Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 You are my Muse... Bunny - TERMINER.

Aller en bas 
AuteurMessage
Muse Bunny
Moussaillon
Moussaillon
Muse Bunny

Profil Psy : Somnolente et je-m'en-foutiste!
Nombre de messages : 25
Age : 28

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

You are my Muse... Bunny - TERMINER. Empty
MessageSujet: You are my Muse... Bunny - TERMINER.   You are my Muse... Bunny - TERMINER. EmptyVen 17 Déc 2010 - 12:43

You are my Muse... Bunny - TERMINER. 34ryaki
MUSE BUNNY ( Fran on FF12 )
• Nom & Prenom : Muse Bunny, et non, ne faite pas de remarque sur son nom de famille.
• Surnom : Depuis son enfance Muse a eut le droit à pas mal de surnoms, la Lapine Géante ou encore la perche reviennent souvent à cause de ses particularités physique diront nous, mais le surnoms qui revient le plus souvent et qui est davantage affectueux est le diminutif de son prénom : Mumu ou encore tout simplement Bunny!
• Age : Les membres de sa race vivent plus longtemps que les humains lambda, sans pour autant être immortelle, alors nous diront simplement qu'elle a certain âge... Elle n'aime pas en parler...
• Camp : Pirate trop fainéante pour chercher un équipage ou même un bateau ....
• Orientation psychologique : Hoo grand dieu, elle est bien trop paresseuse pour choisir un camp, elle va là où le vent la porte sans vraiment se soucier des problèmes du monde, même si elle ne laissera pas un enfant se faire écraser par un géant sans rien faire... Quoi que...
• Métier/Spécialité : C'est peut-être dure à croire mais Muse a un talent extraordinaire pour la cuisine, elle mange comme quatre depuis qu'elle est enfant alors forcément elle a prit le coup de main! Mais en dehors de cette capacité surprenante qui ne lui colle pas vraiment à la peau, elle est une archère de talent, capable d'atteindre une cible très éloigné avec une précision désarmante, bon aussi elle se débrouille au corps à corps mais soyons honnêtes, elle se montre toujours flemmarde pour combattre de cette façon.

• Race : Κουνέλι - Kouneli (Je fais la description de la race ici au lieu d'encombrer vos boite mp, si une chose ne vous vas pas, je changerais, ça me gêne pas de réécrire deux milles fois un truc xD)
Les Kouneli sont une race dite inférieur de par leur nombre si peu significatif, en effet, de part le monde, il ne reste qu’une centaine de Kouneli alors qu’il y a mille ans on en comptait des milliers. La cause de cette éradication est assez simple, une maladie apporté par les hommes a emporté une grande partie de cette race, et particulièrement les hommes, résultats, au fil des siècles les mâle Kouneli ont totalement disparut, condamnant ainsi ce peuple à l’extinction. Par chance ses êtres proches de la nature ont la faculté de vivre bien plus longtemps qu’un humain lambda, c’est pour cette raison qu’aujourd’hui encore il reste quelques membres du clan malgré le fait que le dernier homme Kouneli soit mort il y a plus de cent ans. Vous l’aurez comprit, aujourd’hui les « Grand Lapin » comme les nommes leur voisin humains sont constitués uniquement de femme âgé toutes de plus de cent ans, la plus ancienne ayant atteinte presque un millénaire (et je vous rassure tout de suite, ce n’est pas Muse). Elles vivent toujours recluses sur une petite île constitué uniquement de forêt danse et de rivière ruisselante, donnant ainsi vie au vieille adage  « Pour vivre heureux, vivons cachés» . En effet, aucune Kouneli ne quitte jamais la forêt, elles vivent de façon plutôt archaïque et simple, leur amour de la nature et de la paix sont pleinement comblé loin du monde civilisé. Mais depuis quelques années certaines d’entre elles veulent vivre leur derniers siècles au contact des Hommes afin que leur race ne soit pas à jamais oublié, ce qui est loin d’être un rêve apprécié de toute la communauté.

Un Kouneli c’est quoi? ; Pour reconnaitre une Kouneli c’est très simple, vous cherchez un grand, très grand lapin, très sexy et là vous avez quatre vingt dix sept pour cent de chance que ça en soit une, les trois pour cent restant comptabilise les femmes, ou les hommes, ayant un penchant pour les déguisement de lapin. Hé oui, les Kouneli sont une race dite animale, en effet, elle tient une partie de son patrimoine d’animaux de la forêt, on peut notamment remarquer leur grandes oreilles de lapin, ce qui ne les empêches d’avoir une paire d’oreille tout à fait « humaines », mais généralement dissimulé sous leur longue chevelure blanche. Elles sont aussi très grande, leur taille varie des un mètres quatre vingt dix au deux mètre, et encore, avec les oreilles levées elles atteignent aisément les deux mètres vingt. Des griffes, elles en ont c’est certains, leur doigt sont d’ailleurs plus fin mais aussi plus long qu’un Homme normal, et ça peut faire très mal si elles viennent à les utiliser contre vous, même si, soyons honnêtes, ce genre de chose arrive rarement. Malgré leur aspect animal, les Kouneli utilisent plus souvent des armes que leur griffe, elles ont toutes un talent certains pour le maniement des armes blanches mais surtout pour celui des Arcs, capable d’avoir une cible à plusieurs centaines de mètres de distance. Un talent du à leur sens aiguisé, notamment leur vue, leur odorat, leur sensibilité au touché ou encore leur gout, car oui, pour une Kouneli un plat légèrement épicé équivaut à dévorer à pleine dent le plus fort piment du monde. Mais tous ses atouts donnent souvent lieu à des contreparties pas toujours faciles à vivre, par exemple, la plupart des membres de cette race ont besoin de treize heures de sommeil par jour, il n’est donc pas rare de voir la majorité d’entre elles dormirent en plein milieu de l’après-midi, la nuit étant leur domaine de compétence préféré. Elles sont aussi beaucoup plus fragile aux maladies communes, un simple rhume chez les Humains peut s’avérer mortel chez elles, c’est pour cela que les rares voyageuse n’aiment pas le contacte directe avec le commun des mortels et qu’elles ne hésitent pas à quitter une ville si une personne qu’elles côtoient éternue innocemment. Peut-être excentrique comme réaction, mais savoir que notre race à été détruite à cause d'une maladie humaine ça rend suspicieux non?
• Pouvoir demandé : Muse n'a ni fruit du démon, ni pouvoirs exceptionnelle hormis ceux offerts par sa race, elle n'a pas non plus d'arme super déstruteur de monde, ça ne l'intéresse vraiment pas et même si on lui en proposerez une elle ne la prendrait pas. Elle considère que tout faire par sois-même c'est beaucoup plus agréable que devoir sa force à un tierce objet. Peut-être est-ce un soupçon de vanité qui lui fait dire cela.
• Rêve(s)/But(s) du personnage : Muse ne rêve pas beaucoup, elle a tendance à se fixer sur le moment présent plus que sur l'avenir, cela étant dit, comme tout le monde elle a un but dans sa vie et ce depuis qu'elle s'est mise à voyager à travers le monde. Elle espère faire connaitre sa race à travers les siècles en devenant un pirate d'envergure afin que l'image des Kouneli soit afficher partout à travers le monde!

• Code présentation [OBLIGATOIRE !!!!] à mettre entre balises , vous trouverez ce code très facilement si vous lisez toutes les règles du forum où il se cache) :


PRESENTATION DU JOUEURS IRL
Prénom : Lala
Age : 20 ans dans quelques jours!
Homme/Femme/Okama : Hermaphrodite avec un côté féminin très prononcée Rolling Eyes
Comment avez vous connu le forum : Google surement, je m'en souviens plus x)
Combien d'heures vous vous connectez par jour : Plusieurs heures par jour, tout dépend en fait!
Tes Mangas préférés : Kuroshitsuji, Vampire Knight, Bleach, Naruto etc!
Ton personnage préféré dans One Piece : ... Joker Laughing
Ce qui t'as motivé à venir : Le forum est actif et de bon niveau *o*
Tes expériences dans le domaine du Rp/JdR : Ca fait trois ou quatre ans que je fais du rp maintenant!
Hobbys : Musique, jeux vidéo, lecture, art, l'Antiquité, l'Histoire, l'Asie surtout la Chine, la Corée du Sud et le Japon bien sur, heu c'est tout je croix xD
Autre(s) :
IMPORTANT, je me suis inscrite il y a très longtemps sur ce fow sous le nom de Lala Von Teitelman, malheureusement à l'époque j'ai eut des soucis et j'ai déserté pour finalement oublier de revenir >< Aujourd'hui j'ai le temps mais je préfére faire un nouveau personnage pour repartir sur de bonne base, donc si vous pouviez effacer ou faire ce que vous voulez avec Lala Von Teitelman, ça serait gentil *o*
Autre chose, j'aimerais créer une race pour pouvoir expliquer l'apparence de ma Muse sans pour autant prendre de Fruit du démon, alors si j'ai tout comprit, faut que j'envoie un mp à un membre du staff avec des explications détaillés sur la race que je voudrais inventer?









Dernière édition par Muse Bunny le Sam 18 Déc 2010 - 22:47, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Muse Bunny
Moussaillon
Moussaillon
Muse Bunny

Profil Psy : Somnolente et je-m'en-foutiste!
Nombre de messages : 25
Age : 28

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

You are my Muse... Bunny - TERMINER. Empty
MessageSujet: Re: You are my Muse... Bunny - TERMINER.   You are my Muse... Bunny - TERMINER. EmptyVen 17 Déc 2010 - 12:43

You are my Muse... Bunny - TERMINER. Al5e84

◘ Description Physique : Physiquement le moins que l’on puisse dire c’est que Muse n’est pas vraiment banale, loin de là, elle ne laisse personne indifférent. Elle surprend, elle choc, elle effraie, elle émerveille, mais jamais elle ne passera devant quelqu’un sans attirer son regard.

Tout d’abord il faut absolument parler de sa taille extraordinaire, hé oui, Muse mesure pas loin d’un mètre quatre-vingt-quinze et une fois les oreilles levées elle atteint aisément les deux mètres quinze. Vous aurez comprit que notre jeune aventurière domine généralement ses interlocuteurs même les hommes, ce qui ne l’aide pas vraiment dans sa vie sociale, car c’est bien connus, la gente masculine n’apprécie jamais réellement d’être « dominé » par ses homonymes féminins. Là, vous vous dites que ses oreilles doivent vraiment être énorme pour lui rajouter autant de centimètre, hé bien effectivement, elles le sont, tout du moins les oreilles « de lapin » qu’elle possède sur le dessus sa tête. Cette particularité lui vient de sa race et c’est d’ailleurs principalement ainsi que l’ont reconnait les Kouneli, leurs oreilles si impressionnante ressemblant énormément à celle des lapins sont leur principale caractéristique physique. Bien sur, elles ont tout de même des oreilles dites « humaines », mais étrangement c’est un détail physique qu’aucune Kouneli n’apprécie, au contraire, toutes s’évertuent à les cacher sous leur chevelure, c’est une espèce de mode chez elles et tout particulièrement Muse qui déteste qu'on lui fasse la remarque, elle dit d'ailleurs souvent qu'elle n'a pas d'oreilles humaines alors que c'est totalement un faux, chacun à sa croix à porter après tout. Et puis il y a aussi ses mains, ses doigts sont bien plus fins mais aussi plus long que des doigts normaux, de plus elle possède des sortent de griffe qui peuvent se montrer dangereuse dans certaines circonstance,surtout quand on sait les utiliser et généralement, ce sont les armes favorites des femmes. Si vous doutiez de ma parole, vous pouvez maintenant être certains que j’avais raison, avec toutes ses particularités elle ne peut dignement pas passer inaperçu.

Mais ce n’est pas tout, même si Muse n’est pas une humaine, elle en a quelques caractéristiques, je dirais même que hormis les détails cités plus haut, elle garde une apparence de femme plutôt « normal » voir assez svelte et carrément bien développé. En effet, elle a des attributs féminin plutôt … Débordant. Disons qu’elle n’a rien à envié à personne, comme toutes les Kouneli en réalité, c'est un peu un autre de leurs atouts, leur physique si charnel couplé avec leur peau ambré. Quant à ses cheveux, ils sont très longs et de couleur blanche, elle les laisse généralement attaché, même quand elle dort, chose qu’elle fait vraiment souvent. Muse porte toujours une espèce d’armure noir, laissant apparaitre ses formes généreuses sans gêne, ce n’est pas vraiment dans sa nature, cela étant dit, elle porte parfois des sortes de chapeau ridicule pour dissimuler ses grandes oreilles, car malheureusement tout le monde ne réagit pas toujours très bien face à elles, c'est normal, les lapins géant ça n'a jamais été très bien accueillis chez les Humains.


◘ Caractère & morale : Ha là, on aborde un sujet des plus délicat… Quand on voit Muse pour la première fois, on se dit, instinctivement, vu son imposante domination naturelle, que c’est une femme au fort caractère, une femme de poigne, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, une femme qui n’hésitera pas à se jeter à corps perdu dans un combat simplement parce qu’elle trouve ça juste, une sorte d’héroïne « piratesque » en quelques sortes. Mais en fait, elle est vraiment loin de correspondre à ce stéréotype, elle en est même l’exacte opposé. Ho bien sur, Bunny n’est pas une personne peureuse qui n’ouvre jamais la bouche, elle est juste l’exemple type de la femme qui se fou de tout. Je vous assure, elle fait preuve d’un « je-m’en-foutiste » presque effrayant, en vérité elle est d’un calme ahurissant, à un tel point que beaucoup la soupçonne de se droguer avec des herbes quelconque. C’est simple, elle a presque l’air de dormir debout, même quand ses yeux son ouvert, on peut lire dans son regard un tel manque d’intérêt pour tout ce qu’elle voit que ça en est réellement horrifiant. Muse est capable d’assister à une bagarre général sans bouger le petit doigt, restant dans son coin, à boire un verre en fixant un point invisible devant elle. Cette jeune femme peut aussi encaisser les pires mots qui soit, vous pouvez mettre des heures à l’insulter, elle ne réagira pas le moins du monde, il y a même de forte chance de la voir s’endormir debout! C’est pas une blague, parfois, en pleine conversation philosophique voir capitale pour l‘avenir du monde, elle s’endort debout, comme ça, d’un coup, ce qui peut être agaçant pour les gens qu’elle côtoie d’ailleurs.

Au-delà de cette fainéantise non dissimulé, Muse est quelqu’un de très ordonné, je dirais même qu’elle est un peu maniaque, surtout dans les cuisines où elle laisse son esprit créatif s’évader. Elle aime vraiment que chaque chose soit à sa place, elle veut que tout soit symétrique, droit et surtout par trois, pas par deux, ni par quatre, mais bel et bien par trois et elle est capable d’ordonner d’acheter des dizaines d’objets en triple juste pour les poser les uns à côtés des autres dans son petit monde ordonné. Car oui, Bunny est autoritaire, elle donne des ordres assez souvent avec un naturel déconcertant et parfois même sans s’en rendre compte, c’est automatique, alors qu’elle n’a aucun mal à suivre les directives de ses supérieurs. Cette jeune demoiselle aime juste contrôler son univers, un moyen surement de se rassurer en quelques sortes, alors forcément elle donne des ordres, prenant parfois la place des chefs sans mauvaises intentions, ce qui lui a valut plusieurs renvoie d’équipage quand j’y pense.

Les Kouneli sont des êtres emplis d’une sagesse millénaire et Muse en est la parfaite représentation vivante. Il est vrai qu’elle ne parle pas souvent, son côté fainéant reprenant souvent le dessus, mais elle sait faire preuve d’une sagesse sans pareille dans les situations dites critiques ou même quotidienne. Ses mots savent faire mouche quand il le faut et je dirais même qu’elle est loin d’être stupide malgré des manies quelque peu particulières. Elle est capable de faire preuve d'une vivacité d'esprit qui contraste avec sa lenteur naturelle, elle apprend très vite les choses et trouve généralement des solutions à des situations désespéré, surement parce qu'elle ne regarde pas le monde avec le même regard que les autres, ce qui l'aide à avoir un oeil neuf sur les choses.

Franche, c’est un mot écrit pour elle. Notre « petite » Muse ne mâche pas ses mots, elle dit toujours ce qu’elle pense et ne ment jamais, c’est à la fois une qualité et un défaut. Elle n’arrive pas à mentir, même dans des situations dramatiques, si elle était recherchée par la Marine elle serait incapable de rester incognito si un membre d’une flotte lui demandait son identité. C’est un réflexe, la vérité sort instinctivement de sa bouche, surement parce qu’elle a été élevé ainsi, loin du monde et de ses mesquineries. On pourrait comparer ça à une certaine naïveté ou innocence, et c’est surement un peu cela, mais la plupart du temps, ses remarques véridiques sont surtout des insultes à moitié dissimulés, car si vous avez un défaut, elle ne se gênera pas pour le souligner. Dire ce qu’elle pense, voilà ce qu’elle fait mieux après dormir, bien évidemment.

Déterminée, elle ne l’est pas, ce qui va de paire avec sa fainéantise. Oui, la plupart de ses projets, parfois ambitieux, n’aboutissent jamais ou alors elle met plusieurs années à réaliser une chose qu’une personne normal aurait mise quelques jours à faire. C’est l’un de ses plus gros problème, et dieu seul sait qu’elle en a un paquet, elle remet toujours tout au lendemain, préférant sombrer dans un sommeil réparateur plutôt que de se fatiguer à la tâche. D’ailleurs, elle ne se bat jamais au corps à corps, surtout depuis son départ de l’île où elle est née, pourtant elle est extrêmement douée, comme tout les membres de son peuple, mais encore une fois sa flemmardise prend toujours le dessus et Muse préfère du coup son arc. C’est beaucoup moins fatiguant de se battre à distance et encore, parfois elle se laisse carrément faire. Encore un défaut ou peut-être une qualité? Je parle bien évidemment de son manque total d’orgueil et de combativité, elle n’a aucun amour propre. Cette Pirate en herbe ne dira rien si vous insultez sa race, son apparence ou autre, elle s’en moque complètement, jamais elle ne se battra pour son honneur, elle trouve ça même carrément stupide. Résultats parfois elle passe pour une lâche, alors qu’en vérité c’est juste dans sa nature de laisser les mots ou les actes insultants traverser son esprit et son corps pour rapidement les oublier, enfin, plutôt les ignorer.

En parlant d’oublie, la pauvre à une mémoire à capacité réellement limité. Bunny à beaucoup de mal à se souvenir des prénoms des gens, même de ses amis, elle est incapable de vous dire comment s’appelle sa meilleure amie ou même l’une de ses cousines, alors qu’elle a vécus avec elles toute sa vie. C’est terrible, mais pourtant vrai. Cela dit, je pense que c’est son côté un peu « je-m’en-foutiste » qui est à l’origine de ses oublies, comme d’habitude, ça ne l’aide d’ailleurs pas à se faire des camarades de voyages, alors qu’elle désespère d’en rencontrer. Car en effet, malgré les apparences, Muse est très câline et attendrissante, elle a souvent des attitudes de…Chat… Elle aime jouer avec des pelotes de laines et se blottir contre les genoux d’une personne pour dormir plus confortablement. Elle apprécie la présence des autres, sincèrement, mais certains aspects de son caractère la font passer pour une insociable, alors qu’en vérité c’est tout le contraire. Finalement personne ne la comprend vraiment, car personne ne prend la peine de chercher à comprendre qui est Muse Bunny, tout le monde se contente de son aspect et de ses petites manies parfois dérangeantes, alors qu’elle est bien plus que cela.




◘ Histoire : Chapitre I ; tout commença ici.

Eirini, ou Ειρήνη, voilà le nom de l’île sur laquelle est née Muse, une île perdu au milieu d’un océan, une île oublié de tous au fil des siècles, une île abritant les derniers survivants d’une race condamné : Les Kouneli. Vous racontez la naissance ou même l’enfance de Muse n’aurait pas grande intérêt, car finalement nous vivons presque tous les mêmes choses à ses périodes de nos vies et notre aventurière aussi. Hé oui, elle est née sobrement, d’un père effacé et d’une mère au fort caractère, une famille unis dans le désarroi offert par la perdition inévitable d‘une race, de LEUR race. Muse ne vu pas son père mourir dans d’atroce souffrance, il s’en alla, rejoindre le ciel et les étoiles, doucement et humblement, de la même manière qu’il avait vécus. Bien sur, ce n’était pas juste de le voir partir à cause d’une maladie qui décimait petit à petit les Kouneli, tout ça à cause des Hommes, mais c’était ainsi et l’enfant qu’elle était n’avait aucune rancœur envers l’Humanité. C’était ainsi qu’elle avait été élevé, dans le respect des autres et dans l’acceptation d’un destin parfois tragique.

C’était ainsi qu’était élevé les Kouneli, on leur apprenait l’art du combat et de la chasse, la prudence et surtout l’indulgence, trois choses fondamentale pour ce peuple coupé du monde depuis si longtemps, loin de se douter que dehors, l’Homme n’était pas aussi « pure » que leur race. Pourtant ils auraient du s’en douter, à plusieurs reprise des humains, avide de trésor et de connaissance, arrivaient par hasard sur l’île d’Eirini et bien évidemment ils étaient accueillis avec diligence par ce peuple que l’ont pourrait presque considérer comme primitif. Il leur offrait l’hospitalité et à chaque fois cela se terminait de la même manière : L’aventurier disparaissait avec un trésor inestimable dans ses poches. Naïf? Peut-être que les Kouneli l’était, mais peu importait les actes, ils pardonnaient, tout du moins une bonne partie des leurs.


Chapitre II ; Tout le monde ne peut pas pardonner.

Les Kouneli étaient connus pour être un peuple unis, sans préjugé, soudé les uns aux autres malgré la maladie qui ravageait jour après jours les hommes de leur race, les vouant ainsi inévitablement à l’extinction, mais au fil des siècles les divergences d’opinions se sont faites fréquentes au sein de l’île. Plus ils se rapprochaient de leur disparition, plus une haine sans bornes naissait dans le cœur des plus jeunes. Parmi eux se trouvait Elesia, la sœur cadette de Muse, elle en était proche, un amour presque fusionnelle, l’une ne pouvait être sans l’autre, elles se complétaient tout simplement et personne n’aurait jamais remis cet amour en question, tout du moins, au début. Car quand les enfants grandissent, leur esprit se corromps ou en tout cas, il devient moins manipulable c’est certains…

Elesia ; « Ca ne te fait rien de savoir que l’ont va disparaitre et que les Humains ne se souviendront même pas de nous? »
Muse ; « Quelle importance?… L’Homme n’est pas fait pour se souvenir des vies qu’il a détruites… Ce n’est pas dans sa nature… »
Elesia ; « Mais l’Homme se souvient de ceux qui l’ont détruit ou qui ont tenté de le faire…  Et en…» Là, le regard d’Elesia se posa sur sa sœur, cette dernière était bel et bien debout, mais ses yeux était clos. Elle comprit rapidement que Muse venait encore de s’endormir alors que cette discussion était des plus importantes. Prise de colère elle tenta de lui mettre un coup violent au visage, toujours les yeux clos, Muse stoppa la main de sa cadette prise par surprise.
Muse ; « Je dors… Je ne suis pas morte… »
Elesia ; « C’est bien dommage … Je te parle d’un truc important là tu sais? »
Muse ; « Pas vraiment… Les humains sont les humains, les Kouneli sont les Kouneli… Tu ne changeras rien en criant plus fort que les autres… »
Elesia ; « Tu te fiche de notre avenir? »
Muse ; « Si c’est pour dire ce genre d’idiotie, je préfère me rendormir… »

Et elle le fit, se rendormant tranquillement devant une petite sœur désabusée et emplis d’une haine surement nécessaire à sa survie éphémère. Quelques jours après cette discussion les Kouneli se divisèrent en deux groupe, celles désirant ardemment faire connaitre ou reconnaitre le nom de leur race, et celle désirant simplement finir leur jour sur l’île de leurs ancêtres sans autre pensés que celle de survivre aujourd’hui et non demain.

De nature Pacifiste, les Kouneli n’ont au début pas cherchées à se battre pour leurs idéaux différents, chacun vivait d’un côté et de l’autre de l’île et c’est tout. Mais plus les années passaient, plus leur animosité grandissait. Les Kouneli désirant voir perdurer leur nom commencèrent à devenir violent, désirant ardemment combattre les Humains malgré le fait qu’ils étaient bien plus nombreux qu'eux. Rapidement, les membres pacifistes de cette race décidèrent d’agir afin de ne pas enclencher inutilement une guerre des peuples qui se finirait forcément mal peu importe pour qui. Les Sages n’eurent d’autre choix que d’employer la force contre leur propre congénère, l’île fut alors le théâtre d’une grande guerre interraciale, et Muse dût combattre sa propre sœur, sa propre famille, sa propre race. Durant des mois, beaucoup de Kouneli perdirent la vie, réduisant considérablement leur nombre déjà bien entamé et durant une bataille, arc en main, Muse observa cette scène, se rendant compte de la complexité qu’elle avait de discerner ses alliés et ses cibles. Son cœur eut un raté, comme si durant une fraction de seconde il s’était arrêté pour protester contre une telle absurdité, car au fond, n’était-ce pas totalement contre-nature de s’entretuer au sein d’un même clan? Cette question tournait dans l’esprit de notre jeune Kouneli, les yeux fixés sur le sang de ses sœurs qui coulait pour des raisons tellement pathétique.

Dés le lendemain, Muse décida de quitter son île natale, touchée au fond de son âme par cette guerre qui ravageait sa « famille » et déterminé à régler tout ça en rendant le nom des Kouneli célèbre avant que son peuple soit définitivement ravagé.



Chapitre III² ; Un amour fraternel

En apprenant le départ de Muse, sa petite sœur Elesia, qui avait rejoint « le camp ennemie », décida de la suivre sans la prévenir, ce n’est qu’en arrivant sur une île voisine, non loin de la leur, que Muse se rendit compte que sa sœur était là. Cette dernière semblait encore plus en colère contre les humains que généralement, ses yeux étaient remplis de haine et de tristesse, mais aussi de peur, car finalement, c’est contre la peur de mourir sans rien laisser derrière sois que ses Kouneli se battaient malheureusement, oubliant les préceptes qu’on leur avait jadis inculqué. Le village dans lequel les Bunny s’étaient retrouvées n’était pas très grand, il ne devait y avoir qu’une centaine d’habitants isolés du reste, un peu comme leur race finalement, c’est d’ailleurs pour ça que notre aventurière était d’abord passé par là. Mais pour Elesia tous les humains se ressemblaient et tous méritaient de mourir comme elle. C’est ainsi, que prise de colère après une dispute avec Muse, Elesia assassina froidement une dizaine de villageois sans défense avant de s’enfuir dans la forêt non loin, se retrouvant plus tard devant son ainée qui était bien sur au courant de ce massacre inutile.

Muse ; « Tu n’avais aucune raison… »
Elesia ; « Ils nous ont condamnés à la mort! »
Muse ; « Non… Un humain nous a condamnés, un seul … Les autres ne font que vivre leur vie comme tu aurais du vivre la tienne… Ses humains se contentent d’une centaine d’année d’existence, nous, nous avons la chance d’en avoir plusieurs… C’est eux qui devraient nous haire, pas le contraire… »
Elesia ;« Tu les protèges?… »
Muse ; « Je les respecte… Comme j’aimerais qu’ils me respectent…. »
Elesia ; « Mais ils ne le feront jamais… Nous sommes trop différent… Aucune de nous ne peux survivre tant que l‘autre vit… » Parlait-elle des humains et des Kouneli? Ou de sa soeur et elle?...
Muse ; « Tu aurais du comprendre il y a longtemps que ce n’est pas notre apparence qui nous empêche de nous rapprocher des humains, mais notre vanité…. Regarde moi dans les yeux et dit moi que tu ne te considère pas comme meilleure qu’eux? »
Elesia ; « Je le suis, c’est normal… Notre race est supérieure, c’est tout, c’est un fait… Et notre nom se doit d’être connu… »
Muse ; « Il le sera… Ne t‘inquiète pas… »

Sur ses mots Muse prit Elesia dans ses bras, cette dernière se laissa faire avant de sombrer dans un sommeil brutal, son ainée venait de lui assener un coup, non pas mortel, mais suffisamment fort pour qu’elle ne se réveille pas avant plusieurs heures. De loin, Muse pu observer la scène, les villageois capturant sa sœur, la jugeant coupable de son crime avant de l’exécuter sur la place du village et durant tout cela, elle ne fit rien, statique, immobile face à la mort de sa propre sœur car même si l’amour qu’elle lui portait était infinis, les gestes qu’elle avait eut ne pouvait être pardonné et finalement, la mort n’était que le commencement d’une vie.


Chapitre III ; Découverte d’un monde

Depuis son enfance, Muse avait entendu bien des choses sur le monde des humains, mais jamais elle n’y avait mit les pieds, c’était même interdit de quitter l’île à l’époque, car les maladies humaines peuvent être mortelle pour cette race et l’histoire l’a déjà prouvé à bien des reprises. Alors vous imaginez bien qu’en arrivant sur un bateau marchand qui avait accepté « gentiment » de l’emmener jusqu’à une île dont elle ignorait le nom à ce moment là, Muse était en quelque sorte dans un autre univers, un univers fantastique, un peu comme Alice dans son pays des merveilles, un peu. Etant prévoyante elle avait décidé de dissimuler ses oreilles et la plupart de ses formes sous un grand capuchon noir et elle eut raison, car même dissimulé sous son attirail la pauvre échappa à une dizaine de tentative de viole et autre petit jeu de marin dont je vous passerais les détails sordides. Mais attendez, le pire arriva lorsque son « manteau à capuche » s’envola au gré du vent, laissant alors apparaitre sa magnifique paire… D’oreilles démesurées! Prit de court, l’équipage décida d’user de la bonne vieille méthodes, à savoir ; Jeter par-dessus bord l’objet de leur crainte, Muse Bunny. Par chance elle survécut à ses quelques jours perdus en mer mais son indulgence envers les Humains fut assez ébranlé par cela, à un tel point que durant ses jours d’errance l’idée de repartir sur l’île combattre aux côtés de ses sœurs antihumains lui était passée par la tête. Mais lorsqu’elle fut secourut et recueillit par une famille de paysan, ses craintes s’évaporèrent assez rapidement et elle comprit alors que comme partout il y avait du mauvais chez les Hommes mais aussi du bon, et qu’elle devait tout faire pour empêcher un massacre. Car oui, elle savait que ses sœurs Kouneli ne remporteraient pas une guerre contre l’Humanité, mais ça ne les empêcherait pas de faire des dégâts et beaucoup de mort, même si ce serait au sacrifice de leur vie, après tout, elles n’avaient plus rien à perdre et c'est ça qui la rendait dangereuse.

Après s’être soigné Muse commença réellement son voyage à travers ce nouveau monde, tentant d’apprendre les uses et coutumes de ses êtres si particuliers, essayant de se faire accepter tel qu’elle est et tentant au passage de trouver un équipage de pirate assez fou pour l’engager. Ce fut le cas à plusieurs reprises, car mine de rien, elle avait du talent et elle n’était pas inutile sur un navire, malheureusement, chacune de ses tentatives se termina de la même manière ; Perdu au milieu de l’océan sur une barque avec à peine de quoi survivre. Mais peu importe ses mésaventures, Muse n’abandonnera pas, malgré le nombre d’année plutôt significatif qui s’est écoulé depuis son départ d’Eirini, comme elle le dit souvent, la rapidité n‘est pas son fort, loin de là, mais elle arrive toujours à franchir la ligne d’arriver.






Revenir en haut Aller en bas
Muse Bunny
Moussaillon
Moussaillon
Muse Bunny

Profil Psy : Somnolente et je-m'en-foutiste!
Nombre de messages : 25
Age : 28

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

You are my Muse... Bunny - TERMINER. Empty
MessageSujet: Re: You are my Muse... Bunny - TERMINER.   You are my Muse... Bunny - TERMINER. EmptySam 18 Déc 2010 - 20:28


◘ Exemple de post RP: « Quoi? Comment ça tu vas à Londres? »
« Je dois y aller pour un boulot, je reviens dans trois jours… »

Continuant de ranger quelques affaires dans son sac, Stefano ne jetait pas plus de regard à sa désormais riche épouse qu’un pingouin à une otarie en train d’accoucher, je sais, la comparaison peu paraitre quelque peu étrange mais c’est la seule qui me vienne à cet instant précis. Bref, ne cessant pas de totalement ignoré Gemma, la demoiselle décida de tenté une approche pour faire prendre conscience à son mari de la situation.

« Tu aurais quand même pu me prévenir avant non?… »
« Je reviens dans trois jours, quatre grand maximum, c’est pas la fin du monde… Je t’appelle quand j’arrive. »

Stefano offrit un petit baiser sur la joue de sa femme, cette dernière se trouvant debout derrière le comptoir de leur cuisine, prête à déguster un petit-déjeuner qui de tout évidence risquait d’avoir un petit gout amer, comme chaque jours depuis leur mariage. Hé oui, c’était ainsi depuis qu’elle avait dit oui, il partait sans crier gare pour son travail, il dilapider l’argent du couple sans se soucier de quoi que se soit, il ne montrait plus aucun signe d’affection réelle. En somme, ils ressemblaient davantage à un couple fêtant leur soixante ans de mariage qu’à de jeunes mariés fraichement sortit de l’Eglise, et ça, Gemma le supportait de moins en moins. Elle commençait sincèrement à douter de cette amour qui lui avait pourtant paru si fort, elle commençait même à se demander si il ne l’avait pas épouser seulement pour son argent et sa notoriété, car soyons honnêtes, depuis leur union les offres d’emploie pour le cascadeur c’était grandement améliorer, il en recevait pratiquement tout les jours, sans rien faire, alors qu’avant il devait se battre pour obtenir le plus petit des jobs. Oui, plus le temps passait, plus Gemma se rendait compte qu’elle avait peut-être était naïve malheureusement. Laissant échapper un soupir las, la jeune actrice décida de passer le temps en regardant la télé, aujourd’hui elle avait réussit à dégager son emploie du temps, une chance, car elle n’avait vraiment aucune envie de répondre à des journalistes trop curieux ou à de signer des autographes à des gamins surexcités. C’était marrant au début, et en général elle appréciait ça, mais dans les mauvais jours, comme aujourd’hui, c’était une autre histoire.

Assise devant son grand écran avec un verre de jus d’orange à la main, Gemma se mit à zapper de chaines en chaines, ne trouvant pas son bonheur, jusqu’à tomber sur une série connus de tous : Vampire Diaries. Au début elle avait zappé par réflexe, car ce n’est pas vraiment le genre de série télé qu’elle aimait, mais c’est sur une scène entre les deux héros principaux qu’elle était tombé, cet à dire entre Nina Dobrev et surtout Ian Sommerhalder. La pauvre jeune femme mis une bonne minute à retrouvé la chaine tant convoité, se retrouvant alors face à son ex en train de vampiriser on ne sait qui. Quoi? Vous ne saviez pas que Ian Sommerhalder, le plus sexy des vampires, avait eut une relation avec la plus sexy des anglaises? Hé bien maintenant vous savez. Malheureusement leur relation c’était plutôt mal terminé, une dispute avait tout détruit sans crier gare. Il était repartie et elle ne l’avait pas rappelé, trop orgueilleuse, un orgueil qui lui avait toujours posé quelques problèmes mais aujourd’hui elle essayait de passer outre, enfin, elle ESSAYAIT, car c’est toujours dur de bannir une nature aussi complexe que l’orgueil. La jeune Arterton ne savait pas vraiment si elle regrettait de ne pas l’avoir appelé ou si elle était blessé que LUI n’est pas fait le premier pas, après tout, tout était de SA faute, alors elle n’avait pas à faire le nécessaire pour tout arranger. C’est en tout cas comme ça qu’elle avait vu les choses, mais depuis son mariage raté ses choix passés étaient remis en question les uns après les autres et celui-là ne faisait pas exception à la règle.

Mais passons. La petite brunette ne pouvait pas se complaindre dans sa misère sentimentale, passé ou présente, toute la journée, ce fut en tout cas sa pensée lorsqu’elle décida d’aller faire un peu de shopping et pourquoi pas s’arrêter dans un bar pour boire une petite Margarita bien fraiche. Cette idée semblait des plus appétissantes, surtout lorsque Gemma arriva dans le dit bar pour commander la boisson de se rêve, tout semblait parfait, l’ambiance du bar, la petite musique en arrière fond et le barman des plus charmants. Rien n e pouvait ébranler se bonheur, rien, hormis l’arrivé d’un ex qu’elle n’avait pas revus depuis que la terre était devenue ronde. Autant vous dire que la première pensée qui lui vint à l’esprit c’est « Sort par derrière ou ignore le », mais bien évidemment Ian ne lui en laissa pas vraiment le temps, l’attaquant plus vite que son ombre avec un aplomb digne des plus grands chefs politiques. L’actrice anglaise resta donc au comptoir, écoutant avec un visage à la fois blasé et souriant les dires de son cher ex, jusqu’à ce qu’il lui laisse ENFIN l’opportunité de répondre.

« Incroyable, tu t’écoute toujours autant parler… Impossible d’en placer une avec toi… » Siffla-t-elle avec un sarcasme non dissimulé avant de reprendre avec humour mais une dose d’agacement aussi, ou peut-être de gêne, même si elle le cachait fort bien. « Alors je vais essayer de reprendre dans l’ordre avant que tu me bombarde une nouvelle fois de questions… Non, pas la peine de fredonner la marche nuptiale, par contre les félicitations, peut-être, même si je doute que ce soit ton genre… Ensuite, non, je n’avais pas peur que tu te lèves pour crier « je m’y oppose » durant la cérémonie, mais apparemment toi tu y as pensé… En tout cas soit pas vexer, seule nos familles étaient invités, petit comité oblige… Et puis permet moi de douter de ton bon gout, surtout quand je vois la couleur de ta chemise » En fait elle adorait cette couleur mais c’était beaucoup moins trash à dire. « Pour finir, mon enterrement de vie de jeune fille était génial, des hommes à moitié nus dansant en rythme sur mes musiques préfères tout ça accompagné par des gâteaux à la noix de Coco que j’adore, inoubliable. » En fait elle n’avait pas fêté son enterrement de vie de jeune fille car Stefano était contre, mais encore une fois c’était moins intéressant à dire. « Maintenant si tu permets j’aimerais retrouver la politesse que mes parents m’ont apprit, donc te dire, bonjour, et t’offrir un verre pour t’empêcher de m’assassiner de questions inutiles encore une fois »

Gemma lui fit un sourire malicieux avant de se tourner vers le barman avec un sourire des plus craquants made in England.

« Une Margarita et un whiskies pour le gars malpolie à côté de moi »

Pan, pan, pan dans ta face petit gringalet vampirique! Non mais, agresser comme ça une belle anglaise au bord de la dépression conjugale, quel scandale.


RP VENANT D'UN AUTRE VENANT ET N'ETANT PAS VRAIMENT LE MEILLEUR DE MES ECRITS Laughing



Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Kazuki

Profil Psy : Manipulatrice sympathique & vénale
Nombre de messages : 2391
Age : 30
Fruit du Démon : South Blue

[Feuille de personnage]
• Renommée: 2300
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

You are my Muse... Bunny - TERMINER. Empty
MessageSujet: Re: You are my Muse... Bunny - TERMINER.   You are my Muse... Bunny - TERMINER. EmptySam 18 Déc 2010 - 20:38

Hellow

Bon bah écoute, personnellement, je ne m'oppose absolument pas à la création de nouvelle race, étant donné qu'elle ne t'apporte aucun avantages réels sur le RP, si ce n'est le plaisir de la jouer.

Je valide donc, rang 2.
Revenir en haut Aller en bas
Yue D. Aquila
Bras droit de la Marine
Bras droit de la Marine
Yue D. Aquila

Profil Psy : Neutre Bon/Paria
Nombre de messages : 2774
Age : 34
Fruit du Démon : Aucuns

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5560
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Vice-Amiral

You are my Muse... Bunny - TERMINER. Empty
MessageSujet: Re: You are my Muse... Bunny - TERMINER.   You are my Muse... Bunny - TERMINER. EmptySam 18 Déc 2010 - 22:42

Je suis et je valide!

____________________________________

You are my Muse... Bunny - TERMINER. Signyue3
Revenir en haut Aller en bas
Muse Bunny
Moussaillon
Moussaillon
Muse Bunny

Profil Psy : Somnolente et je-m'en-foutiste!
Nombre de messages : 25
Age : 28

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

You are my Muse... Bunny - TERMINER. Empty
MessageSujet: Re: You are my Muse... Bunny - TERMINER.   You are my Muse... Bunny - TERMINER. EmptySam 18 Déc 2010 - 22:47

Merciiiii beaucoup vous deux!!!! albino I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




You are my Muse... Bunny - TERMINER. Empty
MessageSujet: Re: You are my Muse... Bunny - TERMINER.   You are my Muse... Bunny - TERMINER. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
You are my Muse... Bunny - TERMINER.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vripos [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Pirates-
Sauter vers: