Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Rasiel Stormwind [Finito!]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jiyuu Doujouro
Contestataire
Contestataire
Jiyuu Doujouro

Profil Psy : Bon - Compatissant
Nombre de messages : 50
Age : 25
Fruit du Démon : Alors là....

[Feuille de personnage]
• Renommée: 280
• Wanted:
• Grade dans la Marine: /

Rasiel Stormwind [Finito!] Empty
MessageSujet: Rasiel Stormwind [Finito!]   Rasiel Stormwind [Finito!] EmptyJeu 26 Aoû 2010 - 19:27

- Présentation du joueur IRL -

Prénom : Florent, mais appellez moi Flo
Age : 16 ans et demi
Homme/Femme/Okama : OKamaaaaaaaaa.. Nan puisqu'il faut choisir alors je peux le dire sans contrefaçons je suis un garçon Razz
Comment avez vous connu le forum : Je m'étais inscrit y'a plus d'un an, mais je m'étais lassé du rp et j'étais parti (j'étais Nasir/Skrimir si quelqu'un s'en souvient) me voilà revenu
Combien d'heures vous vous connectez par jour : Là en cette fin de vacances je passe souvent mais avec les ocurs qui vont reprendre je passerais principalement le mercredi aprèm/week-end... Ptêtre un peu en semaine, mais pas de rp sauf exceptions
Tes Mangas préférés : One Piece bien sûr, mais aussi Berserk, Gantz, Battle Royale, Katekyo Hitman Reborn, Naruto, Bleach (et encore, pour les dessins), High School, Tough, et j'en passe...
Ton pirate préféré dans One Piece : Tous \o/ Mais en ce moment mon préféré c'est Doflamingo
Ce qui t'as motivé à venir : Deux membres, GTK et GTM (ils se reconnaîtront Razz)
Tes expériences dans le domaine du Rp/JdR : Bah j'ai fait de nombreux forums, j'pense me débrouiller pas trop mal (3 ou 4 One Piece, beaucoup de Naruto, et un Reborn)
Hobbys : Glander sur Internet, traîner avec mes potes, lire, jouer à SSBB
Autre(s) : C'est parti mon kiki!

- Présentation du personnage -



• Nom & Prenom : My name is Stormwind, Rasiel Stormwind

• Surnom (facultatif) : Sogi-ya (Le Croque-Mort), et Siel pour ses intimes

• Age : Hé hé hé, vous voudriez le savoir? Il a 22 ans et toutes ses dents!

• Race (Humain, Homme-poisson, Ange, Géant) : Un Humain, un vrai!

• Camp (Pirate, Marine, Chasseur de Primes, Révolutionnaire, Civil, etc.) : Viva la Révolucion!

• Orientation psychologique (bon, mauvais, indifférent, ...) : Rasiel n'est ni bon ni mauvais, il est un libre penseur, il fait ce qu'il veut sans se préoccuper du côté manichéen de la chose, du moment qu'il peut mettre le bordel!

• Métier/Spécialité (obligatoire pour les pirates et les civils, facultatif pour les autres) : Ayant étudié la médécine pendant environ dix ans, ainsi que quelques macchabés, Rasiel connaît très bien l'anatomie humaine et peut assurer des autopsies, ainsi que soigner des blessures en cas d'urgence (il préfère les autopsies)

• Pouvoir demandé (Fruit du Démon, Arme d'Exception, Techniques Spéciales comme le Rokushiki ou le Fishman Karaté) : [Merci de regarder la liste des FDD/Armes disponibles avant de demander. Vous pouvez proposer un FDD ou une arme qui n'est pas dans la liste, mais faites-nous en une description détaillée] [Fruit Paramécia, lvl 5]
Kousei Kousei no mi: Permet à son utilisateur de se régénérer, les blessures se referment presque instantanément (ça dépend de la gravité des blessures). Si un membre est arraché et qu'il n'en meurt pas le bras/jambe peut repoussé après plusieurs jours/semaines. Les maladies ne l'atteignent pas et le poison est rapidement soigné. Grâce à ce fruit l'utilisateur est presque "invincible" sauf qu'une attaque directe sur un point vital (ex: le cœur transpercé, la tête tranché etc...) entraine la mort de l'utilisateur du fruit. La douleur est évidemment ressentie


• Rêve(s)/But(s) du personnage : Hum.... Foutre le bordel! Et pour ça, quoi de mieux que de renverser l'ordre en personne, le Gouvernement Mondial?

◘ Description Physique : [Minimum 5 lignes]

Rasiel est un jeune homme tout ce qu’il y a de plus beau, fort et viril. Il réussit l’exploit de ne pas passer pour une fille avec des cheveux longs, des ongles longs et vernis, et j’en passe. Etudions le cas de ce drôle d’énergumène.

Tout d’abord, la coutume voudrait qu’on s’intéresse à son visage, et aussi à son regard. Mais cela va être dur, vu que ses yeux sont perpétuellement cachés par la frange de ses cheveux argentés ! En effet, cette dernière est assez longue et s’étend des deux côtés de son visage, en forme de vagues inversées. Sous cette frange, est tout de même visible une balafre qui barre diagonalement son visage. De même, de longues pattes descendent jusqu’au bas de ses pectoraux, leurs racines cachées elle aussi par sa magnifique frange. La patte droite est même accompagnée d’une tresse fine et de longueur équivalente. Dans son dos, ses longs cheveux argentés cascadent tels un doux ruisseau sur une colline… Non, trop lyrique. Ils descendent dans son dos, jusqu’au niveau de sa chute de reins. Sa bouche forme toujours un sourire narquois, et ceux qui l’ont vu avec une autre expression ne peuvent plus s’en vanter. Son visage est assez fin, et son menton l’est tout autant.

Si l’on descend le long du cou du fossoyeur, on tombe sur un torse fin mais solide, musclé sans doute par tout les sports qu’a effectué Rasiel dans son enfance. De même, quelques abdominaux sont formés au dessus de son bassin, à nouveau sans doute suite aux sports tentés par notre héros viril. Ses bras sont longs et ses mains sont fines, presque comme celles d’une femme. D’ailleurs, on pourrait le croire étant donné que notre héros à pour habitude de laisser ses ongles pousser, pour les vernir de noir. De plus (enfin, ça n’a aucun rapport), une bague argenté est visible sur son index gauche, sans doute le seul vestige de son passé.

Certaines sources me disent que Rasiel a une vertu mâle intrépide et forte, mais je n’ai pas vérifié, je vais donc vous parler des jambes de notre héros. Elles sont plutôt longues et fines mais solides, habituées à la marche et à la course, car il en fallait de la vitesse lorsqu’on volait des gâteaux dans la cuisine de Bardroy ! Et puis, quand on doit bourlinguer, ça aide toujours d’être endurant des jambes.

Et bien mesdemoiselles, ça vous a fait envie ? Et bien, à votre grand désespoir, Rasiel ne se balade pas tout nu. Il porte des vêtements spéciaux, certaines mauvaises langues disent carrément étranges. Tout d’abord, la tête de notre héros est couverte par un haut-de-forme un peu spécial, en effet un long pan de son chapeau descend le long de ses cheveux. Pour couvrir son corps musclé, il porte une tunique noire ajustée, fermée par des boutons de la ceinture au col, deux pans s’étendant de sa ceinture jusqu’au dessous de ses genoux. Par dessus, il porte un long, très long, trop long manteau noir, qui en plus d’être trop long est très ample. Il descend jusqu’au dessus de ses chevilles. Sur sa poitrine est placée en diagonale une large bande de tissu rouge, lui permettant par exemple d’accrocher sa faux dans son dos, ou bien un cercueil. Son pantalon est noir lui aussi (plus pratique pour l’infiltration, mais aussi tellement plus classe, l’essayer c’est l’adopter !). Pour changer, il porte de longues bottes noires, qui montent jusqu’au dessus de ses genoux. Ces bottes sont à talon et recouvertes de ceintures ou de boucles, mais elles sont en vrai cuir ! Voilà, je crois que j’ai fait le tour de notre bonhomme.

◘ Caractère & morale : [Minimum 5 lignes]

Rasiel est une personne pour le moins… déjantée. Il a une façon de penser bien à lui, qui se résume en quelques mots : n’importe quoi pourvu que les conséquences soient un bordel innommable. Mais ce n’est pas tout…

Tout d’abord, Rasiel est un bon vivant. Il adore rire, et d’ailleurs, l’une de ses particularités est que, quand il ne veut pas dire quelque chose, il ne le dira pas, à moins bien sûr qu’on ne réussisse à le faire rire. Et notre bonhomme n’a pas le rire facile : dans son enfance, les meilleurs amuseurs étaient à ses pieds, et donc, il connaît la plupart des blagues. De plus, cela démontre un autre côté du caractère de Rasiel : il est extrêmement têtu et, quand il veut quelque chose, il n’abandonnera pas tant qu’il ne l’aura pas. Et, en général, il trouve toujours un moyen d’obtenir ce qu’il veut….

De plus, notre homme ne fait jamais les choses à moitié, quand il commence quelque chose, il aime à le finir, et sans être interrompu de préférence ! Et donc, il achèves toujours son adversaire… Mais n’allez pas croire qu’il est sans cœur et sans pitié. Non, une histoire émouvante le fera pleurer, simplement, il aime les gens morts, sans doute ce qui lui a valu son surnom : non seulement c’est le souk car il faut que les alliés enterrent le corps, en parle à la famille éventuelle, mais en plus ça fait un ennemi de moins ! Rasiel est donc, comme vous pouvez vous en douter, très pragmatique.

Notre héros est également extrêmement curieux, et ce depuis l’enfance. Il adore expérimenter, tenter de nouvelles choses, analyser, se renseigner… Il est heureux quand il sait tout sur tout à propos d’une affaire. Et vu sa ténacité, en général il est heureux. Ses études l’ont poussé à s’intéresser à pourquoi les gens deviennent amis, il possède quelques rudiments en psychologie. Et ce qu’il a déduit l’a rendu extrêmement loyal envers ses nakamas, il serait prêt à tout donner pour ceux qui méritent son amitié. Cependant, même envers ses nakamas, il y a un sujet sur lequel il est extrêmement taciturne : son passé. Et cela se reflète sur ses rapports humains : il se fiche du passé des gens, n’importe qui peut devenir son ami (enfin, il faut quand même que ce n’importe qui intrigue Rasiel)

Enfin, intéressons-nous au point le plus intéressant du personnage : il est totalement « fou »… d’après les standards. Lorsqu’il agit, il ne pense qu’à une chose : mettre le bordel ! En effet, à cause de son passé, il abhorre tout ce qui est règles, ordre établi, et autres conneries… Pour lui, ce n’est que des prétextes pour faire souffrir l’humanité (oui, il a aussi une dimension Miss France et il veut la paix dans le monde Razz) et donc il souhaite briser tout les carcans de ce monde, le remettre à un état primaire, le fouillis complet pour, enfin, atteindre et toucher pleinement le concept de liberté, la vraie, la pure, l’unique. Cette tendance explique le côté un peu fouillis de cette description, alors… FOUTONS LE BORDEL GAIEMENT ! Ah, et avant que j’oublies, Rasiel est un excellent comédien, il adore rejouer les standards et les tourner en dérision, enfin bref, un véritable taré dans le bon sens du terme que cet homme !

◘ Histoire : [30 lignes minimum - les dialogues ne comptent pas dans le nombre de ligne]
Il y a de cela vingt-deux années, est né Rasiel. Enfant de la famille Stormwind, une famille paisible de West Blue réputée pour son empire financier, il est donc né avec ce qu’on pourrait appeler une cuillère en argent dans la bouche. Parti d’une modeste fabrique de chapeaux, ses parents ont littéralement explosé leurs ventes deux ans avant que naisse leur fils aîné, Rasiel donc, et ont bâti une gigantesque fortune. L’enfant est né avec les meilleures sages femmes, dans une luxueuses demeure, le top du top, avec majordomes, servantes, et tout le toutim… Pas le cadre idéal pour un enfant un peu… sauvage dirons-nous. En effet, dans ses six premières années, il avait tout pour être heureux : les meilleurs jouets, une armada de nourrices, la nourriture la plus exquise… Seulement voilà, tous ses jouets finissaient, après avoir passés entre ses mains, totalement fichus. Là, une figurine se retrouvait avec les bras à la place des jambes, ici la maison de poupées finissait en ruines, le petit bateau à pédales finissait par brûler dans le parc de la demeure, à côté du bassin rempli de crapaud… Bref, Rasiel adorait déranger les choses. Lors de sa sixième année, ses parents, quelques peu surpris du comportement de leur enfant, engagèrent les meilleurs précepteurs, ainsi qu’un sportif, pour tenter de canaliser l’énergie de notre jeune héros.

L’enfant manifesta très vite un intérêt pour les enseignements divers, couplé à une grande curiosité. Il apprenait ses leçons, travaillait dur et faisait la fierté de ses parents. Les professeurs n’étaient que louanges pour lui. Toutefois, le côté dévastateur de l’enfant restait, malgré qu’il tente la quasi totalité des sports existants : souvent, il posait des questions contraire à l’ordre naturel des choses, comme par exemple : « Mais, pourquoi les oiseaux ne rentrent pas en collision quand ils volent ? Ce serait tellement plus amusant qu’ils provoquent des accidents ! ». D’ailleurs, âgé de huit ans, il avait lâché une dizaine de pigeons dans sa chambre, pour voir si des collisions se produiraient hors de l’immensité céleste. Son enseignement se poursuivait, et la difficulté allait croissant. A l’âge de dix ans, il se passionna pour les sciences, et plus particulièrement l’étude du corps humain. En parallèle, aucune activité ne canalisait son énergie destructrice. Il fit la demande à ses parents d’être spécialisé dans les sciences médicales et le couple de chapeliers accepta, pensant qu’enfin, leur enfant s’était trouvé une passion qui le calmerait. Les meilleurs enseignants docteurs de West Blue furent engagés, et commença l’apprentissage de la médecine de Rasiel.

Alors qu’il avait douze ans, il progressait toujours, mais avait encore beaucoup de mal à saisir certaines choses. Ses études l’occupaient à plein temps, et son énergie destructrice s’était calmée. Ses parents lui annoncèrent alors, au cours de l’année de ses douze ans, qu’il allait avoir un frère ou une sœur. L’enfant fut heureux : secrètement, il pensait pouvoir faire quelques tests sur le bébé, avec ses enseignants bien sûr. Parce que les planches d’anatomies et autres squelettes, ça allait bien cinq minutes mais bon… Neuf mois plus tard, naquit une petite sœur, qui fut nommée May Linn. Alors que l’enfant avait six mois, et Rasiel treize, ce dernier fut pris sur le fait en train d’essayer de voir si les bébés avaient des réflexes ou non. Il fut donc puni injustement, car il oeuvrait pour le bien de la science, et ses pulsions ressortirent, plus marquées qu’avant. Il virevoltait dans le manoir, semant le désordre partout où il passait, mangeait à des heures indues, volait des gâteaux dans la cuisine, finissait poursuivi par Bardroy, le cuisinier au sang chaud, ancien Marine reconverti… Ces courses poursuites achevaient de déranger la maisonnée.

Bon gré, mal gré, les années passaient. Alors que Rasiel était âgé de dix-neuf ans, qu’il était majeur et toujours en recherche d’une épouse (l’héritier des Stormwind était un très bon parti, mais son caractère explosif avait rebuté la plupart des prétendantes), sans qu’on ne sache pourquoi, tout changea. Le Gouvernement devint subitement plus radical, imposant plus de carcans, coinçant les habitants dans une routine lassante. Rasiel commença alors à développer quelques pensées révolutionnaires. Dans le même temps, il continuait à étudier avec acharnement, et il connaissait extrêmement bien le corps humain. De plus, il avait une façon pour les morts, et se rendait très souvent à la morgue pour parfaire ses connaissances. Il partageait une certaine affinité avec les endroits en rapport avec la mort. Son côté fouillis était, bien évidemment, toujours là. De plus, un événement qui survint au cours de sa vingt-deuxième année acheva de lui fixer son objectif.

Chose exceptionnelle, des nobles suprêmes, les fameux Tenryuubitos, vinrent en visite sur l’île. La fortune des Stormwind devenait intéressante, et ces sangsues se devaient d’ enquêter à ce propos, pour savoir si elle n’était pas illégale. La visite fut parfaite, le clan Stormwind ravalant sa fierté, acceptant les brimades avec plus ou moins de mal (plus d’une fois, Rasiel eût envie de se jeter à la gorge de ces gusses en tenue anti germes), mais, alors que les Tenryuubitos, visiblement certains de la bonne volonté des Stormwind, allaient partir, Bardroy commit l’erreur d’effleurer l’un des deux nobles, un vieil homme. Ce dernier commença à hurler qu’il était contaminé, sortit une pistolet, et tira dans l’épaule droite de Bardroy. Rasiel ne put se contenir, ses pulsions révolutionnaires jaillirent, et il bondit vers le vieil homme. Alors, l’un des gardes du corps du Tenryuubito s’interposa, dégaina un sabre, et trancha le visage de Siel. Le jeune homme, aux réflexes solides grâce à tout le sport qu’il avait pratiqué, s’immobilisa mais ne put reculer. La pointe du sabre barra son visage diagonalement, ratant de peu ses yeux, dissimulés derrière ses longs cheveux. Il tomba au sol, et il s’évanouit.

Il s’était réveillé quelques jours plus tard, le visage couvert de bandages. Les Tenryuubitos étaient partis, confisquant une immense partie de la fortune des Stormwind pour avoir tenté d’ attenter à la vie de Dragons Célestes, mais Rasiel et Bardroy avaient survécus. Siel conserva une balafre de cette blessure, et cela fit exploser son côté sauvage : désormais, il allait lutter contre le Gouvernement et ces Nobles, faire péter toutes ces chaînes et atteindre la liberté ! S’excusant auprès de ses parents et de sa sœur, qui ne lui tenaient pas rigueur car il avait agi « selon son cœur », il quitta la demeure, décidé à lutter jusqu’à la fin contre ce Gouvernement de pourri… Il s’arma d’une faux, en représentation de la Mort et, son bagage de médecin en poche, commença à chercher des alliés de la légendaire Révolution…

• Exemple de post RP : [Un post Rp est l'exemple-même d'un message de base que vous pourriez poster sur ce forum. Soyez imaginatif, parlez de n'importe quel sujet, cette partie nous sert à juger la qualité de vos posts Rp - 15 lignes minimum sans dialogues]

La pièce était sombre, seulement éclairée par la lueur provenant de cinq cierges noirs placés aux pointes de l’étoile centrale du pentacle. Pentacle gigantesque tracé à même le plancher au centre de la pièce. Aujourd’hui, c’était le grand jour : le héros de cette histoire allait enfin tenter l’invocation du plus grand démon de l’Univers : Shagrath, chanteur du groupe de Black Métal Sympho Dimmu Borgir, dans toute sa gloire et sa puissance ! L’invocation était très risquée, et très peu l’avait menée à bien. La plupart était mort devant la puissance du démon légendaire. Mais, notre héros, le non moins légendaire Rasiel, héritier des Stormwind et révolutionnaire dérangé, était prêt à tout : il pensait, et à juste titre, qu’invoquer Shagrath provoquerait un fouillis sans précédent dans le monde. Avec le dieu du Black metal à ses côtés, il allait provoquer la destruction de l’organe gouvernemental qui avait remplacé le cerveau du monde. Il rigolait d’avance en pensant au chaos provoqué ! Il souleva sa bible, la pochette de l’album Enthrone Darkness Triumphant, il ouvrit et commença à réciter l’incantation, chantant [url=https://www.youtube.com/watch?v=WoMLT2OFqjo ]Mourning Palace[/url]. Le chant rauque et terrifiant résonnait avec force dans la pièce vide. Puis, Siel enchaîna sur le second temps, la magnifique [url=https://www.youtube.com/watch?v=G6PbntKruNE ]Spellbound (by the Devil)[/url]. La fin approchait ! Dès lors qu’il entamerait [url=https://www.youtube.com/watch?v=laTpy0i9J0gIn Death’s Embrace[/url], tout serait fini, Shagrath dans sa gloire immortelle descendrait sur Terre… Il y était ! La chanson allait résonner depuis le pentacle !


Mais, tout ne se passa pas comme prévu. Une musique ressemblant à un assortis de sifflements, à une vieille mélodie en midi, résonna. Rasiel ne comprit pas : lui, qui avait étudié avec tant d’acharnement le rituel, avait échoué ?! Impossible ! Alors, les flammes sur les cierges redoublèrent d’intensité et une silhouette apparut dans le pentacle. Mais, ce n’était pas le légendaire Shagrath, ou du moins il était… différent. C’était un petit bonhomme à la silhouette tremblotante, comme faite de minuscules carrés, avec certes de longs cheveux sombres, un visage maquillé en blanc et noir, et des bracelets recouverts de longs piques couvrant les avants-bras. Mais il était nul. Et petit. Et sa voix ressemblait à la version pitoyable de In Death’s Embrace. Penchant la tête sur le côté, Rasiel fixa avec attention ce petit être, qui prit la parole d’une voix agaçante :


-Je suis 8-bit Shagrath ! J’ai été enfermé dans cette forme depuis que Vortex a quitté Dimmu Borgir ! Sans son chant clair, je ne peux rien faire !


Rasiel manqua de s’étouffer en entendant « Vortex ». Ce démon était presque aussi légendaire que Shagrath, et son chant clair était un véritable régal pour les oreilles. Ainsi, c’est son départ qui avait transformé ainsi Shagrath… Et pas une erreur d’invocation de Rasiel ! Toutefois, cela mettait à sac son beau plan : sans la pleine puissance de Shagrath, il lui était impossible de renverser le Gouvernement ! Il s’agenouilla, devant Shagrath et effectua le signe de prière de ses deux mains, le fameux \ m/ (
Spoiler:
 
), puis lui demanda comment retrouver Vortex. Shagrath lui expliqua de sa voix agaçante qu’il lui faudrait retrouver l’invocation perdue, lui permettant de rappeler le mal à l’intérieur de Vortex. Rasiel décida donc de chercher cette invocation légendaire, pour accomplir ses démoniaques projets ! Il n’était pas stupide : cette formule était peut-être ensevelie dans une bibliothèque. Il laissa donc Shagrath ici, quitta la pièce sans oublier de la fermer à clé, et sortit hors de la vieille bâtisse où il logeait.

Cette demeure avait été abandonnée car on la disait hanter. Elle servait donc de QG à Siel, car la disposition de la maison, bordélique à souhait, convenait parfaitement à son idéal de vie. En plus, l’île était tranquille, parfait pour préparer une révolution en somme ! L’île où il se trouvait, sur West blue, possédait une bibliothèque assez célèbre, où il avait d’ailleurs trouvé la formule d’invocation de Shagrath. Donc, il se rendit dans cette bibliothèque, et la dame à l’accueil se frappa le front en le voyant, l’air de penser « Oh mon Dieu, pas lui ! » En effet, Siel avait une façon bien à lui de faire des recherches. Sifflotant un air de Dimmu Borgir, il se rendit au rayon « Musique ». Et sa méthode commença : d’abord, balancer toutes les partitions par terre, sans aucune espèce de classement. Puis, se baisser à quatre pattes et fouiller pour trouver celle qui l’intéressait. La bibliothécaire s’approcha doucement de lui et dit :

- Vous… vous rangerez tout ça, j’espère ? Pas comme la dernière fois..
-Ranger ? RANGER ? Tout est à propos d’ordre dans ce monde ! Ushishishi, je vais vous changer tout ça ma jolie ! Après mon passage, votre bibliothèque sera tellement mieux, croyez-moi !

Bon, voilà qui devrait suffire à éloigner cette casse-pieds le temps de rechercher le Saint Graal. Hum, non pas ici, non, pas avec l’invocation du Démon Lori, ni Kristofmaé, encore moins Jakbrel… Ah, peut-être sous le Satyricon… Nan, faux espoir… Alors que notre héros était pleinement concentré dans ses recherches, des pas lourds l’interrompirent. Hum, deux hommes, d’environ cent kilos. Il se releva d’un bond et se retourna. Gagné. La bibliothécaire accompagnait les deux gorilles. Ils n’avaient pas l’air commodes. L’un d’eux, un type chauve, parla et demanda à notre héros de ranger tout ça et de sortir, d’une grosse voix dénotant un manque d’intelligence flagrant. Rasiel haussa les épaules, et déclara en ricanant qu’il ne voulait pas sortir. Les deux gorilles ne l’entendaient pas de cette oreille, et bondirent vers Siel. Celui-ci soupira : il n’aimait pas se battre quand il ne pouvait pas tuer, ça l’ennuyait. Mais, s’il tuait, c’en était fini de sa tranquillité dans cette ville. Il sortit sa faux, la fit tournoyer et abattit le manche sur le crâne du premier gorille. Il avait visé la tempe, il allait être assommé pour un moment. Il se glissa sous la choppe du second gorille et lui asséna un coup de son talon à l’estomac, suivi d’un coup à l’arrière du crâne. Lui aussi était kapout. Puis, il reprit ses recherches, et remarqua une clé dépassant de la poche du gorille. Sur le prote-clé était noté : « Salles des livres interdits ». Soudain intéressé, notre beau héros se pencha, saisit la clé et se dirigea vers le fond de la bibliothèque, ignorant les cris perçants et sans doute inutiles de la bibliothécaire.

Il savait où aller, il avait déjà été intrigué par cette porte fermée à clé avec la mention « Personnel autorisé uniquement ». Il enfonça la clé dans la serrure, et la tourna. Lentement, il poussa la porte et entra dans un réduit où gisaient, pêle-mêle, des livres, des partitions, des images, des encyclopédies… Un vrai capharnaüm comme il les aimait. Il s’agenouilla et commença à fouiller. La plupart des partitions renvoyaient à des dieux du Metal, comme Joan Hegg, Alexi Laiho ou même le légendaire Bruce Dickinson… Enfin, entre un imagier de la faune de South Blue et un exemplaire des trois petits pirates, il trouva son but : le parchemin d’invocation de Vortex, le fameux [url= https://www.youtube.com/watch?v=dRSsxUjulLY&feature=related] Burn in hell[/url]. Tout heureux, il roula la partition et la fourra dans son poche. Il sortit en sautillant de la bibliothèque, s’entraînant à l’air de Burn in Hell. Ah, bien sûr, il n’oublia pas de rendre la clé au Gorille. Il se dépêcha de retourner à son cabinet d’invocation, ouvrit la porte et entra dans la pièce.

La pièce était sombre, seulement éclairée par la lueur provenant de cinq cierges noirs placés aux pointes de l’étoile centrale du pentacle. Pentacle gigantesque tracé à même le plancher au centre de la pièce. Aujourd’hui, c’était le grand jour : le héros de cette histoire allait enfin tenter l’invocation du second plus grand démon de l’Univers : Vortex, chanteur clair et bassiste du groupe de Black Métal Sympho Dimmu Borgir, dans toute sa gloire et sa puissance ! L’invocation était très risquée, et très peu l’avait menée à bien. La plupart était mort devant la puissance du démon légendaire. Mais, notre héros, le non moins légendaire Rasiel, héritier des Stormwind et révolutionnaire dérangé, était prêt à tout : il pensait, et à juste titre, qu’invoquer Vortex et Shagrath provoquerait un fouillis sans précédent dans le monde. Avec les dieux du Black metal à ses côtés, il allait provoquer la destruction de l’organe gouvernemental qui avait remplacé le cerveau du monde. Il rigolait d’avance en pensant au chaos provoqué ! Il souleva sa bible, la pochette du single Burn in Hell, il l’ ouvrit et commença à réciter l’incantation, chantant le fameux Burn in Hell, sous le regard heureux de Shagrath. Alors que la chanson avançait, Shagrath changeait, et une seconde silhouette se formait. Enfin, après cinq minutes et six secondes, le line-up complet de Dimmu Borgir au meilleur de sa forme apparut dans le pentacle, instruments prêt à déverser du chaos sur l’univers !!!! (line-up) Rasiel éclata d’un grand rire : le monde allait être un beau bordel avec l’invasion de Dimmu Borgir !!!


[Non, ça n’a aucune influence sur le rp. Oui, je fatigue x)]


Dernière édition par Rasiel Stormwind le Sam 28 Aoû 2010 - 12:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jiyuu Doujouro
Contestataire
Contestataire
Jiyuu Doujouro

Profil Psy : Bon - Compatissant
Nombre de messages : 50
Age : 25
Fruit du Démon : Alors là....

[Feuille de personnage]
• Renommée: 280
• Wanted:
• Grade dans la Marine: /

Rasiel Stormwind [Finito!] Empty
MessageSujet: Re: Rasiel Stormwind [Finito!]   Rasiel Stormwind [Finito!] EmptyVen 27 Aoû 2010 - 1:31

Voilà qui termine ma présentation! Enjoy! (Et désolé pour les liens qui sont mal affichés, je fatigue là, je fixerais ça tout à l'heure si j'y pense)
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Pirate légendaire
Pirate légendaire
Cyanure

Profil Psy : Mauvaise jusqu'à l'os!
Nombre de messages : 2460
Fruit du Démon : Toro Toro no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4025
• Wanted: 411.000.000
• Grade dans la Marine: /

Rasiel Stormwind [Finito!] Empty
MessageSujet: Re: Rasiel Stormwind [Finito!]   Rasiel Stormwind [Finito!] EmptySam 28 Aoû 2010 - 11:46

Je suis contre de faire un fdd d'une capacité du fruit des ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Jiyuu Doujouro
Contestataire
Contestataire
Jiyuu Doujouro

Profil Psy : Bon - Compatissant
Nombre de messages : 50
Age : 25
Fruit du Démon : Alors là....

[Feuille de personnage]
• Renommée: 280
• Wanted:
• Grade dans la Marine: /

Rasiel Stormwind [Finito!] Empty
MessageSujet: Re: Rasiel Stormwind [Finito!]   Rasiel Stormwind [Finito!] EmptySam 28 Aoû 2010 - 12:44

Voilà, j'ai édité et demandé un autre fruit.
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Pirate légendaire
Pirate légendaire
Cyanure

Profil Psy : Mauvaise jusqu'à l'os!
Nombre de messages : 2460
Fruit du Démon : Toro Toro no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4025
• Wanted: 411.000.000
• Grade dans la Marine: /

Rasiel Stormwind [Finito!] Empty
MessageSujet: Re: Rasiel Stormwind [Finito!]   Rasiel Stormwind [Finito!] EmptySam 28 Aoû 2010 - 14:12

Rasiel Stormwind [Finito!] Valida10
rang 2
Revenir en haut Aller en bas
Joe Rouben
Guerrier en devenir
Guerrier en devenir
Joe Rouben

Nombre de messages : 246
Age : 27
Fruit du Démon : Inu Inu no Mi, modèle Loup Noir

[Feuille de personnage]
• Renommée: 700
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Lieutenant

Rasiel Stormwind [Finito!] Empty
MessageSujet: Re: Rasiel Stormwind [Finito!]   Rasiel Stormwind [Finito!] EmptyDim 29 Aoû 2010 - 12:59

validé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Rasiel Stormwind [Finito!] Empty
MessageSujet: Re: Rasiel Stormwind [Finito!]   Rasiel Stormwind [Finito!] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rasiel Stormwind [Finito!]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Le cynisme, c'est une façon déplaisante de dire la vérité.» [FINITO !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Revolutionnaires-
Sauter vers: