Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminée] Elsa O'Clock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elsa O'clock
Brigand
Brigand
avatar

Profil Psy : Opportuniste
Nombre de messages : 14
Age : 22
Fruit du Démon : Zadar Town

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: [Terminée] Elsa O'Clock   Mer 14 Sep 2011 - 17:08

- Présentation du joueur IRL -


Prénom :Lucie
Age : Seize ans
Homme/Femme/Okama :Femme
Comment avez vous connu le forum : Grâce à mon grand ami Google Razz
Combien d'heures vous vous connectez par jour : Cela dépend des jours. En semaine, je finis trois fois sur cinq à 18 heures, ce qui réduit mon temps d'écriture et de connexion. J'ai donc une petite partie de soirée, le mercredi après midi et le week end de libre, donc une moyenne de connexion de deux heures.
Tes Mangas préférés : Il y en a beaucoup Razz Mais les principaux sont One Piece, Bleach, Fairy Tail, D.Gray Man et Air Gear
Ton personnage préféré dans One Piece : J'apprécie quasiment chaque personnage de ce manga, sauf Baggy le Clown que je déteste. J'ai quand même eu deux coups de cœur, un pour Nico Robin, et le second pour Portgas D. Ace
Ce qui t'as motivé à venir : J'aime beaucoup écrire, et j'aime beaucoup One Piece. Le RP est la bonne combinaison entre les deux Razz
Tes expériences dans le domaine du Rp/JdR : Absolument aucune, malheureusement. Mais il y a une première fois à tout ^^
Hobbys : Lire des mangas et des livres (de bons gros pavés *-*). Ma chambre n'en est plus une, c'est une bibliothèque xD.
Autre(s) : Nightwish, Epica, Within Temptation Powaaaaa !

- Présentation du personnage -



Nom & Prénom : Elsa O'Clock

Surnom : Au choix de la Marine lors de la première mise à prix

Age : 25 ans

Race : Humaine

Camp : Pirate

Orientation psychologique : Indifférente à ce qui se passe autour d'elle, sauf si elle peut en tirer profit.

Métier/Spécialité : Forgeronne

Pouvoir demandé : Je les ai mis dans l'ordre dans lequel je souhaite les obtenir...
(Logia - Niv. 7) Mori Mori No Mie : Permet de se transformer en végétal et de développer son corps en conséquence. Permet aussi de contrôler la végétation environnante.

(Paramecia - Niv. 6) Sumisu Sumisu No Mie : (Paramécia du forgeron) Permet de faire des objets ou armes en frappant de ses poings en utilisant la matière environnante (Gaz, liquide ou solide). La matière frappée composera la futur arme/objet et les caractéristiques dépendront directement de la matière utilisée. L'avantage d'utiliser des gaz ou des liquides est sa légèreté ainsi que sa visibilité réduite pour l'ennemi malheureusement, sa durée de vie est réduite et sa puissance également. Dans le cas des solides, delà dépend des matériaux utilisés mais sont généralement mieux façonnés et ont plus de puissance.

(Paramecia - Niv. 5) Hana Hana No Mie : (Paramécia de l'éclosion) Permet de faire pousser des parties de son corps partout.

Rêve(s)/But(s) du personnage : Elsa O'Clock souhaite forger la meilleure lame existant au monde. Elle doit, pour cela, examiner les cinquante sabres d’exception, noter leurs caractéristiques et défauts.

Code présentation [OBLIGATOIRE !!!!] à mettre entre balises :



Description Physique :

Elsa O'Clock est une jeune femme de 25 ans. Pendant ses quinze dernières années, elle essayait de passer inaperçue. Mais sa phisiologie elle-même l'en empêchait.
Parlons d'abord de son visage. Ses yeux sont changeants. Cependant, leur couleur d'origine est rouge très foncé. Ils peuvent s'éclaircir selon le temps. S'il fait particulierement beau, ils prennent la couleur du sang. Lors qu'il fait un temps d'orage, ils deviennent tout à fait noir, à tel point que l'on a du mal à différencier la pupille de l'iris. Ses lèvres sont rosées et minces. Elle les pince souvent lorsqu'elle réflechit ou lorsqu'elle se concentre. Autrement dit, la plupart du temps. Son nez est légérement en trompette, ce qui, accompagné de quelques tâches de rousseur, lui donne un air quelque peu candide. Air Candide vite balayé par le vide de son regard. Elle n'y transparait aucune émotion. Sa peau, malheureusement malmenée par la chaleur des forges durant son apprentissage, a tout de même conservé son éclat.
La plupart du temps, de fines mêches de cheveux encadrent son visage en forme de coeur. Sa chevelure est blanche, autant que la neige. Il descendent en cascade, jusqu'au creux de ses reins. Ils sont plutôt lisses, légèrement ondulés et épais. Elle les pense assez encombrants, mais c'est sa seule coquetterie. Alors, lorsqu'elle travaille aux forges ou lorsqu'elle combat, elle les attache en un large chignon, seulement, quelques mêches rebelles encadrent toujours son visage. Il y a aussi de nombreux épis dans ce chignon fait à "l'arrache" mais comme elle le dit "Je ne suis pas mannequin, alors qu'importe".

Parlons maintenant de son corps. La jeune femme, sortie depuis bien longtemps de la puberté, ne mesure qu'un petit mètre soixante à tout casser. Cette taille, qui lui sert bien pour s'infiltrer dans tout type de bâtiment, la dérange, non pas par souci d'esthétique : son allonge s'en trouve réduite en combat. Elsa est aussi très mince. Elle fait tout pour ne pas avoir un surplus de masse musculaire. Là non plus pas par souci d'ethétique. Elle veut tout simplement être en pleine possession de ses moyens. De fait, elle n'a que des muscles, pas de graisses superflues. Mais elle n'a quand même pas le corps d'une bodybuildeuse, juste ce qu'il faut pour pouvoir manipuler les masses et enclumes pour forger sans trop d'efforts. Ainsi, les gens qui la croisent dans la rue pourrait la qualifiée de petite, menue mais très athlétique. Elle possède aussi des atouts physiques féminins assez conséquents, qu'elle ne met, au grand dam de la gente masculine, quasiment jamais en valeur.

Elsa ne porte pas de vetêments très compliqués et élaborés. La plupart du temps, elle est habillée pratiquement de la même manière.
En guise de haut, la jeune femme porte de simples bandages blancs qui lui enssèrent la poitrine jusqu'à la moitié du ventre environ. Elle en a toujours de rechange avec elle au cas ils soient tranchés lors d'un combat imprévu. Question de pudeur. Par dessus, elle attache une sorte de cape noire longue, qui descend jusqu'aux genoux. Elle se boutonne au niveau du nombril. Ses manches sont longues et évasées. On ne voit d'ailleurs pas ses mains. Il y a en outre une capuche très large, dont elle se serre pour cacher ses cheveux trop voyant, surtout la nuit. Elle enlève cette même cape en combat ou à la forge, car Elsa la juge trop encombrante, bien que pratique pour se camoufler. Pour le bas de son corps, la jeune forgeronne porte un short noir, souvent avec les coutures éffilées. Elle n'aime pas porter de chaussure, trouvant que cela serre trop la cheville. Alors, pour ne pas s'abimer les pieds, elle s'enroule de bandages des orteils jusqu'à la moitié de la cuisse.
Autour de cette même cuisse, elle attacheun ruban qui retient un fourreau et sa dague, l'une de ses meilleurs créations.
La dague possède une lame d'une vingtaine de centimètres et légèrement incurvée. Sa lame est batarde, faite d'acier pour les tranchants et d'un alliage de plusieurs composants pour l'intérieur. Cet alliage rend le coeur tendre et amorti à merveille les chocs. Des gravures sertissent cette même lames, représentant ronces et chaînes. Le pommeau lui est fait du même alliage de le centre et forger avec minutie. Une emeraude est encastré à l'extremistée. Elsa a mis trois mois a forger cette arme et en est très fière. Le fourreau est de cuir léger.

La jeune femme porte un gant à la main droite. Gant qui comporte une multitude de marque d'usure. Elle s'en sert généralement pour manipuler ses outils à la forge.
Sur son bras gauche, elle possède un grand tatouage. Sur le dos de la main, on observe une montre à gousset ouverte faire d'or et finement forgée. Le cadran comporte tous les chiffres, écrit dans un style plutôt gothique, mais ne possède aucune aiguille. De la montre part une longue chaîne qui se dédouble et s'enroule de ronces. Ses motis s'enroulent sur tout son bras et ne s'arrêtent qu'à la base du coup de la forgeronne. Elle s'est fait ce tatouage pour son anniversaire, le jour de ses vingts ans.

Spoiler:
 

Caractère & morale :

Elsa est une personne aussi simple que complexe. Un observateur extérieur clamerait que la jeune femme n'a aucune notion de bien ou de mal. Son indifférence est si grande que cela pourrait paraitre être de la cruauté. En effet, elle ne voit que son interêt personnel, avant toute chose. Si un homme, ayant un minimum de pouvoir au niveau local, national ou international se faisait agresser devant elle, elle le sauverait. Qu'il soit un homme modèle ou la pire raclure de la Terre. Qu'il soit généreux avec les pauvres ou le pire des escrocs. Il aurait ainsi une dette envers elle. Par contre, si quelqu'un essayait de tuer une mère et son enfant dans une ruelle sombre, elle n'interviendrait pas. A quoi ? Quelle avantage une mère au foyer avait-elle à lui apporter ? Ce ne serait rien qu'un fardeau et se serait fait un ou plusieurs ennemis, dans le cas où l'homme ferait parti d'une obscure organisation.

Les seules choses pour lesquelles elle sortirait de sa létargie quasiment constant sont les Arts de la Forge et les Sabres d'Exceptions. Si elle croisait un forgeron de talent, elle le harcèlerait pour obtenir des conseils. Si elle voyait une lame de facture exceptionnelle ou mieux, un Sabre d'Exception, elle ferait tout pour l'examiner. Absolument tout : elle irait jusqu'à agresser son propriétaire ou voler l'arme le temps de l'examen. En tout cas, elle ne la conserverait pas : elle forge des armes durables, mais ne les manipule pas. Elle ne la rendrait pas non plus. Autant la revendre et se faire de l'argent pour la poursuite de son périple.
Elle s'enflamme aussi si une personne qu'elle apprécie se fait agresser devant ses yeux. C'est là son plus grand défaut. La loyauté est une qualité mais devient une faiblesse lorsqu'elle est excessive. Et elle le sait. Alors depuis que son dernier maître est mort, elle ne s'est plus attachée à personne, principalement par peur : de la faiblesse et de la douleur si cette personne venait à mourir. Elsa est donc une personne assez solitaire qui ne s'attache pas, mais manipule sans regrets.

Cependant, lorsqu'elle coitoie des personnes qu'elle apprécie sincerement, Elsa change du tout au tout. Certes, elle reste indifférente aux autres, mais dès qu'une personne s'approche, elle le jauge et n'hésite pas à lui sauter dessus si elle représente une menace, que se soit un simple pick pocket ou un assassin. Elle y était entièrement dévouée. Elle pouvait même tuer pour lui faire plaisir, même pour un simple caprice. Vraiment. Elle voulait que cette personne soit heureuse, même si elle devait faire des choses inavouables et dites "mal". Mais peu importe. Elle aime, et ne compte pas.
En privé, elle est très attentionnée et gentille avec ses camarades. L'indifférente Elsa devient la douce Elsa, la serviable et la désintéressée Elsa.

On ne peut pas dire que Elsa soit une personne cultivée. Elle ne connais que les choses de base comme écrire, lire, compter et le nom des grandes mers. Elle ignore le reste. Bien sûr, elle est très calée question métaux, alliages et tout ce qui reste dans le milieu de la Forge. Elle est aussi plutôt vive d'esprit et fait très vite le rapprochement entre deux faits temps qu'il n'y a pas de liaisons historiques à faire, car comme on l'a dit plus tôt, la forgeronne n'a pas une grande culture générale.
De plus, à part forger et combattre, avouons le, la jeune femme ne sait pas faire grand chose. Elle ne connais rien à l'Art culinaire, vous regarderait avec des gros yeux si vous lui demandiez de recoudre un bas de pantalons, de penser une blessure.
On peut dire qu'Elsa est une grande, grande inculte.

Par contre, elle possède une grande capacité d'observation. Elle peut repérer les points faibles d'une arme, qu'elle qu'elle soit, d'un regard ainsi que leur défauts. Elle peut faire de même sur une technique de combat, pour peu qu'elle l'ait vu au moins deux ou trois fois sous des angles différents.
Elle n'hésite pas non plus à entrer dans un combat, qui n'est pas le sien, pour peu qu'il lui attire une satisfaction personnelle. Par exemple, quand dans ce combat, il y a des marines, elle n'hésite pas à les exterminer, jusqu'au dernier.
Elsa est une personne très combattive, qui ne sait s'exprimer que lors de combats, qui trouve ennuyeux de parler des heures et des heures, là où se battre et agir est bien plus efficace. De même, elle juge une personne non sur ses paroles mais sur ses actes. Il y a, à ce jour, aucune personne qui ne lui ai prouvé qu'il méritait respect et confiance. La jeunne femme est d'une grande prudence, et d'une méfiance presque maladive. Tout le monde, même un enfant de trois ans est un ennemi potenciel.

Histoire :

Une petite île de South Blue nommée Aera, 16 octobre XXXX,

Le soleil se lève doucement sur la ville de Crystal Mine. C'est une grande agglomération, la capitale de l'île. Cette dernière repose sur les restes d'un gisement de Kairoseki depuis longtemps épuisé. De fait, Aera n'a plus aucun attrait pour le reste du monde. Les seuls qui passent par là sont ceux qui ont besoin de se ravitailler ou ceux qui se perdent en mer. De tout ceci découle le manque de richesse. Il n'est donc pas rare de croiser quantité de sans-abri dans les ruelles des grandes villes. Ce qui nous ramène à Crystal Mine.
C'est dans ses ruelles que se promenait Allan O'Clock, homme très imprudent. Il avait des cheveux coupés courts, d'un blond très clair. Ses yeux bleus examinaient furtivement les clochards qu'il croisait, de peur de se faire agresser par un alcoolique. Puis il repéra son... employé, et soulagé, se dirigea promptement vers lui. Tandis qu'il s'approchait, le sans-abri le regarda avec suspicion.

" Alors, commença Allan, des nouvelles ?
- Voici le colis demandé, M'sieur !"

Puis, alors qu'il tendait le paquet, l'homme des rues glissa un papier sous le ruban, avec écrit une date, celle qui arrivera dans trois jours.

" Et comment va vot' fille, M'sieur Allan ?
- Très bien, elle va être contente de voir son cadeau..."

Allan O'Clock s'en alla donc, un beau paquet enveloppé de papier argenté. Le père avait enlevé subrepticement le papier daté en croisant la ronde d'une petite unité de Marine qui passaient par là. Il arriva rapidement devant une petite boutique présentant divers horloges et montres, plus ou moins élaborées. Il entra, s'avança vers la porte du fond et emprunta un escalier bancal avec des marches minces mais hautes. Il arriva devant une nouvelle porte et la poussa. Une petite tornade à chevelure blanche lui sauta dessus, et failli le faire tomber.

" Papa ! Hurla alors Elsa.
- Ma petite chérie, répondit-il avec un sourire indulgent."

L'enfant était tout ce qui lui restait. En effet, sa femme Lyn dont la petite fille avait hérité les traits était morte en accouchant. De plus, il avait du hypothéquer sa maison pour payer ses dettes, mais les temps se faisaient de plus en plus durs. Ses créanciers commençait à s'impatienter et se faisait de plus en plus menaçant. Mais peut être que dans trois jours, tout serait fini....
Un cri d'allégresse le tira de ses pensées. Son ange personnel était en train de s'émerveiller devant la montre à gousset dorée et dont les chaînes finement ouvragée rappelait la tige épineuse d'une rose. Il ferait n'importe quoi pour ce petit être, pour lui offrir un monde meilleur. Il en tirait une grande force, une détermination sans faille.

Trois jours plus tard, Elsa jouait avec sa montre. Elle faisait semblant de donner l'heure à des passants imaginaires, et gambadait devant la boutique avec un grand sourire et proposait à quiquonque d'entrer et de venir admirer "le meilleur travail du monde, parce que c'est Papa qui créé !". Son père la laissait faire. Après tout, dans quelques heures tout s'arrangerait. Surement.
Après le repas, à environ 20 heure la jeune enfant s'impatientait. Elle voulait son histoire ! Mais Papa était parti, en disant qu'il avait une course à faire. Alors Elsa attend. Son Papa, c'est le meilleur, alors il allait revenir.
A minuit, la petite commençait à avoir peur. Papa n'était pas revenu....
A 3 heures du matin, elle finit par s'endormir, angoissée.

BOUM BOUM !
Papa, des gens font du bruit...
BOUM BOUM !
Elsa se réveilla en sursaut. Quelques secondes après elle vit quatre hommes en uniforme entrer, arme au poing, prêts à tirer. Elle hurla et se cacha sous son lit, oubliant momentanément le monstre de dessous le lit. Alors un bras monstrueux la prit par le pied et morte de peur, elle hurla à s'en déchirer la gorge.

"Calme toi, sale gosse !"

Elle regarda le visage laid et barbu de l'homme qui lui faisait très mal à la cheville, et pleura. Elle avait peur, peur, peur, et se mit à appeler son Papa

"Ah ! Elle a fait dans son froc, la mioche !
- Tu lui fais peur abruti ! Laisse la et donne la aux voisins, qu'on puisse perquisitionner tranquille !"

En se cachant les yeux, Elsa sentit qu'on l'emmenait loin, très loin, et se retrouva chez la vieille Germaine, celle qui insultait Papa dès qu'elle le voyait. Dès que le Marine tourna le dos, la vieille peau la jeta en lui mettant un gros coup de pieds, de toute sa force de vieille. Alors la petite O'Clock s'assis dans un coin de rue, et attendit que les méchants hommes en bleu et blanc s'en aille. Ceci fait, elle rentra chez elle, traversa l'appartement saccagé et se cacha sous son lit en pleurant et appelant son Papa...
Quelques heures plus tard, elle entendit des hommes en bas. Puis, elle les entendit monter les escaliers avec brusquerie, pas comme son Papa, qui était tout doux, même dans sa démarche. Alors elle prit peur et se cacha plus profondément, en essayant d'oublier son ventre qui criait famine. Puis la couverture s'en alla brutalement, dévoilant un petit homme râblé, avec un gros nez. Elle le connaissait. Il était venu plusieurs fois en brandissant du poing à l'encontre de Papa. Il lui avait demandé des sous.

"C'est juste sa gosse, rien avec de la valeur. Prenez tout qui puisse être vendu !"

Alors la petite fille hurla que c'était à Papa, qu'il n'avait pas le droit d'y prendre. Elle trébucha et sa jolie montre tomba.

"Visez le bijou ! Ca doit valoir dans les... Argh ! Une tonne de berry, prenez la !"

Elsa hurla à nouveau et pleura. Elle sentit une main lui décollé la joue, et quelqu'un la mettre dehors violement. Elle appela, encore et encore son Papa.

"Tu n'es que la fille d'un Révolutionnaire endetté ! Ca m’étonnerait que tu le revoies !
- Jack ! Fous lui la paix, elle n'a que dix ans !"

La fille de l'horloger comprit soudainement qu'elle n'avait plus de maison. Que son Papa ne reviendrait pas. Alors elle fit ce qu'il lui avait dit : aller voir le vieux clochard du bout de la sixième ruelle adjacente à l'avenue principale. Elle se dirigea à cet endroit, mais ne vit pas le monsieur au manteau rouge. Elle décida à nouveau d'attendre. Mais personne ne vint non plus. Puis, elle remarqua qu'une foule se pressait vers la Grande Place. N'ayant rien d'autre à faire, elle se plaça derrière deux femmes qui discutaient vivement et suivit le mouvement. Elle se faufila ensuite entre les jambes d'adulte et arriva devant une sorte de scène. Non... Une potence. Plusieurs potences. Puis une file d'hommes menottés entrèrent et se mirent chacun devant une corde. Et enfin, elle reconnut son père.

L'enfant, qui n'avait pas arrêté de hurler, se tu. Elle regarda, avec horreur, son père se faire passer la corde au cou. Puis, lorsque le sol disparut sous ses pieds, elle le regarda chercher l'air, regarda son teint perdre progressivement son teint et enfin, elle le fit s'effondrer dans un dernier spasme.
Elle ne sut pas combien de temps elle resta figée sur cette place. Tout ce qu'elle avait, c'était qu'elle était en position assise, et personne autour d'elle à part tous ses corps pendus devant elle.

Les années qui suivirent furent cauchemardesques.
Elle se nourrit principalement dans les poubelles. Elle dut se battre pour survivre dans les rues, contre des ivrognes, contre les clochards voulant lui voulant les quelques berrys qu'elle avait trouvé ou volé. Tout cela dura cinq ans. Cinq années durant lesquelles elle eut l'impression de n'être que l'ombre d'elle-même. Puis elle abandonna complètement sa dignité, sa fierté et son honneur. Ils ne servaient à rien, juste à s'embourber dans des situations difficiles. Alors elle commença par faire le tour des commerçants. Elle se proposait comme Apprentie. Mais personne, en voyant ses cheveux sales, son regard sauvage, sa maigreur et les loques dont elle était vêtu, ne la prenait pas au sérieux et la jetait dehors, même lorsqu'elle s'était agenouillée devant eux, le front collé au sol.
Puis elle arriva devant une boutique qui semblait déserte, pleine d'armes. Il y faisait une chaleur d'enfer. Elle entra et demanda à voir le gérant. Un géant s'avança vers elle. Il avait la peau basanée, le regard dur. Il était aussi très vieux. Ses cheveux tirés en arrière étaient blanc et une longue barbe, nouée vers le bas. Il était aussi très ridé.
"Que me veux-tu, gamine ?
- Je... Je veux devenir votre apprentie !
- Bien ! Voici une liste de course et de l'argent. Avec la monnaie, achète toi à manger, faut que tu grossisses un peu pour pouvoir manipuler les outils d'un forgeron. Et achète des vêtements décents aussi, que tu es moins l'air d'une clocharde.
- Je vous en supplie, acceptez de... Hein ?
- Quoi, tu n'as pas compris ? Allez, va chercher, un forgeron n'a pas de temps à perdre !"

Abasourdie, l'adolescente de quinze ans partit en ville.

Le forgeron, quant à lui, observa la petite s'en aller. Il avait entendu parler de cette gosse, fille d'un Révolutionnaire exécuté, qui allait et venait en cherchant un travail décent, pour essayer de s'en sortir. Il avait attendu cette enfant, qui avait de la volonté et était bien content de trouver quelqu'un qui puisse recevoir ses enseignements avant de mourir.
De son côté, Elsa redécouvrit un étrange sentiment : elle faisait du shopping. Avec beaucoup d'argent. Elle avait déjà fait les courses du vieux forgeron. Il lui restait la moitié pour elle ! De l'argent pour se faire plaisir. Elle se prit une simple cape. Puis, la future forgeronne s'arrêta devant le cabinet d'un tatoueur...
Elle en ressortit deux heures plus tard, avec son beau tatouage, en marmonnant "Au moins, on ne me l'enlèvera pas, celle là".

C'est ainsi que commença son apprentissage. Ce fut très dur au début. En effet, elle n'avait pas assez de muscles à ce moment là. Aussi, l'Ancien, c'est comme ceci qu'elle l'appelait, lui imprima l'idée d'être en forme en tout temps. Le rythme était aussi très difficile à suivre. En parallèle, elle s'entraina au combat, une habitude qu'elle n'avait pas perdu. Elle s'était trouvée plus qu'un maître, un père de substitution. L'Ancien était sévère, dur, mais gentil et patient avec elle. Il respectait ses choix et la laissait vivre en la guidant. Dans l'esprit de la jeune femme une idée se format. Elle voulait créer. Créer quelque chose de durable, d'immense !
Après tout... "C'est le plus grand don fait à l'humanité, petite, radotait l'Ancien, nous pouvons créer et rester ainsi dans les esprits des générations futures !"

Elle se donna pour but de forger une lame encore plus grande que les cinquante sabres d'exception. Elle réfléchit à la manière de s'y prendre. Elle devait examiner chaque lame. Mais comment entrer en possession de ses armes légendaires ? Entrer dans la Marine ? Surement pas. Elle vouait une haine viscérale à cette organisation depuis la mort de son père. Devenir Révolutionnaire ? Non. Elle les haïssait autant que les marines. Voyager simplement en temps que forgeronne ? Non. Elle ne pourrait accéder ainsi à la plupart des sabres. Il ne lui restait plus qu'à œuvrer en tant que pirate. Mais elle ne voulait pas faire de vague, ni attirer sur elle en particulier l'attention des marines. Il lui vaudrait donc entrer dans un équipage pirate, assez puissant pour naviguer sur Grand Line, là où se cacherait la plupart des lames.

Malheureusement, ses années fertiles se terminèrent trop rapidement pour elle. A l'âge de vingt trois ans, l'Ancien mourut. S'en suivirent plusieurs mois de vide. Son deuxième père venait de mourir. Une blessure béante venait de se ré-ouvrir pour une durée encore plus durable. Puis, à l'âge de vingt cinq ans, Elsa O'Clock décida de commencer son périple...



• Exemple de post RP :


Les heures passaient et Elsa commençait à perdre patience. Le navire de marchandise sur lequel elle avait embarquée (clandestinement d'ailleurs) était bien trop lent pour elle. Sur l'île de Liguina où elle avait fait halte précédemment, elle avait entendu une rumeur dans une auberge douteuse : un homme offrirait un sabre d'exception à quiquonque réussirait à le vaincre, à Kikiru Town, sur l'île de Chafl.

La jeune forgeronne s'était alors précipitée sur le premier navire qui se dirigeait sur les lieux. Ave ironie, elle se dit qu'elle devait faire un drôle de pirate. Elle ne possédait pas de bateau, et devait se cacher entre une caisse de bananes et une autre pleine d'artichaut. Trois jours passèrent où elle se nourrit exclusivement des deux denrées entre lesquelles elle s'était confectionnée un nid. Lorsque plusieurs marins commencèrent à décharger les cageots, Elsa sortit furtivement de la cale, traversa le pont et sauta du navire, sous les yeux abasourdis des marchands. Elle était déjà loin quand les hommes réagirent. Ils essayèrent de la prendre en chasse, mais sans grande conviction.

De son côté, Elsa se mit à la recherche d'une auberge mal famée. Elle avait compris que ce serait à cet endroit là qu'elle trouverait de précieux renseignements. Elle camoufla ses cheveux blancs trop repérables sous sa large capuche et entra silencieusement dans la taverne des "Loups Jumeaux", un établissement légèrement crasseux à l'odeur caractéristique de l'alcool et de ceux qui en ont abusé.

Plusieurs personnes se tournèrent vers elle avec suspicion, tandis qu'elle demandait une chambre et une boisson au gérant.

Tandis qu'elle buvait et tendait l'oreille, un vieil homme s'approcha en clopinant.
"Que voulez vous ? Demanda t-il avec agressivité.
-Moi ? Rien, répondit-elle en feignant l'innocence, je déguste du rhum et ai trouvé simplement une chambre pour ce soir.
-Une jeune femme armée d'une dague et encapuchonnée, faire quelque chose d'aussi simple ? Ne vous moquez pas de moi."

Elsa changea de stratégie et décida de jouer carte sur table.
"L'homme qui offre un sabre d'exception si on arrive à le vaincre. Où est-il ?
-J'en étais sûr. Allez donc voir au dock 7."

Le renseignement en poche, la jeune fille se dirigea à l'endroit désigné. En entrant en catimini dans l'entrepôt, elle découvrit un homme d'une cinquantaine d'année assis au milieu d'une dizaine d'hommes, en train de compter une montagne d'argent.
"Oh oh, ricana le chef de la bande. T'es venue pour le sabre ?
-Alors ?
-Désolé, mais il n'y en a pas ! Mais j'ai quelques projets pour toi, comme pour les autres qui ont cru en cette rumeur idiote. Devenir esclave et être vendue, ça te d... !!"

Elsa s'était retournée et était partie. Pas de sabre. A quoi bon rester dans cet endroit alors ? Pour avoir des ennuis ? Merci bien. Elle entendit les hommes courir derrière elle. Avec un soupir, elle se cacha dans l'ombre de quelques tonneaux. Elle vit les dix hommes se séparer. Trois venaient dans sa direction. Dès qu'ils l'eurent dépassée, elle sauta sur le dernier et lui trancha la gorge en silence. Les deux autres se retournèrent. Avant qu'ils n'aient dégainés leur sabre, la jeune fille enfonça sa dague dans le cœur de celui de gauche et enchaina avec un coup de poing violent sur la nuque de celui de droite. Manipuler masses et enclumes lors de son apprentissage de forgeron l'avait musclée et rendue précise.

Elle ne le tua pas. Cela ne servirait à rien. Alors elle le laissa inconscient derrière elle et passa son chemin, à la recherche de nouveaux renseignements.


Dernière édition par Elsa O'clock le Dim 18 Sep 2011 - 20:31, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sid Langren
Seigneur des océans
Seigneur des océans
avatar

Profil Psy : De circonstances
Nombre de messages : 4172
Age : 27
Fruit du Démon : Rasen Rasen no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5000
• Wanted: 460.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: [Terminée] Elsa O'Clock   Ven 16 Sep 2011 - 17:05

Fruit des ronces redondant avec le logia des plantes/végétation (qui est disponible).

Fruit du sang redondant avec le logia ben...du sang xD.

EDIT : Donc après discussion sur la cb tu veux le logia des plantes...

Pour ça il faudrait au moins doubler toutes les descriptions et l'histoire :/.

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Elsa O'clock
Brigand
Brigand
avatar

Profil Psy : Opportuniste
Nombre de messages : 14
Age : 22
Fruit du Démon : Zadar Town

[Feuille de personnage]
• Renommée: 0
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: [Terminée] Elsa O'Clock   Dim 18 Sep 2011 - 20:33

Coucou Very Happy

Voilà, j'ai terminé d'éditer, présentation terminée ^^
J'ai modifier : description physique, moral et caractère, l'histoire et la demande de pouvoir Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sid Langren
Seigneur des océans
Seigneur des océans
avatar

Profil Psy : De circonstances
Nombre de messages : 4172
Age : 27
Fruit du Démon : Rasen Rasen no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 5000
• Wanted: 460.000.000
• Grade dans la Marine: /

MessageSujet: Re: [Terminée] Elsa O'Clock   Lun 19 Sep 2011 - 19:46

Mouai mouai mouai...

Alors...Bon deja bravo pour l'effort fournis dans les descriptions, elles sont plus longue sans donner (à moi en tout cas ^^") une impression de remplissage.

Reste l'histoire où j'ai l'impression que c'est "juste" la meme chose avec dialogue en plus grosso modo.

Après je suis de ceux qui privilégient de bonnes descriptions par rapport à l'histoire

DONC.

Je valide rang 2 avec le Logia des plantes demandé MAIS, je comprendrais parfaitement si le membre du staff qui doit faire la 2eme validation me trouve trop laxiste et te demanderait de retravailler un peu cette fiche ^^".

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Fujimi Fukami
Pilier de la Marine
Pilier de la Marine
avatar

Profil Psy : Folle / Mesquine
Nombre de messages : 528
Age : 24
Fruit du Démon : Mushi Mushi no mi

[Feuille de personnage]
• Renommée: 3750
• Wanted: 0
• Grade dans la Marine: Contre-Amirale

MessageSujet: Re: [Terminée] Elsa O'Clock   Mar 20 Sep 2011 - 16:46

Je vois l'effort fourni, et je valide rang 2 !

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminée] Elsa O'Clock   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminée] Elsa O'Clock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminée] Elsa O'Clock
» [TERMINÉ] Just want to talk to you... [Elsa]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Accueil - :: - Accueil - :: Pirates-
Sauter vers: