appellation ?

Merci pour le nom.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Kazuki

Profil Psy : Manipulatrice sympathique & vénale
Nombre de messages : 2391
Age : 30
Fruit du Démon : South Blue

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty
MessageSujet: Re: ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]   ~ Wilyan Jensen [Manque une validation] EmptyMar 26 Oct 2010 - 16:42

Pour la ponctuation, je suppose qu'une simple relecture suffira. Il manque quelques virgules ci et là, et en éternelle pinailleuse, je le signale. Smile

Pour le pouvoir du fruit, je suppose qu'il permet d'envoyer des bourrasques de vent, puisque c'est dit dans la définition du fruit.
Revenir en haut Aller en bas
Wilyan Jensen
Nouveau
Nouveau
Wilyan Jensen

Profil Psy : Neutre - Neutre
Nombre de messages : 7
Age : 30
Fruit du Démon : Sur l'océan.

~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty
MessageSujet: Re: ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]   ~ Wilyan Jensen [Manque une validation] EmptyMar 26 Oct 2010 - 16:56

Ça doit être les fameuses virgules que Bonpatron me disait d'enlever >.< ça m'apprendra à trop l'écouter :p
Après relecture, je pense que c'est bon. J'ai toujours galéré niveau ponctuation, je suis même surpris qu'on me dise que j'ai pas mis assez de virgules. Moi qui en mets trop d'habitude..
Enfin voilà Smile J'attends ton avis ainsi que d'autres Smile
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Kazuki

Profil Psy : Manipulatrice sympathique & vénale
Nombre de messages : 2391
Age : 30
Fruit du Démon : South Blue

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty
MessageSujet: Re: ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]   ~ Wilyan Jensen [Manque une validation] EmptyMer 27 Oct 2010 - 12:06

C'est validé pour moi, au grade d'Adjudant.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Kazuki

Profil Psy : Manipulatrice sympathique & vénale
Nombre de messages : 2391
Age : 30
Fruit du Démon : South Blue

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty
MessageSujet: Re: ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]   ~ Wilyan Jensen [Manque une validation] EmptyMer 27 Oct 2010 - 17:40

Yop !

Vu que tu changes de fruit, je retire ma validation, et c'est reparti \o/

  1. J'aimerais que tu vérifie ma ponctuation dans son entièreté. Il manque des virgules avant des "pourtant", des "cependant", des "mais", etc.

  2. Il y a des fautes d'accord dispersées un peu partout.

  3. J'aimerais que tu diversifie un peu ton vocabulaire, puisqu'il y a des répétitions de mots toutes les deux phrases, et que tu revois un peu ton français. Il y a des tournures de phrases pas très agréables.


Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Kazuki

Profil Psy : Manipulatrice sympathique & vénale
Nombre de messages : 2391
Age : 30
Fruit du Démon : South Blue

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty
MessageSujet: Re: ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]   ~ Wilyan Jensen [Manque une validation] EmptyMer 27 Oct 2010 - 20:28

Ok, je remets ma validation en Adjudant !
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Rickshaw
Soldat d'exception
Soldat d'exception
Jonathan Rickshaw

Nombre de messages : 1472

[Feuille de personnage]
• Renommée: 175
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Colonel

~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty
MessageSujet: Re: ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]   ~ Wilyan Jensen [Manque une validation] EmptyJeu 28 Oct 2010 - 16:00

Même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty
MessageSujet: Re: ~ Wilyan Jensen [Manque une validation]   ~ Wilyan Jensen [Manque une validation] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Wilyan Jensen [Manque une validation]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Gouvernement & Marine-
Sauter vers: