Remonter
Descendre

One piece Rpg

Bienvenue sur les mers du Rp, Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Présentation de Futeki [Terminée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 19:13

~~~~~~~~~~Présentation du joueur ~~~~~~~~~~

Prénom: Julien
Age: 17 ans
Sexe: Masculin
Comment avez vous connu le forum? Google
Combien d'heures vous vous connectez par jour? entre 1 et 5.
Tes Mangas préférés: One piece, Bleach, Death Note.
Ton pirate préféré dans one piece : Shanks
Hobbys: La guitare, la musique en général, les filles, la voile, les mangas et le RP.
Autre: les jolies filles Wink

~~~~~~~~~~Présentation du personnage ~~~~~~~~~~

Nom & Prenom : Futeki no Djouliano

Pseudonyme : ...

Age : 22 ans

Race : Humain

Occupation : Pirate

Rang Spécial : ...

Métier : Archéologue

Physique : Djouliano est un homme âge de 22 ans, grand, à l'allure fine et la silhouette élancée. Il a des cheveux bruns de la même couleur que ses yeux, son visage est traversé par une mèche rebelle qui, contrairement au restant de ses cheveux plaqués en arrière, vient se courber entre ses yeux jusqu'à sa bouche qui trahit régulièrement un petit sourire rarement sincère mais disons, automatique et habituel. Il est vêtue d'une grande veste blanche ouverte laissant entrevoir le restant de ses vêtements qui eux aussi sont d'un blanc immaculé. Ils sont tenus par une grande ceinture rouge qui porte son épée sur son flanc gauche. Djouliano a les yeux plissés à force d'observations au fil des ans. Ses épaules semblent frêles et ses bras ne sont pas ceux que l'on attend d'un épéiste de renom. Pourtant sa musculature est complète et travaillée avec soins, ses muscles sont fins et tendus. Ne vous fiez donc pas à son apparence car régulièrement il stop net les attaques de Pirates massifs qui pensaient pouvoir se payer le luxe de l'écraser avec brutalité ... Futeki prend soin de son aspect extérieur, c'est dans sa nature de se comporter en dandy sur le champ de bataille. Il est donc toujours vêtue de manière sophistiquée avec des tissus de première ordre qu'il salit et déchire sans se poser de questions. Il aime le luxe donc mais n'est pas matérialiste pour un sous. Si sa silhouette paraît si élancée, c'est en raison de la taille interminable de ses jambes. Celles-ci sont extrêmement étendues et donnent un effet de souplesse illimitée à la carcasse de ce Pirate à belle allure. Cet élément cumulé avec sa minceur et le svelte de sa silhouette laissent un sentiment de fragilité.

Caractère & morale : Futeki est encore jeune mais il a traversé certaines épreuves d'une difficulté relative et contestable par les moins chanceux de ce monde. Il a le gout amer du repentir en permanence au fond de la gorge. Le sens du devoir est important à ses yeux et ne jamais faillir à sa parole est un dogme inviolable. Impitoyable avec son ennemi, il est proportionnellement attentif et prévenant avec ses alliés. Il supporte la faiblesse chez l'autre, la fait sienne et sait protéger ce qu'il désire préserver. Futeki est un psychologique qui depuis l'aube de sa vie est harcelé de questions internes qu'il ne se souvient pas s'être posé un jour. Il cogite en permanence ne sachant profiter pleinement de tout ce qui s'offre à lui dans l'instant présent. C'est un homme rêveur lorsqu'il en a l'occasion, le ciel lui offre des promesses impressionnantes en contraste avec cette mer qui semble vouloir sa mort à touts prix. Il est pourtant ordonné dans sa manière de commander, astucieux, logique, c'est à cause des nombreux raisonnements qui se sont formés dans son esprit depuis sa jeunesse. C'est un Pirate n'aillant qu'une seule parole, à la recherche d'un idéal de comportement personnel et d'orientation politique pour le monde, il connait les duretés de sa planète et n'est pas naïf quand il sent qu'il peut devenir fort sans systématiquement écraser les plus faibles. Au contraire il n'imagine pas devenir fort sans n'écraser qu'exclusivement les "puissants" de ce monde croulant. Une fois que la médiocrité d'un être est avérée et se dévoile sous ses yeux avertis, alors sa lame devient plus tranchante que n'importe quelle arme et sa détermination à vaincre est aussi inébranlable que toutes les promesses qu'il s'est faites et il ne vit que pour les tenir toutes sans exceptions. L'espoir est un mot qui le définit bien. La persévérance se lit dans ses regards. Il ne prend jamais la parole de manière enflammée mais il a le cœur chaud sous une enveloppe à première vue glaciale.

__________________________________________________________________________

Fruit du Démon : Aucun

Techniques Spéciales :

Techniques d'épéiste :

-La passe du lion : "Shishi Tsuuka"
Djouliano bondit en avant pour réapparaitre derrière l'ennemi sans avoir manqué de le trancher généreusement en passant.

-La lame de vent : "Tsurugi Kaze"
Djouliano recule sa lame pour lancer un coup violent vers son adversaire. Ainsi il soulève une petite bourrasque de vent imprégnée de restes tranchants dus à la présence de la lame.

-Le moulin sanguinaire : "Seifun no sakki"
Djouliano ouvre sa paume et fait tourner à une vitesse croissante son épée. En quelques secondes la rotation est si puissante que s'il abat son prochain coup sur un mur ce dernier est complètement détruit par le choc.

-Le retournement interdit : "koji kinmotsu"
Djouliano après avoir bloqué un coup avec sa lame peut faire tourner cette dernière d'un geste brusque et inattendu pour faire perdre l'équilibre à son adversaire et contre attaquer.

-Le bouclier tourbillonnant : "Tate senpuu"
Djouliano fait tourner sa lame dans sa main et la brandit en rotation tout autour de lui en faisant attention de ne pas s'écorcher car la technique est sans pardon. Il peut ainsi repousser des projectiles venant d'endroits différents.

-Le coup éclair : "dageki denkou"
En déployant toute sa vitesse, Djouliano peut dégainer et rengainer sa lame en un instant. Il frappe ainsi alors que l'ennemi remarque à peine que l'épée est sortie du fourreau.

-Le chant des lames : "shiraha shouka"
Après avoir tranché son ennemi, Djouliano donne l'illusion à ce dernier qu'il n'a subit aucuns dommages. Mais au moment où la garde de son épée touche le fourreau à sa ceinture alors d'un seul coup la plaie apparait surprenant l'adversaire.

Techniques de combat rapproché :

-Coup de pied retourné : "keru urugaeshi"
Djouliano saute sur le côté et abat ses pieds l'un après l'autre avec puissance grâce à l'élan du saut de travers qu'il a effectué précédemment.

-La paume du renard : "hira kitsune"
Djouliano se faufile comme une ombre sous son ennemi, puis se redresse pour lui assener un violent coup de paume ascendant au niveau du menton.

-Le pas du félin : "ippo keikai"
Grâce à une agilité bien travaillée et à une dextérité développée, Djouliano peut entreprendre des sauts de grande envergure et toujours retomber sur ses pieds tel un félin. Il peut pareillement poser son pied sur une lame un instant sans faire ressentir son poids à l'épéiste qui la brandit.

-La clef de l'abandon : "kaname kaijo"
Djouliano connait une technique qui demande beaucoup de précision afin d'être utilisée, en effet cette dernière permet à Futeki d'immobiliser les bras dans le dos son adversaire et de le maintenir dans cette position avec une seule main en jouant sur des connaissances anatomiques bien particulières plus que sur la force brute.

-La poigne d'acier : "akuryoku koutetsu"
Djouliano est capable de durcir sa main droite en se concentrant. Durant l'opération le reste de son corps est fragilisé mais sa main devient plus solide que l'acier. Son corps est affaiblis quelques secondes après cette technique.

-La frappe indienne : "naguru India"
C'est un coup de poing difficile à maîtriser, l'effet produit chez l'ennemi est une montée de nausée très désagréable après le coup. Le principe est simple Djouliano ramène plus rapidement son poing vers lui après avoir touché l'estomac de son adversaire qu'il ne l'a lancé, laissant un effet de vertige puis de dégout dans le corps de l'opposant.

-Salto offensif : "chuugaeri ogosoka"
Djouliano se projette d'un bond (avant ou arrière) afin de toucher dans son geste le visage de l'ennemi.

-Concentration accrue : "shuuchuu zutto"
Djouliano en fermant les yeux et en se concentrant intensément peut repérer tous types de mouvements dans un rayon de 10 mètres autour de son corps.

-Pression atmosphérique : "koukiatsu"
Djouliano est capable grâce à un exercice spirituel de haut niveau, de raréfier l'air autour de sa personne. ainsi ses assaillants ont le souffle court lorsqu'ils pénètrent cette zone.

______________________________________________________________________________

Histoire : Djouliano est né sur une Ile de East Blue du nom de Tequila Wolf. Fils unique de paysans agriculteurs, il avait eût une grande sœur, née avant lui mais décédée très tôt d'un violente maladie qui emportât la jeune fille sans pitié. Ses parents accablés firent un autre enfant, le père était rassuré de constater qu'il s'agissait d'un garçon : ce dernier pourrait l'aider à travailler la terre. Le mioche grandit en tentant d'échapper aux travaux manuels, son père voulait qu'il rate l'école régulièrement, le sol était selon lui bien plus importante dans l'immédiat. L'écolier rêveur regrettait amèrement sa condition lorsqu'il se comparait à chacun de ses camarades. Il était faible, écrasé par tous, ne sachant que faire ni où aller, son foyer le repoussait l'école le martyrisait. Les enfants de la rue ne le laissaient jamais faire un déplacement en paix, ils le rattrapaient toujours pour le corriger. Qu'avait il fait de si grave ? Eux vivaient en pleine rue ils étaient encore plus dépossédés que lui, cette vision le réconfortât. Il aidait plus régulièrement ses progéniteurs dans les travaux de force pour se faire une condition physique plus digne et finit par trouver le courage de lever le poing quand une horde de gamins brigands le suivait. Il se battait tous les jours et alors qu'il allait fêter son 13 ème anniversaire, il finit par briser la mâchoire de l'un des enfants. Son expérience de la violence l'avait terriblement endurcit si bien que sans s'en apercevoir il était devenu l'oppresseur de ces petits groupes de vagabonds. Il appris par le médecin du village qui discutait avec des passants que l'enfant était mort étouffé par son sang ainsi que d'une lésion au crane avant l'arrivée des secours. Le jeune bagarreur eût un choc terrible, il avait assassiné un innocent qui au cours du combat, il s'en souvient : avait imploré sa pitié. Quelle terrible injustice, lui, lorsqu'il demandait pitié, trouvait systématiquement la compassion de ses agresseurs qui l'ont toujours épargné. Mais à la première occasion, au seul instant de domination il avait abattue de sang froid son ennemi de toujours. Il devait à tous prix se racheter. En rentrant il vit son père donner de l'argent à un autre paysan, ce dernier le remerciât et allât discuter avec des agents de sécurité de l'ile. Il crut qu'on le recherchait mais alors un bras le tirât dans l'ombre, des gamins aux vêtements déchirés étaient tapis dans la noirceur de ce coin de rue, tremblants et terrifiés. Les bambins accusèrent Djouliano de les persécuter et de tuer leurs amis ce qui eût pour effet de le pétrifier sur place, invoquant à ses souvenirs des scènes atroces qu'il cherchait à relativiser à chaque instant de sa vie. Les bambins pleuraient de désespoir en annonçant qu'en plus , le père de Futeki avait vendu certains de leurs amis aux autorités qui s'étaient mis en tête de tous les capturer.

Effectivement tout cela était parfaitement injuste. Avec une conscience nouvelle, il courut chez lui et trouvât son paternel, il le traitât de tous les noms, de brigand, d'imposteur, de racaille, il voulait le tuer mais son affection de fils l'en empêchait. Son père était désolé et tremblant mais rien ne pourrait le racheter auprès de l'honneur de son enfant.

Tandis que son paternel écœurant balbutiait des excuses molles et révoltantes, Futeki s'était bouché les oreilles et partit en chancelant. Pour son crime il allait chercher la justice ailleurs, il allait grandir, mais aussi il fallait réparer l'injustice de ce père trop faible.
Le lendemain après avoir dormi dos à dos avec les enfants de la rue dans un hangar désaffecté, il s'engageât dans la marine au petit matin, emmenant touts les vagabonds orphelins avec lui. Il affirmât qu'ils étaient à l'école avec lui et qu'ils avaient reçues une éducation. Impossible pour la marine de vérifier ses dires puisque le petit futé avait brulé les papiers d'inscription de son école la veille. Un navire de la marine de passage sur cette ile reculée était une chose rare et c'était sa porte d'entrée vers son avenir et l'accomplissement de sa dette. Ils furent tous engagés comme mousses mais la moitié mourût après la première semaine de traversée, ils étaient fragiles et déjà entamés par la maladie. Ils n'étaient plus que neuf mômes à faire les corvées ménagères sur ce bateau commandé par un Lieutenant peu recommandable.

Deux années passèrent et à force d'acharnement, Djouliano devint Caporal, c'était certes pas grand chose aux vues de la marine mais c'était le premier signe de gratification qu'il reçut pour récompenser tous ses efforts. Il avait participé fébrilement à plusieurs escarmouches, quelques batailles s'étaient déroulées sous ses yeux sans qu'il intervienne réellement, son courage étant facilement ébranlé. Il avait survécu par le plus grand des miracles à une offensive pirate sur son navire déjà abîmé par une bataille et dont les effectifs avaient étés réduits. Ceci le propulsât au rang de Sergent, sans pour le coup qu'il n'eut à faire quoi que ce soit. Il fût affecté à un nouveau navire. Un immense bâtiment de guerre dirigé par un célèbre sous Amiral à l'époque du nom de Zanbari. La fierté du sous officier était sans limite lorsqu'il apprit la nouvelle : il allait voir à l'œuvre l'un des plus grand justiciers aux yeux du Gouvernement Mondial.

Peu de temps s'écoulât avant que le rêve ne s'efface laissant apparaitre la triste réalité. Ce Marine était un monstre sans pitié, Le jeune sergent s'était fait un ami proche, un Caporal qui n'était autre que l'un des enfants de son ile natale qu'il avait sauvé de la détresse. Les deux jeunes hommes étaient très heureux naturellement de se retrouver et se racontèrent avec passion toutes leurs aventures. Quelques semaines plus tard, son ami fut promut par Zanbari en personne au poste de Sergent et envoyé au front avec quelques hommes pour débusquer des braconniers organisés avec des pirates sur une ile de North Blue dont les rochers formaient d'étranges cœurs. La mission échouât Zanbari qui observait la scène depuis le navire, pris de colère, jetât son pied en l'air faisant apparaitre une fraction de secondes une imposante lumière qui détruisit tout sur la plage ou se déroulait le combat. Les quelques marines résistants avaient étés abattus avec l'ensemble de leurs assaillants en un instant. Djouliano abasourdit, regardait incrédule le sous amiral qui lui, restait impassible devant le désastre qu'il venait pourtant d'engendrer. Pris de panique, le petit officier eût des sueurs froides, il bondit dans une barque de secours et ramât à toutes vitesse vers le rivage, vers son ami qui peut être était encore en vie. Le sous Amiral levât de nouveau sa jambe en guise de menace mais après un instant d'hésitation il la remit en place, se retournât et donnât l'ordre de lever l'ancre. Le ressortissant de West Blue retrouvât son ami au milieu des cadavres calcinés, ce dernier respirait, il pouvait être sauvé mais le navire était déjà très loin au large. L'abandoné hurlât pensant que quelqu'un l'entendrait mais aucune réponse ne se fît excepté le souffle de plus en plus faible jusqu'à l'extinction de son ami quitté par la vie.
[i]
L'enfant seul sur la plage était fou de rage, la haine le ravageait de l'intérieur. Il serrât de toute ses forces le cadavre de son ami contre son buste, puis l'enterrât plus loin sous la terre. Il quittât ensuite l'ile et ramât trois jours entiers. Il trouvât une base de la marine et demandât à être intégré au Cipher Pole, loin des yeux des dirigeants de la Marine, il avait trop peur de recroiser ce monstre de Zanbari et de ne pouvoir le supporter. Au sein des services secrets il s'entrainât continuellement dans le but de devenir suffisamment puissant pour venger son ami mort inutilement. Il ne participait à aucunes missions, s'entrainant en permanence mais un jours, il tombât sur un rapport de ses collègues du CP4 ; ils avaient ravagés une ile... Il lût les motifs de l'invasion qui semblaient dérisoires, un Révolutionnaire y était réfugié, après des fouilles poussées il n'avait toujours pas été débusqué, le directeur du CP4 avait alors fait appel au Buster Call pour raser l'ile et ses habitants. Le jeune Marine livide, froissât le rapport affreux qu'il tenait. La justice avait quitté ce monde, la Marine était un ramassis de démons plus sanguinaires et avides de pouvoir les uns que les autres, les Pirates eux parcouraient les mers en ravageant tout ce qui avait le malheur de se trouver sur leur passage. Etait il seul ? ses instincts de meurtrier qu'il avait ravalé, étaient ils les mêmes chez chaque homme ? Personne ne les maitrisent dans ce bas monde ? L'adolescent avait 17 ans maintenant, il s'était exercé deux années entières avant d'arriver à ce constat.

Avant qu'il n'eût le temps de prendre une décision, le Directeur du CP1 vint le voir dans ses locaux. Il avait observé le jeune ex Sergent quelques temps et tenait à lui confesser certaines choses, ils se virent plusieurs fois et eurent des discussions sérieuses à chaque rencontre. Le directeur lui expliquât la responsabilité absolu que la marine et le Gouvernement Mondial avaient sur leurs épaules, ils dirigeaient à tous les deux le monde dans tous ses détails et dans toute son horreur. Les jours s'enchaînèrent avant que Futeki ne se raisonne. Le Directeur avait fait jouer ses relations pour qu'il puisse quitter le Gouvernement Mondial pour quelques temps afin de se reconstruire. Djouliano était alors disons le, totalement paumé; Il avait eût la liberté qu'il désirait et il déambulait maintenant dans South blue sans un sous en poche. Là-bas il rencontrât une jeune fille de son âge jongleuse et danseuse; Elle travaillait pour un cirque et après quelques entrevues fructueuses elle lui proposât de rejoindre sa troupe. Dans sa solitude il acceptât. Il n'avait aucun autre talent que celui de se battre, le gérant lui trouvât une place parmi les clowns. Clown, c'est un métier que l'ancien membre du Gouvernement Mondial exerçât pendant toute une année. En réalité sa fonction principale était de protéger les caravanes qui bougeaient en permanence d'ile en ile; Il mit à leur contribution ses talents de navigateur et les tournées s'enchaînaient avec succès. Parallèlement, cette fille qui lui avait ouvert les portes du bonheur et qui répondait au nom de Shousha lui déclinait des propositions pour un avenir commun plus que sérieux. Djouliano impuissant face à ce type de révélations tombât dans un abîme sans nom, elle lui avait offert la liberté au prix de nouvelles chaines. Après tout, qu'allait il faire d'un enfant ?

Quelques jours passèrent comme les autres, dans la joie, le travail en groupe et la cohésion. L'artiste de la scène devint un fêtard de renom et un soir tandis qu'il décuvait près d'un ruisseau à l'écart du campement, des Révolutionnaires attaquèrent le cirque. Les explosions n'inquiétèrent pas le jeune homme trop occupé à vider ses tripes dans le lac. Le lendemain matin alors qu'il sortait de son coma, Futeki aperçût le désastre. Tous ses collègues et amis avaient étés assassinés. Shousha ne porterait jamais son enfant puisqu'elle était morte étendue au milieu des décombres. La peine lui révélât son destin : Il n'y a pas de place pour les faibles dans ce monde. Les faibles meurent tous les jours à tours de bras pour le caprice des plus puissants.


C'est à la manière d'un chien de rue aillant perdu son combat contre un loup que le Sergent immédiatement promu au rang d'adjudant après un coup de fil du Directeur du CP1, retournât dans les rangs droits, sévères et partiellement injustes de la Marine. Djouliano n'avait pas envisagé de devenir si froid. Il enchaînait missions après missions pour le bien du monde et s'entrainait durement, mais parallèlement il était devenu incapable de créer des liens forts avec qui que ce soit. Tous ceux qu'il avait aimé n'étaient plus que poussière alors à quoi bon...

Après avoir croisé de loin Kizaru serrant la main du Directeur du CP1, Le jeune avertit sentait qu'il n'était pas à sa place, la haine l'envahissait de jours en jours, l'ordre du Gouvernement Mondial sonnait la cadence d'un tambour qui n'était pas le sien; Il était devenu très bon dans son exercice de capture et de destruction de Pirates. La raison était simple : Il les enviaient tous autant qu'il étaient à ne suivre aucunes règles, à avoir un accès illimité à la liberté, le prix à payer n'étant que de se faire rechercher par les hommes les moins enviables du monde. Le lendemain, le nouveau candidat à la piraterie rassemblât ses affaires et désertât les rangs de la marine.


Des évènements graves retentirent jusqu'à ses oreilles de jeune rookie, des évènements qui le dépassaient de loin. Le Roi des Pirates qu'il admirait tant semblait mener le monde vers le chaos. Le Gouvernement qui lui était hais dressait des barrières de tailles face à cette révolte violente et générale, en peu de temps, le destin du monde et de chacun de ses habitants s'assombrit de manière inéluctable.

Les jours passèrent, chacun d'entre eux paraissant plus long et pénible que le précédent. Rien n'empêchait le ventre du nouveau clandestin de se tordre. il avait faim, soif, et contrairement aux autres pirates, il ne pouvait tolérer de voler quoi que ce soit à de simples innocents. Il s'attaquât donc à d'autres collègues pour récupérer leurs maigres primes et survivre en jetant au trou tous ceux qu'il croisait et qui bien sur, semblaient plus faible que lui. La grade vie d'aventurier commençait pour lui, les paysages changeants au fil des quêtes, les paysages chargés de rêveries et infinis empliraient les pupilles du vagabond solitaire jusqu'à la fin de ses jours.

__________________________________________________________________________

Rêve / But : Devenir quelqu'un (excusez du peu ^^)

Post RP : Futeki s'était désolidarisé de l'immense flotte de son capitaine. Il avait besoin de prendre l'air au grand large loin du tourbillon imposé par la multitude des pirates sous la coup tranchante du Lion d'Or. Ainsi, il était partit pou l'île de Drum. Il savait ce royaume prospère et voulait y remédier. Il embarquât beaucoup de vivres et davantage de Rhum, et mit au travail tous ses matelots pour que le navire avance à pleine vitesse vers l'entrée de Grand Line. Lui qui avait pris l'habitude de voyager dans le nouveau monde grâce à l'efficace protection de son mentor retrouvait les paysages familiers et parfois chargés de nostalgie de la première partie de la grande route des pirates.

Djouliano se chargeait de surveiller constamment le cap. Une fois le Triangle Florient passé, il relâchât la pression exercée sur ses hommes et leur permit de savourer les litres de Rhum embarqués quelques jours plus tôt. Après tout, ils seraient peut être tous morts demain alors pourquoi ne pas les laisser savourer la délicatesse de leur existence au milieu des flots et du danger. Les jours se succédèrent sans embuche, la marine n'avait été aperçût à aucuns moments, tout allait pour le mieux quand l'immense navire entrait dans la zone climatique rafraichissante du royaume de Drum. Les ragots laissaient entendre que le Roi y était sage et bienveillant, sa sagesse allait être mise à rude épreuve. Le Capitaine du navire avait aussi entendu dire que l'ile abritait les meilleurs médecins au monde, cela pourrait être utile, quelques uns de ses pirates avaient attrapé une étrange maladie, et beaucoup étaient très affaiblis en cette fin de traversée.

Djouliano dirigeât son bâtiment naval dans un courant assez large pour l'accueillir qui pénétrait l'intérieur de l'ile qui offrait un spectacle éblouissant en raison des montagnes de neiges qui se dressaient sur ses flans. La fumée des cheminées des premières maisons étaient apercevables depuis l'emplacement de l'équipage qui jetât l'ancre et posât pied à terre. Futeki pris la décision d'emmener tous ses hommes. 20 d'entre eux ne pouvaient marcher seul dans la neige, 10 avaient besoin d'être portés par brancard. Le jeune Pirate ne voulait pas de victimes civiles. Il arrivât avec les bannière du Lion Doré, ce qui constituait un argument largement suffisant pour faire fuir tout les habitants. Cependant il donnât l'ordre à ses hommes valides d'arrêter une centaine de fuyards et de les faire assoir gentiment dans la neige. Il allât à leur rencontre, ils tremblaient, tous, peu importe, leur sexe où leur âge, le désespoir était parfaitement traduit dans leur pupilles. Tenter de les rassurer aurait été une perte de temps. Il demandât aux médecins de se désolidariser du groupe. Ainsi qu'à tous ceux qui pourraient les assister grâce à des connaissance de premiers secours ou d'infirmerie. Une trentaine d'individus s'était levé pour s'assoir dans le lieu indiqué un peu plus loin. Ils allaient sauver les pirates maladifs. Les autres furent relâchés et pour la bien séance, Djouliano leur priât de partir avec dignité maintenant qu'ils connaissaient son tempérament pacifique.

Les autres tremblants installaient les malades dans les lits des maisons et sous la surveillance attentive des mieux portants, préparaient les bandages et les médicaments. En moins d'une journée, chaque pirate avait reçût des soins correspondants à leur gène. Les médecins durent rester le lendemain pour les assister dans leur rétablissement. En gage de remerciement, Djouliano s'engageât à ne pas supprimer un seul villageois du pays de Drum. Il fit embarquer quelques vivres sans piller le village pour autant et se servît dans les médicaments et pansements qu'il jugeait utiles. Les Pirates décidèrent de garder les médecins comme otages, bien qu'ils étaient très bien traités, Ils ne voulaient pas voir les autorités de Drum débarquer sur leurs positions ni les voir attaquer le navire. Ainsi ils libérèrent 2 infirmières qui firent passer le message au Roi qui compris qu'il devait attendre le secours de la marine.


(Source : One piece Conflict)


Dernière édition par Futeki no Djouliano le Lun 18 Jan 2010 - 20:36, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jaag Akanawa
Pirate légendaire
Pirate légendaire
Jaag Akanawa

Nombre de messages : 1404
Age : 26
Fruit du Démon : Eikyuu Eikyuu no Mie

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4600
• Wanted: 620.000.000
• Grade dans la Marine: /

Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 19:23

salut et bienvenu. Donc déjà, je refuse ce fruit. d'ailleurs il est interdit sur le forum.
Ensuite.. Nan j'dirais rien sur ton vava' parce que il a la quecla à mort Cool
Je suis au regrêt de t'annoncer que nous n'acceptons pas de dialogue dans l'histoire.
Et comme ta présentation à l'air d'être fini je pense qu'elle est de niveau 5 ou 6. Tu n'as donc qu'a changer de fruit, enlever les dialogues de l'histoire et je pourrai te valider =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 19:29

je le savais bien je ne m'imaginais pas que la validation serait si rapide, j'ai retiré les dialogues après avoir posté pour préservé ma présentation (je suis très mal adroit ...) Ce fruit n'étant pas libre, je ne désire aucun fruits, à moins qu'une pomme traine dans les parages (mais non je ne boude pas Razz ) Cependant je demande la possibilité d'être le second détenteur du Haki du Cavalier si toutes fois c'est dans mes possibilités.

PS : Merci pour le compliment de l'avatar Franky
Revenir en haut Aller en bas
Jaag Akanawa
Pirate légendaire
Pirate légendaire
Jaag Akanawa

Nombre de messages : 1404
Age : 26
Fruit du Démon : Eikyuu Eikyuu no Mie

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4600
• Wanted: 620.000.000
• Grade dans la Marine: /

Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 19:39

Eh bien ! Digne détenteur de l'avatar de Aizen vas ! Le haki n'est pas disponible dès la présentation. Pour l'avoir il faut une certaine expérience rp' et faire une quête/un rp' de grande qualité.
Donc je reste sur la position. Soit tu choisi un fruit de lvl 5/6, soit tu n'auras aucun pouvoir particulier =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 19:59

Très bien autant pour moi je pensais qu'on pouvait avoir un Haki au niveau 1 à la présentation.
Pour le fruit j'en crée un autre : (enfin un fan de bleach m'en voudra si j'emplois le mot "créer" ^^ (Merci Hirako Shinji)

Genkaku Gankaku no mi :

Tout le pouvoir de ce fruit réside dans sa capacité à dompter l'un des sens les plus nécessaires au bon déroulement d'un combat à l'ennemi à savoir, la vue. En effet ce fruit confère la possibilité d'inverser en 3 temps la vue de l'adversaire :

-Le haut et le bas sont renversés.
-La gauche devient la droite.
-Et le plus mesquin c'est que l'avant est en réalité l'arrière ...

L'effet commence lorsque Djouliano prononce le nom de son fruit. la zone d'influence s'étend à tout ce qui se trouve devant son regars (et non derrière), sur une zone de 50 mètres.
Ainsi il faut un temps d'adaptation assez long pour s'habituer aux effets du fruits du Genkaku. Seuls des combattants d'un niveau proche de Djouliano pourront s'y faire les plus faibles n'y verront que du feu. Si l'ennemi a une expérience de combat nettement supérieur à Djouliano alors il s'habituera après quelques échanges mais la gène occasionnée persiste dans tous les cas.

Ce pouvoir ne fatigue pas l'utilisateur en fonction du nombre de personnes touchées par ses effets car qu'elle soit seule ou 100, le pouvoir fait effet sur une zone de 50 mètres en face de l'utilisateur. Le Genkaku peut être utilisé 3 minutes sans causer de fatigue, passé 5 minutes, l'utilisateur est essoufflé et est pénalisé pour la suite du combat. De plus, chaque seconde après le délai des 5 minutes l'affaiblit considérablement. au bout de 6 minutes, c'est la porte du pays des rêves qui s'ouvre à un utilisateur trop gourmand.

Si jamais il fait trop peur ^^ Alors je me rabat sur le Siren Siren no mi mais la je finirais surement par bouder Sad


Dernière édition par Futeki no Djouliano le Lun 18 Jan 2010 - 22:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jaag Akanawa
Pirate légendaire
Pirate légendaire
Jaag Akanawa

Nombre de messages : 1404
Age : 26
Fruit du Démon : Eikyuu Eikyuu no Mie

[Feuille de personnage]
• Renommée: 4600
• Wanted: 620.000.000
• Grade dans la Marine: /

Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 20:05

Bah écoute pour moi c'est bon. Si jamais il y a abus, je le saurait, et je te le retirerai immédiatement ^^
Si pas d'abus, bon jeu et mon rp' !!!

Tu as ma validation ^^ (s'quoi le siren siren no mi ? xDDD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 20:19

Merci beaucoup ! Non t'en fais pas on m'appel souvent Bill sur les autres forums j'ai jamais compris pourquoi mais je ne ferais pas d'abus lol!

sinon voici la réponse à ta question :

Siren Siren No Mie : (Paramécia de la télépathie) Permet de communiquer par télépathie dans l’esprit des gens. On peut transmettre des informations sans rien dire ou faire entendre des sons qui n’existent pas. On peut, par exemple fait croire à l’adversaire qu’one bombe explose derrière lui avec le son dans sa tête et ainsi le contraindre à se retourner et le déstabiliser. L’utilisateur peut également faire passer des bruits forts qui peuvent gêner l’ennemi. Il est également possible de faire confondre ses paroles avec les pensées de l’ennemi et ainsi partiellement influencer sa manière de pensée. Il est également possible de forcer les esprits très faibles mentalement à faire des actions basiques qui peuvent parfois être normal. Cela demande évidement une bonne dose de charisme de la part de l’utilisateur.
Revenir en haut Aller en bas
Okama Momifié
Nouveau
Nouveau
Okama Momifié

Nombre de messages : 2363
Fruit du Démon : Soul Crusher

[Feuille de personnage]
• Renommée: 1950
• Wanted: 720.000.000
• Grade dans la Marine: /

Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 20:31

=> Je refuse ma validation car tu parles de Kizaru dans ton histoire et ce forum parle d'un sujet après le règne de One Piece. Commence déjà par arranger cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 20:37

J'ai changé ce détail mais il me semblait qu'il était plausible que Kizaru ait survécu à la grande guerre c'est pour cette raison que je l'ai utilisé dans mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Okama Momifié
Nouveau
Nouveau
Okama Momifié

Nombre de messages : 2363
Fruit du Démon : Soul Crusher

[Feuille de personnage]
• Renommée: 1950
• Wanted: 720.000.000
• Grade dans la Marine: /

Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 20:49

Mais, pas de vieillesse.

EDIT: Répond à mon MP avant que je continue mon analyse de texte.
Revenir en haut Aller en bas
Okama Momifié
Nouveau
Nouveau
Okama Momifié

Nombre de messages : 2363
Fruit du Démon : Soul Crusher

[Feuille de personnage]
• Renommée: 1950
• Wanted: 720.000.000
• Grade dans la Marine: /

Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 21:34

Question sur le fruit :

  • Il manque le nom du fruit.
  • Il manque la manière dont l'effet agit, par contact, par portée
  • Le temps que ce pouvoir agit, je refuse qu'un membre voit à l'envers toute sa vie.


Merci de préciser cela pour le fruit. C'est une bonne définition qui évite le GB.
Revenir en haut Aller en bas
Okama Momifié
Nouveau
Nouveau
Okama Momifié

Nombre de messages : 2363
Fruit du Démon : Soul Crusher

[Feuille de personnage]
• Renommée: 1950
• Wanted: 720.000.000
• Grade dans la Marine: /

Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 22:12

Je valide, il faut attendre un admin pour les couleurs. PS: Je vais reprendre ta définition et reformuler pour que ce soit plus facilement lisible dans la partie indisponible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] EmptyLun 18 Jan 2010 - 22:20

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Présentation de Futeki [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Futeki [Terminée]   Présentation de Futeki [Terminée] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Futeki [Terminée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Futeki [Terminée]
» Présentation de Miro [terminé] 1validation
» Présentation : Calamasagne Dyplouf [Terminé]
» Présentation de Atoxx (terminé)
» Présentation de Nikita ( TERMINÉE )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece Rpg :: - Sur les mers du flood - :: - Sur les mers du flood - :: Corbeille-
Sauter vers: